Deux étudiants en conception graphique de la Kingston University à Londres ont eu une idée quelque peu saugrenue : avaler des morceaux de pellicules 35mm et voir le résultat en image du passage dans leur système digestif. Plongeons dans cette expérience hors du commun !

Un résultat incertain

I turn myself inside out est le projet qui leur est venu à l’idée lorsqu’ils cherchaient un moyen d’utiliser leurs corps pour transformer des matériaux. Etant tous les deux amateurs de photographie, le film 35mm leur est venu de manière totalement naturelle : quoi de mieux qu’un matériel synonyme de création d’image pour cette expérience. Malgré cela, le résultat leur semble incertain : que restera-t-il du film une fois passé dans les méandres du système digestif et de ses acides et autres enzymes ?

35mm_dans_ton_ventre1

Outrepasser la barrière mentale

Depuis que nous sommes tout petit, on nous interdit d’ingérer des objets divers et variés, mais cela n’empêche pas les plus fous de se retrouver aux urgences avec des histoires quelque peu farfelues. Luke Evans et Josh Lake auraient pu faire partie de ces gens là, même si leur projet est né sous le signe de l’art. Avant de se lancer, ils ont du se forcer à dépasser la barrière mentale que l’on instaure dès le plus jeune âge : ne pas avaler d’objets.

Jamais sans protection

Une fois le morceau de pellicule ingurgité, protégé dans une petite capsule pour limiter les risques de perforation ou obstruction du colon liés aux bords tranchants de la pellicule, il leur a suffit d’attendre que la nature fasse son travail, puis récupérer et laver le film « exposé » à l’intérieur de leur corps. Pour faciliter la chose, la capsule est d’une couleur vive 😉

35mm_dans_ton_ventre5

Un film décortiqué au microscope

Pour faire parler le film, le duo a ensuite passé la pellicule sous un microscope électronique afin de révéler les traces du système digestif des étudiants. Le résultat a ensuite été agrandi pour réaliser ces très grands tirages noir et blanc qui ont été exposé à la Hoxton Gallery de Londres.

35mm_dans_ton_ventre3

35mm_dans_ton_ventre2

Pas de la photographie

En conclusion, Luke Evans dit bien que ce projet n’est pas de la photographie au sens traditionnel, mais plutôt une manière de réaliser des images à partir de la photographie. Le film (et la pellicule photo) a une très grande histoire et un ensemble de règles qui l’encadrent, mais pourquoi devoir forcément utiliser le film de cette manière ?

inside_04-960x639