Membres tous les trois de l’écosystème du groupe Vitec, Lowepro, Manfrotto et Joby sont des acteurs incontournables du monde des accessoires photo. Comment les différentes marques s’intègrent-elles au sein du groupe ? Quelles stratégies de marque et quelles synergies sont déployées par Vitec ? Nous avons rencontré Sarah Radisson, Directrice Générale de la division Imaging Solutions de Vitec. Elle revient avec nous sur les différentes tendances du marché du sac photo et les grandes orientations stratégiques du groupe Vitec.

Phototrend Sarah Radisson Vitec

Sarah Radisson, Directrice Générale de la division Imaging Solutions de Vitec

Comment se porte le marché du sac photo et de la bagagerie en France ?

Sarah Radisson : le marché global en France est un peu compliqué, c’est un marché qui est en régression sur l’année 2019. En revanche, nous constatons une progression de notre chiffre d’affaires et de parts de marché sur Joby et Lowepro, ainsi que sur Manfrotto Bags, de par l’innovation de nos produits.

Il y a une segmentation très claire entre la bagagerie Manfrotto et celle de Lowepro. En termes de stratégie de marque, Lowepro est situé sur l’outdoor, l’aventure, l’extérieur voire les conditions extrêmes – c’est ce qui a toujours été l’ADN de Lowepro et que nous conservons évidemment, vu qu’il s’agit de son fer de lance. Nous avons des nouveautés dans les gammes Fastpack et Truckee, le renouvellement de la gamme Protactic, la nouvelle gamme Freeline, que nous avons introduite l’année dernière et la gamme Photo Active que nous avons lancée cette année. Nous avons aussi une nouvelle valise à roulettes chez Lowepro afin de surfer sur le succès du sac à dos-valise.

Lowepro Photo Active BP 200 AW et 300 AW : deux nouveaux sacs pour les photographes baroudeurs

En ce qui concerne Manfrotto Bags, on se concentre davantage sur l’aspect studio mais aussi voyage. Nous avons développé des valises à roulettes, ainsi qu’un sac à dos valise à roulettes qui es très demandé. Nous avons ainsi la gamme Pro light qui est vraiment destinée aux photographes de studio. Mais chez Manfrotto nous avons aussi tout l’aspect lifestyle : la gamme Windsor, par exemple, qui a beaucoup de succès depuis des années, va bientôt être renouvelée ; nous avons aussi la gamme Manhattan. Mais nous allons bientôt sortir pas mal de nouveautés en lifestyle sous la marque Manfrotto.

Au global, le marché de la bagagerie est en léger recul mais nous gagnons des parts de marché à la fois avec Manfrotto Bags et avec Lowepro. Les trépieds, en revanche, restent stables et enregistrent même une légère progression.

À quoi est dû ce phénomène ?

Sarah Radisson : il y a une concentration des photographes amateurs qui prennent de plus en plus de photos avec leur smartphone et qui ont donc moins besoin d’un gros sac. De ce fait, on se concentre davantage sur les petits sacs pour les hybrides, qui ne vont donc pas générer le même chiffre d’affaires.

Vous observez une stagnation des ventes ; pour autant, la marque est particulièrement bien représentée auprès du grand public, en étant distribuée notamment chez Fnac-Darty…

Sarah Radisson : notre partenariat avec Fnac-Darty est très intéressant pour nous car entre 2018 et 2019, date à date, nous enregistrons une croissance de 25 % des ventes de toutes les marques du groupe : Manfrotto, Lowepro, et Joby. Nous sommes très contents de ce que nous avons fait avec eux aussi bien au niveau permanent qu’au niveau des promotions.

Quelles sont les grandes tendances de la bagagerie en France ?

Sarah Radisson : il y a actuellement deux grandes tendances. La première, c’est une réelle demande des utilisateurs pour des sacs photo qui ne ressemblent pas à des sacs photo. Nous avons une tendance du lifestyle qui augmente de façon significative, et qui concerne principalement les amateurs et le grand public.

Par ailleurs, les professionnels veulent des sacs de plus en plus protecteurs et avec des contenances de plus en plus importantes – afin de pouvoir transporter des objectifs de plus en plus grands. Nous assistons également à une demande de plus en plus grande vis-à-vis des valises (au format cabine).

Lowepro FreeLine BP 350, une copie presque conforme du sac Everyday Backpack de Peak Design ?

Avez-vous constaté une hausse de la demande spécifique aux drones ?

Sarah Radisson : nous avons connu une explosion des ventes de sacs pour les drones (que ce soit en marque Manfrotto ou Lowepro) il y a environ 2-3 ans, mais aujourd’hui, cette demande a baissé de manière très significative.

À l’époque, la demande concernait surtout les sacs 100 % dédiés aux drones, conçus pour des modèles assez grands – et qui se sont remarquablement bien vendus. Aujourd’hui, la plupart de nos sacs intègrent un espace pour les drones dont les bras peuvent se replier (comme la gamme Mavic de DJI, NDLR). Ils font partie d’un espace plus grand, avec un espace spécifique pour pouvoir ranger son drone.

Quelle est l’orientation stratégique pour Joby ?

Sarah Radisson : la stratégie de marque pour Joby est de se concentrer sur la génération Z et nous voulons vraiment être la première marque photo qui vient à l’esprit de cette génération quand ils pensent à un accessoire photo. Une campagne de communication a déjà été lancée aux États-Unis et va arriver en Europe à partir de janvier 2020.

Le but : être la marque n°1 dans l’esprit de la génération Z, notamment des independant content creators (créateurs de contenus indépendants, NDLR). Beaucoup de nouveautés adaptés à cette cible vont donc bientôt arriver chez Joby, et qui seront notamment axés smartphones.

Joby Gorillapod Starter Kit : un mini-trépied 5-en-1 pour fixer compact photo, smartphone, GoPro et autres

Quelles grandes orientations pour Lowepro et Manfrotto pour les années à venir ?

Sarah Radisson : chez Vitec, nous regardons toujours vers les marques qui sont présentes sur le marché. Il y a 2 ans, nous avions racheté Lowepro et Joby car c’étaient des marques leader. Le but est de devenir le leader absolu en accessoires photo et vidéo. Mais nous cherchons à conserver une stratégie de marque et un positionnement différent entre les différentes marques.

Ainsi, Lowepro va continuer à se spécialiser dans l’outdoor, l’aventure et les conditions extrêmes : c’est l’ADN de la marque. Manfrotto Bagagerie, de son côté, va être du côté studio et lifestyle. Joby va s’adresser à la génération Z et aux « independant content creators » avec un côté très « trendy », très jeune. Enfin, chez Manfrotto nous développons l’aspect « voyageur », avec des trépieds très transportables.

Nous observons une tendance au niveau des pieds avec une demande pour des trépieds légers, compacts pour le voyage. Et nous allons continuer à développer nos gammes en ce sens au cours des prochaines années.

Enfin, côté Gitzo – qui est la marque premium au niveau des trépieds – nous allons retravailler les gammes Traveler et nous venons de lancer une « gimbal head » il y a quelques semaines et qui a enregistré un très bon démarrage.

À l’avenir, nous allons continuer à observer les différentes marques tout en accompagnant le changement de la distribution et en renforçant notre propre site Internet : nous souhaitons qu’il devienne le site de référence de la photo au niveau mondial. Nous nous orientons sur une stratégie de distribution multi-canal. Plus spécifiquement, nous voulons proposer des gammes spécifiques à chaque canal de distribution. Ainsi, nous aurons d’une part une sélection de produits réservés à notre site Internet et aux sites Internet de manière générale, et d’autre part une sélection pour les magasins photo et vidéo spécialisés. Enfin pour les « consumer electronics » (comme Fnac-Darty ou Boulanger), nous aurons une gamme plus grand public.

Acquisition : le Groupe Vitec (Manfrotto, Gitzo) rachète Joby et Lowepro pour 8,7 millions d’euros

Quel accueil ont reçu les nouveaux sacs et, d’une manière générale, les nouveaux produits lancés ces derniers mois par Lowepro, Manfrotto ou Joby ?

Sarah Radisson : tous les nouveaux produits que nous avons lancés ont reçu un accueil très positif, car nous avons référencé nos produits chez la plupart de nos clients principaux. Nous avons fait de très bons salons SCAN et Phox (orientés B2B, NDLR), qui sont en progression par rapport à l’année dernière. Lors de la première journée du Salon de la Photo, nous voyons beaucoup de clients très fidèles qui reviennent voir les nouveautés chaque année.

Nous avons effectué un très bon travail au niveau des lancements presse, et les retombées sur nos nouveautés sont très nombreuses. Nous constatons également une forte appétence du grand public pour nos produits : à cet égard, l’affluence sur notre stand au Salon de la Photo est très révélatrice. Les professionnels de l’image, de leur côté, cherchent de plus en plus à avoir un sac dédié à chaque type d’usage, et ils cherchent donc à voir nos nouveautés sur notre stand.

Vidéo : voici comment est fabriqué un trépied photo

Comment le public choisit-il son sac photo aujourd’hui ?

Sarah Radisson : d’une manière générale, nous observons que le grand public va surtout avoir un coup de cœur sur le design ou sur l’usage : veulent-ils un sac 100 % matériel photo ou souhaitent-ils pouvoir aussi transporter quelques effets personnels ? C’est essentiellement ce type de réflexion qui va orienter leur choix.

Comment les marques du groupe Vitec se placent par rapport à leurs concurrents ?

Sarah Radisson : sur ce marché, chaque marque a sa place et peut proposer des types de produits et des designs différents. Il y a de la place pour tout le monde, et chaque marque a son ADN.

Vitec est toujours à l’affût de marques qui ont une valeur ajoutée et va chercher à effectuer des tentatives de rachat : certains vont fonctionner, d’autres non. Vitec a toujours à cœur de regarder quelles sont les marques les plus porteuses et de les racheter. Le dernier exemple en date est avec Syrp, que nous avons racheté au début de cette année et qui fonctionne très bien.

Vitec (Manfrotto, Joby) rachète Syrp, fabricant néo-zélandais d’accessoires vidéo

C’est une marque très innovante et qui rentre parfaitement dans le portefeuille de marques de Vitec. Des discussions sont toujours en cours avec différentes marques. On peut donc (peut-être) s’attendre à quelques nouveautés dans ce domaine-là en 2020.


Merci Sarah d’avoir répondu à nos questions.