DJI vient de dévoiler un nouveau modèle de drone grand public, le DJI Mavic Air 2. Orienté milieu de gamme, il vient succéder au Mavic Air de première génération. À la clé, une autonomie maximale de 34 minutes et un nouveau module caméra de 48 Mpx capable de filmer en 4K. Le tout dans un format très compact grâce à ses bras repliables. Retour sur les caractéristiques de cette nouvelle caméra volante.

DJI Mavic Air 2

DJI Mavic Air 2 : un nouveau drone signé DJI

Le nom de DJI est étroitement associé à l’univers des drones « prêts à voler ». Et pour cause : en quelques années seulement, la marque chinoise a réussi à s’arroger près de 70 % des parts de ce marché.

En 2016, la marque venait révolutionner le format des drones avec le Mavic Pro, première caméra volante dont les bras viennent se replier le long du corps de l’appareil. À la clé, un gain en compacité extrêmement appréciable. DJI a repris ce concept avec les Mavic 2 Zoom et Mavic 2 Pro, lancés en 2018. Et, plus récemment, avec le DJI Mavic Mini, un mini-drone ultra-compact pesant seulement 249 grammes.

Les DJI Mavic 2 Zoom et Mavic 2 Pro, dévoilés en août 2018

Ce nouveau Mavic Air 2 vient donc se positionner entre le Mavic Mini (entrée de gamme) et les Mavic 2 Zoom et Mavic 2 Pro (destinés aux amateurs éclairés ou aux professionnels).

En toute logique, il vient succéder au DJI Mavic Air, un modèle « intermédiaire » lancé en 2018. Cette 2e itération vient remettre ce modèle au goût du jour et apporte un certain nombre de nouveautés bienvenues, que nous allons décrypter ensemble.

DJI Mavic Mini : le drone ultra léger et compact du moment

Un format compact et léger

En digne représentant de la gamme Mavic, le DJI Mavic Air 2 adopte un format compact et léger, idéal pour partir en voyage. On retrouve évidemment les bras se repliant le long du « corps » de l’appareil.

Les lignes de ce nouveau modèle sont très proches de celles des derniers drones de la marque. Assez anguleux, le drone reprend les codes stylistiques inaugurés avec les Mavic 2 Pro/Mavic 2 Zoom – et que l’on retrouve aussi sur le Mavic Mini.

Lorsque les bras sont dépliés, l’appareil mesure 18,3 cm de long, 25,2 cm de large et 7,7 cm de haut. Une fois les bras repliés, le Mavic Air 2 mesure seulement 18 cm de long, 9,7 cm de large et 8,4 cm de haut. Il pourra donc être rangé extrêmement facilement dans n’importe quel sac photo et pourra vous accompagner pour toutes vos escapades.

Du côté du poids, le Mavic Air 2 se montre raisonnable et pèse 570 grammes. C’est plus que le Mavic Mini (249 grammes) … mais beaucoup moins que les Mavic 2 Pro et Mavic 2 Zoom, qui pèsent respectivement 907 et 905 grammes.  Son poids est également en légère hausse par rapport au Mavic Air de 1e génération, qui pesait 430 grammes.

Le drone comprend une nacelle stabilisée sur 3 axes. La caméra peut être inclinée vers le bas à 90 degrés. En mode étendu, elle peut aussi être inclinée vers le haut à 24 degrés, permettant de capturer des plans en contre-plongée.

Retrouvez ci-dessous un comparatif entre le nouveau Mavic Air 2, le Mavic Air de 1e génération et le Mavic Mini :

 DJI Mavic Air 2DJI Mavic AirDJI Mavic Mini
Bras repliablesOuiOuiOui
Poids570 g430 g249 g
Dimensions du drone plié180 x 97 x 84 mm168 x 83 x 49 mm140 x 82 x 57 mm
Dimensions du drone déplié183 x 253 x 77 mm168 x 184 x 64 mm160 x 202 x 55 mm
Diagonale302 mm213 mm213 mm
Vitesse ascensionnelle maximale3 m/s (mode normal et mode sport)4 m/s (en mode sport)4 m/s (en mode sport)
Vitesse maximale68,4 km/h (en mode sport)68,4 km/h (en mode sport)46,8 Km/h (en mode sport)
CapteurCMOS 1/2’’, 48 MpxCMOS 1,2/3’’, 12 MpxCMOS 1/2,3", 12 Mpx
Résolution vidéo4K UHD 24, 25, 30, 48, 50, 60 fps // 2,7 K 60 fps // Full HD 120, 240 fps4K UHD 24, 25, 30 fps // 2,7 K 60 fps // Full HD 120 fps2,7 K (2720x 1530), 25 ou 30 fps
Taille maximale photo8000 x 60004056 x 30404000 x 3000
Formats photoJPEG + RAWJPEG + RAWJPEG
Focale (équivalent 24x36)24 mm24 mm24 mm
Ouverturef/2,8f/2,8f/2,8
Batterie3500 mAh2970 mAh1100 mAh
Durée maximale de vol35min21 minutes30 minutes
Température de fonctionnement-10-40°C0-40°C0-40°C
Portée maximale6000 m2000 m2000 m
Détection d'obstaclesde 0,35 m jusqu’à 44 m, sous le drone, à l’avant et à l’arrièrede 0,2m jusqu’à 5m, sous le drone, à l’avant et à l'arrièrede 0,2m jusqu’à 5m, sous le drone
PositionnementGPS, GlonassGPS, Glonass,GPS, Glonass,
LiensINSÉRER LIENAcheterAcheter

Nouveau capteur 48 Mpx « Quad bayer »

Arrêtons-nous maintenant sur le capteur photo et vidéo de ce nouveau Mavic Air 2. En effet, ce dernier semble avoir beaucoup évolué par rapport à la première génération de ce modèle.

Là où le Mavic Air intégrait un petit capteur de 1,2/3 » (un tiers de pouce environ), le nouveau Mavic Air 2 se dote d’un plus grand capteur mesurant 1/2 pouce. Ceci devrait permettre au Mavic Air 2 de capter plus de lumière, et donc de capturer de meilleures images – notamment lorsque la lumière vient à diminuer. Un point qui devra naturellement être vérifié à la lumière d’un test terrain.

DJI Mavic Air 2 module caméra 48 Mpx

Dans la pratique, le Mavic Air 2 est donc équipé d’un capteur de 48 Mpx, dont les images sont ramenées (par défaut) à 12 Mpx. Un mode spécifique permet toutefois d’exploiter la définition maximale du capteur.

Grâce à un procédé nommé Quad Bayer, les pixels contigus du capteur sont regroupés pour former un seul pixel. Concrètement, le signal de quatre pixels adjacents doit être combiné pour obtenir une meilleure sensibilité et limiter l’apparition du bruit numérique. Mais aussi pour obtenir une plage dynamique beaucoup plus étendue que sur les capteurs « classiques ».

Le procédé « quad bayer » vient regrouper 4 pixels en un seul pour restituer le plus de détails possibles de la scène et limiter l’apparition du bruit numérique

Toutes ces caractéristiques nous rappellent beaucoup le capteur Sony IMX 586, avec lequel il présente de grandes similarités : même taille, même définition de 48 Mpx… et même procédé Quad Bayer.

Sony IMX586 : un capteur photo 48 Mpx et « quad bayer » bientôt dans nos smartphones

Ce capteur « Quad Bayer » est surmonté d’une optique « standard » (équivalent 24 mm), dotée d’un angle de champ de 84 degrés et d’une ouverture maximale à f/2,8. La distance de mise au point est située à 1 mètre.

Du côté de la sensibilité ISO, le Mavic Air 2 est doté d’une plage allant de 100 à 3200 ISO en mode Auto (12 Mpx), extensible manuellement jusqu’à 6400 ISO. Un mode permet de capturer des images de 48 Mpx, réduisant la plage ISO (100-1600 ISO en mode Auto, extensible manuellement à 3200 ISO).

En photo, mentionnons que l’appareil est capable de capturer des images en RAW au format DNG. Ces dernières pourront plus facilement être post-traitées sur votre logiciel de retouche photo favori. Là encore, le Mavic Air 2 se différencie de son petit frère le Mavic Mini, qui est dépourvu de cette possibilité.

DJI Mavic Air 2

La « photographie computationnelle » aérienne

Selon DJI, ce nouveau modèle de drone doit proposer de nouvelles fonctionnalités intelligentes de prise de vue. Ces dernières semblent directement héritées des smartphones : ainsi, on retrouve un mode de capture de photos en HDR, mais aussi un nouveau mécanisme de reconnaissance de scènes.

Dans la pratique, le drone doit être capable d’identifier 5 types de sujets – coucher de soleil, ciel bleu, herbe, neige et arbres. Il vient ensuite appliquer les réglages qui lui semblent les plus appropriés.

Enfin, un mode « hyperlight » rappelle étrangement la fonction « cliché nocturnes » de nombreux smartphones. La caméra capture un grand nombre de photos et les fusionne pour générer des images plus détaillées, avec moins de bruit numérique.

Ces nouvelles fonctionnalités viennent se ranger aux différents modes de capture HDR, de panoramas (en HDR également) ou encore de bracketing d’exposition.

Comme tous les autres drones proposés par DJI, le Mavic Air 2 est équipé d’un mécanisme de stabilisation de l’appareil (à ne pas confondre avec la stabilisation du bloc optique), qui vous permettra de lâcher totalement les commandes sans que l’appareil ne tombe comme une pierre. Idéal pour se concentrer sur la composition de vos images.

Vidéo 4K à 60 i/s

Le Mavic Air 2 se différencie nettement du « petit » Mavic Mini au niveau de la capture vidéo.

Là où le Mavic Mini ne permet d’enregistrer que des séquences en 2,7 K, son grand frère le Mavic Air 2 est capable de filmer en 4K à 60 i/s. Un mode permet toutefois de capturer des images cinématographiques à 24 i/s. On notera aussi la présence de deux modes de slow motion à 120 et 240 i/s.

L’appareil permet également des vidéos en HDR – mais seulement en 2,7 K ou en Full HD (30 i/s).

Les images sont enregistrées au format MP4 ou MOV sur une carte Micro-SD à insérer dans le corps du drone. Ce dernier accepte des cartes d’une capacité maximale de 256 Go.

De nouveaux modes de vol intelligent

Le Mavic 2 Air intègre une profusion de modes de vol automatiques, grâce à l’application DJI Fly – disponible sur l’App Store et Google Play. Appelés Quickshots, ils permettent de réaliser très facilement des prises de vues complexe.

On retrouve ainsi les modes Fusée, Cercle, Dronie, Spirale, Boomerang et Astéroïde – qui permettent de valoriser facilement le sujet de la vidéo en tournant autour de lui et/ou en prenant de l’altitude.

Extrêmement faciles à prendre en main, ils offrent la possibilité de générer automatiquement des vidéos au rendu soigné, qui pourront être publiées directement sur les réseaux sociaux.

De plus, un nouveau mode Hyperlapse doit également faire son apparition mi-mai. Nous avions déjà rencontré cette fonction sur les Mavic 2 Pro et Mavic 2 Zoom – autrement plus onéreux. Ce mode doit permettre de réaliser des time-lapses aériens impressionnants grâce à la mémorisation des coordonnées GPS de l’appareil.

Par ailleurs, ce nouveau modèle introduit de nouveaux modes de suivi du sujet. Ainsi, notons les modes « Spotlight 2.0 » et « ActiveTrack 3.0 » qui permettent de suivre automatiquement le sujet. De même, le Mavic Air 2 est censé pouvoir suivre plus efficacement le sujet, même quand celui-ci est masqué par un obstacle… Tout en étant capable d’éviter celui-ci. On retrouve aussi le traditionnel mode « Point of Interest », qui vient décrire un cercle autour du sujet pour le mettre en valeur.

Enfin, l’appareil utilise la technologie APAS 3.0 pour tracer sa route automatiquement et éviter les obstacles de manière proactive.

Selon son constructeur, le DJI Mavic Air 2 doit se montrer rapide et réactif. Ainsi, il devrait pouvoir voler à la vitesse maximale de 43,2 km/h en mode normal et jusqu’à 68,4 km/h en mode sport. Prudence toutefois : ce dernier mode désactive les capteurs d’obstacles de l’appareil…

DJI Mavic Air 2 vu du dessous

Détecteurs d’obstacles à l’avant et à l’arrière… mais pas sur les côtés

Pour éviter les collisions, le DJI Mavic Air 2 est équipé de détecteurs d’obstacles situés à l’avant et à l’arrière de l’appareil. L’application DJI Fly prévient automatiquement l’utilisateur lorsque le drone est trop près d’un obstacle et empêche le drone de foncer dans le décor.

DJI Mavic Air 2 face avant

Placés juste au-dessus de la nacelle de la caméra – mais aussi à l’arrière de l’appareil – les détecteurs d’obstacles empêchent le drone d’aller s’encastrer dans un mur ou dans un arbre.

Des capteurs supplémentaires, situés sous le drone, doivent assurer un atterrissage en douceur, même sur les terrains accidentés.

Ce faisant, le Mavic Air 2 se distingue nettement du Mavic Mini, qui fait l’impasse sur les détecteurs d’obstacles à l’avant et à l’arrière. Malgré tout, on regrettera que le Mavic Air 2 ne soit pas équipé de capteurs d’obstacles sur les côtés : si le drone vole en biais, il ne détectera pas la présence des objets et risque de les percuter.

Cependant, la version américaine du Mavic Air 2 s’équipe du nouveau système Airsense, qui permet aux pilotes de drones d’être avertis en amont de la présence d’un avion ou d’un hélicoptère. Malheureusement, cette technologie ne sera pas présente sur les versions européennes de l’appareil. Une situation qui, d’après DJI, est une conséquence directe de l’épidémie du Covid-19.

DJI AirSense : la détection des avions et hélicoptères arrive sur les prochains drones de DJI

Nouvelle télécommande et application DJI Fly

La première version du Mavic Air était accompagnée d’une télécommande dont les supports pour smartphone venaient se replier. L’ensemble était très facile à glisser dans n’importe quel sac. Cette nouvelle version du Mavic Air ne reprend pas cette télécommande. Elle abandonne ses bras repliables et opte pour un design plus simple… et plus trapu.

DJI Mavic Air 2 télécommande

Ce contrôleur se présente sous la forme d’un rectangle doté de 2 joysticks de contrôle amovibles. Point d’écran de contrôle : tout se passe via l’application DJI Fly. Un support télescopique se déploie sur la partie haute de la télécommande et vient accueillir le smartphone à l’horizontale.

À l’usage, cette nouvelle télécommande est peut-être plus confortable et ergonomique que l’ancienne version. Malgré tout, il est à craindre qu’elle soit (un peu) moins facile à transporter qu’auparavant.

Le Mavic Air 2 se contrôle grâce à l’application DJI Fly, que nous avions déjà croisée avec le DJI Mavic Mini. Se voulant simple et intuitive, elle doit permettre aux utilisateurs débutants de prendre en main leur drone plus facilement. Elle doit aussi permettre de créer facilement des petits montages photos et vidéo à partir des images capturées avec le drone.

Grâce à la technologie OcySync 2.0, le drone est capable de faire un retour vidéo en temps réel en HD et en Full HD (1080p) à 30 i/s. DJI a également revu la portée maximale de sa télécommande : elle permet maintenant de piloter le drone jusqu’à 10 km de distance (bridée à 6 km en Europe). Néanmoins, la législation impose de garder en permanence l’appareil à portée de vue… ce qui limite singulièrement la distance à laquelle vous pouvez envoyer votre drone. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre Mercredi Pratique consacré à la pratique du drone de loisir.

MP #206 : conseils et règles à respecter pour faire voler votre drone en toute sécurité

Une autonomie en nette hausse : 34 min en vol

Même si le Mavic Air 2 se montre (très) légèrement plus lourd que son prédécesseur, ce nouveau modèle doit atteindre une autonomie record : comptez 34 minutes de vol, contre 30 minutes pour le Mavic Mini et « seulement » 21 minutes pour le Mavic Air de 1e génération. À la clé, une plus grande latitude pour les photographes et les vidéastes, qui pourront multiplier les prises de vues.

Cependant, cette durée de vol est théorique : lorsque vous capturez une vidéo en 4K ou si l’appareil est en plein vent, l’autonomie risque de diminuer sensiblement. Toutefois, saluons la prouesse de DJI qui réussit à accroître la capacité de ses batteries tout en gardant un format très compact.

Prix et disponibilité du DJI Mavic Air 2

À cause de l’épidémie du Covid-19, les circuits logistiques de DJI semblent avoir été mis à l’épreuve. Pour l’heure, le Mavid Air 2 est uniquement disponible en Chine, mais est d’ores et déjà disponible en précommande.

L’appareil est proposé à partir de 849 € en version de base – un prix identique à celui du Mavic Air de 1e génération à son lancement.

La version de base inclut le drone, sa télécommande, une paire de joysticks amovibles, une batterie et des câbles permettant de relier le smartphone à la télécommande.

Fidèle à ses bonnes habitudes, DJI commercialise également un pack Mavic Air 2 Fly More, vendu à 1049 €. Il comprend en plus 2 batteries supplémentaires, une housse de transport, un hub de recharge pour les batteries et des filtres ND, qui intéresseront particulièrement les vidéastes.

DJI Mavic Air 2 pack fly more

Notre premier avis sur le DJI Mavic Air 2

Avec ce nouveau Mavic Air 2, DJI poursuit la refonte de sa gamme de drones grand publics aux bras repliables.

Mavic Mini, Mavic Air 2, Mavic 2 (Pro et Zoom) : DJI propose maintenant 4 drones aux bras repliables, tous dotés des dernières technologiques de prise de vue et de pilotage intelligent.

Orienté milieu de gamme, le Mavic Air 2 vient naturellement trouver sa place aux côtés du « petit » Mavic Mini (entrée de gamme). Et juste en-dessous de ses deux grands frères (Mavic 2 Pro et Mavic 2 Zooms), destinés aux amateurs éclairés comme aux professionnels… et autrement plus onéreux.

Présentant une fiche technique très équilibrée, ce Mavic Air 2 devrait séduire sans difficultés les photographes et les vidéastes exigeants. On apprécie notamment son autonomie record de 34 minutes, sa caméra 4K avec capteur « quad bayer » de 48 Mpx ainsi que ses nombreux modes de prise de vue.

Il ne nous reste plus qu’à le tester pour pouvoir juger de la qualité des images qu’il permet de capturer.