En 2019, Samyang a dévoilé 8 optiques au total dans le but d’étendre sa gamme d’objectifs compatibles avec les appareils photo hybrides plein format. Nous testons aujourd’hui l’un d’entre eux, le Samyang 45 mm f/1.8 FE, une focale fixe intermédiaire lumineuse et à autofocus qui mise sur sa compacité et sa légèreté. Compatible avec les hybrides Sony, voici notre test terrain de ce Samyang 45 mm f/1.8 FE, adapté au reportage, aux portraits et aux images du quotidien.

Présentation du Samyang 45 mm f/1.8 FE

Le Samyang AF 45 mm f/1.8 est une focale fixe à ouverture relativement lumineuse f/1.8. Sa focale intermédiaire le distingue des autres objectifs de la gamme. En photographie, nous sommes habitués aux objectifs à focales fixes standards 35 mm et 50 mm. Le 35 mm est un incontournable du reportage, de la photographie de rue, tandis que le 50 mm convient mieux aux portraits ou aux images du quotidien.

La focale 45 mm est moins conventionnelle, mais s’adapte à tout type de photos et assure ainsi une certaine polyvalence à l’objectif. C’est aussi une bonne alternative pour ceux qui ne savent pas vraiment où se positionner ou quoi choisir entre le 35 mm et le 50 mm. Elle offre en tout cas un angle légèrement plus grand qu’un 50 mm.

L’objectif est disponible uniquement en monture Sony FE et s’adapte ainsi aux boîtiers hybrides Sony plein format et APS-C. Il équivaut à un 67 mm au format APS-C.

Ce Samyang 45 mm ne veut décidément pas rentrer dans les clous. Il est le premier objectif Samyang en monture FE à disposer d’une ouverture f/1.8. Les autres focales fixes disposant d’une ouverture minimale plus lumineuse f/1.4 ou de f/2.8. Cette ouverture assure un bokeh doux intermédiaire grâce au diaphragme à 9 lamelles.

Avec son ouverture relativement lumineuse, l’objectif s’adapte également à la prise de vue de nuit via des rapports d’exposition adaptés sans avoir à grimper trop rapidement en sensibilité ISO. Il sera également secondé par son système autofocus et par le capteur stabilisé des récents Sony A7, selon l’appareil sur lequel il est monté.

Voici les caractéristiques techniques du Samyang AF 45 mm f/1.8 FE :

  • Focale (en équivalent 35mm) : 45 mm
  • Angle de champ : 52,31° en plein format, 35,31° en APS-C
  • Ouverture max : f/1.8
  • Ouverture min : f/22
  • Formule optique : 7 éléments répartis en 6 groupes (dont 2 lentilles asphériques et 1 lentille ED à faible dispersion)
  • Nombre de lamelles : 9
  • Distance minimale de mise au point : 0,45 m
  • Stabilisation d’image : non
  • Tropicalisation : non
  • Grossissement max : 0,12 x
  • Monture compatible : Sony FE
  • Mise au point : autofocus STM ou manuelle
  • Diamètre du filtre : 49 mm
  • Dimensions : 56,1 mm x 61,8 mm
  • Poids : 162 g

Prise en main du Samyang AF 45 mm f/1.8 FE

Notre première bonne impression concernant ce 45 mm s’opère au déballage de l’objectif. Nous retrouvons avec plaisir une housse de protection en coque dure fournie avec l’objectif, comme ce fut le cas pour le Pancake Samyang 24 mm f/2.8 FE que nous avons testé.

La deuxième bonne surprise concerne son poids, particulièrement léger avec ses 162 grammes et des mensurations optimales pour un gabarit très compact. C’est d’ailleurs l’un des arguments phares mis en avant par Samyang pour cet objectif. Couplé avec le Sony A7 III pour ce test, il offre ainsi un encombrement minimum. Très pratique à emporter partout avec soi, il fait une très bonne alternative à un 50 mm lorsque l’on souhaite s’équiper léger par exemple.

Cela n’enlève rien à sa belle qualité de fabrication. Son fût métallique assure d’ailleurs plus de résistance à l’objectif dans le temps. Très compact, le 45 mm se contente du minimum et arbore un design sobre et minimaliste. Un cerclage rouge figure à l’avant et il comprend une bague de mise au point manuelle qu’il faut activer au sein de l’appareil photo directement.

L’absence du commutateur AF/MF n’est pas rédhibitoire, mais selon votre pratique, vous perdrez un peu de temps à sélectionner le mode de mise au point manuellement. La bague manuelle propose une course standard, suffisamment longue pour pouvoir être précise, sans avoir à la tourner trop pour autant. Couplée au zoom de visée et au focus peaking du Sony A7 III que nous avons utilisé pour ce test, nous avons toujours réussi à faire la mise au point manuellement de façon précise.

Il faut un petit temps d’adaptation pour appréhender cette focale intermédiaire 45 mm, qui devient rapidement un allié de choix pour tous types de prises de vues. Il s’agit surtout d’anticiper la distance de mise au point de 45 cm qui ne permet pas de se rapprocher trop près du sujet. C’est avant tout une question d’habitude.

Le 45 mm est également fourni avec un pare-soleil amovible bienvenu et très peu encombrant. Il faut noter que l’objectif n’est pas tropicalisé.

Qualité d’image du 45 mm f/1.8 FE

Lors de son annonce, Samyang promettait des performances dignes d’une optique Premium et misait sur le rendu doux et les couleurs chaudes de ses optiques. Nous avions déjà observé cet aspect à l’occasion du test du 85 mm f/1.4 FE qui propose une très belle qualité d’image et des couleurs contrastées.

Pour ce test terrain, nous vous emmenons au Japon et à Taïwan. L’objectif est ainsi parfaitement adapté au thème du voyage grâce à son encombrement minimum. Il a été une excellente alternative lorsque je ne souhaitais pas embarquer mon zoom Tamron 28-75 mm f/2.8 Di III RXD, beaucoup plus lourd et imposant. Le Samyang 45 mm f/1.8 FE a été testé avec l’hybride Sony A7 III dont vous pouvez retrouver notre test complet.

Voici une sélection d’images réalisées avec le Samyang 45 mm f/1.8 FE :

Sony A7 III – Samyang 45 mm f/1.8 FE – 45 mm – ¹⁄100 s – ƒ / 3.2 – ISO 100

Sony A7 III – Samyang 45 mm f/1.8 FE – 45 mm – ¹⁄125 s – ƒ / 2 – ISO 320

Sony A7 III – Samyang 45 mm f/1.8 FE – 45 mm – ¹⁄2500 s – ƒ / 1.8 – ISO 125

Le piqué du Samyang 45 mm f/1.8 est plutôt standard et restitue correctement les détails. Nous apprécions en tout cas l’homogénéité de l’objectif. Bien que l’ouverture lumineuse f/1.8 offre un bokeh plus doux, nous recommandons toutefois de fermer à f/2.8 pour une image plus précise et plus nette puisque à f/1.8 les images manquent de précision. Les ouvertures f/4 et f/5.6 seront les plus adaptées pour une netteté optimale jusque sur les bords de l’image.

 

Nous apprécions en tout cas le bokeh doux de cet objectif, assez similaire à celui du Samyang 85 mm, qui lui ouvre à f/1.4. Nos remarques sont relativement proches : le bokeh généré par le diaphragme à 9 lamelles n’est pas parfaitement circulaire, mais plutôt ovale. Ce n’est pas vraiment dérangeant si vous souhaitez réaliser différents types de prises de vues, notamment pour photographier le quotidien. La distance de mise au point de 45 cm ne permet pas de se rapprocher très près du sujet afin d’accentuer l’effet de profondeur de champ. Pour cela, il faut user d’autres astuces pratiques, comme bien éloigner son sujet de l’arrière-plan, pour réaliser quand même des flous d’arrière-plan esthétiques.

Sony A7 III – Samyang 45 mm f/1.8 FE – 45 mm – ¹⁄100 s – ƒ / 1.8 – ISO 1000

 

Le vignettage est visible à pleine ouverture f/1.8, mais n’est pas trop marqué et s’atténue dès f/2 pour disparaître à partir de f/2.8 et retrouver une image homogène. Il est de toute manière facilement corrigible via un logiciel de traitement.

La distorsion de l’objectif est elle aussi assez faible, comme c’est généralement le cas avec de type de focale. Au besoin vous pourrez la corriger en post-production très facilement.

Sony A7 III – Samyang 45 mm f/1.8 FE – 45 mm – ¹⁄100 s – ƒ / 7.1 – ISO 100

Sony A7 III – Samyang 45 mm f/1.8 FE – 45 mm – ¹⁄20 s – ƒ / 5.6 – ISO 160

Les aberrations chromatiques ne sont pas toujours visibles à l’oeil nu sur l’image, mais elles existent et les plus présentes sont les franges bleues que l’on observe principalement sur des images réalisées en contre-jour de façon plutôt aléatoire. Elles sont corrigibles via un logiciel de traitement tel que Lightroom.

Sony A7 III – Samyang 45 mm f/1.8 FE – 45 mm – ¹⁄100 s – ƒ / 5.6 – ISO 100

Nous ne sommes pas aussi enthousiasmés par les couleurs chaudes et contrastées promises, comme le propose le Samyang 85 mm f/1.4, mais force est de constater que la restitution des couleurs est vraiment fidèle à la réalité, notamment au niveau des rouges et des verts, les couleurs les plus difficiles à restituer. Un très bon point qui permet de passer moins de temps à réajuster la colorimétrie de ses images en post-production.

Sony A7 III – Samyang 45 mm f/1.8 FE – 45 mm – ¹⁄250 s – ƒ / 1.8 – ISO 160

Autofocus du Samyang AF 45 mm f/1.8 FE

Le 45 mm f/1.8 est le troisième objectif Samyang lancé en 2019 à être équipé d’un système autofocus. Il utilise un moteur STM (Stepper Motor Technology), généralement plus adapté pour la vidéo, mais s’en sort dignement en photo et bascule sans difficulté d’un plan à un autre, à condition de respecter la distance minimale de mise au point.

En vidéo, la mise au point continue est silencieuse, mais a tendance à mouliner si les conditions lumineuses ne sont pas favorables. Dans de bonnes conditions, c’est plutôt fluide et la mise au point tactile facilite l’usage de l’autofocus, notamment si vous ne souhaitez pas changer de cadre.

Sur le terrain, nous avons trouvé l’autofocus du Samyang 45 mm f/1.8 rapide et efficace pour de la prise photo. C’est idéal pour capter tous les moments imprévus et changer rapidement de sujet principal ou de collimateur AF. Si vous êtes vidéaste, la latence en faibles conditions lumineuses peut toutefois vous freiner.

Le Samyang 45 mm f/1.8 FE face à la concurrence

Chez Sony, cette focale n’existe pas. Cette focale est peu démocratisée sur le secteur des hybrides, même chez les constructeurs tiers. Son concurrent direct est donc l’optique propriétaire Sony 50 mm f/1.8 FE. Contrairement à la plupart des objectifs du fabricant, ce 50 mm a l’avantage d’être vendu à un prix relativement abordable, avoisinant aujourd’hui les 200 €. Son prix est quasiment deux fois inférieur à celui du Samyang, bien que ce dernier soit moins encombrant et moins lourd.

Récemment dévoilé par Sigma, le 45 mm f/2.8 DG DN Contemporary, disponible en monture FE et en monture L est une alternative, mais il est plus cher (569 €) et moins lumineux.

Finalement, la concurrence est faible, presque inexistante et fait de ce 45 mm, un produit un peu à part qui saura sans nul doute trouver son public et convaincre les indécis qui veulent un angle légèrement plus large qu’un 50 mm par exemple.

À qui s’adresse le Samyang 45 mm f/1.8 FE ?

Le Samyang 45 mm f/1.8 FE est un objectif qui s’adresse à tous, du moins par son aspect polyvalent, son encombrement minimum, sa qualité d’image honorable et son autofocus efficace. Avec son poids plume, il conviendra vraiment aux baroudeurs, à ceux qui souhaitent partir photographier en toute simplicité avec un objectif discret.

Cet objectif peut également convaincre les portraitistes en quête d’un angle légèrement plus grand pour photographier le quotidien. Avec sa grande ouverture et son autofocus efficace, il convient bien aux conditions nocturnes. Il n’est pas stabilisé, mais les possesseurs de boîtiers dernières générations peuvent compter sur le capteur stabilisé de leur appareil. De la rue aux portraits, ce 45 mm est capable de couvrir un spectre de prises de vues assez large.

Sony A7 III – Samyang 45 mm f/1.8 FE – 45 mm – ¹⁄100 s – ƒ / 5.6 – ISO 100

Sony A7 III – Samyang 45 mm f/1.8 FE – 45 mm – 30 s – ƒ / 14 – ISO 50

Il faut cependant être prêt à investir un peu plus qu’un traditionnel 50 mm, quasiment deux fois moins cher. Ce Samyang conviendra sans doute mieux aux professionnels qui savent déjà ce qu’ils recherchent et qui ont déjà utilisé un 50 mm, plutôt qu’à ceux qui souhaitent acheter leur première focale fixe. Si c’est le cas, vous pourrez en tout cas compter sur une compacité et une facilité d’usage indéniables.

Conclusion

Promesse tenue pour cet objectif redoutablement compact et léger. Avec son flot d’annonces, Samyang offre de vraies alternatives pour les hybrides plein format et ce 45 mm en monture FE nous le confirme une fois de plus. L’objectif n’est pas parfait, mais mérite une véritable attention grâce à sa focale intermédiaire qui assure aux photographes une certaine polyvalence, qui sort des sentiers battus et se démarque naturellement de la concurrence, puisqu’elle est à ce jour, quasiment inexistante. C’est bien joué et c’est réussi. Cela permet aux possesseurs d’hybrides plein format Sony d’étendre encore un peu plus les possibilités de prises de vues et à Samyang d’étendre sa crédibilité.

Le Samyang AF 45 mm f/1.8 FE est disponible en monture Sony FE au tarif de 359€.

Test du Samyang 45 mm f/1.8 FE, une focale intermédiaire très compacte pour tous types de prises de vue
Poids et compacitéDesign sobre et minimalisteQualité d'image à f/2.8Autofocus réactif en photoBokeh douxRestitution des couleurs fidèleQualité de fabrication
Pas de commutateur AF/MFAberrations chromatiques Autofocus vidéo en faible conditions lumineusesPas tropicaliséPrix face à un 50 mm standard
7.8Note finale
Fabrication / Finitions8
Qualité d'image7
Ergonomie générale / praticité8.5