Des images complexes, des histoires aux multiples facettes, une esthétique léchée… on ne présente plus Erwin Olaf. Sa scénarisation poussée de la lumière explore des problématiques sociales et culturelles dans des univers emprunts de tension. Son travail est exposé à la Galerie Rabouan Moussion à Paris du 28 novembre 2020 au 31 janvier 2021.

© Erwin Olaf

Dès la réouverture des enseignes, la Galerie Rabouan Moussion lui consacrera une exposition avec un focus notamment sur ses séries en noir et blanc. L’occasion parfaite de découvrir « April Fool 2020 » (poisson d’avril), sa toute nouvelle série. Elle transforme notre traversée de la pandémie en une expérience esthétique. L’exposition devait initialement se tenir du 7 novembre 2020 au 31 décembre 2020.

L’exposition se tiendra du 28 novembre 2020 au 31 janvier 2021.

Des premiers clichés à ses oeuvres actuelles

L’exposition 2020 & Before, A journey in Black and White (2020 et avant, un parcours en noir et blanc) est une véritable plongée dans l’univers d’Erwin Olaf. Plus de 40 ans de carrière sont disséqués, les photographies soigneusement sélectionnées, et présentées au travers de 4 sections thématiques. Située dans le Marais, à Paris, l’exposition présente ses séries en noir et blanc, la tension dans son oeuvre, ses clichés du groupe Indochine et sa toute dernière série, fraichement sortie de son boitier.

« Ce que je veux montrer, plus que tout, c’est un monde parfait qui contient une fissure. Je veux rendre la photographie assez séduisante pour amener le public dans la narration, et puis, créer un choc. »

Erwin Olaf

© Erwin Olaf

Tranchant dans la complexité et le travail prolifique du photographe néerlandais, l’exposition entend retracer l’évolution de sa pratique. De ses premiers clichés — subversifs, anticonformistes — à ses oeuvres actuelles saisissant des scènes dont la perfection perçue au premier coup d’oeil est vite mise en tension, en laissant transparaitre un certain malaise et la solitude des personnages. « Le contenu parfois érotique contraste avec la construction de l’image, très classique. Ou à l’inverse, les clichés d’apparence très lisse laissent entrevoir une faille, une fêlure. » analyse la Galerie Rabouan Moussion.

Focus sur le noir et blanc et sur sa nouvelle série April Fool 2020

En plus de permettre l’observation de la beauté plastique des clichés, le focus sur le travail en Noir&Blanc d’Erwin Olaf compile ses utilisations singulières du monochrome. Par exemple, il a réalisé les séries Black et Dusk en couleur, mais les sujets et les décors ont été intégralement peints avant la prise de vue.

D’autre part, Erwin Olaf n’a pas son pareil pour manipuler la lumière et les contrastes. Il fait ainsi émerger une large palette de valeurs de noir. Grâce à sa scénographie de la lumière, qui fait penser à celle des peintures de l’âge d’or hollandais, se dessinent les volumes et chaque détails de la peau des modèles, ou encore les plis des étoffes.

© Erwin Olaf

Avec April Fool 2020, le photographe scénographe donne vie aux émotions et aux images qui l’ont traversé lorsque la pandémie Covid-19 s’est imposée au monde et à nous tous. Il s’y met en scène tel un automate, dans des villes désertées, des rayons de supermarchés dévastés et nous renvoie aux visions auxquelles nous sommes confrontés cette année.

« La narration visuelle d’April Fool 2020 [Poisson d’Avril] donne forme aux émotions et aux images qui m’ont paralysé lorsque nous nous sommes soudain réveillés dans le cauchemar surréaliste de cette pandémie. La peur et l’impuissance dominent en moi depuis quelques semaines ; je me sens comme un simple figurant dans un film d’épouvante, dont la conclusion est totalement imprévisible.

L’avion à bord duquel nous sommes a perdu ses moteurs – le silence ronronnant n’est que le présage de ce qui est à venir. Les rayons de supermarché, vidés par des accumulateurs fébriles, me font réaliser que depuis des décennies j’ai cru que tout serait toujours là, que nous continuerions à danser autour du volcan. Rien n’est moins vrai, et me voici, debout, la bouche pleine de dents. J’erre, désœuvré, dans l’attente d’on ne sait quoi, à redouter un ennemi que je ne puis voir, et qu’heureusement je n’ai pas encore senti. Le château de cartes s’effondre. » Erwin Olaf 22 avril 2020, Amsterdam

Erwin Olaf revient sur sa dernière série « Palm Springs », exposée à la galerie Rabouan Moussion

L’exposition qui devait débuter le 7 novembre est pour l’instant reportée. À moins d’une prolongation des dates de confinement, elle devrait ouvrir ses portes dès décembre.

Mise à jour du 27 novembre 2020 : l’exposition d’Erwin Olaf ouvre ses portes à partir du samedi 28 novembre à 10h. Cette exposition photo sera ainsi prolongée jusqu’au 31 janvier 2021 avec des ouvertures les dimanches 29 novembre, 6, 13 et 20 décembre de 11h à 18h.

L’occasion de réaliser une plongée dans l’univers saisissant et intriguant d’Erwin Olaf tout en explorant les multiples possibles de la photographie monochrome.

Informations pratiques
Exposition Erwin Olaf « 2020 & Before, A journey in Black and White » du 28 novembre 2020 au 31 janvier 2021
Galerie Rabouan Moussion
11 rue Pastourelle
75003 Paris
Du lundi au samedi de 10h à 19h30
le dimanche 29 novembre et le 6, 13 et 20 décembre de 11h à 18h
Entrée libre