Le fabricant d’appareils photo suédois Hasselblad, passé sous pavillon chinois après son rachat par DJI, propose Hasselblad’s Home, une série de vidéos nous plongeant dans les coulisses du système X, la série de boîtiers hybrides numériques basés sur un capteur moyen format de taille 43,8 x 32,9 mm.

A travers 3 vidéos, la maison mère suédoise nous propose d’en savoir plus sur les procédés de développement et de design de ce système lancé en 2016 avec à l’heure actuelle deux boîtiers, les X1D-50C et X1D II 50C.

Le premier épisode est consacré à la philosophie derrière le design du système X. « Nous voulions créer un produit à haute performance avec une personnalité bien définie qui résonnerait avec l’essence de Hasselblad en utilisant le système V historique comme référence », indique Hasselblad.

Une attention aux détails a notamment été portée, selon Hasselblad, pour offrir le bon équilibre entre des éléments modernes et le design historiques des boîtiers, et surtout offrir une connexion émotionnelle avec le photographe, grâce au design scandinave. Le premier X1D a également été l’occasion d’offrir une solution moyen format plus compacte et portable.

Dans le second épisode, Hasselblad nous parle de l’ergonomie, des matériaux et de l’interface utilisateur du système X. Le fabricant revient notamment sur le grip profond des X1D, qui permettent une prise en main confortable et sécurisante. 10 à 15 modèles en impression 3D ont été créées pour obtenir le modèle final, qui devait également être adapté à des mains de différentes tailles.

Le sens du détail va jusqu’à la batterie, qui est intégrée au grip et ne dispose pas de capot, ou la roue de réglage du mode qui se verrouille d’une pression et ne fait plus qu’un avec le boîtier. La construction en aluminium du boîtier répond à de multiples défis : dissiper la chaleur, mais aussi offrir une grande liberté de forme.

L’interface utilisateur des appareils est grandement inspiré de l’expérience tactile des smartphones, avec la possibilité de personnaliser les commandes disponibles à l’écran.

Enfin, la dernière vidéo aborde la phase de production et de vérification des boîtiers. On y découvre les différentes étapes dans la fabrication des appareils photo, réalisée au siège de Hasselblad à Göteborg en Suède. 5 étapes sont nécessaires dans la fabrication d’un boîtier Hasselblad :

  • la vérification de l’aspect cosmétique des pièces avant que ces dernières ne soient enregistrées pour offrir une traçabilité.
  • la programmation des appareils photo et leur assemblage complet, avant d’effectuer une mise à jour avec le dernier firmware
  • le calibrage et la vérification du bloc capteur, qui est fait dans une « station de calibrage » en dehors du boîtier et où plus de 700 photos sont réalisées pour le test. A l’issue de ce test, la machine génère un fichier de calibrage spécifique à chaque capteur
  • le test numérique, où la mise au point est ajustée et différents points sont vérifiés (absence de poussière, alimentation, bruit et suppression de pixels défectueux)
  • le test de qualité d’image, qui consiste à réaliser des photos en studio pour vérifier la précision des couleurs et l’absence de défaut. Les images passent par un test automatique et sont ensuite inspectées par un employé pour vérifier toute anomalie non détectée.

Ces trois vidéos nous montrent le travail derrière chaque appareil photo Hasselblad, la grande réflexion sur le design des boîtiers et de son interface, ainsi que les étapes de sa fabrication, l’une des dernières effectuée en Europe.

Vous pouvez retrouver ces trois vidéos sur le site d’Hasselblad.