Après plusieurs mois de suspens, de rumeurs et de fuites en tout genre, Samsung vient d’officialiser ses 2 nouveaux smartphones à écran géant : les Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra. Tous deux affichent des caractéristiques haut de gamme, mais se distinguent notamment au niveau de la partie photo. Retour sur les caractéristiques de ces deux nouveaux modèles de Samsung.

Deux nouveaux membres de la famille Galaxy Note

Un an pile après les Galaxy Note 10 et Note 10+, Samsung dévoile en grande pompe ses 2 nouveaux terminaux à très grand écran. Ils viennent rejoindre l’incontournable gamme Note de Samsung. Inaugurée en 2011, cette famille s’est longtemps distinguée par le gigantisme de leurs écrans. Pensez donc, un écran de 5,3 pouces, alors que l’iPhone 4S de l’époque intégrait un petit écran de 3,5 pouces !

Le Samsung Galaxy Note, sorti en 2011

Depuis, la taille des écrans des smartphones a considérablement augmenté, atteignant – voire dépassant allègrement le seuil des 6 pouces de diagonale. De même, la distinction entre la gamme S de Samsung et la gamme Note est devenue plus floue. Désormais, tous les modèles haut de gamme du constructeur coréen arborent un écran de (très) grande taille, et tous incorporent un module photo de haute volée.

Aussi, ces nouveaux Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra misent notamment sur la productivité – grâce au traditionnel stylet et à un nouveau partenariat avec Microsoft. Ainsi, les notes et dessins que vous prenez sur votre Galaxy Note sont synchronisées directement dans OneNote et Outlook.

De quoi les distinguer suffisamment des récents Galaxy S20, dévoilés en février dernier ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Samsung Galaxy S20, S20+ et S20 Ultra : décryptage des caractéristiques photo

Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra : design rectangulaire, écran incurvé et poinçonné

Côté design, les Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra reprennent les codes stylistiques des deux modèles de l’an passé. Concrètement, on retrouve donc 2 terminaux aux lignes très rectangulaires, avec un écran doté d’un poinçon central, destiné à accueillir la caméra frontale. Cet écran est baptisé « Infinity-O » par le constructeur coréen.

L’écran du Galaxy Note 20, de type AMOLED, mesure 6,7 pouces et dispose d’une résolution Full HD+ (1080 x 2400 pixels). Contrairement aux autres modèles haut de gamme, ce Note 20 opte pour une dalle totalement plate. Exit donc les bords incurvés, comme sur les Note 10 et Note 10+. Autre point notable : le dos du smartphone serait en polycarbonate…  c’est à dire en plastique. Un comble pour un smartphone haut de gamme !

Le Galaxy Note 20 Ultra creuse l’écart : son écran est aussi de type AMOLED… mais la ressemblance s’arrête là. En effet, il mesure pas moins de 6,9 pouces, et se dote d’une résolution WQHD+, autrement plus haut de gamme (1440 x 3200 pixels). Par ailleurs, il opte pour une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz, là où son petit frère doit se contenter de 60 Hz « seulement ».

De même, le lecteur d’empreinte placé sous l’écran est différent. Celui de la version « Ultra » est de type ultrasonique, et devrait donc se montrer plus performant que le capteur optique du Note 20.

Quasiment dépourvus de bordures, ces 2 nouveaux modèles peuvent se vanter d’un ratio boîtier/écran de 89,2 et 90,7 %. Un chiffre impressionnant, mais en léger retrait par rapport aux Note 10/Note 10+ qui affichaient un ratio de… 92,2 %.

À gauche, le Galaxy Note 20, à droite, le Galaxy Note 20 Ultra

Enfin, un mot sur le stylet S-Pen : là encore, les deux modèles accusent une nette différence. La version « Ultra » incorpore un S-Pen de dernière génération, avec une latence de seulement 9 ms. Idéal pour rivaliser avec l’Apple Pencil. De son côté, le Note 20 intègre un S-Pen plus classique, avec un temps de latence de 42 ms.

Les deux terminaux sont certifiés IP 68, et peuvent donc résister à la poussière et à l’immersion à 1 m de profondeur.

Au final, le Note 20 Ultra se distingue très nettement de son petit frère et semble creuser l’écart, tant en termes de design que de fonctionnalités.

Triple module photo de 64 ou 108 Mpx

Du côté du module photo, les nouveaux Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra s’inscrivent plus dans la tendance ouverte par les S20, S20+ et S20 Ultra, dévoilés début 2020. Ainsi, on assiste à une certaine forme de surenchère technologique de la part de Samsung, qui dote ses nouveaux modèles de capteurs de 12, 64 et même 108 millions de pixels.

Cependant, les 2 modèles de Samsung n’intègrent pas le même module photo dorsal, comme nous allons le voir ensemble.

Samsung Galaxy Note 20 : comme un petit goût de Galaxy S20

En apparences, la partie photo du Samsung Galaxy Note 20 pourrait passer pour « raisonnable », en apparence tout du moins. Mais en y regardant de plus près, Samsung livre un module photo ambitieux… et qui nous rappelle furieusement celui des récents Galaxy S20 et S20+ !

Le Galaxy Note 20 intègre donc :

  • Un capteur principal de « seulement » 12 Mpx de 1/1,76’’ – avec des photosites de 1,8 µm et autofocus à détection de phase – surmonté par une optique stabilisée équivalent 26 mm ouvrant à f/1,8
  • Un capteur secondaire de 64 Mpx de 1/1,72 » – dont les photosites mesurent 0,8 µm et autofocus à détection de phase – muni d’une optique équivalent 27 mm avec stabilisation optique et électronique (Super Steady Video) et ouverture à f/2,0
  • Un troisième capteur de 12 Mpx plus petit de 1/2,55 » – dont les photosites mesurent 1,4 µm – avec AF à détection de phase, équipé d’un ultra grand-angle équivalent 13 mm avec ouverture à f/2,2.

Plusieurs choses sont ici à noter. D’une part, le capteur principal utilise la technologie Dual Pixel AF pour un autofocus à la fois plus rapide et plus précis. Une tradition chez Samsung depuis les Galaxy S7 et S7 Edge… sauf pour le Galaxy S20 Ultra, dont le capteur de 108 Mpx péchait par manque de réactivité.

D’autre part, on constate à nouveau l’absence de zoom optique sur ce Galaxy Note 20 – exactement comme sur les Galaxy S20 et S20+. Pour comprendre le fonctionnement de ce « Zoom optique hybride », comme l’appelle Samsung, il faut revenir sur le rôle du capteur secondaire de 64 Mpx. 

Dévoilé en août 2019, ce capteur, nommé ISOCELL Bright GW1, mesure 1/1,72 pouce et comporte des photosites de 0,8 µm. Naturellement, il utilise le pixel binning pour regrouper 4 pixels en 1. Ainsi, les photosites passent à 1,6 µm pour produire des images plus définies et lumiter (autant que possible) la perte de détails lors de l’utilisation du zoom numérique.

Smartphone : retour sur le capteur Samsung Isocell Bright GW1 et ses 64 millions de pixels

Car c’est là que réside le véritable but de ce capteur de 64 Mpx : remplacer le zoom optique x3 par un zoom « hybride ».

Contrairement à tous les autres smartphones du marché (mis à part les Galaxy S20 et S20+), le Galaxy Note 20 n’utilise donc pas de zoom optique (52 mm par exemple sur le Note 10+) mais bien une optique « standard » équivalente 27 mm… soit 1 mm de plus par rapport au capteur principal, assisté par une optique équivalent 26 mm.

Dans les faits, le Samsung Note 20 repose exclusivement sur le zoom « hybride » – que l’on retrouve, là aussi, sur les modèles récents de Huawei. L’image obtenue par le capteur est « enrichie » par les données obtenues conjointement avec le capteur principal de 12 Mpx.

Elle est ensuite recadrée et compressée pour générer la photo finale avec un niveau de zoom x3 – qui peut d’ailleurs aller jusqu’à x30 grâce au zoom numérique moyennant une certaine dégradation de la qualité.

Samsung Galaxy Note 20 Ultra : configuration photo musclée

De son côté, le nouveau Galaxy Note 20 Ultra se pare d’une configuration photo particulièrement musclée, centrée autour d’un capteur de « seulement » 108 Mpx et d’un zoom « périscopique » x5.

Le Samsung Galaxy Note 20 Ultra embarque :

  • Un capteur principal de 108 Mpx mesurant 1/1,33’’ – avec des photosites de 0,8 µm et autofocus à détection de phase – muni d’une optique standard 26 mm stabilisée ouvrant à f/1,8
  • Un capteur secondaire de 48 Mpx de 1/2’’ – avec autofocus à détection de phase – équipé d’un zoom « périscopique » stabilisé équivalent 102 mm et ouvrant à f/3,0.
  • Un troisième capteur de 12 Mpx surmonté d’un ultra grand-angle équivalent 13 mm ouvrant à f/2,2 et stabilisation optique et électronique (Super Steady Video)
  • Un quatrième capteur laser AF, dédié à la mise au point

Là encore, la ressemblance avec le Galaxy S20 Ultra est… troublante.

On retrouve donc à la manœuvre le capteur ISOCELL Bright HMX, conçu en partenariat avec le chinois Xiaomi et dévoilé en septembre 2019. Comptant 108 Mpx, il capture en réalité des images de 12 Mpx en utilisant ce que Samsung a poétiquement nommé « Nonacell » – et qui consiste à regrouper neuf pixels en un seul afin de réduire le bruit numérique, accroître la quantité de détails des images et capturer une plus grande quantité de lumière.

Seulement voilà : ce capteur est le premier de Samsung à ne pas exploiter la technologie Dual Pixel AF. En conséquence, certains utilisateurs avaient noté une certaine baisse des performances de l’autofocus du Galaxy S20 Ultra par rapport aux autres modèles de la marque. Pour améliorer ce point, Samsung semble avoir trouvé une parade en ajoutant un capteur laser, dédié exclusivement à l’autofocus.

Pour mémoire, Samsung prépare un nouveau capteur comptant 50 Mpx, baptisé ISOCELL GN1, et qui doit réussir à combiner Dual Pixel AF et pixel binning.

Samsung ISOCELL GN1 : un nouveau capteur pour smartphone alliant Dual Pixel AF et Pixel Binning

Mais au-delà de ce capteur principal de 108 Mpx, on notera aussi le zoom « périscopique » x5 équivalent 103 mm, et qui est d’ailleurs l’un des principaux arguments de ce nouveau modèle.

À l’instar du Galaxy S20 Ultra, le Galaxy Note 20 Ultra utilise la technique du zoom « périscopique » (que Huawei utilisait déjà dans son P30 Pro en 2019). Les lentilles sont montées perpendiculairement au dos de l’appareil. La lumière vient frapper un prisme et l’appareil joue sur la position des lentilles pour ajuster la mise au point. Ainsi paré, le Note 20 Ultra doit être en mesure de capturer les sujets les plus lointains. Ce faisant, la portée du zoom de ce modèle est 2 fois supérieure à celle du Galaxy Note 10.

Pour expliquer le fonctionnement de son zoom novateur, Samsung avait d’ailleurs publié une vidéo explicative en septembre 2019 :

Pour voir encore plus loin, Samsung propose aussi un zoom « hybride » x50, qui repose sur l’utilisation du pixel binning et utilise une portion congrue du capteur principal de 108 Mpx.

Une profusion de modes de prise de vue

Comme sur ses précédents modèles, Samsung livre ses Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra avec un (très) grand nombre de modes de prise de vue.

Comme sur les Galaxy S20, on retrouve le nouveau mode Single Take, qui combine tous les modes de prise de vue disponibles au sein de l’application.

Dans la pratique, il suffit de diriger le smartphone vers le sujet, d’appuyer sur le déclencheur, d’attendre 10 secondes… L’appareil livre un panel comprenant une petite vidéo, un GIF, une sélection des images (fixes) les plus réussies, une photo en mode portrait, et bien d’autres encore. Il ne vous reste donc plus qu’à choisir le résultat que vous préférez et à l’enregistrer.

Un concept original et amusant… et qui pourra peut-être séduire les utilisateurs de par sa simplicité.

Bien évidemment, un mode de cliché nocturne est de la partie. Similaire aux options proposées par Apple, Google ou encore Huawei, il capture une série de photos et les fusionne pour des images plus lumineuses, avec peu de bruit numérique.

Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra : vidéo 8K à 24 i/s

Puisque les Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra embarquent le même capteur principal de 64 et 108 Mpx que les S20, S20+ et S20 Ultra, il était logique qu’ils soient eux aussi capable de filmer en 8K à 24 i/s. Là aussi, notons la possibilité d’extraire des images de 32 Mpx à partir des vidéos tournées dans ce format.

On notera un nouveau mode vidéo Pro. Ce dernier permet de reprendre la main sur les paramètres de prise de vue. Sur le terrain, vous pourrez régler manuellement la mise au point, la sensibilité ISO, la vitesse d’obturation ou encore le ratio des images (16:9 ou 21:9). Une petite ressemblance avec l’application Cinema Pro du récent Sony Xperia 1 II.

Test Sony Xperia 1 II : j’aurais tant voulu t’aimer

Selon toute vraisemblance, les vidéos 8K des Note 20 et Note 20 Ultra devraient se montrer assez légères, grâce aux algorithmes conçus par Samsung (et déjà présents au sein des Galaxy S20).

La résolution des vidéos en 8K est 4 fois supérieure à celle de la 4K (7680 x 4320 pixels contre 2840 x 2160 pixels) : on aurait donc pu s’attendre à des fichiers 4 fois plus lourds. Or, il n’en est rien : une minute de vidéo en 8K pèse environ 600 Mo, contre 350 Mo pour une vidéo en 4K.

Malgré tout, le volume de données à traiter par le capteur et le processeur sont extrêmement importants. Aussi, les Note 20 et Note 20 Ultra ne peuvent pas filmer plus de 5 minutes en 8K. De même, le nombre d’images par secondes est limité à 24 i/s en 8K, en raison des limites intrinsèques au processeur Exynos 990 (Snapdragon 865+ aux États-Unis). Pour cette même raison, on notera que les fichiers 8K sont enregistrés en 4K lorsqu’ils sont édités dans l’application Éditeur Vidéo.

Pour obtenir des vidéos avec un framerate plus élevé, les Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra sont capables de filmer en 4K et en Full HD à 60 i/s. Notez aussi les 3 modes de ralenti à 240 i/s, 480 i/s (Full HD) ou 960 i/s (720p uniquement). À noter que ce dernier mode de ralenti est limité à 1 seconde de capture pour une vidéo de 32 secondes.

Enfin, Samsung indique avoir revu à la hausse les capacités de son mode de stabilisation vidéo, nommé Super Steady Video. Ce dernier repose sur l’IA pour produire des séquences ultra fluides, gommant les vibrations et les tremblements de l’utilisateur.

Une grande capacité de stockage… à une nuance près

Fidèle à ses bonnes habitudes, Samsung propose un vaste espace de stockage pour enregistrer toutes vos photos et vidéos… à une nuance près, et non des moindres.

En effet, le Galaxy Note 20 intègre une mémoire de 256 Go – mais fait l’impasse sur le traditionnel slot Micro-SD. Une omission difficile à comprendre.

De son côté, le Galaxy Note 20 Ultra embarque 256 ou 512 Go de mémoire, et peut recevoir une carte Micro SD de 1 To maximum. Cette volonté de creuser artificiellement l’écart entre le Note 20 et la version « Ultra » est assez peu compréhensible, Samsung était l’un des plus fervents défenseurs du support Micro SD – et accessoirement l’un des principaux constructeurs de cartes mémoires.

Dans le cadre du partenariat entre Samsung et Microsoft, vos images peuvent être uploadées directement dans l’application OneDrive. Bien sûr, rien ne vous empêche d’utiliser l’application Google Photos.

Processeur Exynos 990 et batterie haute capacité

Les nouveaux Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra sont propulsés par l’Exynos 990. Un processeur de dernière génération… mais dont les performances sont légèrement en retrait par rapport à la puce Snapdragon 865+ qui équipera les versions américaines.

Côté mémoire vive, la version « Ultra » creuse l’écart en intégrant 12 Go de RAM, contre 8 Go pour le Note 20.

Le Galaxy Note 20 Ultra est d’emblée compatible avec le réseau 5G (dès lors qu’il sera déployé par les opérateurs). Le Galaxy Note 20, de son côté, intègre deux versions : l’une compatible 5G, l’autre non.

Les 2 modèles sont animés par Android 10 et disposent de la surcouche One UI 2.1, qui présente de très nombreuses fonctionnalités au sein d’une interface colorée.

Côté batterie, le Note 20 se pare d’un accumulateur de 4300 mAh, tandis que la version « Ultra » monte à 4500 mAh. De quoi garantir une autonomie de 2 jours… même si le Galaxy S20 Ultra intégrait une batterie de 5000 mAh.

Les 2 terminaux disposent de la charge rapide filaire à 45 W, mais aussi de la recharge rapide réversible 15 W. De quoi recharger les nouveaux Galaxy Buds Live.

Malheureusement, la prise jack semble bel et bien avoir disparu des Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra. Une tendance inaugurée, chez Samsung en tout cas, avec les Note 10 et Note 10+ de l’année dernière.

Samsung Galaxy Note 10 et Note 10+ : les nouveaux smartphones géants du constructeur coréen

Prix et disponibilités des Samsung Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra

Comme à l’accoutumée, Samsung propose de nouveaux coloris pour ses nouveaux modèles. Ainsi, les Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra inaugurent de nouvelles finitions Mystic Bronze.

Le Galaxy Note 20 est également proposé dans un nouveau coloris Mystic Green, aux côtés d’une finition Mystic Gray plus classique.

De son côté, le Galaxy Note 20 Ultra est disponible en trois coloris : la nouvelle robe Mystic Bronze, et deux versions Mystic Black et Mystic White.

Ainsi parés, les Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra battent de nouveaux records en termes de prix.

Proposés en précommande jusqu’au 21 août, les Samsung Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra seront disponibles aux tarifs suivants :

  • Galaxy Note 20 (4G) : 959 €
  • Galaxy Note 20 (5G) : 1059 €
  • Galaxy Note 20 Ultra (256 Go de stockage) : 1309 €
  • Galaxy Note 20 Ultra (512 Go de stockage) : 1409 €

Durant la période de précommande, Samsung vous offre une paire de Galaxy Buds Live ou un Pack Gaming (incluant 3 mois offerts au Xbox Game Pass, une manette et un chargeur sans fil) pour l’achat d’un Galaxy Note 20 ou d’un Galaxy Note 20 Ultra.

Notre premier avis sur les Samsung Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra

Une fois encore, Samsung revient sur le devant de la scène avec deux nouveaux terminaux aux caractéristiques musclées. Mais en y regardant de plus près, l’écart se creuse fortement entre la version « Ultra » et son petit frère.

Le Galaxy Note 20 n’est pas une version « cheap » du Galaxy Note 20 Ultra, loin de là. Mais certains choix techniques de Samsung sont difficiles à expliquer, surtout à ce tarif. Dos en plastique, écran non incurvé, absence de slot pour carte Micro SD… Samsung nous avait habitué à un niveau de prestations supérieur.

À moins de vraiment vouloir disposer du stylet S-Pen, certains utilisateurs se dirigeront davantage vers l’excellent Galaxy S20, dont les prix commencent d’ailleurs à baisser.

De son côté, le Note 20 Ultra s’impose comme le fer de lance de Samsung, qui fait ici une nouvelle démonstration de tout son savoir-faire, notamment sur la partie photo… même si celle-ci découle beaucoup du Galaxy S20 Ultra, lancé au début de cette année.

Pour Samsung, le lancement de ces 2 nouveaux modèles intervient dans un contexte tendu, marqué par la progression des ventes des constructeurs chinois – Huawei en particulier. Pour maintenir sa position de n°1 des constructeurs de smartphones, le coréen n’a donc pas le droit à l’erreur avec ses Note 20 et Note 20 Ultra. Peuvent-ils prétendre au titre de meilleurs photophones de ce 2e semestre 2020 ? La question est ouverte. Et, comme pour le Galaxy S20 Ultra, nous conclurons en rappelant que le nombre de millions de pixels ne garantit pas forcément la meilleure qualité d’image possible.