Coup de tonnerre dans le petit monde des smartphones. Apple vient de perdre la 2e place du classement des constructeurs au profit de Xiaomi. Les ambitions de la marque chinoise sont claires : ravir la 1ère place à Samsung, et devenir le numéro 1 des ventes de smartphones dans le monde.

La progression spectaculaire de Xiaomi

Les constructeurs chinois de smartphones ont le vent en poupe. Misant sur une politique tarifaire particulièrement agressive, les différentes marques ont su conquérir le cœur (et le portefeuille) des consommateurs. Dernier signe de cette très nette montée en puissance : Xiaomi, le « géant de Shenzhen », vient de chiper à Apple la 2e place au sein du classement des vendeurs de smartphones pour le 2nd semestre de l’année 2021 (estimations) selon Canalys.

Fidèle à ses bonnes habitudes, Samsung garde sa couronne de n°1 des ventes, s’arrogeant une part de marché de 19 %. En deuxième place, Xiaomi s’arroge quelques 17 % de parts de marché ; néanmoins, la marque enregistrerait une hausse spectaculaire de +83 % des ventes. Une progression notable – et qui rappelle celle de Huawei en son temps.

Apple, de son côté, passe pour la 1ère fois à la 3e marche du podium, avec 14 % de parts de marché – et une croissance d’un point seulement. Enfin, Oppo et Vivo s’arrogent respectivement les 4et et 5e place du classement, avec 10 % de parts de marché – et une croisse très forte (+28 % et +27 %). Pour mémoire, ces deux marques font partie du tentaculaire groupe BBK Communications, qui regroupe également OnePlus et Realme.

À noter que les performances de Xiaomi sont dopées par une croissance spectaculaire en Amérique Latine (+300 %) et en Afrique (+150 %). La croissance en Europe, bien que très forte, reste un peu plus réduite (+50 %).

La montée en gamme des constructeurs chinois

Lors de son arrivée officielle dans l’Hexagone, il y a 3 ans, Xiaomi misait avant tout sur les créneaux hautement concurrentiels du smartphone d’entrée et du moyenne gamme. Sa méthode : casser les prix, et proposer des terminaux aux caractéristiques alléchantes pour un tarif largement inférieur à celui de la concurrence. Une stratégie payante – ce que vient confirmer le rapport de Canalys.

Cependant, Xiaomi cherche aujourd’hui à aller au-delà du marché des « flagship killers ». Avec ses derniers smartphones, la marque vise à s’implanter durablement sur le marché des terminaux (très) haut de gamme. Le dernier Xiaomi Mi 11 Ultra n’hésite pas à se mesurer frontalement avec des références comme l’iPhone 12 Pro Max, mais aussi – et surtout – le Samsung Galaxy S21 Ultra.

Test Samsung Galaxy S21 Ultra : le quatuor photo qui ne déçoit pas

Mais sur ce créneau, la tâche de Xiaomi risque d’être (un peu) plus ardue. En effet, la marque ne dispose peut-être pas encore de la même image de prestige – et de la même ancienneté – dont disposent Samsung et Apple. Année après année, les deux marques continuent de dominer largement le marché des terminaux haut de gamme. Avec des terminaux comme le Mi 11 Ultra – ou le smartphone pliable Mi Mix Fold, le constructeur montre ses muscles et ne cache pas ses (très) grandes ambitions.

Enfin, on observer une certaine ressemblance entre le parcours de Xiaomi et celui de Huawei. En 2019, le constructeur était lui aussi parvenu à détrôner Apple. Cependant, la marque a aujourd’hui disparu des écrans radars, à cause des différentes sanctions imposées par l’administration américaine.

Le nouveau défi auquel est confronté le constructeur – comme l’ensemble de ses concurrents – est aujourd’hui lié à l’approvisionnement en composants électroniques. La stratégie de Xiaomi repose donc sur la consolidation de ses relations avec ses partenaires (comme Qualcomm ou Mediatek) afin de disposer de stocks suffisants.

Test iPhone 12 Pro Max, le poids lourd de la photographie mobile

Apple n’a pas dit son dernier mot

Les impressionnantes performances de Xiaomi sont toutefois à relativiser. En effet, les premiers mois de l’année ont été relativement calmes pour Apple. Traditionnellement, le géant californien dévoile ses nouveaux iPhone au cours du 3e trimestre, et enregistre des ventes spectaculaires autour des fêtes de fin d’année. À ce titre, on notera que la marque à la pomme croquée envisage d’augmenter de 20 % la production de son futur smartphone.

Plus que jamais, la compétition est acharnée, et aucun des concurrents ne fera la moindre concession pour parvenir à la plus haute marche du podium.