Le Sony A7 IV pointerait-il le bout de son nez ? Selon plusieurs rumeurs, le successeur très attendu de l’A7 III pourrait être dévoilé par Sony dès le mois d’octobre, et serait doté d’un capteur de 33 Mpx. Des informations qu’il convient de prendre avec des pincettes… mais devant lesquelles on ne peut s’empêcher de saliver.

Sony A7 IV : le successeur de l’hybride phare de Sony en approche ?

Présenté en février 2018, le Sony A7 III est assurément un best-seller du constructeur japonais. Malgré son âge, il demeure largement plébiscité par les photographes pour sa réactivité et sa qualité d’image.

Mais malgré ses indéniables qualités, l’hybride phare de Sony atteint la barre des 3 ans et demi. Un véritable record dans l’univers de la high-tech. Et nombreux sont les photographes et les vidéastes à attendre impatiemment l’arrivée du Sony A7 IV.

Il est vrai que Sony commencé à introduire ses boîtiers plein format « nouvelle génération » dès 2019. Ainsi, le Sony A7R IV a été dévoilé en juillet 2019, tandis que le Sony A7S III a été présenté un an plus tard, en juillet 2020. Progressivement, le constructeur renouvelle ses gammes… et il semble que l’arrivée du Sony A7 IV ne soit plus très loin.

Sony A7S III : l’hybride plein format vidéo qui veut enterrer la concurrence avec la seule 4K

Un lancement en octobre prochain ?

Selon une source proche de Sony, le lancement du successeur de l’A7 III serait imminent. Le Sony A7 IV serait ainsi dévoilé dès le mois d’octobre 2021. D’après cette même source, Sony vise à contrer efficacement les récents Canon EOS R5 et R6, qui ont rencontré un grand succès auprès des canonistes. Le Sony A7 IV serait donc bien plus qu’un simple « dépoussiérage » de l’A7 III.

Le récent Sony A1 se distingue par la stabilisation 5 axes de son capteur, qui offre un gain maximal de 5,5 stops. Un point que l’on pourrait retrouver sur le Sony A7 IV, selon différentes rumeurs.

Du côté des caractéristiques, peu d’informations ont fuité. Cependant, le Sony A7 IV serait doté d’un nouveau capteur de 33 Mpx stabilisé sur 5 axes, offrant un gain maximal de 5,5 stops (comme le Sony A1). En toute logique, la vitesse d’obturation en rafale devrait être de 20 i/s… même si Sony peut nous réserver de belles surprises sur ce sujet. Car il n’est pas impossible que le Sony A7 IV hérite de certaines avancées apportées par le récent Sony A1.

Une profusion de Sony A1 et de téléobjectifs au centre professionnel Sony pour les JO de Tokyo 2020

D’après une autre source, le boîtier promet des performances de très haute volée. Le Sony A7 IV offrirait ainsi une rafale à 10 i/s (avec l’obturateur mécanique) couplé à un buffer de très grande taille et à un autofocus « hybride » de 693 points extrêmement rapide en toute circonstance

Et du côté de la vidéo, l’A7 IV serait capable de filmer en 4K à 60 i/s (sans crop ?), et en Full HD jusqu’à à 240 i/s. Enfin, le boîtier serait capable d’appliquer un traitement HDR en interne, analogue aux résultats produits sur nos smartphones (comme le récent Sony Xperia 1 III).

Comparatif : Canon EOS R5 vs EOS R6, lequel choisir ?

Quelle crédibilité accorder à ces informations ?

Comme toujours avec les différentes rumeurs circulant autour des futurs boîtiers photo, smartphones, drones, etc., il convient de garder une certaine prudence face à ces informations.

D’une part, la définition de 33 Mpx peut être soumise à caution. D’un côté, la hausse de la définition du capteur serait une très bonne nouvelle pour celles et ceux qui aiment rogner leurs images. Mais d’un autre côté, il semblerait plus raisonnable de conserver une définition suffisamment « basse » afin d’offrir de meilleures performances en rafale, une meilleure gestion du bruit numérique… et une absence quasi-totale du rolling shutter, à l’instar du Sony A1.

Nous sommes également très curieux de voir le couple capteur-processeur qui serait employé par le Sony A7 III. Aurons-nous droit à un un capteur BSI rétroéclairé Exmor RS ? Et à un double-processeur Dual BionZ XR, déjà présent sur les Sony A1 et Sony A7S III ? Ceci serait évidemment une excellente nouvelle… à condition que les tarifs ne connaissent pas une envolée spectaculaire.

Pour tenter de réduire les coûts, Sony pourrait rogner ailleurs – du côté du viseur électronique, par exemple. D’après certaines rumeurs, Sony opterait pour une dalle de 3,69 millions de points. Un chiffre analogue à celui du viseur de l’EOS R6… et qui représenterait une certaine amélioration par rapport aux 2,36 millions de points de l’A7 III. Cependant, on se prend à rêver de l’excellent viseur du Sony A7S III, doté de 9,4 millions de points et d’un agrandissement d’environ 0,90x…

Enfin, il paraît probable que Sony intègre la nouvelle architecture de menus aperçue sur le Sony A7S III. De même, on espère que l’A7 IV exploitera davantage l’écran tactile de son boîtier (à la manière de ce que propose Canon depuis un certain temps).

Avec le Sony A7S III, la marque avait introduit un nouveau menu tactile, que l’on espère retrouver sur l’A7 IV.

Au-delà des différentes fuites autour de ce nouveau boîtier, plusieurs indices semblent indiquer un lancement imminent du Sony A7 IV. Ainsi, on a vu se multiplier les promotions autour du Sony A7 III, faisant passer son tarif aux alentours de 1600 € seulement. La marque serait-elle en train de « liquider » les stocks de l’A7 III ? Pas impossible.

Dans tous les cas, les contours du Sony A7 IV se dessinent de plus en plus nettement. Et il ne nous reste plus qu’à patienter encore quelques semaines avant l’annonce officielle du futur hybride plein format de Sony.