Canon EOS R10 : l’hybride APS-C léger, compact et équilibré

Aux côtés de l’EOS R7, son premier hybride APS-C sportif en monture RF, Canon dévoile également l’EOS R10. Ce nouveau boîtier mise sur un format compact et une fiche technique très équilibrée, afin de séduire les amateurs éclairés. Retour sur les caractéristiques de cet hybride séduisant. 

Explore Wherever You Go - Introducing the Canon EOS R10

Canon EOS R10 : l’hybride APS-C poids-plume

La nouvelle gamme d’hybrides APS-C de Canon peut se résumer de cette façon : 

  • Canon EOS R10 : l’hybride compact pour les passionnés de photo et de vidéo ;
  • Canon EOS R7 : l’hybride sportif, censé ne faire aucune concession en termes de performances

Si l’EOS R7 est le porte-drapeau des hybrides Canon APS-C, l’EOS R10 se targue d’être le plus léger de tous les boîtiers de Canon, toutes montures confondues (sauf EOS M). Pesant seulement 429 grammes, il se permet d’être 20 g plus léger que le « petit » reflex Canon EOS 250D. Mesurant 12,3 cm de large sur 8,7 cm de large, il s’avère particulièrement compact et trouvera naturellement sa place dans n’importe quel sac photo. 

En termes de positionnement stratégique, il se destine avant tout aux amateurs avertis, en photo comme en vidéo. De fait, il se place dans la continuité des reflex Canon « à 2 chiffres ». D’après la marque, il se place dans la ligne de l’EOS 90D, lancé en 2019. 

Il ne s’agit donc pas d’un boîtier d’entrée de gamme, laissant la porte ouverte à un futur (et hypothétique) hybride plus abordable.

L’un des deux premiers hybrides APS-C en monture RF

Comme son nom l’indique, le Canon EOS R10 tire parti de la monture RF, lancée en 2018. Il est donc compatible avec les optiques hybrides plein format (monture RF), moyennant un crop factor de 1,6x (comme avec les reflex en monture EF et EF-S).

En conséquence, un objectif 50 mm offre un équivalent 80 mm une fois monté sur l’EOS R10.  

Le Canon EOS R10 accompagné d’une optique EF-S 10-18 mm, via la bague d’adaptation EF-RF

Cependant, l’EOS R7 est également compatible avec le large parc optique en monture EF et EF-S, via la bague d’adaptation EF-RF (offerte avec les premières commandes, voir plus bas). 

Enfin, il inaugure une nouvelle gamme d’optiques, nommée RF-S. Conçues pour les nouveaux hybrides APS-C de Canon, elles sont également compatibles avec les hybrides plein format de la marque (activant de facto le mode APS-C sur le boîtier).

Canon dévoile 2 objectifs zoom RF-S 18-45 mm et 18-150 mm pour hybride APS-C

Retrouvez ci-dessous un tableau comparatif du Canon EOS R10 comparé à l’EOS R7 :  

 Canon EOS R7Canon EOS R10Canon EOS R6
Capteur CMOSAPS-C, 32,5 MpxAPS-C, 24,2 MpxPlein format, 20 Mpx
Stabilisation capteur (IBIS)OuiNonOui
Filtre passe-basOuiOuiOui
ProcesseurDigic XDigic XDigic X
MontureRFRFRF
Viseur électroniqueOLED, 0,39 pouce, 2,69 millions de points, grossissement 1,15x, dégagement oculaire 22 mmOLED, 0,39 pouce, 2,69 millions de points, grossissement 0,95x, dégagement oculaire 22 mmOLED, 0,5 pouce, 3,68 millions de points, grossissement 0,76x, dégagement oculaire 23 mm
Écran LCDTactile, orientable, 3 pouces, 1,62 millions de pointsTactile, orientable, 2,95 pouces, 1,04 millions de pointsTactile, orientable, 3 pouces, 1,62 millions de points
AutofocusDual Pixel AF IIDual Pixel AF IIDual Pixel AF II
Nombre de points AF5915 (photo), 4823 (vidéo)4503 (photo), 2713 (vidéo)6072
Couverture AF100% (auto), 100x90% (manuel)100% (auto), 100x90% (manuel)100% (auto), 100x90% (manuel)
Détection et suivi automatiqueHumains (tête, œil), Animaux (chiens, chats, oiseaux), Véhicules (voitures, motos)Humains (tête, œil), Animaux (chiens, chats, oiseaux), Véhicules (voitures, motos)Humains (tête, œil), Animaux (chiens, chats, oiseaux)
Plage de fonctionnement AFDe -5 à 20 ILDe -4 à 20 ILDe -6,5 à 20 IL
Sensibilité du capteur100-32 000 ISO (extensible à 51200 ISO)100-32 000 ISO (extensible à 51200 ISO)100-102400 ISO (extensible à 50-204800 ISO)
Rafale (obturateur mécanique)15 i/s (avec suivi AE/AF)15 i/s (avec suivi AE/AF)12 i/s (avec suivi AE/AF)
Rafale (obturateur électronique)30 i/s (avec suivi AE/AF)23 i/s (avec suivi AE/AF)20 i/s (avec suivi AE/AF)
Obturation30-1/8000s (mécanique) / 30-1/16000s (électronique)30-1/4000s (mécanique) / 30-1/16000s (électronique)30-1/8000s
Buffer224 JPEG / 51 RAW (mécanique) // 126 JPEG / 42 RAW (électronique)460 JPEG / 29 RAW (mécanique) // 70 JPEG / 21 RAW (électronique)1000 JPEG / 240 RAW (mécanique) // 1000 JPEG / 120 RAW (électronique)
Vidéo4K 60 i/s, Full HD 120 i/s (sans crop)4K 30p (sans crop), 4K 60p (crop 1,56x), Full HD 120 i/s4K 60 i/s, Full HD 120 i/s (sans crop)
Profils colorimétriques vidéoC-Log 3N.A.C-LOG HDR
Stockage2x SD UHS-II1x SD UHS-II2x SD UHS-II
Wifi2,4 Ghz2,4 Ghz2,4 Ghz
BluetoothBluetooth 4.2 Low EnergyBluetooth 4.2 Low EnergyBluetooth 4.2 Low Energy
BatterieLP-E6NHLP-E17LP-E6NH
Autonomie photo770 photos (LCD), 500 photos (viseur)430 photos (LCD), 260 photos (viseur)510 photos (LCD), 380 photos (viseur)
Rechargement par port USBOuiOuiOui
TropicalisationRésistant à la poussière et à l’humiditéRésistant à la poussière et à l’humiditéRésistant à la poussière et à l’humidité
Dimensions132,0 x 90,4 x 91,7 mm122,5 x 87,8 x 83,4mm138,4 × 97,5 × 88,4 mm
Poids (avec carte et batterie)612 g382 g680 g
Prix de lancement nu1499 €979 €2699 €

Une ergonomie étudiée

En termes de design, le Canon EOS R10 hérite des codes stylistiques de ses aînés. Ultra-compact, le boîtier arbore des lignes très arrondies, qui facilitent la prise en main. Bien évidemment, le boîtier repose sur la monture RF, qui paraît ici très imposante avec son diamètre de 54 mm. 

On retrouve également l’écran rotatif, monté sur rotule, toujours aussi pratique pour cadrer au ras du sol ou à bout de bras, en photo comme en vidéo. On apprécie la présence d’un « vrai » joystick arrière, placé sous le pouce.

À gauche, l’EOS R7 ; à droite, l’EOS R10. Au-delà de son gabarit, ce dernier se distingue par l’absence de roue codeuse autour du joystick.

Autour du bouton de simulation de la profondeur de champ, notez aussi l’arrivée d’un nouveau commutateur de mise au point (AF/MF). Ceci permet d’éviter à Canon de devoir l’intégrer sur ses objectifs. 

Enfin, mentionnons la nouvelle griffe porte-accessoire multifonction (héritée des EOS R5C et EOS R3), ainsi qu’un petit flash pop-up. Une première pour un boîtier de l’écosystème EOS R !

Capteur 24,2 Mpx non stabilisé

Le Canon EOS R10 est bâti autour d’un capteur APS-C de 24,2 Mpx. Ce dernier ressemble beaucoup à celui qui équipait l’EOS 80D – mais Canon nous assure l’avoir redéveloppé avec de nouvelles micro-lentilles, afin d’offrir une meilleure qualité d’image. Avec le large diamètre de la monture RF, le capteur semble minuscule.

Point notable : le capteur de l’EOS R10 n’est pas stabilisé – contrairement à celui de l’EOS R7. En clair, si vous faites souvent des photos en basse lumière à main levée, l’absence de stabilisation capteur (IBIS) risque d’être préjudiciable. 

Le capteur de l’EOS R10 est associé au processeur Digic X, déjà croisé à plusieurs reprises (EOS R6, R5, R5C et R3). À la clé, une sensibilité allant de 100 à 32 000 ISO (extensible à 51 200 ISO). 

Dual Pixel AF et rafale jusqu’à 23 i/s

Si l’EOS R10 a subi une cure d’amaigrissement, ses performances sont loin d’être au rabais. Ainsi, il hérite de l’autofocus Dual Pixel CMOS AF II, qui a largement fait ses preuves sur les précédents boîtiers de Canon.

Mais surtout, il bénéficie des nouveaux modes avancés d’autofocus – comme sur l’EOS R7. Le boîtier est ainsi capable de détecter le visage et l’œil du sujet, pour les humains comme pour les animaux (chats, chiens et oiseaux). De même, il permet de suivre efficacement les véhicules ainsi que le casque des pilotes de moto. 

En termes d’autofocus, les EOS R7 et R10 font donc jeu égal… à une différence près. En effet, l’AF de l’EOS R10 est un poil moins sensible en basse lumière que celui du R7 (-4 EV vs -5 EV).

En termes de rafale, le Canon EOS R10 monte à 15 i/s en obturation mécanique. Il peut également monter à 23 i/s avec l’obturateur électronique. C’est un peu moins que sur l’EOS R7, qui affiche fièrement une rafale à 30 i/s (et sans blackout). Néanmoins, ces performances sont très appréciables, et devraient faire la joie des photographes sportifs occasionnels. 

En termes de mémoire tampon, comptez 460 JPEG et 29 RAW (shutter mécanique), et 70 JPEG et 21 RAW (shutter électronique). En clair, la vitesse en rafale est très élevée… mais lesdites rafales ne seront pas très longues

Enfin, notez que le Canon EOS R10 monte à « seulement » 1/4000s maximum (en obturation mécanique), là où l’EOS R7 va jusqu’à 1/8000s. Cependant, les deux boîtiers atteignent 1/16 000s en obturation électronique

Vidéo : 4K 30p sans crop

Afin d’accompagner les photographes souhaitant (aussi) s’initier à la vidéo, Canon a doté son EOS R10 de caractéristiques vidéo pertinentes. Ainsi, le boîtier est capable de filmer en 4K UHD à 30 i/s sans crop. On aimerait en dire autant d’un boîtier comme l’EOS RP !

Test Canon EOS RP, l’hybride plein format le plus abordable de Canon

L’EOS R10 peut livrer des séquences en 4K 60p, ce qui est une excellente nouvelle pour celles et ceux voulant effectuer de jolis ralentis. Toutefois, ceci se fait au prix d’un certain rognage dans l’image (x1,56). Notons aussi la possibilité de filmer en Full HD à 120 i/s. Un zoom numérique x10 est également disponible afin de capturer des sujets très lointains. Le boîtier peut également filmer en HDR PQ.

Le Canon EOS R10 monté sur le trépied vlog BR-E1. Ce dernier peut se transformer en poignée et est muni d’un déclencheur.

Enfin, la durée maximale d’enregistrement est de 2h. Pratique pour celles et ceux souhaitant filmer une interview, par exemple. Pour aller au-delà, il vous faudra vous tourner vers l’EOS R7, capable de filmer pendant 6h en continu. 

Si le boîtier fait l’impasse sur la stabilisation capteur, il propose d’une stabilisation logicielle sur 2 niveaux. Cette dernière engendre un certain crop dans l’image (10 % ou 30 % selon le niveau sélectionné). À ce sujet, Canon se veut rassurant et assure que de nombreuses optiques RF-S seront stabilisées

Une connectivité plutôt complète

Pour stocker vos images, le Canon EOS R10 mise sur un unique emplacement pour cartes SD. Heureusement, ce dernier est compatible avec les cartes UHS-II. En clair, si vous souhaitez bénéficier d’un double-slot pour cartes SD, il vous faudra regarder du côté de l’EOS R7.

Canon EOS R7 : le nouvel hybride sportif APS-C à capteur 32 Mpx stabilisé

En termes de connectique, l’EOS R10 est assez complet. On note la présence d’un port USB type C, qui permet de recharger la batterie quand l’appareil est éteint. Petite radinerie de la part de Canon : il s’agit d’un port USB 2.0, alors que tous les autres hybrides de la marque offrent de l’USB 3. Si vous souhaitez transférer vos images, il faudra donc utiliser la méthode « classique », en sortant la carte SD du boîtier. 

La connectique sans fil est plutôt complète, mais le boîtier fait l’impasse sur la prise casque.

Le boîtier dispose également d’une sortie micro HDMI (type D), d’une prise micro (jack 3,5 mm) et d’une prise télécommande type RS-60E3. En revanche, il fait l’impasse sur la prise casque. 

Côté sans-fil, l’EOS R10 offre le Wifi (2,4 Ghz) et le Bluetooth 4.2. Last but not least, Canon annonce également une future fonctionnalité de traitement des images en RAW sur le Cloud, qui devrait être disponible plus tard cette année.

MP #214 : envoyer les photos de votre boîtier vers votre smartphone

Pour son EOS R10, Canon a eu la bonne idée d’utiliser la batterie Canon LP-E17. Si vous possédez déjà un hybride Canon en monture EF-M (Canon EOS M3, M6 Mark II, M50…) ou un reflex APS-C Canon (EOS 77D, EOS 800D, etc), vous pourrez réutiliser votre stock de batteries sans aucune contrainte. Le boîtier réutilise aussi le même chargeur (LP-E17E), fourni dans la boîte. 

Du côté de l’autonomie, Canon promet 430 photos avec l’écran LCD et 260 photos avec le viseur. Des valeurs inférieures à celles de l’EOS R7… et qu’il faudra bien sûr vérifier sur le terrain.

Enfin, notons qu’aucun grip n’est prévu par Canon pour accompagner l’EOS R10.

Prix et disponibilité du Canon EOS R10

Destiné aux amateurs éclairés, ce nouvel hybride adopte un tarif plutôt raisonnable. Ainsi, le Canon EOS R10 sera disponible au tarif de 979 €

Il sera également proposé en kit avec l’objectif RF-S 18-45 mm f/4,5-6,3 IS STM au tarif de 1099 €, et avec l’objectif RF-S 18-150 mm f/3,5-6,3 IS STM à 1379 €.

Canon dévoile 2 objectifs zoom RF-S 18-45 mm et 18-150 mm pour hybride APS-C

Le boîtier est actuellement disponible en précommande, avec un début des livraisons à la fin du mois de juillet 2022. Pour le lancement, une bague d’adaptation EF- RF est offerte pour tout achat d’un boîter, dans la limite des stocks disponibles.

Le Canon EOS R10 est notamment disponible chez IPLN, Digit-Photo, Miss Numérique, Fnac et Camara.

Notre premier avis sur le Canon EOS R10

Assurément, le Canon EOS R10 a l’air séduisant. Ultra-léger et compact, il conviendra à celles et ceux voulant voyager léger. Il pourra même séduire certains professionnels ayant besoin d’un second boîtier « passe-partout » (et qui ne leur démolisse pas le dos). 

Au-delà de son gabarit, ce nouvel hybride nous convainc par sa fiche technique particulièrement équilibrée. Loin d’être un boîtier « au rabais », il conserve un très bon niveau de performance, en photo comme en vidéo, tout en étant bien moins cher que son jumeau l’EOS R7. On regrette simplement que le capteur ne soit pas stabilisé, sans doute pour préserver la compacité du boîtier. 

Au final, Canon montre sa capacité à livrer un produit innovant et équilibré, offrant a priori un très bon rapport qualité-prix.

La suite après cette publicité
Responsable éditorial

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Hello,

    Reste à savoir si le capteur 24mpx est meilleur que le M50.
    Possédant le M50 depuis quelques années, je me tâte car le R10 à l’air plus grand que le M50 et plus épais.

    Bien sur le M50 possède les prémisses des versions af sur capteur. Celui-ci est plus lent et possède moins d’options de suivi. Un M50 avec les possibilités du R10 aurait été parfait pour moi.

    Je me réjouis de voir les futurs essais concret sur le R10..

    A bientôt

    Alain

  2. Le seul problème: pas d’objectifs dédiés. la monture RF est fermée (pas de sigma, tamron ou samyang), ce qui est une précision TRES importante. vous ne trouverez pas d’équivalent 24/70mm 2.8. Pas de 50mm dédié (la base), il faudra se rabattre sur le « gros » rf35mm macro 1.8.
    Bref, pire qu’avec les full frame R5-R6, Canon n’offre pas assez d’objectifs attractifs (leur 1.2 à 2 kilos et 3000 euros ne vont vendre du R7). Cela fait trois ans que Canon nous dit que cela va venir, mais en attendant, sony et fuji propose une multitude d’objectifs très ouverts, pas chers et légers. je pense que dans un test à venir, il faut absolument le souligner car l’appareil en lui-même n’est rien, c’est le parc d’objectifs disponibles (et son prix) qui compte.