Alors que le CP+ était annulé pour cause de menace du coronavirus, Phototrend s’est rendu au Japon afin de rencontrer les constructeurs photo fin février dernier. Après nos différentes interviews dans la région de Tokyo, nous avons pris le Shinkansen pour nous rendre à Osaka, afin de rencontrer Yosuke Yamane, directeur de la division Imaging Business chez Panasonic.

Le siège social de Panasonic Corp se trouve à Kadoma, sorte de mini-ville Panasonic tellement le groupe japonais s’étend sur plusieurs blocks. La station de métro Kadomashi pourrait bien être renommée Panasonic.

Panasonic a eu une actualité très intéressante depuis 2018 et le lancement de sa gamme d’hybrides plein format utilisant la monture L en alliance avec Sigma et Leica. Quels sont les retours 18 mois plus tard ? Quelle est la place du Micro 4/3 dans cette équation tournée vers un capteur plein large ? Yosuke Yamane a répondu à nos questions le temps d’une entrevue à « Panasonic City », dans la périphérie d’Osaka.

Siège social de Panasonic à Kadoma dans la préfécture d’Osaka au Japon

La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, c’était à la Photokina quand vous avez annoncé la L-Mount Alliance et le S1 / S1R. 18 mois plus tard, quelle est la situation de Panasonic sur le marché des hybrides plein format ?

Yosuke Yamane : depuis que nous avons annoncé l’alliance L-Mount à la Photokina 2018, chacune des trois sociétés a lancé des produits très uniques. Panasonic a lancé trois modèles – S1, S1R et S1H, Sigma a lancé le Sigma fp et Leica a lancé le SL2. Nous sommes vraiment heureux de voir la variété des produits pour la monture L, chaque marque ayant son propre concept.

Au début, nous n’avions pas assez d’objectifs, mais aujourd’hui, de nombreux objectifs sont disponibles auprès des 3 sociétés, ce qui nous permet de fournir une très grande variété d’objectifs aux utilisateurs.

L’année dernière et cette année, Panasonic a connu une très bonne année. Nous avons sorti trois modèles : le S1R pour la photographie haute résolution, le S1H pour la vidéo et le cinéma et le S1 pour un usage hybride photo et la vidéo. Ces trois modèles visent une clientèle très exigeante et sont bien acceptés par celle-ci, nous sommes donc très satisfaits des résultats.

Quelles sont les réactions générales des utilisateurs ?

Yosuke Yamane : comme je l’ai dit, nos trois modèles s’adressent aux photographes, vidéastes et utilisateurs hybrides exigeants. Ces trois modèles sont proposés à plus de 3 000 €, ce qui nous a permis d’obtenir plus de 10 % des parts du marché du mirrorless plein format. C’est conforme aux attentes et nous sommes satisfaits des résultats.

Quelle part de marché prévoyez-vous à la fin de 2020 pour vos appareils photo hybrides plein format ?

Yosuke Yamane : nous avons 10% de part de marché pour la gamme d’appareils à plus de 3 000 €. Nous allons continuer à renforcer notre position sur ce marché, mais nous aimerions également étendre la part de marché totale du marché plein format. [Réponse en date du 5 mars 2020. NDLR]

L’industrie des appareils photo est pratiquement une concurrence entre fabricants japonais d’appareils photo comme Panasonic, Nikon, Canon, Olympus, Fujifilm et Sony. À moins de remporter le Camera Grand Prix [Une récompense décernée par le Camera Journal Press Club du Japon et remise lors du CP+ chaque année pour différentes catégories. NDLR], ces fabricants d’appareils photo ne sont pas reconnus comme une marque de premier plan.

L’année dernière, nous avons finalement remporté le Camera Grand Prix 2019 avec le S1R, ce qui a permis à Panasonic d’être reconnu comme une marque d’appareil photo de premier plan grâce à la série S1. Je pense que nous pourrions ainsi faire passer le message que LUMIX est très sérieux en termes de développement d’appareils photo.

Camera Grand Prix 2019 pour le Panasonic Lumix S1R

Camera Grand Prix 2019 pour le Panasonic Lumix S1R

Le S1H a été certifié par Netflix pour la production de films. Qu’est-ce que cela représente pour Panasonic ?

Yosuke Yamane : dans le passé, les caméras officielles pour Netflix étaient des caméras de cinéma RED, Arri et Canon. Pour la première fois dans l’histoire, le format hybride plein format du S1H a été retenu comme caméra officielle. Nous sommes ravis de cette décision, car le S1H est reconnu au même niveau que les caméras Arri, Red ou Canon Ciné. C’est un moment décisif pour l’industrie du cinéma.

Panasonic S1H

La compacité, la mobilité et la bonne maniabilité sont des éléments indispensables pour le tournage cinéma, c’est pourquoi nous pensons que le S1H a été sélectionné comme caméra officielle. Je pense que le S1H va apporter un grand changement et une grande innovation dans le monde du tournage cinématographique grâce à son nouveau format.

Panasonic Lumix S1H : le premier hybride certifié pour la production vidéo par Netflix

Sigma a également annoncé sa bague d’adaptation PL vers L, ce qui permet d’utiliser des objectifs cinéma avec le S1H.

Yosuke Yamane : lorsque nous avons formé la L-Mount Alliance, celle-ci était à l’origine conçue pour les appareils photo. Mais en même temps, nous nous adressons à l’industrie du cinéma avec la monture L. C’était une sorte de rêve pour la L-Mount Alliance, donc je pense que Sigma a introduit l’adaptateur PL-L parce que Sigma a aussi la même stratégie et la même ambition pour la vidéo et le cinéma.

Quel est l’appareil photo plein format que vous vendez le plus et pourquoi ?

Yosuke Yamane : parmi nos trois modèles, le S1 est celui qui se vend le plus (en termes de quantité), car son prix est abordable. Cependant, les ventes du S1H sont plus importantes que prévu en raison de son attrait important pour l’industrie de la vidéo et du cinéma. Le S1R se vend moins que le S1, mais nous permet de marquer nos intentions pour l’industrie, notamment pour les photographes pros. Plutôt que de courir après les chiffres, nous aimerions faire passer le message de notre détermination dans le développement de la photographie.

Test du Panasonic Lumix S1 par un utilisateur de reflex plein format

Ces trois modèles ont des rôles différents sur le marché des appareils photo et chacun a de bons niveaux de ventes pour Panasonic.

Comment Panasonic voit-il le marché de la photographie en 2020 ?

Yosuke Yamane : nous devons admettre que le marché global des appareils photo est en baisse cette année en raison de l’expansion des smartphones. Cependant, en ce qui concerne le marché des hybrides plein format, ce dernier a un très grand potentiel et il va croître en raison du nombre croissant de besoins de distribution de vidéos personnelles et des exigences de prise de vue de haute qualité.

Le marché de l’hybride plein format va connaître une croissance plus importante cette année. Les appareils photo compacts ou reflex seront en recul.

Canon et Nikon sont le roi de l’industrie des appareils photo reflex. Cependant, on observe un basculement du reflex vers l’hybride et Panasonic a été le premier à introduire un appareil photo mirrorless avec Lumix. Nous avons un très grand avantage en termes de performances et de capacités vidéo. Ce marché sera de plus en plus bénéfique pour nous et nous avons l’intention de le changer en utilisant nos atouts dans le domaine de la vidéo par exemple.

Panasonic est-il toujours engagé dans le système Micro 4/3 ?

Yosuke Yamane : Olympus a annoncé que le Micro 4/3 était la monture numéro un (en termes de nombre de ventes) parmi toutes les montures pour hybride sur le marché japonais en 2019.

Le Micro 4/3 est le format que nous avons créé conjointement avec Olympus. Par sa compacité, sa mobilité et sa bonne maniabilité, de nombreux utilisateurs apprécient le Micro 4/3.

Il existe deux catégories d’utilisateurs : l’une qui apprécie la mobilité et l’autre souhaite avoir la meilleure qualité photo et vidéo. Ces personnes se répartissent entre les Micro 4/3 et le plein format. Le Micro 4/3 est toujours un format très important pour nous et nous devons continuer à le promouvoir pour l’instant.

De plus, nous nous attendions à ce que la tendance au « mirrorless » se manifeste beaucoup plus tôt, il y a trois ans. Mais tout d’un coup, l’année dernière, cette tendance s’est imposée sur le marché mondial et nous en sommes très heureux.

Comment voyez-vous le Micro 4/3 par rapport à l’hybride plein format dans les années à venir ?

Yosuke Yamane : les exigences fondamentales d’un appareil photo pour un photographe sont sa petite taille, sa légèreté et la mobilité. Ces besoins ne disparaîtront pas pour les utilisateurs d’appareils photo et nous essayons de renforcer notre avantage sur le marché mondial. Dans cet objectif, nous souhaitons dynamiser le Micro 4/3 autant que possible.

En ce qui concerne la taille, si un boîtier hybride plein format est plus petit, combiné à un objectif, la taille totale reste importante. D’un autre côté, le Micro 4/3 permet des objectifs et un ensemble bien plus compact qu’en plein format. Nous allons améliorer les fonctions et la qualité de notre écosystème Micro 4/3, merci d’attendre les développements futurs.

S1 et S1R sont des boîtiers photo haut de gamme. Comment attirer les personnes à la recherche d’un appareil plein format plus abordable ?

Yosuke Yamane : nous avons introduit trois modèles plein format afin de montrer notre détermination pour l’industrie de la photo et de la vidéo. À l’avenir, nous aimerions permettre au plus grand nombre de profiter des appareils photo Lumix. Ainsi, nous aimerions élargir la gamme de produits, et vous devriez attendre les prochaines annonces des appareils photo Lumix.

Panasonic S1H, le plus gros des hybrides plein format Lumix

L’un des inconvénients des systèmes S1 et S1R est le poids (appareil photo + objectif). Voyez-vous cela comme une contrainte pour les photographes qui souhaitent passer à l’hybride ?

Yosuke Yamane : nous sommes d’accord avec vous. L’appareil photo plein format s’adresse à la fois aux photographes professionnels et enthousiastes. Un gros boîtier peut satisfaire les professionnels, mais les amateurs ont besoin d’une taille optimale avec une qualité et des performances élevées. Nous pensons que nous devons répondre à ce genre de demandes pour ces photographes autant que possible.

La France est l’un des marchés les plus importants pour Panasonic et beaucoup de Français aiment les appareils Lumix. Nous sommes très heureux d’être très présents sur le marché français et nous voulons devenir numéro 1 pour les appareils photo hybrides plein format sur le marché français.

Est-ce qu’il est prévu d’utiliser la monture L avec des capteurs APS-C, comme le fait Nikon avec la monture Z ?

Yosuke Yamane : notre stratégie est très claire : nous allons renforcer les montures Micro 4/3 et la monture L en plein format. Un capteur de petite taille en monture L pourrait créer une confusion sur le marché. Nous avons deux tailles de capteurs. Si nous en avons trois, cela pourrait causer une confusion, nous ne développerons donc pas une version APS-C de la monture L et nous nous concentrerons sur le plein format.

Panasonic Lumix S1H

Et que dire du mélange de Micro 4/3 et du plein format ?

Yosuke Yamane : la monture E de Sony permet à la fois l’APS-C et le plein format, mais nous ne nous attendons pas à ce qu’un grand nombre d’utilisateurs utilisant des objectifs plein format de grande taille se tournent vers des capteurs Micro 4/3 de petite taille. Un système commun Micro 4/3 et plein format fait donc peu de sens.

Nous comprenons cette demande et nous avons sérieusement étudié la question lorsque nous avons développé nos appareils plein format pour proposer un format unifié pour les capteurs plein format et Micro 4/3, mais nous avons décidé de ne pas le faire parce que nous pensons que cela n’apporte pas de grande valeur ajoutée pour l’utilisateur.

Nous avons récemment parlé à Kazuto Yamaki de Sigma et il nous a dit qu’il fallait plus d’objectifs pour que la monture L réussisse. Qu’en pensez-vous ?

Roadmap des objectifs Panasonic

Yosuke Yamane : voici la feuille de route des objectifs que nous venons d’annoncer. Trois focales fixes seront lancées d’ici la fin 2021. Nous avons également prévu un zoom grand-angle, standard et téléobjectif. Nous sommes toujours très surpris par l’agressivité de Sigma et les nombreux objectifs que M. Yamaki a introduits les uns après les autres. C’est une très bonne chose pour le développement de la monture L. Nous allons essayer d’introduire autant de modèles et d’objectifs que Sigma.

Panasonic : nouvelle roadmap d’objectifs pour les hybrides plein format en monture L

Comment Panasonic est-il affecté par le coronavirus ?

Yosuke Yamane : nous essayons de minimiser les dommages causés par le Covid-19 [Réponse en date du 5 mars 2020. NDLR]. Nous avons un site de production en Chine, mais près de la côte orientale, vers Taïwan, donc les dégâts ne sont pas si importants que dans d’autres villes ; 80% des employés sont déjà revenus à l’usine, mais certains fournisseurs ont encore des difficultés. Dans ces circonstances, nous essayons de minimiser les dégâts. Les usines d’appareils photo en Chine recommencent à fonctionner en ce moment même.

La majorité de la production d’appareils photo et d’objectifs se fait en Chine – même si nous avons des usines également au Japon –, donc, vu la situation, nous essayons de gérer la production en ce moment.

Mon inquiétude ne porte pas seulement sur la production, mais aussi sur le marché des appareils photo lui-même. Peu de gens sortent et prennent des photos, c’est une tendance assez négative. Si ce genre de tendance négative s’installe, le marché des appareils photo sera peu dynamique. C’est ce qui me préoccupe et nous devons stimuler le marché autant que possible.

Nous espérons que l’industrie sera plus saine qu’auparavant et qu’elle ne dépendra pas autant de la chaîne d’approvisionnement chinoise ; j’espère sincèrement que beaucoup de gens sont impatients d’utiliser leur appareil pour capturer des photos et des vidéos, le plus tôt possible. C’est ce que j’espère. Le CP+ a malheureusement été annulé.

L’ADN de Panasonic est dans la vidéo, et vous avez dévoilé un projet de caméra 8K fin 2019. Est-ce quelque chose qui sera disponible pour les Jeux olympiques ?

Yosuke Yamane : pour les Jeux olympiques, Panasonic fera une démonstration du tournage 8K avec nos caméras broadcast. Panasonic, s’intéresse beaucoup à la 8K. [Depuis cette interview, nous avons appris que les Jeux olympiques de Tokyo 2020 avaient été reportés en 2021. NDLR].

Concernant la L-Mount Alliance : quelle est votre relation actuelle avec Leica et Sigma ?

Yosuke Yamane : Leica et Sigma sont nos concurrents. Nous ne partagerons pas nos projets d’innovations, ils sont confidentiels. Nous avons un objectif commun de développer la monture L et pour ce faire, nous avons des réunions de haut niveau avec le comité de la L-Mount Alliance sur la façon dont nous allons développer le marché et le rendre bénéfique pour chaque entreprise. Ce type de comité général se tient régulièrement. Je le répète, nous sommes tous concurrents et nous ne connaissons pas de calendrier de développement de Leica et Sigma.

Yosuke Yamane, directeur de la division Imaging Business chez Panasonic


Merci à M. Yamane d’avoir répondu à nos questions. Nous tenons également à remercier l’équipe de Panasonic Japon et Panasonic France pour avoir rendu possible cette interview malgré l’annulation du CP+ à Yokohama.