Concentration dans le marché de la photographie. Annoncé en début de semaine, le groupe Vitec vient de mettre la main sur les marques Joby et Lowepro pour un montant de 7,6 millions de livres sterling (soit 8,7 millions d’euros).

Le Groupe Vitec, fournisseur d’accessoires destinés à la photographie et à la vidéo, vient d’annoncer l’acquisition de Lowepro et Joby. Ces deux marques fortes dans le monde de la photographie, jusqu’alors gérées par la société Daymen, rejoindront d’autres grands noms comme Manfrotto (sacs et trépieds photo), Gitzo (trépieds photo) ou bien encore Lastolite (éclairages photo).

Avec cette acquisition, Vitec renforce sa présence dans un marché des accessoires dynamique et en pleine croissance. L’objectif ? Ouvrir les nouveaux marchés de l’iphonographie et du vlogging tout en renforçant la présence de Vitec dans le marché des sacs photo.

Joby, créée en 2006, propose des produits innovants, notamment avec ses Gorillapod et solutions GripTight pour smartphones. Lowepro représente pour Vitec une marque forte et des synergies possibles avec Manfrotto pour réduire les coûts et améliorer les marges, comme l’explique Stephen Bird, CEO de Vitec.

Comment Lowepro et Manfrotto, deux marques fortes du sac photo, vont-elles cohabiter ensemble ? Vitec a un plan : Lowepro « pour les photographes professionnels d’aventure et de plein air », Manfrotto « pour les photographes professionnels urbains et de studio ».

Pour gérer ce nouveau portefeuille de marques, Marco Pezzana passe de directeur général de Manfrotto à PDG de la Division Photographic de Vitec.

« Nous nous targuons de fournir des marques leaders de matériel photographique au marché mondial, et l’arrivée de ces marques dans notre groupe renforcera l’offre excellente que nous proposons déjà à nos partenaires à travers le monde », explique Marco Pezzana.

Au même moment, Vitec a également annoncé le rachat de RTMotion, un fabricant de solutions de contrôle à destination des vidéastes professionnels, pour 3,4 millions de livres sterling (environ 3,9 millions d’euros). RTMotion produit par exemple le RT Motion MK3.1, une solution de FollowFocus contrôlable à distance.