Après avoir annoncé trois objectifs très lumineux à la Photokina 2018, Hasselblad vient de dévoiler la version Mark II de son boîtier hybride moyen format X1D-50C ainsi qu’un zoom XCD 35-75 mm et une version compatible iPad de son logiciel d’édition d’image Phocus Mobile 2. Le suédois, racheté par DJI, n’a pas dit son dernier mot face à l’incursion de Fujifilm dans le monde du moyen format, dernièrement avec le GFX100, et propose une solution mise à jour et plus abordable par rapport au Hasselblad X1D.

Hasselblad X1D II 50C : moyen format de 50 Mpx

Hasselblad annonce donc un nouvel appareil hybride moyen format dans la droite lignée du X1D-50C, souhaitant démocratiser le moyen format numérique et le faire sortir du studio.

Pour cette deuxième version moyen format hybride, nous retrouvons le gabarit compact du X1D qui pèse 650 g seulement nu, l’un des atouts phares de cet appareil et véritable prouesse ergonomique compte tenu de la taille du capteur CMOS de 43,8 x 32,9 mm, 1,7 x plus grand que les capteurs 24 x 36 mm. Toujours défini de 50 millions de pixels, la plage dynamique est annoncér pour 14 IL. Le X1D II 50C enregistre des images RAW 16 bits et des JPG pleine définition.

Le constructeur améliore surtout le système électronique de l’appareil pour une expérience plus rapide et plus intuitive. L’écran tactile passe de 920 000 points à 2 360 000 points (comme celui du Fujifilm GFX100) et le viseur électronique de 2,36 millions de points à 3,69 millions de points avec un grossissement de 0,87 x. Hasselblad ajoute également la possibilité d’accéder aux menus dans le viseur. Des évolutions toujours bienvenues.

Le boîtier est toujours équipé d’une griffe compatible Nikon pour les flashs et solutions d’éclairage.

Cette optimisation prévoit également d’améliorer le taux de rafraîchissement (60 fps), le délai de déclenchement, le démarrage de l’appareil (46% plus rapide), ainsi que la fréquence de prise de vue continue (2,7 i/s en RAW) pour rendre l’appareil globalement plus réactif.

Le boîtier est également désormais rechargeable en USB, notamment a l’aide d’une batterie externe. Il intègre un module GPS et la mise au point peut désormais se faire à l’aide de l’écran tactile.

Nouvel objectif XCD 35-75 mm f/3,5-4,5 compact

Hasselblad profite de la sortie de son X1D II 50 C pour compléter sa gamme d’objectifs composée de 8 produits en proposant un zoom compact XCD 35-75 mm f/3,5-4,5. Il s’agit du premier zoom de la gamme XCD.

Son système de mise au point interne lui permet de maintenir des dimensions constantes, quelle que soit la focale utilisée afin de s’adapter au mieux au gabarit compact du moyen format hybride.

Équipé d’un obturateur central offrant des temps d’obturation de 68 minutes à 1/2000 de seconde avec une synchro flash sur toutes les vitesses, le zoom se veut polyvalent et adapté à différents types de prise de vues sans compromettre la qualité d’image.

Du studio au terrain avec Phocus Mobile 2

L’application d’édition Phocus Mobile 2 est désormais prise en charge sur l’iPad Pro et les modèles récents d’iPad Air (2019). Compatible avec le X1D II 50 C via USB-C ou Wi-Fi, elle permet d’éditer ses fichiers rapidement et facilement sur iPad pour rendre le flux de travail portable et adapté aux professionnels sur le terrain. Il est également possible de contrôler l’appareil et de déclencher à distance.

Prix et disponibilité

Le X1D II 50C sera disponible à partir de juillet 2019 au tarif conseillé de 5000€ HT (6000€ TTC) contre 7500€ HT pour le X1D-50C. L’application iPad Phocus Mobile 2 sera disponible gratuitement pour les clients Hasselblad.

L’objectif XCD 35-75 mm f/3,5-4,5 sera quant à lui disponible courant octobre 2019 au tarif conseillé de 4500€ HT.

Notre premier avis sur X1D II 50C

Avec ce positionnement tarifaire, Hasselblad se rapproche sensiblement de la stratégie marketing de Fujifilm, le premier à avoir proposé un hybride moyen format compact et relativement accessible, notamment lors de la sortie de son GFX 50r au tarif de 4499 €.

Plus léger que ce dernier, il s’adresse avant tout aux photographes terrain de paysage et d’architecture, mais aussi aux reporters en quête d’un boîtier relativement léger, sans faire l’impasse sur la qualité d’image. Avec ce X1D II 50C, Hasseblad rend le moyen format encore un peu plus accessible dans le but de séduire davantage de photographes.

En parallèle de cette annonce, Hasselblad a également annoncé le développement d’un nouveau dos numérique qui reprend les caractéristiques techniques du X1D II 50C :

Dos Hasselblad CFV II 50 C et boîtier 907X, quand l’ancien rencontre le nouveau