Panasonic présente un nouvel objectif pour ses hybrides plein format : le Lumix S Pro 85 mm f/1,8. Résolument dédié aux portraits, il inaugure une nouvelle gamme de focales fixes légères, compactes et lumineuses. Examinons ensemble toutes les caractéristiques de cette nouvelle optique.

La famille Lumix S s’agrandit

Panasonic agrandit son portfolio d’objectifs en monture L. La marque japonaise propose aujourd’hui 8 optiques : une focale fixe et 7 zooms.

Par ailleurs, ce nouveau Lumix S Pro 85 mm f/1,8 inaugure un nouveau quatuor d’optiques Panasonic en monture L. Ainsi, la marque japonaise est en train de développer un 24 mm, un 35 mm et un 50 mm ouvrant à f/1,8.

Ces 4 optiques reposent sur la même philosophie : mêmes dimensions (73,6 x 82 mm), même diamètre de filtre (67 mm), même ouverture lumineuse à f/1,8 mais aussi la même ergonomie. Elles doivent également être suffisamment abordables, et visent notamment à séduire les propriétaires d’un hybride Lumix S5, récemment dévoilé par la marque japonaise.

Cette approche nous fait directement penser à Tamron et sa série de focales fixes à ouverture f/2,8 pour hybrides Sony, les 20, 24 et 35 mm f/2,8 Di III OSD M1:2 qui partagent le même encombrement, le même diamètre de filtre (la fameuse philosophie 67 mm de Tamron) ainsi que la même ouverture. Sauf qu’ici, les optiques Lumix sont plus lourdes, plus encombrantes mais également plus lumineuses.

Tamron dévoile trois focales fixes pour Sony FE : 20 mm, 24 mm et 35 mm f/2.8 Di III OSD M1:2

Panasonic Lumix S Pro 85 mm f/1,8 : pour les amoureux du portrait

Ce nouveau Lumix S Pro 85 mm f/1,8 adopte des dimensions raisonnables : comptez 82 mm de long, et 73,6 mm de diamètre, pour un poids total de 355 grammes. Il devrait ainsi former un tandem bien équilibré avec le Lumix S5, l’ensemble pesant à peine plus d’un kilo.

Pour cette première focale fixe lumineuse et abordable, Panasonic mise sur une construction en 9 lentilles, réparties en 8 groupes. Pour réduire les aberrations chromatiques, l’optique intègre 2 lentilles ED. Son ouverture à f/1,8 est assurée par un diaphragme circulaire à 9 lamelles. L’objectif devrait ainsi permettre de jouer avec aisance sur la profondeur de champ. Les amateurs de bokeh devraient également être séduits.

Voici la liste détaillée des caractéristiques techniques du Panasonic Lumix S Pro 85 mm f/1,8 :
  • plage focale : 85 mm
  • ouverture maximum : f/1,8
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 9 éléments répartis en 8 groupes; dont 2 lentilles ED
  • diaphragme : 9 lamelles
  • angle de champ : 28°
  • distance de mise au point minimale : 0,80 m
  • autofocus : oui, motorisation linéaire
  • diamètre du filtre : 67 mm
  • tropicalisation : oui
  • poids : 355 grammes
  • stabilisation optique : non
  • dimensions : 73,6 x 82,0 mm (diamètre x longueur)
  • monture compatible : monture L

D’après Panasonic, le Lumix S Pro 85 mm f/1,8 devrait offrir des performances de haute volée, avec un niveau de piqué très élevé, au centre comme aux bords de l’image. Toujours selon la marque, les performances de cette optique seraient comparables à des optiques ouvrant à f/1,4, autrement plus lourdes… et plus chères. La distance de mise au point, quant à elle, est de 80 cm, soit dans la moyenne des objectifs équivalents.

Au niveau de l’autofocus, le Lumix S Pro 85 mm f/1,8 s’équipe d’une motorisation linéaire (pas-à-pas). Cette dernière doit être rapide, précise et silencieuse. Elle doit aussi être très adaptée à la vidéo – un usage particulièrement visé par Panasonic avec son Lumix S5.

En outre, cette motorisation AF devrait permettre à l’objectif d’être pleinement compatible avec les modes de détection et de suivi de l’œil du sujet. Ces derniers doivent justement gagner en performances avec les nouveaux firmwares dévoilés par Panasonic.

Enfin, ce nouvel objectif est entièrement tropicalisé, et pourra résister allègrement à la poussière et à l’eau. En outre, il pourra être utilisé dans des environnements aux températures négatives (jusqu’à -10°C, voire moins). Il pourra donc accompagner votre Lumix S1/S1R/S1H ou S5 dans toutes vos aventures photographiques, même en cas de conditions météo extrêmes.

Retrouvez ci-dessous une sélection d’images capturées avec le Lumix S Pro 85 mm f/1,8 (fournies par la marque) : 

Nouvelle roadmap des optiques Lumix S

En parallèle, Panasonic vient de dévoiler une nouvelle feuille de route pour ses optiques Lumix S. Au-delà de ce nouveau Lumix S Pro 85 mm f/1,8 – et des trois optiques 24, 35 et 50 mm f/1,8 mentionnées au début de cet article, le constructeur japonais prépare actuellement deux nouveaux objectifs.

Le premier n’est autre qu’un télézoom Lumix S 70-300 mm f/4,5-5,6 – qui viendrait prendre place aux côtés des 2 téléobjectifs 70-200 mm ouvrant à f/2,8 et f/4.

Le second est plus énigmatique, et est seulement désigné comme un « zoom grand-angle à grande ouverture« . Serait-ce là un futur concurrent du Canon RF 28-70 mm f/2,0L IS USM ? Il est encore trop tôt pour le savoir.

Panasonic a également indiqué travailler sur une nouvelle focale fixe grand-angle à grande ouverture, sans donner plus de détails, le constructeur attendant sûrement des premiers retours sur ses premières focales fixes.

En revanche, on regrette que la marque ne donne aucune indication de date pour l’arrivée de ces futures optiques.

Prix et disponibilité de l’objectif Panasonic Lumix S Pro 85 mm f/1,8

Le nouvel objectif sera disponible dès la fin du mois de novembre 2020, au tarif de 649 €.

Notre premier avis sur le Panasonic Lumix S Pro 85 mm f/1,8

Avec ce nouvel objectif, Panasonic livre son interprétation de l’un des objectifs incontournables pour le portrait. Cette optique légère et compacte devrait offrir une très belle qualité optique, et pourrait se marier harmonieusement avec un boîtier tel le Lumix S5. On apprécie particulièrement la tropicalisation de l’optique, qui permettra de l’emmener partout sans craindre les éléments.

Ce nouveau quatuor d’optiques ouvrant à f/1,8 – 24 mm, 25 mm, 50 mm et 85 mm – vient agrandir le portfolio de Panasonic pour la monture L : un enjeu crucial pour la marque si elle veut convaincre les photographes à passer vers son écosystème hybride.