En catimini, Olympus vient d’annoncer la mise à jour de son boîtier hybride OM-D d’entrée de gamme, l’OM-D E-M10 Mark IV. Successeur du Mark III lancé en 2017, cet appareil hybride micro 4/3 est encore une fois une évolution en douceur du modèle précédent, avec notamment un nouveau capteur de 20 Mpx, un écran inclinable doté d’un mode selfie et d’améliorations diverses en termes d’autofocus.

Destiné aux photographes débutants souhaitant un boîtier simple, compact mais évolutif avec le parc optique micro 4/3, l’OM-D E-M10 Mark IV intervient quelques semaines après l’annonce de la vente de la division Imagerie d’Olympus à un fonds d’investissement japonais. Retour sur les nouveautés de ce boîtier que certains appellent déjà le dernier des Mohicans…

Nouveau capteur 4/3″ 20 Mpx Live CMOS issu de l’OM-D E-M5 Mark III

A l’intérieur de l’OM-D E-M10 Mark IV, on retrouve un capteur 4/3 Live MOS de 20,4 Mpx couplé au processeur d’image TruePic VIII. Ce capteur est tiré de l’E-M5 Mark III et vient remplacer le capteur de 16 Mpx de la version précédente. A la clé, on notera notamment une meilleure qualité d’image en montée ISO. La plage ISO va de 200 à 25 600 ISO (extensible de 80 à 25 600).

Ce duo capteur + processeur permet à l’OM-D E-M10 Mark IV d’augmenter légèrement la vitesse de sa rafale, à 8,7 i/s en obturateur mécanique et surtout à 15 i/s en obturateur électronique.

La stabilisation 5 axes du capteur est toujours présente, même si elle a été encore améliorée avec un gain de 4,5 stops contre 4 stops sur le Mark III.

Autofocus amélioré et suivi boosté aux algorithmes

Depuis l’OM-D E-M10 Mark III, Olympus a beaucoup travaillé sur les performances autofocus de ses boîtiers. Cette nouvelle itération du boîtier grand public, si elle conserve son autofocus à détection de contraste et les 121 points AF, s’appuie ainsi sur un mode AF continu plus précis, qui devrait notamment garder le point sur le sujet suivi plutôt que de passer à un autre plan, comme ce fut le cas sur le Mark III.

Olympus indique également avoir intégré l’algorithme de détection de sujet en mouvement développé pour le boîtier haut de gamme OM-D E-M1X, ce qui permet d’envisager de meilleures performances de suivi de sujet. La détection de visage et de l’oeil est également présente sur ce boîtier.

Ecran orientable à 180° et mode selfie

Jusqu’alors, l’appareil « selfie » d’Olympus était à chercher dans la gamme Pen EP-L. Avec l’OM-D E-M10 Mark IV, Olympus introduit un mode selfie complet sur cet appareil, couplé à un écran LCD 3 pouces de 1,04 millions de points, tactile et orientable à 180° sous l’appareil (à 90° vers le haut) ce qui permet de varier les angles de prise de vue.

Lorsque l’écran est replié sous l’appareil, un mode selfie s’active automatiquement et permet de contrôler l’appareil à l’aide de boutons virtuels qui s’affichent à l’écran. Un déclencheur, un bouton d’enregistrement vidéo ainsi qu’un bouton pour corriger la luminosité de la scène sont présents. Un mode retardateur de 2 secondes est également activable, celui-ci réalisant une rafale de 3 images pour ne pas rater son selfie.

L’appareil reprend le viseur électronique OLED de 2,36 millions de points avec un grossissement 0.62x qui équipait déjà l’OM-D E-M10 Mark III.

Compact et léger, on ne change pas une équipe qui gagne

La série E-M10 d’Olympus s’est toujours distinguée par ses boîtiers compacts et légers – et ce nouveau boîtier ne change pas la donne. On retrouve ainsi des dimensions de 122 x 84 x 49 mm avec un poids de 383 g (contre 362 g sur le Mark III).

L’ergonomie du boîtier est très proche de la version Mark III, avec une roue PASM de choix de modes sur le dessus de l’appareil, une double molette avant/arrière. A l’arrière, on retrouve un bouton AEL-AFL, les boutons ISO, flash, rafale/retardateur et choix du collimateur placés sur une croix directionnelle, ainsi que les boutons Menu, Info, Lecture et Poubelle.

Bonne nouvelle, l’appareil dispose toujours d’un flash popup intégré pour déboucher les ombres. En termes de prise en main, Olympus a amélioré le grip pour que ce dernier soit plus confortable.

Vidéo 4K 30p et modes photo créatifs

L’OM-D E-M10 Mark IV dispose toujours de la vidéo 4K 30p et de la Full HD à 60p, même si l’appareil est dépourvu de prise micro et casque pour un son de qualité.

Destiné à un public amateur venant notamment de la photographie au smartphone, l’appareil dispose de nombreux modes scènes ainsi que 16 filtres artistiques pour des photos créatives directement dans le boîtier.

L’appareil comprend cependant plusieurs modes photo avancées : HDR, Live Composite, Live Time, Exposition multiple et Focus bracketing pour les usages avancés et spécifiques.

Un mode de téléconvertisseur numérique 2x permet de zoomer dans l’image en ne prenant que la partie centrale pour en faire une photo de 20 Mpx. Bien sûr, la qualité d’image dans ce mode se dégrade rapidement.

Recharge USB et autonomie raisonnable

Il aura fallu l’OM-D E-M10 Mark IV pour qu’Olympus intègre la possibilité de recharger son boîtier en USB. Ainsi, tous les derniers boîtiers de la gamme OM-D peuvent désormais être rechargés à l’aide d’une batterie externe. Malheureusement, la recharge n’est ici pas compatible USB PD pour une recharge rapide, et il faudra donc prendre son mal en patience pour charger complètement l’appareil par USB. Autre déconvenue, Olympus a décidé de ne plus fournir de chargeur externe – vu qu’il est possible de recharger l’appareil en USB grâce l’adaptateur secteur fourni.

La batterie BLS-50 est toujours de la partie et permet d’offrir une autonomie de 360 vues (norme CIPA), soit un peu plus que l’OM-D EM-10 Mark III.

En termes de connectique, l’appareil se contente d’une prise USB 2.0 au format micro USB et d’un port micro HDMI, c’est tout. Pas de prise casque ni de prise micro, et le contrôle à distance via télécommande s’effectue exclusivement via l’application mobile Olympus OI.Share. L’appareil dispose d’un seul emplacement mémoire, compatible SD UHS-II.

Enfin, le boîtier dispose du Wifi et Bluetooth pour une connectivité permanente et un contrôle de la prise de vue via l’application Olympus OI.Share.

Prix et disponibilité de l’OM-D E-M10 Mark IV

L’OM-D E-M10 Mark IV sera disponible dans le courant du mois d’août au tarif de 699 € boîtier nu et 849 € en kit avec l’objectif 14-42 mm f/3,5-5,6 ED EZ.

Notre premier avis sur l’OM-D E-M10 Mark IV

3 ans après l’OM-D E-M10 Mark IV, Olympus nous offre une mise à jour estivale de son appareil photo hybride d’entée de gamme. Ce dernier reprend le trio compacité, légèreté et look rétro tout en remettant au goût du jour les composants internes de l’appareil pour une qualité d’image améliorée. Accompagné de son objectif de kit 14-42mm, l’ensemble est sûrement la solution la plus portable disponible sur le marché.

Le mode selfie, visant directement les utilisateurs de smartphones, est la véritable nouveauté de ce boîtier, à côté d’un capteur un peu plus défini. Malgré tout, cette mise à jour reste timide par rapport à la précédente version, que l’on va pouvoir trouver à des tarifs bien plus abordables. A l’heure où la division Photo d’Olympus est vouée à un avenir mouvementé, ce nouveau modèle va avoir du mal à trouver sa place sur un marché très concurrentiel et où Sony, Canon et Fujifilm proposent des boîtiers équivalents très séduisants.

En parallèle de cette annonce, Olympus a également dévoilé un télézoom hautes performances 100-400 mm f/5-6,3 IS :

Olympus M.Zuiko Digital ED 100-400 mm f/5-6,3 IS : nouveau télézoom hautes performances pour hybrides Micro 4/3