Sigma 16-28 mm f/2,8 DG DN : zoom grand-angle léger, compact et abordable

La suite après cette publicité

Sigma dévoile un nouveau zoom grand-angle pour les hybrides plein format : le Sigma 16-28 mm f/2,8 DG DN | Contemporary. Venant se ranger aux côtés du Sigma 28-70 mm f/2,8 DG DN, il mise sur une ouverture lumineuse à f/2,8 et un gabarit poids-plume (450 g seulement). Ainsi paré, il vise à séduire les photographes (et les vidéastes) férus d’architecture et de paysage. Il sera disponible à partir du 17 juin au tarif de 899 € en monture E et L.

© Sigma / Tony Noël
Nouveau 16-28mm F2.8 DG DN | Contemporary : présentation en français et rencontres

Sigma : le 2e membre de la « trinité des zooms f/2,8 » se dévoile

Petit à petit, Sigma accroît son offre d’objectifs légers et polyvalents pour les hybrides plein format. Et naturellement, on ne peut s’empêcher de faire la comparaison avec le chemin emprunté par Tamron – avec un certain succès d’ailleurs. 

Il y a un peu plus d’un an, Sigma avait créé la surprise en dévoilant un objectif transstandard ultra-léger et compact, le Sigma 28-70 mm f/2,8 DG DN Contemporary. Destiné aux hybrides en monture E et L, il visait à concurrencer frontalement le Tamron 28-75 mm f/2,8 Di III RXD depuis remplacé par le G2

Avec ce nouveau 16-28 mm f/2,8 DG DN, Sigma continue sur sa lancée. Venant se positionner face au Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD, il reprend peu ou prou la même recette. 

En adoptant une longueur focale 16-28 mm (plutôt que la « traditionnelle » focale 16-35 mm), Sigma met plusieurs atouts dans sa manche. D’une part, cette focale « tronquée » permet de limiter le poids de l’objectif. D’autre part, cette réduction de focale se fait uniquement à fond de zoom, sans limiter la largeur du champ (107°) au grand-angle. Enfin, on notera que ce 16-28 mm s’accordera à merveille avec le 28-70 mm de Sigma

À gauche, le Sigma 28-70 mm f/2,8 DG DN | Contemporary. À droite, le nouveau Sigma 16-28 mm f/2,8 DG DN | Contemporary. © Jean-Nicolas Lehec

Certes, il est moins polyvalent à fond de zoom qu’un 16-35 mm, s’arrêtant à 28 mm là où un 35 mm offre une focale ultra-polyvalente, très appréciée en reportage ou en photo de portrait. Mais le compromis de Sigma est particulièrement habile, l’objectif se permettant même d’être 1 mm plus large que son concurrent de chez Tamron – avec un angle de champ de 107° contre 103°. De quoi satisfaire pleinement les photographes d’architecture. 

Enfin, l’objectif propose une ouverture constante à f/2,8, idéale pour jouer avec la profondeur de champ, mais aussi pour capturer plus facilement des scènes en basse lumière à main levée. 

Voici les caractéristiques techniques du Sigma 16-28 mm f/2,8 DG DN | Contemporary :

  • plage focale : 16-28 mm (24-42 mm en APS-C)
  • objectif pour capteur plein format
  • ouverture max : f/2,8
  • ouverture min : f/22
  • angle de champ : 107°-75,4°
  • construction optique : 16 éléments répartis en 11 groupes dont 4 lentilles asphériques et 5 lentilles FLD
  • diaphragme : circulaire, 9 lamelles
  • distance minimale de mise au point : 25 cm
  • stabilisation d’image : non
  • tropicalisation : construction résistante à l’humidité et à la poussière
  • grossissement max : 0,18x
  • mise au point : autofocus avec moteur pas à pas
  • diamètre du filtre : 72 mm
  • dimensions : 77,2 mm x 100,6 mm (D x L)
  • poids : 450 g
  • accessoires fournis : pare-soleil et bouchons d’objectif
  • monture compatible : Sony E et monture L

Une formule optique complexe

Pour garantir une qualité d’image optimale, le Sigma 16-28 mm f/2,8 DG DN fait la part belle aux lentilles spéciales. Composé de 16 éléments répartis en 11 groupes, il inclut un total de 4 lentilles asphériques et de 5 lentilles FLD

Leur but : limiter au maximum contre l’apparition d’aberrations et d’artefacts en tout genre. Elles doivent également procurer une meilleure homogénéité, avec une différence minimale entre le centre et les bords de l’image. Sigma mise également sur un traitement « super multicouche », conçu spécialement pour limiter la perte de contraste en contre-jour et les effets de flare et de ghosting.

© Sigma / Meg Loeks

L’ouverture à f/2,8 est assurée par un diaphragme circulaire à 9 lamelles. On devrait ainsi obtenir un bel effet starburst, avec des étoiles à 18 branches bien dessinées. De même, l’objectif devrait offrir un bel effet bokeh, aux transitions douces et aux bulles bien rondes. Autant de points qu’il faudra évidemment vérifier sur le terrain. 

Un gabarit réduit, particulièrement adapté aux hybrides plein format

L’époque où les objectifs Sigma pour hybrides étaient de simples portages d’optiques pour reflex semble bel et bien révolue. Et clairement, ceci est une excellente nouvelle. 

Ainsi, le Sigma 16-28 mm f/2,8 DG DN opte pour un gabarit savamment étudié. L’objectif mesure seulement 100,6 mm de long, un diamètre maximal de 77,2 mm et un poids de 450 grammes. Notez aussi le diamètre de filtre de 72 mm. 

© Sigma / Martin Scholl

À titre de comparaison, le Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD fait encore mieux (73 x 99 mm, 420 g). Notez d’ailleurs que les deux zooms sont à encombrement constant. Mais il est évident que les objectifs jouent dans la même catégorie : une excellente nouvelle pour celles et ceux voulant alléger leur sac photo.

À ce titre, notez que l’objectif de Sigma comme celui de Tamron font l’impasse sur la stabilisation optique. Mais ce point est amplement compensé par les capteurs stabilisés (IBIS) de la quasi-totalité des hybrides plein format du marché. 

© Sigma / Martin Scholl

De plus, l’IBIS est beaucoup plus efficace avec focales les plus courtes – et nettement moins avec les téléobjectifs. Le choix est donc parfaitement logique. 

Enfin, l’objectif se dote d’une motorisation AF pas-à-pas. Cette dernière doit se montrer rapide, précise et silencieuse. Elle doit en outre se plier aux exigences des photographes comme des vidéastes. Elle doit aussi supporter les modes DMF et AF+MF, ainsi que les modes d’autofocus intelligents (Eye AF, Eye-Tracking, etc.) chez Sony. Espérons simplement que le focus breathing sera suffisamment réduit. 

© Sigma / Meg Loeks

Voici une sélection de photos réalisées avec cet objectif (source Sigma) :

Prix et disponibilité du Sigma 16-28 mm f/2,8 DG DN

Le nouveau zoom grand-angle de Sigma sera disponible à partir du 17 juin 2022 au tarif de 899 €. Un tarif particulièrement judicieux, puisqu’identique à son concurrent direct de chez Tamron…

Le Sigma 16-28 mm f/2,8 DG DN est disponible chez Digit-Photo, Miss Numérique et IPLN.

Notre premier avis sur le Sigma 16-28 mm f/2,8 DG DN

Avec ce nouvel objectif 16-28 mm, Sigma continue d’enrichir judicieusement son portfolio d’objectifs légers et abordables pour les hybrides plein format. Une manière de ne pas laisser à Tamron l’exclusivité sur ce segment largement plébiscité par les photographes et les vidéastes, d’autant plus que cette optique Sigma est aussi en monture L.

Si les performances optiques sont au rendez-vous, cette nouvelle série d’optiques Sigma pourrait être d’une remarquable cohérence. D’emblée, les caractéristiques techniques sont prometteuses, avec un remarquable compromis plage focale / encombrement /prix

Il ne nous reste donc plus qu’à attendre le « 3e larron » de chez Sigma. En toute logique), il devrait concurrencer le très bon Tamron 70-180 mm f/2,8 Di III RXD, formant ainsi une « trilogie de zooms ouvrant à f/2,8 » d’une remarquable pertinence pour tout possesseur d’un hybride Sony ou Sigma/Leica/Panasonic.