Oppo vient d’annoncer un nouveau module photo pour smartphone. Contrairement aux téléobjectifs des smartphones actuels, ce module offrirait un zoom optique progressif, offrant une plage focale comprise entre 85 et 135 mm. Retour sur les caractéristiques de ce futur télézoom pour smartphone.

Un zoom « périscopique » d’un nouveau genre

Le zoom dévoilé par Oppo est de type « périscopique« . Une technologie inaugurée l’année dernière par le Huawei P30 Pro, et que l’on retrouve aujourd’hui sur des terminaux comme l’Oppo Find X2 ou le récent Samsung Galaxy Note 20 Ultra.

Samsung Galaxy Note 20 et Note 20 Ultra : triple module photo et écran géant

Dans la pratique, les lentilles sont montées perpendiculairement au dos de l’appareil. La lumière vient frapper un prisme et l’appareil joue sur la position des lentilles pour ajuster la mise au point. Pour expliquer le fonctionnement de ce zoom, Samsung avait d’ailleurs publié une vidéo explicative en septembre 2019 :

Mais la marque chinoise Oppo ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Là où ses anciens anciens modèles (comme l’Oppo Reno 10x zoom) affichaient un zoom « périscopique » x6 équivalent 160 mm, Oppo vise à proposer une longueur focale « variable », à l’image des appareils photo classiques.

Le premier zoom variable pour smartphone

Le télézoom d’Oppo joue sur la position des lentilles pour ajuster avec précision le niveau de zoom. L’objectif offrirait ainsi une longueur focale équivalente à un 85-135 mm. Pour ce faire, l’objectif utiliserait 7 lentilles réparties en trois groupes. Seules 2 d’entre eux seraient mobiles, assurant le zoom et la mise au point.

© Oppo

L’ouverture serait comprise entre f/3,5 et f/4,4… ce qui peut s’avérer un peu limité en cas d’utilisation nocturne.

L’utilisation d’un zoom « variable » sur smartphone est très pertinente, puisqu’elle éviterait aux constructeurs de multiplier les objectifs et les capteurs. Pour mémoire, le Huawei P40 Pro Plus (hélas indisponible en France) est doté de 2 zooms optiques équivalents 80 et 240 mm.

À terme, le recours à un véritable téléobjectif permettrait de concevoir des smartphones plus polyvalents… tout en utilisant moins de capteurs et d’objectifs.

Huawei dévoile ses P40, P40 Pro et P40 Pro+ : décryptage de leurs capacités en photo

 

Capteur de 32 Mpx et quad bayer

En parallèle de ces nouvelles optiques, ce modèle s’appuie sur un capteur de 32 Mpx « de grande taille », indique Oppo… sans donner plus de précisions. Ce capteur serait de type « quad bayer » – une technologie que l’on rencontre de plus en plus ces derniers temps.

Concrètement, le capteur est capable de regrouper 4 photosites en 1 seul pour capturer plus de lumière. Le but : réduire le temps de pose nécessaire, augmenter le niveau de détails et baisser la quantité de bruit numérique sur l’image. Malgré tout, les détails précis sur ce capteur n’ont pas (encore) été dévoilés par la marque chinoise.

Pour assurer le déplacement des lentilles et le traitement de l’image, Oppo utilise une puce spécifique 16-bit, qui prend place à l’intérieur de ce nouveau module prometteur.

Bientôt sur nos smartphones ?

Pour l’heure, de nombreuses informations demeurent inconnues. Ainsi, les dimensions précises de ce module n’ont pas été dévoilées par la marque chinoise.

Si ce module est intégré dans un smartphone (et on peut raisonnable supposer que oui), il prendrait place aux côtés d’un module « standard » de 26 mm. Ainsi, l’ensemble offrirait un zoom allant de 3,3x à 5,2x.

De gauche à droite : zoom standard 26 mm, zoom 85 mm et zoom 135 mm

Pour aller encore plus loin, Oppo miserait à nouveau sur la technologie du zoom « hybride ». La marque a d’ailleurs annoncé avoir perfectionné ses algorithmes, offrant un zoom maximal de 10,4x et une meilleure qualité d’image.

À gauche, l’ancien zoom « hybride » d’Oppo ; à droite, le nouveau

Ce nouveau module photo pourrait (hypothétiquement) prendre place au sein du successeur de l’Oppo Reno 10x zoom – qui aurait récemment fait un passage par la TENAA, l’organisme de certification chinois. Ce futur modèle serait équipé d’un écran AMOLED de 6,5 pouces et serait compatible 5G.

Certes moins connue dans l’hexagone que d’autres marques comme Huawei ou Xiaomi, Oppo est l’une des marques de smartphones les plus actives. À noter qu’elle fait partie du groupe BBK Electronics, qui compte dans son portefeuille des noms comme Realme, Vivo ou encore… OnePlus.

Avec les soucis rencontrés par Huawei (qui ne peut plus utiliser les licences de Google pour ses nouveaux terminaux), Oppo cherche plus que jamais à se démarquer pour s’imposer sur le marché des smartphones – ce que prouve justement ce module photo novateur.