Avec le froid, photographier est souvent plus difficile. Qui ne préfère pas garder ses doigts au chaud au fond de sa poche, l’appareil dans le sac ? Heureusement, des gants fins ou dédiés à la photo existent, permettant une bonne manipulation du boîtier et des doigts au choix. C’est la promesse des gants Climatec de MacWet que nous avons testé cet hiver. Ces gants disposent d’une souplesse et d’une adhérence adaptée à la photographie.

Voici notre test des gants Climatec de MacWet pour la photo.

Quelques mots sur MacWet

Quel point commun entre l’équitation, le golf, le tir et la pêche ? A priori aucun, si ce n’est que ces activités nécessitent toutes l’usage de gants. Créé en 1999, le Group McSport a lancé les gants MacWet à l’origine pour le ski nautique au Royaume-Uni. Très vite, ces gants, par leur confort et leur adhérence, ont été utilisés dans d’autres domaines sportifs et sont devenus une référence pour de nombreux athlètes.

Les gants MacWet ne sont donc pas dédiés à la photographie, mais sont plutôt une marque d’activités de plein air, adoptée par les photographes.

Caractéristiques techniques des gants Climatec de MacWet

Les gants MacWet sont disponibles en deux versions, le « Micromesh » et le « Climatec ». La version Micromesh facilite la circulation d’air et est utile pour les jours chauds. La version Climatec est quant à elle donnée comme résistante à l’eau et isole du vent.

Les gants Climatec de MacWet ont été conçus pour les sports de plein air. Ils disposent de caractéristiques propres à cet usage comme un tissu Aquatec qui « régule le flux d’air autour de vos mains et réagit à l’humidité, les changements de température et climatiques », indique le fabricant.

Ils sont fabriqués en Indonésie et composés à 55% de polyester, 25,80% de polyamide, 17,20% de polyuréthane, 1,60% de nylon et 0,40% d’élasthane (chiffres sur l’étiquette, qui diffèrent des informations sur le site). Ils sont également très légers avec un poids de 25 g par gant.

Dans la paume, un tissu adhérent et doux (breveté Aquatec) permet de bien maintenir son boîtier en main. Ce tissu est fin, sans doublure, pour offrir précision et bonne préhension du boîtier. Il agit un peu comme une seconde peau, comme c’est le cas des sous-gants en soie. Sur le dos du gant, une doublure en polaire conserve la main au chaud.

Sur le modèle long que nous avons testé, le gant se ferme grâce à une manchette longue et élastique au-dessus du poignet. Sous un blouson, les gants ne laissent pas passer d’air. La fermeture velcro est robuste et ne bouge pas une fois en place, pour un serrage adapté.

On ne retrouve pas de poche extérieure sur le gant, comme c’est le cas avec le gant Markhof Pro de Vallerret.

Ces gants sont compatibles avec les écrans tactiles, permettant d’utiliser à loisir son smartphone ou l’écran tactile d’un appareil photo sans devoir les ôter.

Fonctions photo

Pourquoi utiliser ces gants pour la photographie ? Contrairement à des gants classiques, les gants MacWet sont adaptés à un usage « sportif ». Lors de notre test, nous les avons testés pour la photographie, mais également pour le vélo. Leur finesse permet une précision appréciée en photo ; pour appuyer sur un bouton ou tourner une molette, un gant trop épais est à proscrire, car l’on se retrouve vite à ressembler à un manchot essayant d’ouvrir un paquet de chips.

Étant dédiés avant tout aux activités de plein air, ces gants n’ont aucune fonction dédiée à la photographie. Ce sont avant tout des gants avec un confort et une adhérence pensés pour le golf ou l’équitation. Leur aspect respirant permet également d’évacuer l’humidité rapidement pour réguler la température à l’intérieur du gant. Enfin, leur finesse est un atout pour le photographe qui doit souvent manipuler des objets (changer d’objectif, régler son appareil, insérer une carte SD, etc.). Les finitions, les coutures et le velcro sont de très bonne qualité.

Test terrain des gants

Pendant plusieurs semaines en décembre, j’ai pu tester ces gants photo dans des conditions de températures variées, de 4°C à 15°C. Ce sont les températures que l’on retrouve idéalement en hiver un peu partout en France (en plaine).

En termes de confort, ces gants MacWet sont agréables à porter. Légers, ils se font oublier au fond d’une poche ou d’un sac et ne prennent que très peu de place. Le revêtement doux et adhérent dans la paume et au bout des doigts permet de prendre en toute sécurité son matériel photo. J’ai vraiment apprécié la finesse du gant qui ne m’a pas gêné lors des différents réglages ou manipulation de mon appareil et permets d’être précis dans ses mouvements et manipulations. Je trouve que ces gants donnent l’impression d’une seconde peau (un peu plus épaisse que des gants de soie, mais beaucoup plus résistante et protectrice).

J’ai cependant quelques doutes sur la solidité du revêtement au niveau des doigts et des phalanges notamment. Les gants ne sont pas doublés ni renforcés et sur certains sites d’équitation, des utilisateurs/testeurs ont parlé de trous au bout de quelques mois après un usage quasiment quotidien. Pour la photographie, je ne pense pas devoir utiliser ces gants de manière quotidienne, mais c’est un point que nous ne pouvons pas vérifier, sauf dans quelques mois en continuant à utiliser ces gants.

Nous avons testé l’étanchéité sur les deux côtés du gant : le dessus du gant est déperlant et bien étanche. Par contre, la paume du gant laisse passer l’eau au bout de quelques arrosages. Sur le terrain, on a souvent la paume refermée ou posée, donc la protection contre les intempéries est bonne, mais pas 100% étanche. Bon point : même humides, les gants conservent leur adhérence et ne glissent pas.

Les ayant utilisés à vélo, l’humidité issue de la transpiration s’échappe bien des gants. Par contre, que ce soit lors d’activités outdoor ou en photographie, la protection thermique est moins bonne qu’espérée. En plein hiver à des températures entre 0 et 10°C, les gants n’isolent pas assez du froid ni du vent, lorsque par exemple vous êtes à vélo. C’est dommage, et on conseillera davantage ces gants pour un usage mi-saison, par exemple en automne ou au début du printemps. Lors des pics de froid en hiver, ces gants ne sont tout simplement pas assez épais pour vous protéger du froid.

Il faut cependant bien comprendre la complexité technique : entre finesse et chaleur, il y a un équilibre à trouver. Ici, ces gants favorisent la finesse, tout en protégeant davantage du froid que des gants de soie. Par contre, ne comptez pas les placer sous d’autres gants, ils ne supportent pas une seconde couche.

Les gants Climatec de MacWet sont cependant tout trouvés pour un usage en nature, par exemple lors de randonnées à la fraîche, en photographie animalière ou même en ville si vous restez longtemps dehors par une température un peu fraîche. Par contre, pour des conditions de ski, on leur préfère des gants plus épais comme les Markhof Pro de Vallerret.

Taille et packaging

Les gants Climatec de MacWet sont disponibles dans les tailles de gant classiques, allant de 6 à 12 cm, avec des demi-tailles. De quoi trouver la taille parfaite pour vos mains. Si vous ne savez pas quelle taille vous faites, vous pouvez placer votre main à plat doigts serrés et mesurer la largeur de la paume, comme sur l’image suivante :

En utilisant cette méthode, je corresponds à la taille 8, celle que j’ai demandée pour tester les gants. En les enfilant, la largeur est bonne, mais les doigts sont un peu longs, et l’intérieur du gant bâille un peu. N’ayant pas des mains très épaisses, je pense que la taille est bonne, mais peut-être que les gants pourraient être un peu plus serrés. Cela ne gêne pas pour manipuler l’appareil photo, mais en utilisation tactile, j’ai trouvé que la précision n’était pas excellente, en raison des quelques plis qui se forment au bout du doigt. Il est donc conseillé de choisir une demi-taille en dessous pour être bien confortable avec ces gants.

La marque propose un échange ou un remboursement sous 30 jours (conditions sur son site) si vous n’êtes pas satisfait par ces gants.

Un petit mot sur le packaging si vous achetez les gants en magasin : l’emballage permet d’essayer les gants sans les détacher, une idée intéressante pour vérifier votre taille avant d’acheter, et tester les gants par la même occasion.

Gants Climatec de MacWet, des gants photo pour la mi-saison

Découverts grâce à la boutique Digit-Photo, les gants Climatec de MacWet sont une belle trouvaille : fins, légers et confortables, ils s’utilisent sans perdre en précision. Davantage adaptés à la mi-saison qu’au froid extrême, ces gants semi-étanches vous permettront de garder vos mains en chaud et au sec lors de vos sorties photo, à condition de ne pas être trop frileux ou dans une zone trop froide.

Les gants Climatec en version longue sont disponibles en noir chez Digit-Photo au tarif de 37,90€ dans les tailles de 7 à 10,5. Ils peuvent également être commandés directement sur le site de MacWet si vous cherchez des coloris ou coupes différentes.

Test des gants Climatec de MacWet pour la photo
Fin et légerFinitions et coutures premiumPlutôt adapté à la mi-saisonTactile
Pas complètement étancheDurabilité à vérifierPas assez ajustés
7Note finale