Comme (presque) chaque année au moins de septembre, Apple vient de dévoiler les nouveaux iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max, deux ans après l’annonce de l’iPhone X. Si la cuvée de cette année n’est pas la véritable révolution attendue par certains fans, ces nouveaux modèles présentent un certain nombre de nouveautés intéressants, nomment sur la partie photo. Retour sur leurs principales caractéristiques.

iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max : une simplification des dénominations ?

Un an après les iPhone Xs, Xs Max et Xr, dévoilés l’année dernière, Apple revient à une nomenclature plus classique… et met un terme à l’utilisation du X (à lire comme un chiffre romain).

Apple cherche ainsi à clarifier la gamme des iPhone et à mieux positionner son modèle d’entrée de gamme : exit l’iPhone Xr (dont la taille d’écran était située pile entre les iPhone Xs et Xs Max), place à l’iPhone 11, tout simplement. Une manière de revenir à plus de simplicité… et de limiter le risque de confusion dans l’esprit des consommateurs.

De cette manière, le descendant de l’iPhone Xs prend le nom d’iPhone 11 Pro, tandis que l’iPhone Xs Max a pour héritier… l’iPhone 11 Pro Max. Cette nouvelle dénomination « Pro » permet ainsi à Apple de parler de « Pro Photography », de par la polyvalence offerte par le triple module dorsal dont sont équipés les deux versions les plus haut de gamme.

iPhone 11 : le digne successeur de l’iPhone Xr

Le descendant de l’un des modèles Apple les plus vendus

Dévoilé à la toute fin de la keynote d’Apple l’année dernière, l’iPhone Xr avait immédiatement rencontré un indéniable succès, tant auprès de la critique que des consommateurs. Moins cher que les iPhone Xs et Xs Max, il est rapidement devenu l’un des modèles plus vendus d’Apple.

D’après le cabinet IHS Market, le « petit » iPhone de 2018 est ainsi le modèle le plus vendu au cours du 1er semestre 2019 avec 26,9 millions d’unités écoulées, loin devant les Galaxy A10 et A50 de Samsung (respectivement écoulés à 13,4 et 12 millions d’unités). Cela étant, le constructeur coréen reste n°1 en termes de ventes dans le monde, et se fait talonner par le chinois Huawei.

Capitalisant sur le succès de l’iPhone Xr, l’iPhone 11 de cette année 2019 reprend donc un certain nombre des caractéristiques de son aîné mais les remet (tout doucement) au goût du jour… et rend (un peu) plus abordable que précédemment : comptez 809 € pour la version la moins onéreuse.

Même format, même écran… mais double-capteur photo

Ce nouvel iPhone 11 intègre donc le même écran LCD IPS de 6,1 pouces que son prédécesseur. Comme sur l’iPhone Xr, l’emploi de cette technologie moins performante permet à Apple de compresser le prix de l’iPhone 11… quitte à faire quelques sacrifices en termes de rendu des contrastes et de bordures d’écran.

Le plus gros changement introduit par l’iPhone 11 se situe au niveau de la caméra dorsale : exit l’unique capteur photo – qui était devenue l’apanage de cette version d’entrée de gamme, place à un double capteur photo.

Mais contrairement aux précédents modèles, le capteur principal de l’iPhone est secondé par un objectif ultra grand-angle, et non par un télézoom.

Ce nouveau module repose sur un nouveau capteur stabilisé de 12 millions de pixels, surmonté par un objectif grand-angle (équivalent 26 mm) employant 6 éléments optiques et ouvrant à f/1,8.

Il est accompagné par un nouvel objectif ultra grand-angle équivalent 13 mm composé de 5 éléments et ouvrant à f/2,4 : ce nouveau venu devrait séduire notamment les amateurs de photos d’architecture ou de paysage.

Cette nouvelle génération d’iPhone inaugure une nouvelle disposition pour ses modules photo : ces derniers sont placés à l’intérieur d’un carré placé dans l’angle supérieur gauche de l’appareil. Ainsi, la lampe LED du flash est disposée à côté des deux capteurs, presque au-dessus du logo à la pomme croquée. Mais c’est évidemment la plus grande polyvalence offerte par ce double module qui retient notre attention… même s’il est dommage qu’Apple n’a pas intégré un télézoom – toujours réservé aux versions plus haut de gamme.

À l’avant, on retrouve un capteur photo de 12 millions de pixels au sein de la fameuse encoche popularisée par l’iPhone X. Cette dernière continue d’héberger la technologie de déverrouillage Face ID, qui est positionné de manière à pouvoir débloquer l’appareil plus facilement, y compris lorsqu’il est posé sur une table. De même, vous devriez pouvoir déverrouiller votre appareil à l’horizontale. Enfin !

Du côté de la vidéo, l’iPhone 11 est capable de filmer en 4K à 60 fps et devrait être capable de tourner des vidéos encore plus stables, selon les dires d’Apple. La plage dynamique des vidéos devrait également se montrer plus large, selon les dires de la firme californienne… qui n’a pas mentionné d’autres détails à ce sujet.

Cette dernière s’est montré beaucoup plus prolifique sur l’arrivée du slow motion sur la caméra frontale, offrant la possibilité de créer des « slowfies » (selfies en slow motion), un nouvel acronyme dont Apple a le secret.

Nouvelle puce A13 et une batterie plus capacitaire

Cette nouvelle génération d’iPhone se pare de la puce A13, gravée en 7 nanomètres – et devant apporter entre 20 et 25% de puissance supplémentaire par rapport à la puce A12. Il est secondé par une puce dédiée à l’intelligence artificielle (NPU). Ce tandem doit se montrer plus puissant qu’auparavant et offrir de meilleurs performances pour les jeux, mais également pour les mécanismes de deep learning, permettant à l’application photo d’iOS 13 d’identifier les meilleures photos prises par l’utilisateur.

L’une des principales nouveautés de cette nouvelle génération d’iPhone se situe également au niveau de la batterie. En effet, la firme de Cupertino aurait (enfin !) accepté de revoir à la hausse la capacité de ses accumulateurs : l’iPhone 11 se doterait ainsi d’une batterie de 3110 mAh (contre 2942 mAh pour l’iPhone Xr, chiffres non confirmés par Apple), ce qui lui permettrait d’offrir une heure d’autonomie supplémentaire par rapport à l’iPhone Xr.

Petite déception toutefois : l’iPhone 11 ne se dote pas de la charge sans-fil réversible, une technologie présente depuis quelques temps sur les appareils de Samsung ou de Huawei.

Notons aussi que l’iPhone 11 abandonne la technologie 3D Touch, et la remplace par un système « haptique » d’appui long (qui n’est pas sans analogie avec le fonctionnement des smartphones sous Android).

Coloris, prix et disponibilité de l’iPhone 11

À l’image de son prédécesseur, l’iPhone 11 fait la part belle à un certain nombre de coloris : blanc, noir, vert, jaune, rouge, lavande : autant de nuances dans lesquelles l’iPhone 11 pourra être décliné.

Du côté du positionnement tarifaire, l’iPhone 11 s’avère légèrement moins cher que l’iPhone Xr au moment de sa sortie. Mentionnons aussi le très faible écart entre les versions intégrant 64 et 256 Go de stockage. L’iPhone 11 sera donc proposé aux tarifs suivants :

  • 809 € pour la version intégrant 64 Go de stockage
  • 859 € pour celle doté de 256 Go de stockage
  • 979 € pour celle munie de 512 Go de stockage.

Le nouveau modèle d’entrée de gamme de la firme à la pomme croquée sera disponible à partir du 20 septembre prochain. Vous pourrez toutefois le précommander à partir du 13 septembre prochain.

À noter que l’arrivée du nouvel iPhone 11 entraîne aussi une baisse de prix de l’iPhone Xr : ce dernier passe à 709 € (64 Go de stockage) et à 759 € (128 Go de stockage).

De même, les iPhone 8 et 8 Plus (dévoilé fin 2017) deviennent les modèles les plus abordables, et sont disponibles respectivement à partir de 469 et 589 €.

iPhone 11 Pro et 11 Pro : les descendants de l’iPhone X se dotent enfin d’un triple module photo

Grand angle, télézoom et… ultra grand-angle

Alors que les modèles concurrents se dotent tous d’un triple, voire d’un quadruple module photo dorsal, Apple restait campé sur ses positions et n’offrant que deux objectifs à l’arrière de ses iPhone haut de gamme.

Pour la première fois, Apple change son fusil d’épaule et offre (enfin !) un triple module dorsal… qui n’est pas sans nous rappeler celui du Huawei Mate 20 Pro, dévoilé il y a presque un an.

Ainsi, ces trois capteurs photo de 12 millions de pixels sont disposés dans un carré placé dans le coin supérieur gauche du dos de l’appareil. Le premier capteur se dote d’une optique « standard » stabilisée de 26 mm avec ouverture à f/1,8, reposant sur une construction en 6 éléments.

Il est secondé par le deuxième capteur, le traditionnel objectif télézoom x2 stabilisé (équivalent 52 mm) avec ouverture à f/2,0 (contre f/2,4 pour les iPhone Xs et Xs Max de 2018. Cette optique est elle aussi basée sur une construction en 6 éléments.

Grande nouveauté de ce cru 2019, Apple propose enfin une optique ultra grand-angle (équivalent 13 mm) avec ouverture f/2,4 (construit en 5 éléments), offrant un angle de vue de 120 degrés.

Ce nouveau triple module n’est pas sans nous rappeler les récents Samsung Galaxy S10 et Note 10, dotés d’une configuration similaire. Sur ce point, Apple ne fait que rattraper la concurrence ; cela étant, les utilisateurs apprécieront la polyvalence apportée par cette gamme d’optique couvrant un champ allant de 13 à 52 mm, soit l’équivalent d’un zoom x4.

L’application photo évolue également, et offre une nouvelle roue de réglage virtuelle pour zoomer ou dézoomer plus finement dans l’image. À l’image des modèles de la concurrence, il est possible d’utiliser les longueurs focales « intermédiaires » en offrant une continuité entre les différents objectifs.

Mais face à une concurrence de plus en plus agressive – notamment sur le terrain de la photo, il est dommage qu’Apple n’ait pas davantage poussé son télézoom : faisons ainsi mention du Huawei P30 Pro, de son zoom optique x5 et de son zoom hybride x10.

Apple se rattrape sans doute du côté de la vidéo. Les iPhone 11 Pro et 11 Pro Max sont eux aussi capables de filmer en 4K à 60 fps ; toutefois, Apple a également mis en lumière les possibilités offertes par des solutions tierces, telles Filmic Pro, qui permettent de filmer en utilisant les 3 capteurs dorsaux ainsi que le capteur frontal simultanément, offrant une polyvalence inédite lors du tournage de vidéos.

iPhone Xs – iPhone 11 Pro : le jeu des 7 différences

Extérieurement, l’iPhone 11 Pro ressemble beaucoup à l’iPhone Xs… dont les codes stylistiques dérivaient étroitement de l’iPhone X. Les afficionados des smartphones de la firme de Cupertino ne seront donc en rien déroutés.

Mentionnons toutefois le nouveau dos en verre mat, qui produira certainement moins de reflets que les modèles des générations précédentes.

On retrouve ainsi le même écran OLED de 5,8 pouces (pour l’iPhone 11 Pro), d’une résolution de 2436 x 1125 pixels. À l’instar de celui de son prédécesseur, il est compatible HDR 10 – pour une meilleure gestion de la dynamique des contrastes – et supporte le standard Dolby Vision.

Toutefois, Apple aurait optimisé le rendu des contrastes (qui passe à 2 000 000:1) et la luminosité de cet afficheur, qui monte jusqu’à 1200 nits. Ainsi, l’écran prend le nom de Super Retina XDR Display, reprenant ainsi l’acronyme de son écran haut de gamme Pro Display XDR, dévoilé en avril dernier aux côtés du nouveau Mac Pro.

Apple WWDC 2019 : toutes les nouveautés pour les iPad, iPhone et les Mac

L’iPhone 11 Pro Max, de son côté, incorpore le même écran OLED que l’iPhone Xs Max, d’une diagonale de 6,5 pouces et d’une résolution de 2688 x 1242 pixels, procurant un confort accru en matière d’édition photo et vidéo, ainsi que pour les jeux.

À l’avant, on notera évidemment la large encoche destinée à accueillir le haut-parleur, la caméra frontale de 12 millions de pixels et le capteur ToF (Time of Flight) dédié à Face ID. Comme sur l’iPhone 11, ce dernier évolue légèrement : censé se montrer plus rapide, il doit permettre de déverrouiller l’appareil même si ce dernier est posé sur une table… mais aussi lorsqu’il est placé à l’horizontale. Sur ce dernier point, Apple rattrape (enfin) son retard sur Huawei, qui propose cette fonctionnalité depuis 1 an.

Nouvelle puce A13 et batterie plus capacitaire

Ce nouvel iPhone 11 Pro – et son grand frère l’iPhone 11 Pro Max se dotent eux aussi du nouveau processeur A13, gravé en 7 nm.

Mais c’est surtout sur le terrain de l’autonomie que ce nouveau modèle devrait progresser : l’iPhone 11 Pro se dote ainsi d’une batterie de 3190 mAh (à comparer avec les 2658 mAh de l’iPhone Xs), lui permettant d’offrir 4 heures d’autonomie supplémentaires par rapport au modèle de l’année dernière.

L’iPhone 11 Pro Max, quant à lui, serait muni d’une batterie de 3500 mAh (contre 3174 mAh sur l’iPhone Xs Max, chiffres non confirmés par Apple) : selon la firme de Cupertino, l’accumulateur du modèle le plus haut de gamme de cette année devrait durer 5 heures de plus que celui de l’iPhone Xs Max.

Dans un accès de générosité extrême, Apple a également décidé de fournir l’iPhone 11 Pro (et son grand frère l’iPhone 11 Pro Max) avec un chargeur USB-C d’une puissance de 18 W, et qui devrait permettre de recharger ces deux modèles beaucoup plus rapidement qu’avec l’antique chargeur de 5 W.

Malgré tout, Apple ne s’aligne (toujours) pas sur Samsung et Huawei et ne propose pas la charge sans-fil réversible, contrairement à ce que de nombreuses rumeurs laissaient entrevoir. Il vous sera donc pas possible de recharger un autre iPhone, vos écouteurs AirPods ou l’Apple Watch en les posant sur le dos en verre des iPhone 11 Pro et 11 Pro Max…

Enfin, notons la disparition de 3D Touch (et de sa micro-vibration caractéristique), qui se trouve remplacée par un mécanisme d’appui long « standard ». Certaines sources ont indiqué que l’origine de ce changement est liée à l’intégration de la batterie plus capacitaire, qui s’est faite au détriment du moteur de vibration utilisé par 3D Touch.

Coloris, prix et disponibilité des iPhone 11 Pro et 11 Pro Max

À l’instar des précédentes itérations, l’iPhone 11 Pro sera disponible en finition dorée, blanche et gris sidéral, avec un espace de stockage de 64, 256 et 512 Go de stockage à partir de 1159 €. Mais cette cuvée 2019 introduit également un nouveau coloris, nommé Midnight Green, aux accents couleur sapin.

Son grand frère, l’iPhone 11 Pro Max disposera des mêmes coloris et des mêmes capacités de stockage. Toutefois, son tarif plancher monte à « seulement » 1259 € pour la version la moins chère.

Nouveaux iPhone, nouveau mode nuit

Point notable de cette keynote 2019, Apple a dévoilé un mode Nuit, donc le fonctionnement s’avère analogue à celui proposé par les Google Pixel depuis l’année dernière.

Dans la pratique, l’appareil combine un grand nombre de photos capturées à des vitesses d’obturation plus ou moins lentes en fonction du type de sujet, afin d’amplifier la moindre source de lumière et proposer des photos de nuit d’une qualité inédite, d’après le constructeur.

Pour ce faire, les appareils s’appuient également sur une fonction permettant de mieux gérer les mouvements du sujet et de réduire le flou de mouvement en fusionnant les images.

Cette fonction se montrera certainement très utile sur le terrain… et permet à Apple de combler son retard sur Google ou Huawei.

Nouveau mécanisme Deep Fusion

Le système Deep Fusion semble être la réponse d’Apple à Google en matière de photographie computationelle – domaine de prédilection de la firme de Menlo Park. Point notable, il demeurera l’apanage des iPhone 11 Pro et Pro Max.

Ce nouveau mécanisme dévoilé par Apple repose sur la capture de 9 photos simultanément (ou presque) afin d’optimiser le rendu des détails et des textures complexes (les mailles d’un pull en laine sur l’exemple utilisé lors de la keynote).

Dans les faits, l’application prend 8 photos lorsqu’elle détecte que vous vous apprêtez à appuyer sur le déclencheur. Elle prend ensuite une photo en pose longue et fusionne ensuite les différents clichés « pixel par pixel » pour obtenir une image plus riche en détail et présentant moins de bruit numérique.

Si ce procédé n’est pas spécifiquement dédié à la prise d’images nocturnes, il ne fait gère de doute quant à la volonté d’Apple de venir concurrencer le mode Night Sight inauguré par Google en octobre 2018.

Nouvel iPad 10,2 pouces et nouvelle Apple Watch

Cette keynote 2019 a été dominée par l’annonce des nouveaux iPhone, mais aussi par les nouveaux services Apple Arcade et Apple TV+.

Toutefois, elle a également été l’occasion pour Apple de dévoiler la 5e génération de l’Apple Watch. Si son design évolue très peu, elle intègre désormais un écran restant toujours allumé. Un point qui n’est pas sans analogie avec le système Always-On Display des smartphones de… Samsung. Une boussole fait également son apparition ainsi qu’une fonction d’appel d’urgence même à l’international sur le modèle cellulaire.

Cette nouvelle itération de l’Apple Watch est disponible à partir de 449 € (version standard) et de 549 € (avec connexion cellulaire).

Enfin, faisons mention du nouveau iPad « classique », qui abandonne le traditionnel écran de 9,7 pouces et adopte un nouvel afficheur de 10,2 pouces. Son form factor reste toutefois très similaire aux générations précédentes : les bordures épaisses et l’incontournable bouton d’accueil restent de la partie.

Toutefois, il se dote du « Smart Connector » des versions plus haut de gamme, et permet ainsi d’utiliser les claviers « Smart Covers » et l’Apple Pencil dévoilé l’année dernière. Il bénéficie également des avancées introduites par iPadOS, la version dédiée à l’iPad de l’OS mobile d’Apple, notamment au niveau du multitasking ou de la gestion des périphériques externes.

Mais cet iPad se distingue également par son prix : comptez 389 € pour la version intégrant (seulement) 32 Go de stockage et 489 € pour cette incluant un espace de 128 Go.

Notre premier avis sur les iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max

Ces trois nouveaux iPhone se placent dans la droite lignée de leurs prédécesseurs… et, aux yeux de certains observateurs, manquent quelque peu de nouveautés pour s’avérer réellement disruptifs.

L’année 2019 est sans doute une année de transition pour Apple : selon certains analystes, la firme prépare un nouveau design pour la cuvée 2020, et n’opère donc qu’une mise à jour de ses modèles actuels – qui dérivent de l’iPhone X, lancé fin 2017.

Cette keynote 2019 a également mis en lumière une importante montée en puissance des services made by Cupertino : les nouveaux Apple Arcade et Apple TV + (jeux vidéo et films/série télé en streaming), sur lesquels la firme mise beaucoup, ont ainsi été abordés.

Du reste, l’iPhone 11 se distingue de son prédécesseur par son nouveau double module dorsal, qui inaugure un nouvel objectif ultra grand-angle (en lieu et place du télézoom attendu par la plupart des observateurs).

De leur côté, les iPhone 11 Pro et 11 Pro Max tentent de justifier leur position tarifaire de par leur écran OLED « Super Retina XDR Display », et bénéficient (enfin) d’un triple module photo dorsal offrant une plage focale allant de 12 à 52 mm.

Ces trois nouveaux iPhone auront donc à affronter une concurrence particulièrement affutée (incarnée notamment par Samsung et Huawei), et misent donc également sur l’écosystème Apple, cher aux fans de la marque, pour pouvoir s’imposer comme la nouvelle référence des smartphones, notamment en photo.