Lors d’un grand événement qui s’est tenu hier soir à son siège de Cupertino, Apple vient de dévoiler un ensemble de nouveautés : nouvelle version d’iOS, nouvel OS spécifique à l’iPad, nouvelle version de macOS… sans oublier un nouveau Mac Pro, destiné aux professionnels. Petit tour d’horizon des principales annonces de la conférence WWDC 2019.

iPadOS : l’iPad comme un véritable ordinateur

Depuis son lancement en 2010, Apple a toujours cherché à présenter l’iPad comme un ordinateur à part entière. Pour séduire davantage les professionnels, la marque à la pomme a récemment dévoilé la gamme iPad Pro, qui vise clairement à concurrencer la Surface de Microsoft et les PC « hybrides »: une plus grande taille d’écran, plus de puissance, l’intégration avancée de l’Apple Pencil…

En parallèle, les développeurs proposent des plus en plus d’applications dédiées à la productivité sur iPad, particulièrement à destination des professions créatives. À ce titre, mentionnons la récente apparition d’une version de Photoshop dédiée à l’iPad, dévoilée en octobre dernier, mais aussi l’application Pixelmator Photo, qui vise à offrir une alternative complète à Lightroom sur l’ardoise d’Apple.

Pixelmator Photo : une solution nomade pour retoucher vos photos sur iPad

Nouvelle interface en fenêtres et nouveaux gestes de navigation

Apple IPad OS MultitâcheAvec iPadOS, la firme de Cupertino lance une nouvelle déclinaison spécifique d’iOS. Chaque plateforme se dote d’un nom propre : macOS pour les ordinateurs, watchOS pour les montres connectées… Ce nouvel OS dédié à l’iPad met particulièrement l’accent sur le multitâche, permettant (enfin !) d’afficher les applications en fenêtres et de regrouper celles-ci sur une partie de l’écran. De même, plusieurs fenêtres d’une même application peuvent être ouvertes, afin d’accroître la productivité. Pour fluidifier l’expérience, de nouveaux gestes ont été intégrés pour passer, ajouter et combiner les différentes fenêtres.

Nouvel écran d’accueil

Du côté de l’écran d’accueil, Apple effectue un virage à 180 degrés. Depuis l’apparition du premier iPhone (et, in extenso du premier iPad), le homescreen est occupé exclusivement par les icônes des applications – et par les dossiers. Avec iPad OS, les widgets peuvent enfin être ajoutés sur l’écran d’accueil. Grâce aux widgets sur l’écran d’accueil, on peut ainsi visualiser les informations les plus importantes (rendez-vous, météo, nouveaux mails, tweets, actualités, etc.) en un seul coup d’œil, dès le premier écran.

Un changement qui ravira les propriétaires d’iPad… et qui amusera sûrement les utilisateurs d’Android, où cette fonctionnalité est présente depuis des années.

Nouveau système de gestion de fichiers

Apple implémente enfin l’une des fonctionnalités présentes sur tous les OS pour ordinateurs : un système de gestion de fichiers. Avec iPad OS, Apple augmente les capacités de l’application Files, et lui donne un fonctionnement analogue au Finder de macOS. Vous pourrez ainsi parcourir fichiers et dossiers, le tout dans une interface tactile adaptée à l’iPad : copier-coller vos fichiers, les classer, gérer les fichiers téléchargés… La gestion de vos fichiers devient enfin une réalité – alors qu’elle est intégrée depuis de nombreuses années sur Windows, macOS, Linux et Android.

On notera également la possibilité – enfin ! – de brancher une clé USB ou une carte mémoire et d’en gérer directement le contenu. Une fonction rendue possible grâce à l’intégration d’une nouvelle API qui simplifie considérablement l’importation des fichiers depuis votre appareil photo, une carte SD ou une clé USB, et dont nous vous parlions en mai dernier. Enfin, iPadOS offre également le support natif des souris et claviers externes branchés en USB, une fonction d’accessibilité pour le moment.

Toutes ces évolutions représentent sans doute une révolution pour l’iPad… mais elles permettent surtout à Apple de proposer un fonctionnement analogue à celui d’un ordinateur classique. Ce faisant, on peut considérer que l’iPad rattrape le retard considérable qu’il avait pris sur les tablettes équipées de Windows ; on constatera également la volonté d’Apple de dresser des passerelles de plus en plus importantes entre les écosystèmes desktop et mobiles.

L’iPad comme complément du Mac

Apple IOS MacOS SidecarAutre point qui ravira les professionnels de l’image : les iPad peuvent enfin servir d’écran secondaire à un Mac, qu’il soit branché en USB ou connecté en Wifi. Une fonctionnalité qui était déjà présente sur l’iPad, mais uniquement via une application tierce comme Duet Display.

L’iPad pourra ainsi être utilisé comme une tablette tactile, permettant – grâce à l’Apple Pencil – de réaliser des graphismes dans Photoshop ou Illustrator, ou d’annoter un document. Une fonctionnalité qui nécessitera d’installer la nouvelle version macOS 10.15 Catalina (que nous évoquerons ci-après).

L’Apple Pencil, lui aussi, gagne en fonctionnalités : la barre créative, qui permet de sélectionner différents outils de dessin, peut être déplacée n’importe où à l’intérieur des applications et devient beaucoup plus modulaire. Côté technique, le temps de réponse du stylet est amélioré, passant de 20 ms à 9 ms, l’alignant avec les solutions de graphisme proposées par Wacom.

Enfin, mentionnons la simplification du copier-coller des textes : grâce à un nouveau geste à trois doigts, vous pourrez « attraper » un morceau de texte et le déposer à l’endroit désiré. De même, un autre geste (lui aussi à trois doigts) permettra d’annuler une action, à l’instar d’une commande Cmd-Z.

Plus que jamais, Apple cherche à imposer les iPad (et particulièrement les iPad Pro) comme une véritable alternative aux ordinateurs classiques : ces nouveautés feront donc le bonheur des utilisateurs désirant utiliser leur iPad comme une véritable solution de travail.

Disponibilité et compatibilité d’iPadOS

L’iPad Pro avec son Apple Pencil et le Smart Keyboard Folio

Ce nouvel OS, qui ambitionne d’unifier l’expérience utilisateur entre mac et iPad, vient tout juste d’être lancé en version beta et devrait être disponible à l’automne prochain. Tous les iPad dotés a minima d’un processeur A8X pourront en bénéficier. Vous pourrez donc installer iPadOS sur :

  • Les iPad Mini 4 et 5
  • Les iPad Air 2 et 3
  • Les iPad 5 et 6
  • L’ensemble des iPad Pro.

iOS 13 : nouvelle appli photo, mode sombre et amélioration des performances

Pour cette 13e itération d’iOS, la marque à la pomme prolonge les améliorations apportées par iOS 12… tout en améliorant les performances. Apple promet ainsi une reconnaissance faciale avec FaceID 30% plus efficace, et un lancement des applications deux fois plus rapide. En parallèle, la firme de Cupertino remet à plat un certain nombre d’applications pour les rendre à la fois plus performantes et plus agréables à utiliser.

Mentionnons notamment l’apparition d’un mode sombre, ou Dark Mode, qui sera disponible pour tous les iPhone et permettra d’afficher les applications sur un fond noir tirant parti des nouveaux écrans OLED des derniers iPhone (à l’exception de l’iPhone Xr, qui dispose d’un dalle IPS). Toutes les applications développées par Apple pourront ainsi être affichées sur fond noir – un point censé se montrer plus respectueux de la rétine des utilisateurs et plus économe en batterie.

L’appli Photos redessinée

Alors que de nombreux possesseurs d’iPhone stockent des milliers de photos sur leur appareil, Apple souhaite remettre en cause la manière dont les images sont affichées et classées. À l’instar de ce que propose Google Photo, celles-ci seront triées automatiquement.

La galerie de photos d’iOS 13 permet ainsi d’appuyer sur un jour précis et de retrouver les meilleurs photos prises au cours de cette journée. Basé sur un mécanisme d’intelligence artificielle, ce système offre également la possibilité de retrouve différents mots-clés décrivant les événements principaux de chaque mois. De même, un panneau « années » permet de retrouver les clichés capturés les années précédentes à la même date, comme celles prises lors d’un anniversaire, par exemple.

Apple IOS 13 App Photos

La nouvelle application Photos regroupe automatiquement les photos les plus réussies par jour, par mois ou par an

Cette utilisation de l’IA pour classer ‘intelligemment’ les photos de l’utilisateur peut s’avérer pertinente – et n’est pas sans rappeler les fonctionnalités offertes par Google ou Huawei, même si les choix effectués par leur IA ne sont pas forcément les plus judicieux.

On notera aussi l’intégration du geste « pinch-to-zoom », qui permet d’afficher un nombre plus ou moins grand de photos dans la galerie, évitant ainsi à l’utilisateur de scroller à travers un trop grand nombre d’images. Les doublons sont regroupés, permettant de passer plus rapidement d’une série de photos à une autre.

L’application Photo se voit également dotée de nouvelles fonctionnalités d’édition de vos images. L’interface se dote de boutons – analogues à ceux d’Instagram – qui permettent d’ajuster finement les filtres ainsi que l’exposition, les contrastes, la saturation des images, etc.

En parallèle, l’applications Photos dispose d’outils de retouche vidéo bien plus avancés qu’auparavant : d’après Apple, presque tous les effets et outils utilisables sur les photos sont également disponibles pour les vidéos. Désormais, ces dernières peuvent être pivotées ou rognées leurs paramètres d’exposition ajustés et recevoir des filtres créatifs.

Nouveaux modes dédiés à la photographie de portraits

Avec iOS 13, Apple a dévoilé un nouveau paramètre pour le mode Portrait, appelé High-Key Mono. Comme son nom l’indique, ce nouveau filtre basé sur l’IA permet de créer des images en monochrome avec un haut niveau de contrastes.

De même, le mode Portrait permet d’ajuster l’intensité de l’éclairage de la scène. Selon Apple, cette fonctionnalité est censée imiter le déplacement d’une source lumineuse plus ou moins proche du sujet. Les iPhone doivent ainsi être capables de capturer de meilleurs portraits grâce à un éclairage scénique plus intelligent – grâce à l’IA intégrée – et plus offrant un rendu plus qualitatif.

Apple IOS 13 Portrait Modes

Les différents effets d’éclairage scénique intelligent proposés par iOS 13

Nouvelle version de Plans et gestion de la vie privée

Au rayon des autres nouveautés, on notera surtout l’apparition d’une nouvelle version de l’applications Plans, qui doit afficher un nouveau fond de carte plus lisible et une meilleure gestion des trajets quotidien de l’utilisateur. Elle intègre aussi une nouvelle fonction, nommée Look Around, qui reproduit le mode Street View de Google Maps. Pour l’heure, seules les villes américaines sont concernées par ces nouveautés.

Enfin, mentionnons l’apparition d’un nouveau système de connexion, appelé Sign-in with Apple. Jusqu’à présent, les utilisateurs peuvent se connecter à différents services en ligne en utilisant leurs identifiants Google ou Facebook – sans savoir ce qu’il adviendrait de leurs données personnelles. Avec ce nouveau système de connexion, Apple masque l’adresse email de l’utilisateur et offre même la possibilité d’utiliser une vraie-fausse adresse mail (une adresse pourriel) pour ne pas utiliser votre boîte mail principale.

Disponibilité et compatibilité d’iOS 13

Comme iPadOS, la nouvelle version d’iOS sera proposée au téléchargement à partir de l’automne prochain. Si les iPhone les plus anciens ne seront pas supportés, comme les vénérables iPhone 5S et 6, ainsi que l’iPod Touch 6G, on notera cependant la compatibilité avec des modèles fêtant leurs 4 ans cette année. Sont donc supportés :

  • iPhone SE
  • iPhone 6S et 6S Plus
  • iPhone 7 et 7 Plus
  • iPhone 8 et 8 Plus
  • iPhone X, Xs, Xs Max, Xr
  • iPod Touch de 7e génération

Un nouveau Mac Pro et un nouvel écran pour les professionnels de l’image

Apple a également profité de cette conférence WWDC 2019 pour dévoiler un nouveau modèle de Mac Pro, l’ordinateur fixe destiné aux professionnels les plus exigeants. Exit le format cylindrique – qui s’était avéré particulièrement contraignant en termes d’espace interne – retour au design classique ayant fait la gloire des Mac Pro des générations précédentes.

La marque à la pomme mise avant tout sur la simplicité et la modularité de cet ordinateur, qui permet d’ajouter aisément des composants pour faire évoluer les capacités de calcul de la machine. La façade est marquée par un ensemble de trous, permettant de faciliter la circulation de l’air et le rafraîchissement des composants internes.

Conçu pour les utilisateurs ayant de (très) gros besoins en calcul, ces nouveaux Mac Pro plairont notamment aux monteurs vidéo, dont les machines peinent souvent à gérer les fichiers en 4K – et demain en 6K (comme avec le futur Panasonic S1H) ou 8K.

Ces nouveaux Mac Pro intègreront donc des processeurs Intel Xeon W, offrant 8, 12, 16, 24 ou 28 cœurs. Ils seront livrés par défaut avec 32 Go de mémoire vive DDR4, mais pourront supporter jusqu’à 1,5 To de RAM grâce à 12 slots aisément accessibles. Du côté du stockage, les Mac Pro commencent avec un « petit » disque SSD de 256 Go, mais peuvent monter jusqu’à 4 To. Enfin, côté graphique, Apple propose « en standard » une carte AMD Radeon Pro 580X, particulièrement haut de gamme.

Enfin, notons l’apparition d’un nouvel écran, nommé Pro Display XDR. Doté d’une dalle LCD Retina 6K de 32 pouces, il offre une définition de 6016 x 3384 pixels et intègre des bordures de seulement 9 mm. Toujours à destination des professionnels de l’image, il bénéficie d’un traitement antireflet et est disponible en finition mate. Ce nouveau moniteur tire son nom d’un nouveau procédé, baptisé Extreme Dynamic Range, qui vise à aller plus loin que le HDR simple. On retrouve ainsi une profondeur des couleurs de 10 bits, ainsi qu’une luminosité à 1000 nits (pouvant monter jusqu’à 1600 nits) et couvre le Gamut P3.

Ce nouveau Mac Pro et ce nouvel écran ne seront certainement pas à la portée de toutes les bourses : comptez 5999 dollars pour la version « de base » du Mac Pro et 4999 dollars pour la version brillante du Pro Display XDR. Enfin, la version mate de celui-ci sera vendue pour la bagatelle de 5999 dollars. A noter que le support de fixation de l’écran est vendu… 999€.

macOS 10.15 Catalina

Last but not least, Apple a dévoilé la nouvelle version de macOS, qui prend le nom de Catalina et apporte quelques changements intéressants.

Adieu iTunes, bonjour Music, Podcast et TV

Cette nouvelle version met avant tout l’accent sur les services Made in Apple. iTunes, la bibliothèque musicale bien connue, cède la place à trois nouvelles applications : Music, Podcast et TV. Point notable, la gestion des périphériques mobiles migre au sein du Finder, et n’impose plus l’utilisation d’un autre logiciel.

Sidecar : l’iPad en complément du Mac

Faisons également mention du nouveau mode Sidecar, que nous évoquions précédemment : il permet aux propriétaires d’iPad d’utiliser leur tablette comme moniteur secondaire ou comme une tablette graphique. En intégration complète avec le Mac, Sidecar supportera la navigation gestuelle et permettra d’afficher les fonctionnalités de la Touch Bar en bas de l’écran de l’iPad, même si votre Mac n’est pas doté de la Touch Bar.

Apple a fourni une liste des applications qui supportent le nouveau mode Sidecar : citons entre autres Affinity Photo, Adobe After Effects, Adobe Premiere Pro ou Final Cut Pro. En revanche, Photoshop, Lightroom ou encore Capture One brillent par leur absence. Gageons qu’Adobe les rendra compatibles d’ici peu de temps.

Les autres nouveautés de macOS 10.15

À l’instar de son homologue sous iOS, l’application Photos sélectionne automatiquement les photos qu’elle juge les plus réussies. De même, les applications Notes et Rappels ont été légèrement revues.

Notons également l’apparition d’une nouvelle application, nommée Find My, qui permet de retrouver un appareil Apple perdu ou volé. D’après les explications fournies par la marque californienne, chaque Mac est censé émettre un signal – relayé par les autres appareils aux alentours – qui doit permettre au propriétaire et à la police de le localiser. En parallèle, cette nouvelle version de macOS introduit une nouvelle fonction de verrouillage du Mac, nommée Activation Lock : grâce à ce nouveau système, un voleur ne pourra pas réinitialiser ou revendre la machine sans le compte iCloud de son propriétaire.

Cette nouvelle version de macOS met également l’accent sur le contrôle vocal : les Mac pourront ainsi être entièrement commandés à la voix, permettant une bien meilleure accessibilité de l’OS.

Enfin, faisons mention du Project Catalyst, qui doit permettre aux développeurs de concevoir des applications pour macOS, basées sur les applications pour iPhone et iPad. Toujours dans une logique de convergence entre les différents écosystèmes de la marque, une même application pourra être développée pour être utilisée sur les trois OS : iOS, iPadOS et macOS.

Disponibilité de macOS 10.15

La version 10.15 de macOS est d’ores et déjà disponible en beta pour les développeurs, et sera accessible au grand public (toujours en beta) en juillet prochain, avec un déploiement généralisé à partir de cet automne. Elle sera compatible avec les Macbook 2015, MacBook Air 2012, MacBook Pro 2012, Mac mini 2012, iMac 2012, iMac Pro 2017 et Mac Pro 2013 ainsi que les versions plus récentes.

L’avis de la rédaction de Phototrend

Toutes ces nouveautés montrent bien l’orientation prise par le géant de Cupertino. À l’exception notable du nouveau Mac Pro, qui était très attendu par les professionnels, cette conférence WWDC 2019 n’a pas été dominée par le matériel mais par les annonces software. Rappelons tout de même qu’Apple profite souvent de la WWDC, un événement pour les développeurs, pour présenter ses prochains OS. Plus spécifiquement, l’entreprise américaine mise de plus en plus sur un ensemble de services de streaming, conçus pour fonctionner en parfaite harmonie avec ses appareils : le remplacement d’iTunes par les applications Music, Podcasts et TV (qui regroupe films, émissions et séries TV) en est l’illustration la plus forte.

Une autre tendance émerge nettement : celle de l’intégration toujours plus grande – voire même de la convergence – entre l’écosystème desktop (iMac, MacBook…) et mobile (iOS et maintenant iPadOS). Apple souhaite plus que jamais tisser des ponts entre les différents appareils : le nouveau mode Sidecar – qui permet d’utiliser l’iPad comme moniteur secondaire tactile pour le Mac – en est le signe. D’un point de vue logiciel, le Project Catalyst doit permettre aux développeurs de proposer leurs applications pour les trois plateformes, supprimant ainsi la frontière entre l’ordinateur ‘classique’ et les périphériques mobiles.

Enfin, la démonstration la plus forte de ce nouveau paradigme concerne l’iPad : avec ce nouvel OS spécifique, Apple s’adresse directement aux professionnels en leur fournissant une solution de travail complète en situation de mobilité. La marque à la pomme entend disposer d’un argument supplémentaire pour imposer sa tablette auprès des utilisateurs professionnels, un enjeu crucial pour la firme de Cupertino.

En alignant les fonctionnalités de l’iPad avec celles du Mac, Apple agit en miroir inversé par rapport à Microsoft, qui avait dû considérablement revoir l’OS Windows pour l’adapter – tant bien que mal – aux nouveaux usages tactiles et à une utilisation constante en mobilité.

Ce faisant, Apple serait sur le point d’atteindre un niveau de convergence entre desktop et mobile que Google et Microsoft n’ont, pour l’heure, jamais réussi à atteindre : Android est largement plus orienté smartphones que tablettes, tandis que Microsoft se remet encore tout juste de l’abandon de Windows Mobile.

Cette nouvelle orientation stratégique, qui vise à proposer un ensemble logiciel remarquablement cohérent, pourrait donc bien s’avérer d’une grande justesse et séduire de nombreux utilisateurs. À condition, bien sûr, d’adopter une gamme tarifaire qui ne rebute pas (trop) les consommateurs. Un point qui pourra notamment se vérifier en septembre prochain, avec l’annonce des nouveaux iPhone de 2019.