En décembre dernier, Paris Photo et Aperture en partenariat avec Delpire & Co dévoilaient les lauréats 2020 du prix du livre photo de la fondation Paris Photo – Aperture. Décerné depuis 2012, ce prix récompense les livres photographiques publiés dans l’année au travers de trois catégories: le prix du livre de l’année, le prix du premier livre ainsi que le prix du meilleur catalogue d’exposition. Cette année, les ouvrages couronnés ont mis en lumière l’engagement du prix Paris Photo Aperture Fondation en faveur de la diversité.

Une collaboration transatlantique pour l’image

Aperture est une association créée en 1952 à New York par des photographes comme une base partagée pour promouvoir l’avancée de la photographie. Aperture est depuis une référence qui traduit le langage de l’image au travers de multiples médiums, du magazine aux livres photos et expositions – sans oublier son site web, devenu un média d’information et d’inspiration.

Foire internationale parisienne dédiée à la photographie et devenue incontournable dans l’Hexagone comme au-delà de ses frontières, Paris Photo œuvre depuis 1997 pour la reconnaissance de la photographie en tant que médium artistique. Annulé en 2020 en raison du contexte sanitaire, Paris Photo n’en continue pas moins de promouvoir le travail des photographes notamment au travers du prix du livre photographique en collaboration avec Aperture et avec le soutien de Delpire & Co.

Célèbrer la photographie à l’unisson

Suite à l’appel à candidatures, ce ne sont pas moins de 700 livres qui ont été soumis au pré-jury américain réuni à New York en septembre 2020. Le pré-jury était constitué de responsables de la New York Public Library, du MoMA, de curateurs indépendants et de membres de Magnum et Aperture.

Les livres récompensés le 4 décembre 2020 ont été choisis parmi les 35 finalistes par le jury final français composé de Damarice Amao, membre du cabinet de la photographie du Centre Pompidou, de Lucy Conticello, directrice de la photographie à M Magazine Le Monde, de Laurel Parker fondatrice de l’atelier éponyme spécialisé dans l’édition et la reliure de livres d’artistes, ainsi que par le Directeur Artistique Nicolas Poillot et la photographe-plasticienne Stéphanie Solinas.

Prix Paris Photo Aperture Fondation 2020 du livre photo de l’année

Woman Go No’Gree de Gloria Oyarzabal (Editorial RM, Barcelone, et Images Vevey, Suisse) a reçu le Prix du livre de l’année. Le graphisme du livre, les photographies de Gloria Oyarzabal, comme les images d’archives qu’elle a sélectionnées explorent le colonialisme mental né des privilèges blancs, mais aussi l’état du féminisme en Afrique de l’Ouest.

Gloria Oyarzabal, Woman Go No’Gree

Prix 2020 du premier livre photo

Buck Ellison est le gagnant du prix du premier livre photographique de cette édition 2020. Sa monographie de 132 pages publiée par les éditions marseillaises Loose Joints a eu la faveur du jury grâce à son « enquête quasi anthropologique du langage visuel des privilèges ». Les chapitres thématiques « Filles », « Polaire », « Natures mortes » documentent la manière dont les prérogatives blanches se maintiennent et se diffusent dans les familles des classes moyennes à supérieures. En recourant à des scénarios très précis et à des acteurs, Buck Ellison a mis en scène des images à la composition léchée et profondément réfléchie.

Buck Ellison, Living Trust

Prix 2020 du catalogue photographique

Parmi les 5 catalogues photos retenus par le préjury, c’est Imagining Everyday Life : Engagements with Vernacular Photography qui s’est distingué. L’ouvrage enrichi de textes est paru sous la direction de Tina M. Campt, Marianne Hirsch, Gil Hochberg et Brian Wallis (Walther Collection en partenariat avec Steidl). Le livre est né à la suite de deux jours de congrès visant à « reconsidérer l’image ordinaire par le prisme du pouvoir, de l’identité, de la participation politique et de l’idéologie ». Les images renforcent une vision de la photographie vernaculaire construite autour de sa fonction sociale plus que ses codes esthétiques.

Imagining Everyday Life : Engagements with Vernacular Photography

Prix spécial du jury Paris Photo Aperture Fondation 2020

Ryan Debolksi s’est quant à lui distingué en recevant une mention spéciale du jury pour son livre Like (éditions Gnomic Book Brooklyn). Ryan Debolski explore au fil des pages et de ses images couleurs et monochrome, la vie des travailleurs ouvriers émigrés à Oman. L’ouvrage met en lumière ces vies anonymes et les liens tissés entre ces hommes comme les détails des paysages du sultanat entre plages, chantiers et déserts.

Like, Ryan Debolksi

Les 35 livres finalistes et les livres récompensés du prix Paris Photo Aperture Fondation 2020 sont à découvrir à la librairie d’art Delpire & Co et sur le site d’Aperture.