Tamron, pour célébrer les 40 ans de sa gamme d’objectifs SP, a sorti le SP 35 mm f/1,4 Di USD. Il s’agit de la première focale fixe à ouverture f/1.4 du constructeur japonais. Aperçue au CP+ 2019 de Yokohama au Japon, cette optique est la promesse pour Tamron d’une qualité d’image inégalée et conçue pour obtenir le meilleur des derniers boîtiers à haute résolution. Disponible en monture reflex Canon et Nikon, nous avons pu découvrir cet objectif et voici notre test terrain afin de voir plus en détail la promesse et la qualité d’image offerte par le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD.

Un mot sur la gamme SP de Tamron

Avant de débuter ce test terrain, nous voulions revenir sur la gamme Super Performance (SP) des objectifs Tamron. Née en 1979 avec une série de cinq objectifs à mise au point manuelle, la gamme Tamron SP fête aujourd’hui ses 40 ans.

La promesse initiale de ces optiques lancées en 1979 était, selon Tamron, de proposer « des images superbes avec d’excellents objectifs pour ceux qui aiment la photographie ». Ces 5 premiers objectifs étaient le téléobjectif SP 300mm f/5.6 (modèle 54B), le SP 70-210mm f/3.5-4 (modèle 52A), le SP 90mm f/2.5 (modèle 52B) qui est devenu l’objectif macro de référence chez Tamron, ainsi que les SP 17mm f/3.5 (modèle 51B) et le SP 500mm f/8 à système catadioptrique (modèle 55B) pour une grande compacité. Grâce à cette série d’objectifs à mise au point manuelle, Tamron a commencé à se faire un nom dans le monde de la photographie.

Pour sa série SP, Tamron a toujours eu à coeur d’utiliser les dernières technologies disponibles. Ainsi, 11 ans après la sortie des premiers objectifs SP, Tamron a intégré l’autofocus sur deux modèles à grande ouverture, le SP 90mm f/2.5 (modèle 52E) et le SP 300mm f/5.6 (modèle 60E). À l’époque, cette prouesse technique est saluée, car il était difficile d’utiliser un moteur autofocus pour des optiques avec une profondeur de champ si faible. Ont suivi au fil des années de nombreuses optiques et évolutions jusqu’aux objectifs SP actuels, dont ce nouveau SP 35 mm f/1,4 Di USD qui, selon le constructeur, représente « le meilleur objectif de l’histoire de Tamron ».

Présentation du Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD

Le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD est une focale fixe semi-grand-angle à ouverture f/1.4. Située entre le grand angle et le standard 50mm, cette focale permet une polyvalence appréciable. De nombreux photojournalistes utilisent un 35mm pour leurs reportages. Il s’agit également d’un objectif très prisé des photographes de mariage, mais aussi de paysage, de rue et même de portrait en situation. Bref, un 35mm est une focale « de base » à de multiples usages et cette version lumineuse à f/1.4 permet de combler un trou dans la gamme de Tamron, notamment face à Sigma et son 35mm 1.4 de sa série ART qui s’est fait une très belle réputation.

Cet objectif est destiné aux boîtiers reflex plein format à monture Canon EF et Nikon F, mais peut aussi être monté sur un reflex APS-C de ces deux constructeurs. En APS-C, on obtient l’équivalent d’un 50mm en termes de focale, voire un peu plus sur Canon qui dispose d’un coefficient multiplicateur de 1,62x. On peut également le monter sur un nouveau boîtier hybride à l’aide d’une bague adaptatrice, comme chez Nikon avec les Z ou Canon avec la gamme EOS R à monture RF.

Chez Tamron, cet objectif est le premier à disposer une ouverture de f/1.4, synonyme de lumière, de faible profondeur de champ, et de bokeh. Jusqu’alors, le constructeur privilégiait le confort d’utilisation avec des objectifs ouvrant à f/1.8 et dotés d’une stabilisation optique, comme par exemple le SP 35 mm f/1,8 Di VC USD ou bien encore le SP 45mm f/1.8 Di VC USD. Si l’ouverture f/1.8 est moins grande que f/1.4, la stabilisation optique permettait de descendre à des vitesses intéressantes en faible luminosité, sans augmenter la sensibilité ISO. Le résultat était donc très proche, sauf sur le point du bokeh, plus prononcé avec une ouverture f/1.4.

L’objectif Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD arbore le design « Human Touch » de Tamron, déployé sur l’ensemble de la gamme des nouvelles optiques Tamron depuis 2015. On retrouve ainsi un aspect sobre avec une couleur noire, une bague argentée au niveau de la baïonnette, une ergonomie simple ainsi qu’une tropicalisation grâce à 5 joints d’étanchéité, pour le protéger de l’humidité et de la poussière.

Tamron 35 Mm F045 Moisture Resistaqnt Construction 190419

Voici les caractéristiques techniques du Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD :

  • distance focale :35 mm
  • ouverture maximum : f/1,4
  • ouverture minimale : f/16
  • construction optique : 14 éléments répartis en 10 groupes dont 4 verres LD et 3 lentilles GM
  • diaphragme : 9 lamelles circulaires
  • rapport de grossissement maximal : 1:5
  • angle de champ : 63°26′ (pour reflex plein format)
  • distance de mise au point minimale : 30 cm
  • diamètre du filtre : 72 mm
  • tropicalisation : oui, 5 joints d’étanchéité
  • autofocus : oui, moteur USD
  • poids : 815 g en monture Canon, 805 g en monture Nikon
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : non
  • dimensions : 80,9 mm x 104,8 mm (D x L) en monture Canon, 80,9 mm x 102,3 mm (D x L) en monture Nikon
  • montures compatibles : Canon EF et Nikon F

L’objectif dispose d’une construction optique basée sur 14 éléments optiques répartis en 10 groupes dont 4 verres LD (Low Dispersion) pour corriger les aberrations chromatiques et 3 lentilles GM (Glass Molded Aspherical) pour corriger les aberrations optiques. Cet objectif dispose également d’un nouveau revêtement antireflet, le BBAR-G2 (Broadband Anti-Reflection de 2de génération) qui permet de réduire les images fantômes, les reflets ainsi que le flare tout en offrant un niveau de piqué et de contraste supérieur.

La lentille frontale dispose d’un revêtement au fluor qui était amélioré et permet de protéger la lentille contre les gouttes et facilite son nettoyage.

Pour la mise au point, l’objectif Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD fait appel à la technologie USD (Ultrasonic Silent Drive) déjà utilisée sur les autres objectifs Tamron. Par contre, cette focale fixe inaugure un nouveau mécanisme de cage hélicoïdale interne Dynamic Rolling-Cam qui permet de faciliter l’entraînement des composants de l’objectif durant la mise au point automatique.

Dynamic Rolling Cam

Cet objectif a en effet un élément de mise au point très imposant et doit être déplacé rapidement et de manière douce, avec le minimum de friction au sein du fût. De petites billes métalliques permettent la rotation et réduisent la friction de l’objectif. Cette innovation pour Tamron est dans la lignée de la gamme SP et pourrait d’ailleurs bien apparaître dans les prochains objectifs conçus par la marque pour améliorer les performances d’autofocus.

Prise en main du SP 35 mm f/1,4 Di USD

Passons maintenant à la prise en main de l’optique. Au déballage du Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD, on découvre un objectif très dense et qui semble être robuste avec un fût métallique. En termes de finition et de design, on retrouve bien l’approche Human Touch de Tamron, avec un touché très agréable, un look minimaliste et des fonctions qui tombent sous la main, même s’il est vrai que cet objectif ne dispose que d’un seul commutateur pour activer ou non l’autofocus.

L’objectif, testé en version Nikon, pèse 805g et mesure 102,3 mm de longueur pour un diamètre maximum de 80,9 mm. La version Canon EF est un peu plus lourde (815g) et longue (104,8 mm). Le diamètre du filtre est de 72mm. Ces mensurations confirment que nous sommes en présence d’une focale fixe plutôt imposante pour un 35mm f/1.4, mais une fois monté sur un boîtier comme le Nikon D800, on retrouve un équilibre presque parfait, avec une prise en main vraiment confortable.

Pour ceux qui utilisent déjà un SP 35 mm f/1,8 Di VC USD, voici un comparatif pour vous montrer la différence d’encombrement :

A gauche, le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di VC USD, à droite, le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD

Sur le terrain, mieux vaut disposer d’une sangle d’épaule confortable, car le kit boîtier + objectif peut vite dépasser les 1700 grammes sur du reflex plein format. Malgré tout, l’équilibre boîtier/optique est assez bon, le boîtier ne pique pas du nez et est très stable. Cet objectif est le plus lourd de sa catégorie (comme nous le verrons dans la partie « face à la concurrence » de ce test, mais cela se mérite peut-être par ses performances ?

À ce sujet, Tamron a d’ailleurs été très clair lors de notre rencontre au CP+ : ce SP 35 mm f/1,4 Di VC USD a été conçu pour proposer la meilleure qualité d’image possible, sans compromis. Si vous cherchez un 35mm compact et transportable, Tamron orientera facilement ses clients vers le SP 35 mm f/1,8 Di VC USD plus polyvalent, plus léger et avec VC pour un usage en voyage ou en street par exemple.

L’objectif dispose donc d’un seul commutateur (AF ON/OFF) et la moitié du fût est consacré à la bague de mise au point manuelle. Cette dernière ne dispose pas de butée, mais est à la fois souple et ferme pour une mise au point manuelle ou une retouche du point précise.

Une fenêtre sur le dessus de l’objectif affiche en mètres et en pieds la distance de mise au point. Jusque là, rien de bien nouveau : si vous êtes habitués aux objectifs Tamron, vous êtes en terrain connu. Sur le côté de l’optique, on retrouve le sigle doré SP qui rappelle l’héritage de la série Super Performance. Notons que l’objectif est conçu au Japon, mais produit en Chine.

Le pare-soleil en pétale est en polycarbonate et dispose d’un verrouillage pour éviter que ce dernier se dévisse par inadvertance. C’est, selon nous, une nouveauté sur les optiques Tamron.

Enfin, notons que le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD est compatible avec la console TAP-in de Tamron qui permet de personnaliser les fonctions de l’objectif et réaliser les mises à jour de firmware. Pour ce modèle, les réglages possibles seront sûrement au niveau de l’AF, pour un réglage précis.

Contrairement au Tamron SP 35 mm f/1,8 Di USD, la version f/1.4 ne dispose pas de stabilisation d’image. La raison principale est celle du poids et de la taille d’une optique f/1.4 stabilisée pour reflex plein format. On pourrait même se poser la question de l’intérêt de la stabilisation sur un objectif f/1.4 tant ce dernier est déjà suffisamment lumineux grâce à sa pleine ouverture. Pas de stabilisation optique, ni de stabilisation du capteur d’ailleurs puisque les reflex numériques n’en sont pas encore pourvus (ce qui pourrait changer en 2019 si l’on en croit les dernières rumeurs Canon et Nikon, mais c’est une autre histoire). Il reste cependant possible de le monter sur un hybride plein format Nikon et ainsi bénéficier de la stabilisation capteur 5 axes.

Qualité d’image du Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD

Passons maintenant à la qualité d’image de cet objectif Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD, un point sur lequel cet objectif est véritablement attendu étant donné les promesses faites par Tamron. Comme à notre habitude, nous n’allons pas vous proposer de test laboratoire avec une mire et tout ça, mais plutôt un test du rendu auquel on peut s’attendre sur le terrain.

Le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD va-t-il détrôner en qualité d’image les autres 35 mm ? Réponse en images. Pour apprécier le rendu véritable des images, cliquez dessus pour la voir en qualité optimale (et parfois en plus grand, selon la taille de votre écran).

Nous avons testé le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD avec un Nikon D800 en réalisant une série de portraits et des photographies au quotidien. La plage focale du 35mm est bien connue et il est très facile de s’adapter à cet objectif, bref on retrouve vite ses marques avec une focale ni trop courte, ni trop longue, surtout sur un boîtier plein format.

Voici une sélection de photos réalisées avec le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD :

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₈₀₀₀ s – ƒ / 1,4 – ISO 100

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₈₀₀ s – ƒ / 4,0 – ISO 100

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₈₀₀₀ s – ƒ / 1,4 – ISO 100

On peut le dire, le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD délivre des images d’une très grande qualité de manière globale, avec une très bonne restitution des détails, même avec un boîtier exigeant comme le Nikon D800 (36 Mpx). Le piqué au centre est tout simplement excellent, dès la pleine ouverture à f/1.4.

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₁₂₅ s – ƒ / 1,4 – ISO 100

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₃₂₀₀ s – ƒ / 1,4 – ISO 100

Sur les bords, le résultat à pleine ouverture est aussi très bon, et en fermant un peu vous aurez une image remplie de détails. À f/1.8, la profondeur de champ est encore assez réduite et le bokeh appréciable. En passant à f/4, le piqué est superlatif sur cet objectif et le moindre défaut disparaît.

Test Phototrend Tamron SP 35 Mm F:1,4 Di USD 20190701 DSC2728

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₆₄₀ s – ƒ / 4,5 – ISO 100

En termes de vignettage, le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD vignette à pleine ouverture, comme la majorité des focales fixes, notamment montées sur un boîtier plein format. Le vignette disparaît progressivement à f/2 et est invisible dès f/2.8. A f/1.4, un vignettage est présent sur les bords, mais aussi au centre, avec une zone plus claire. Voici deux photos qui permettent de voir cela :

Alors que sur le Tamron SP 35 mm f/1,8 Di USD on pouvait trouver quelques aberrations chromatiques notamment en cas de fort contre-jour, cette version f/1.4 est très bonne sur ce point et nous ne retrouvons que très peu d’aberrations chromatiques, même en cas de fort contre-jour. En photographie de nuit, les sources lumineuses sont bien restituées et ne souffrent pas de déformation (coma sagittal) même sur les bords de l’image. Le traitement BBAR 2 y est sûrement pour quelque chose.

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₁₆₀ s – ƒ / 1,4 – ISO 100 – Légère frange sur cette image en fort contre jour

En termes de distorsion, ce 35mm ne déforme quasiment pas l’image, comme tout bon 35mm. À moins de photographier une mire ou un mur de brique, difficile de le remarquer.

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₅₀ s – ƒ / 2,8 – ISO 1250

Un mot sur le bokeh, qui est l’une des raisons (en plus d’avoir une optique lumineuse) de ce Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD. L’objectif est doté d’un diaphragme circulaire à 9 lamelles à commande électromagnétique y compris pour la monture Nikon, ce qui est peu commun. En termes de rendu, le bokeh est très doux même si à f/1.4 il s’allie à un vignettage présent. Allié à sa distance minimale de mise au point de 30cm, cet objectif permet de réaliser des photos de près d’éléments avec une faible profondeur de champ et arrière plan qui se détache facilement, même si rappelons que la version SP 35 mm f/1,8 Di VC USD permet de faire le point à seulement 20 cm.

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₂₀₀ s – ƒ / 2,2 – ISO 100

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₁₂₅₀ s – ƒ / 2,0 – ISO 100

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₁₆₀₀ s – ƒ / 1,4 – ISO 100

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₈₀₀₀ s – ƒ / 1,6 – ISO 200

Bien sûr, le bokeh en photographie de portrait est très agréable et très progressif, avec un beau flou d’arrière-plan. Petite astuce : pensez aux couleurs qui seront dans le flou de votre sujet pour influencer sur le résultat final de votre image.

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₁₂₅ s – ƒ / 1,4 – ISO 100

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₁₂₅ s – ƒ / 1,4 – ISO 100

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₅₀ s – ƒ / 1,4 – ISO 450

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₅₀ s – ƒ / 1,4 – ISO 1600

Vous l’aurez compris, la qualité d’image de ce Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD est tout simplement époustouflante, et il est difficile de prendre cet objectif à défaut sur ce point.

Autofocus du Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD

Le SP 35 mm f/1,4 Di utilise la technologie USD (Ultrasonic Silent Drive) qui a déjà fait ses preuves chez Tamron. Mais avec cet objectif, un nouveau composant a vu le jour, le Dynamic Rolling-Cam comme expliqué plus haut dans la présentation. Est-ce que dans les faits cela a un impact sur la vitesse et la précision de mise au point ? Rappelons que cet objectif dispose d’un élément optique conséquent qu’il faut pouvoir déplacer avec précision et rapidité lors de la mise au point.

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₂₀ s – ƒ / 1,4 – ISO 1600

Durant notre test, nous avons noté que le 35mm f/1.4 était vraiment très réactif et surtout très précis, même en condition de faible luminosité. Là où certains patinent, ici le 35mm de Tamron réussit à faire le point même à pleine ouverture en cas de faible lumière. Rappelons que le test a été effectué avec un D800 qui n’est pas un boîtier très rapide, mais comparé à d’autres optiques montées dessus, le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD s’en est toujours très bien sorti avec notamment très peu de bruit de fonctionnement, un point à noter pour les photographes vidéastes.

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₈₀₀₀ s – ƒ / 1,4 – ISO 100

À pleine ouverture, la mise au point a parfois été difficile, notamment pour faire le point sur l’oeil en portrait. On est ici plutôt face à une limite du système reflex couplé aux optiques très lumineuses avec une très faible profondeur de champ que d’une limite de cet objectif en particulier, puisque les systèmes de détection des yeux introduits sur les hybrides ne sont pas disponibles sur reflex. Mais une fois le point réalisé, le piqué est excellent.

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₄₀₀ s – ƒ / 1,4 – ISO 100

Notons cependant l’absence de stabilisation optique, choix assuré par Tamron en partant dans la construction d’un 35mm à ouverture f/1.4. Si la stabilisation est quelque chose d’indispensable pour vous, il faudra vous tourner vers la version SP 35mm f/1.8 de Tamron qui en dispose.

Le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD face à la concurrence

Sur le marché des 35mm f/1.4, la concurrence est vive et Tamron arrive avec un certain retard. Compatible avec les montures reflex Canon et Nikon, cet objectif doit faire face à trois concurrents Canon, Nikon et Sigma (pour ne parler que des fabricants d’optiques 35mm f/1.4 autofocus sur les montures concernées).

En monture Canon, on trouve bien entendu le Canon EF 35mm f/1.4L II USM, une référence chez Canon qui offre une qualité de fabrication irréprochable et une qualité optique générale très bonne. Vous pouvez retrouver notre test sur Phototrend. Cet objectif a été dévoilé en 2015 quelques mois après le lancement des EOS 5Ds et 5DsR dotés d’une résolution de 51 Mpx. Comparé au Tamron, l’objectif offre un encombrement proche, en étant un peu plus long (105,5 mm contre 104.8 mm pour Tamron en monture Canon) et a cependant l’avantage d’être plus léger avec 760g contre 815g. On trouve aujourd’hui le Canon EF 35mm f/1.4L II USM au tarif de 1729€.

En monture Nikon, on retrouve le Nikon AF-S NIKKOR 35mm f/1.4G, une référence également pour de nombreux photographes notamment grâce à sa compacité (89,5 mm de long) et surtout sa légèreté (600g seulement, le plus léger des 35mm 1.4 à autofocus en monture reflex) sans oublier bien sûr sa qualité d’image. Malheureusement, sorti en 2010, cet objectif bien que performant et compact commence à se faire vieux et n’offrira pas forcément la meilleure qualité d’image pour un boîtier à haute résolution. On trouve aujourd’hui le Nikon AF-S NIKKOR 35mm f/1.4G au tarif de 1699€.

Après avoir abordé ces deux objectifs, un troisième incontournable doit être mentionné et il s’agit de Sigma. Avec son Sigma 35mm f/1.4 DG HSM Art, disponible à la fois en monture Canon, Nikon, Pentax, Sony A et Sigma SA, le constructeur a lancé en 2013 un pavé dans la mare des constructeurs historiques Canon et Nikon en proposant une alternative offrant un excellent piqué et des performances globales à jeu égal voire supérieures à celles de Canon et Nikon, mais pour un tarif bien plus abordable. Le Sigma 35mm f/1.4 DG HSM Art offre ainsi les mêmes spécifications, mais avec une compacité entre celle du Canon et du Nikon (77 mm de diamètre max pour 94 mm de longueur) et surtout un poids contrôlé de 665g. Depuis sa sortie, cet objectif est la solution envisagée par de nombreux photographes qui ne souhaitent pas dépenser plus de 1500€ sur une focale fixe 35mm, car le Sigma 35mm f/1.4 est proposé aux alentours de 769€, une affaire pour une telle qualité.

Aujourd’hui, Tamron arrive avec sa propre version d’un 35mm f/1.4 qui vient rivaliser avec Canon, Nikon et surtout Sigma. D’après notre test terrain, on peut dire que ce pari est réussi, avec une qualité d’image, un piqué et une homogénéité sans pareil. Bien sûr, il ne faut pas oublier que toutes ces optiques f/1.4 offrent tous un niveau de performance élevé et si vous possédez déjà l’une ou l’autre de ces optiques, à moins de changer de boîtier pour un modèle à haute résolution, vous êtes bien. Par contre, cette qualité a un prix, et c’est celui de l’encombrement et du poids : le Tamron est la solution la plus lourde (805-815g selon la version) et fait jeu égal ou presque en termes d’encombrement avec le Canon qui décroche la palme.

A qui s’adresse le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD ?

Le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD est une focale fixe à grande ouverture qui vise tout de suite les amateurs de bokeh et de profondeur de champ assez courte, que ce soit pour du portrait, de la photo de produit, du reportage, etc. Un 35mm est un objectif très polyvalent, qui devrait peut-être faire partie du kit de base du photographe.

Cependant, cette optique f/1.4 correspond à une forte exigence en termes de qualité, là où encore de nombreux photographes peuvent se satisfaire d’un déjà très bon SP 35 mm f/1,8 Di VC USD qui profite d’une stabilisation optique fort utile, notamment en vidéo. Cet objectif ne s’adressera également pas au photographe à la recherche d’une solution compacte et légère, puisque l’objectif, notamment monté sur un reflex plein format, fait tout de même son poids.

NIKON Z 6 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₅₀₀₀ s – ƒ / 2,8 – ISO 100

Au final, le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD pourra s’adresser aux photographes à la recherche du 35mm f/1.4 le plus récent pour reflex et qui est ainsi doté des derniers traitements et améliorations optiques du constructeur, avec une excellente qualité d’image de bord à bord.

NIKON D800 – Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD – 35 mm – ¹⁄₂₅₀₀ s – ƒ / 2,0 – ISO 100

Faut-il switcher si vous disposez déjà d’un Sigma 35mm f/1.4 DG HSM Art ? La réponse est difficile à donner, car de nombreux utilisateurs Sigma ont une relation spéciale avec leurs optiques, et comme nous le disions déjà plus haut, tous les 35mm f/1.4 présent sur le marché offre déjà de très bonnes performances.

SP 35 mm f/1,4 Di USD, une entrée en force de Tamron

Si on pouvait dire qu’il y avait un avant 2013 pour les objectifs 35mm f/1.4 avec l’arrivée de Sigma et sa version ART, on pourra dire que 2019 sera aussi une année marquante avec la sortie du Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD, la première optique f/1.4 du constructeur qui fête les 40 ans de sa gamme d’objectifs SP (Super Performance). Au final, la copie est plus que propre et Tamron a réussi un coup de maître en proposant une version avec une qualité d’image et des performances sans compromis, avec un tarif qui le place un peu au-dessus de Sigma, mais bien moins cher que les versions de Nikon et Canon.

Si plusieurs opticiens semblent se détourner du marché des reflex, pour mettre le paquet sur la monture hybride Sony FE, Tamron fait ici une entrée en force auprès des photographes à la recherche d’un 35mm f/1.4 sur reflex Nikon ou Canon et se place en alternative plus que crédible bien sûr à Canon, Nikon, mais aussi Sigma, bien que peut-être un peu tard…

Le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD est disponible au tarif de 999€ en monture Canon et Nikon. Il est disponible sur Digit-Photo ou Miss Numérique. Dans certaines boutiques, une remise immédiate de 200€ très intéressante est proposée jusqu’au 15 août 2019.

Test du Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD : premier essai réussi à f/1.4
qualité d’image et piqué sur l’ensemble de l’imagequalité de fabricationbokeh très doux et agréabletrès peu d’aberrations chromatiques et flare contrôléprix par rapport aux versions Canon et Nikon
poids : le plus lourd des 35mm sur reflexvignettage à pleine ouverturedifficile de trouver d’autres points négatifs…
8.8Note
Fabrication / Finitions9
Qualité d’image9.5
Ergonomie générale / praticité8