Dans le cadre des célébrations des 40 ans de la gamme SP, Tamron vient d’officialiser une nouvelle optique, le SP 35 mm f/1,4 Di USD (modèle 045), dont le développement avait été annoncé par la marque japonaise en marge de la conférence CP+ 2019 de Yokohama.

Particulièrement lumineux, ce nouvel objectif inaugure un nouveau paradigme technique pour la marque japonaise. Il mise sur une qualité de fabrication exemplaire et une motorisation ultrasonique, et vise à offrir une qualité d’image supérieure à la concurrence. Disponible pour les reflex Canon et Nikon, ce nouvel objectif résolument haut de gamme sera proposé au tarif de 999 €.

Ouverture à f/1.4 sans stabilisation optique

Au cours des années précédentes, l’opticien Tamron avait lancé un certain nombre d’objectifs stabilisés dotés d’une ouverture à f/1,8. Rompant avec ce paradigme technique, le constructeur japonais profite des 40 ans de la gamme SP (Tamron ayant lancé les SP 17mm F/3.5 et SP 90mm F/2.5 en 1979) pour dévoiler son premier objectif pour reflex plein format avec une ouverture à f/1,4.

Une telle ouverture promet une profondeur de champ et un bokeh exceptionnels : un point que vient confirmer son diaphragme circulaire à neuf lamelles. La longueur focale de 35 mm offre à cet objectif une très grande polyvalence : portraits, paysage, street photo… Ce Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD mise sur une construction en 14 éléments (répartis en 10 groupes) pour proposer une qualité d’image exceptionnelle, d’après son constructeur.

« Notre but avec cette optique est d’être le numéro 1 des 35mm f/1.4 en termes de qualité. »

Koji Satoh, Tamron Corp.

Kenji Nakagawa, Tamron : « Notre objectif est d’être numéro 1 des 35mm f/1.4 en termes de qualité »

Toutefois, l’objectif est dépourvu de stabilisation optique. Un choix technique qui peut sans doute s’expliquer par la volonté de Tamron de proposer le meilleur compromis en termes de compacité et de légèreté.

Voici les caractéristiques techniques du Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD :

  • distance focale : 35 mm
  • ouverture maximum : f/1,4
  • ouverture minimale : f/16
  • construction optique : 14 éléments répartis en 10 groupes dont 4 verres LD et 3 lentilles asphériques
  • diaphragme : 9 lamelles circulaires
  • rapport de grossissement maximal : 1:5
  • angle de champ : 63°26′ (pour reflex plein format)
  • distance de mise au point minimale : 30 cm
  • diamètre du filtre : 72 mm
  • tropicalisation : oui, 5 joints d’étanchéité
  • autofocus : oui, moteur USD
  • poids : 796 g en monture Canon, 790 g en monture Nikon
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : non
  • dimensions : 80,9 mm x 104,8 mm (D x L) en monture Canon, 80,9 mm x 102,3 mm (D x L) en monture Nikon
  • montures compatibles : Canon EF et Nikon F

Construction tout temps et distance minimale de MAP à 0,30 m

L’optique intègre ainsi quatre lentilles LD (Low Dispersion) et trois lentilles asphériques GM pour limiter au maximum les distorsions et aberrations chromatiques. Cette optique est compatible avec les capteurs dotés d’une résolution très importante, à l’instar du Nikon D850 ou du Canon 5D Mark IV.

Tamron mise aussi sur un nouveau revêtement anti-reflets, baptisé Broadband Anti-Reflection G2 (BBAR-G2). Visant à réduire les effets de ghosting et les reflets, ce procédé vise aussi à produire un niveau de piqué et de contrastes supérieur. On notera également un traitement au fluor de la lentille frontale, qui devrait se montrer moins sensible aux traces de doigts, à la poussière et à l’humidité.

Enfin, l’optique bénéficie de la tropicalisation, étant équipé de 5 joints d’étanchéité au niveau de la baionnette et à d’autres emplacements sensibles. Ainsi, cet objectif est prêt à affronter les conditions difficiles en termes d’humidité ou de poussière. La distance de mise au point minimale, quant à elle, est de 30 cm. Un excellent point pour cet objectif… qui n’est pas sans rappeler celle du Sigma 35mm f/1.4 DG HSM Art, son principal concurrent.

Affichant une longueur de 102,3 mm en monture Nikon et de 104,8 mm en monture Canon, un diamètre de 80,9 mm ainsi qu’un poids de 805 ou 815 grammes, la nouvelle optique de Tamron s’avère toutefois (un peu) plus imposante et plus lourde que sa rivale de chez Sigma (94 de long sur 77 mm de diamètre et un poids de 665 grammes). Le diamètre du filtre, quant à lui, est de 72 mm.

Un prototype du SP 35mm f/1.4 que nous avons pu prendre en main au Japon lors du CP+ 2019

À l’instar des autres objectifs récemment dévoilés par l’opticien japonais, le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD sera compatible en monture Canon EF et Nikon F. Aucune information n’a été dévoilée quant à une éventuelle disponibilité pour les nouvelles montures hybrides, notamment Sony pour laquelle Tamron proposera bientôt un second objectif 17-28mm f/2.8 après le très bon zoom 28-75 mm f/2,8 Di III RXD.

En termes de design, Tamron reprend le look sobre et épuré de ses optiques les plus récentes, avec une construction en polycarbonate avec la bague couleur or près de la baïonnette. Cette dernière est en métal pour une construction plus durable.

Autofocus USD et mécanisme Dynamic Rolling-cam

Ce nouvel objectif Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD est doté d’une motorisation à ultra-sons (USD). Offrant une mise au point ultra rapide, précise et silencieuse, ce système devrait offrir à l’objectif d’excellentes performances, même en basses lumières.

En parallèle, l’optique bénéficie d’un nouveau mécanisme, baptisé Dynamic Rolling-cam, qui vise à minimiser la charge d’entraînement exercée sur les composants de l’objectif. Tamron vise ainsi à proposer un autofocus plus souple et plus durable. De même, l’optique pourra être utilisée dans des environnements aux températures extrêmes, d’après son constructeur.

Tamron 35 mm f/1,4 Di USD

Le mécanisme Dynamic Rolling-cam, conçu pour offrir une meilleure durabilité du Tamron 35 mm f/1,4 Di USD

Comme sur toutes les optiques ultrasoniques, on notera la possibilité d’effectuer une retouche manuelle de la mise au point même lorsque l’autofocus est activé.

Prix et disponibilité du Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD

Cette nouvelle optique signée Tamron sera disponible en version Nikon F à partir du 26 juin prochain, tandis que la version Canon EF sera commercialisée à partir du 25 juillet. Compatible avec la console TAP-in – qui permet d’effectuer les mises à jour logicielles et d’affiner certains réglages depuis un ordinateur – le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD sera fourni avec un pare-soleil équipé d’un mécanisme de verrouillage (à l’image des dernières optiques de chez Canon).

Si cette optique affiche des caractéristiques haut de gamme, son tarif l’est tout autant : elle sera disponible au tarif de 999 €.

Sélection de photos réalisées au Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD

Le photographe Seigi Takakuwa a réalisé une série de photos en utilisant le nouvel objectif de Tamron, dont voici quelques images :

Notre premier avis sur le Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD

En présentant cet objectif 35 mm doté d’une grande ouverture à f/1,4, l’opticien tient à marquer les esprits à l’occasion du 40e anniversaire de sa gamme SP – et vise à démontrer tout son savoir-faire : cet objectif représente ainsi la quintessence de la recherche et développement de la marque japonaise.

Doté d’une construction particulièrement soignée et d’un niveau de finition très élevé, cette optique vise aussi – et surtout – à offrir une qualité d’image exceptionnelle. Tamron désigne ainsi le SP 35 mm f/1,4 Di USD comme étant « l’objectif ultime », offrant un bokeh et une profondeur de champ incomparables. Sur ce point, nous devrons prendre en main l’objectif pour confirmer ou non ces dires.

De par ses caractéristiques et ses hautes ambitions, Tamron vise directement les optiques développées par Canon et Nikon… mais également Sigma, dont la gamme Art est saluée à la fois par la critique et par des ventes fort satisfaisantes.

Ce nouvel objectif Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD se place donc en concurrence directe du Sigma 35mm f/1.4 DG HSM Art. Toutefois, le positionnement tarifaire de l’optique de Sigma s’avère un peu plus attractive pour les photographes : vendue environ 220 € moins cher que le nouvel objectif de Tamron, ce dernier devra offrir une qualité d’image supérieure pour pouvoir s’imposer sur ce segment. Rappelons cependant que l’optique Sigma a plus de 6 ans aujourd’hui et, à son lancement, était vendue 979€.

Enfin, si Tamron a révélé un seul objectif doté d’une ouverture à f/1,4, nous pouvons supposer – toutefois sans certitude – que la marque japonaise poursuivra sûrement sur cette dynamique en proposant d’autres optiques aussi lumineuses. Ce Tamron SP 35 mm f/1,4 Di USD serait-il le premier représentant d’une nouvelle montée en gamme des objectifs Tamron ? L’avenir nous le dira.