Sur le le marché des smartphones, Apple et Samsung se disputent la place de leader, tandis que la marque chinoise Huawei vient talonner les deux géants de la technologie. Les différents constructeurs tentent de se différencier en mettant l’accent sur la partie photo de leurs appareils, rivalisant d’ingéniosité pour proposer des configurations capables de prendre de bonnes photos dans (presque) n’importe quelle condition.

C’est dans ce contexte que Sony vient d’annoncer la disponibilité prochaine d’un nouveau capteur photo pour smartphone, doté d’une résolution de 48 millions de pixels ! A titre de comparaison, le Huawei P20 Pro est doté d’un capteur de « seulement » 40 millions de pixels… Ce nouveau capteur, nommé IMX586 par Sony, parvient également à dépasser la résolution proposée par le capteur de reflex tels le Nikon D850 ou le Sony A7R III. Il est basé sur la technologie CMOS empilé (ou stacked CMOS), et bénéficie d’un procédé nommé « quad bayer » regroupant les photosites du capteur pour en améliorer les performances en basses lumières. En outre, ce capteur mesure 8mm de large, largement plus que les capteurs que l’on retrouve habituellement dans les smartphones.

Capteur Sony IMX 586

Mais le Sony IMX586 ne se résume pas à sa résolution impressionnante. Chaque pixel mesurant 0,8 micromètres, on pourrait s’interroger sur la qualité d’image produite à partir d’une telle densité de pixels. Grâce au procédé « quad bayer », Sony entend contourner cette problématique : grâce à cette technique de regroupement matriciel, les pixels contigus (2×2) sont combinés en un seul pixel. Une technique qui n’est pas sans rappeler celle utilisée par le capteur du Huawei P20 Pro, mais également des appareils plus anciens tels le Nokia Lumia 1020 et le Nokia PureView 808. Grâce au « quad bayer », la hauteur effective des pixels atteint 1,6µm.

Quad Bayer Sony IMX586

Le procédé Quad Bayer du nouveau capteur Sony, qui repose sur la combinaison des pixels juxtaposés pour restituer le plus de détails possibles de la scène

Selon Sony, ce nouveau paradigme technique permet au capteur IMX586 d’atteindre une plage dynamique quatre fois supérieure à celle des capteurs actuellement disponibles sur le marché, une prouesse également rendue possible par la combinaison des pixels adjacents. Lors des prises de vues nocturnes, le signal des quatre pixels adjacents serait ainsi combiné pour obtenir une meilleure sensibilité et limiter l’apparition du bruit numérique.

A gauche, une image prise avec un capteur de 12 Mpx, à droite, une image réalisée grâce au nouveau capteur Sony

Dans les faits, le nouveau capteur conçu par Sony produirait des fichiers de deux résolutions : 48 Mpx (8000×6000) pour les images riches de détails dans la journée, et 12 Mpx pour les prises de vue en basse lumière. Bien entendu, il s’agit là de la résolution pour une sortie optimale.

Les innovations portées par ce nouveau capteur marqueraient une nouvelle avancée significative pour la photographie mobile, mais posent également plusieurs questions quant à leur intégration au sein des smartphones. De par la grande taille du capteur (0,8 mm de diagonale), les constructeurs seraient amenés à modifier considérablement l’intérieur de leurs appareils pour embarquer une puce de cette taille. Une situation exacerbée par la tendance actuelle des multiples optiques photo au dos des smartphones. De même, les constructeurs seraient obligés de modifier la taille des objectifs, étant donné que la plupart des lentilles ont été conçues pour les capteurs plus petits.

L’objectif de Sony est également de maintenir son rang de leader des fournisseurs de capteurs photo pour smartphones : aujourd’hui, la firme japonaise représente 45% de parts de ce marché très florissant. Selon une étude de Digitimes Research, le marché mondial des capteurs d’image devrait passer de 12,2 milliards de dollars en 2017 à 15 milliards de dollars en 2020. A noter que Sony demeure toujours le fournisseur exclusif d’Apple pour les capteurs photo des iPhone.

Enfin, le futur Sony Xperia XZ3 pourrait être le premier smartphone à embarquer le nouveau IMX586 : un atout de poids pour le prochain téléphone haut de gamme de la firme nippone, qui sera annoncé lors de la prochaine édition de l’IFA, à Berlin, le 30 août 2018.