Le 11e prix Carmignac du photojournalisme a été attribué au photographe canado-britannique Finbarr O’Reilly. Débuté en janvier 2020, son reportage de terrain de 6 mois, « Congo en Conversation » a été réaménagé pour pouvoir se poursuivre malgré le COVID-19. Et pour donner la parole aux Congolais sur la crise sanitaire mondiale. Ainsi, la Fondation Carmignac a lancé un site Internet dédié, qui permet au visiteur de découvrir le reportage du photographe jour après jour. 

Réinvention du reportage face au Covid-19

Chaque année depuis 2009, la Fondation Carmignac remet le Prix du Photojournalisme Carmignac dans le but d’aider les photographes de terrain. Ainsi, le prix soutient la production d’un reportage photographique et journalistique de terrain sur les violations des droits humains dans le monde. Tout comme sur les enjeux environnementaux et géostratégiques qui y sont liés. Par la suite, le photographe lauréat présente une exposition itinérante à la fin de son reportage. La Fondation prévoit également l’édition d’une monographie.

Néanmoins, face à la crise COVID-19, le reportage de Finbarr O’Reilly a été repensé pour se dérouler en ligne et en collaboration avec des journalistes et photographes congolais — ou basés en RDC. Débuté en janvier 2020, il devait durer 6 mois.

©Finbarr O’Reilly

Dans cette optique, Finbarr O’Reilly avait reçu une bourse de terrain de 50 000 euros pour réaliser son reportage au Congo, avec le soutien de la Fondation. Photographe indépendant et journaliste multimédia, ses photographies font souvent l’objet de publications dans le New York Times. En 2019, il a été sélectionné pour réaliser les images autour du Prix nobel de la Paix pour l’exposition « Crossroads Ethiopia ».

Le photojournaliste — qui a reçu de nombreuses récompenses dont le 1e prix dans la catégorie Portrait du World Press Photo Awards de 2019, ou encore le World Press Photo of the Year en 2006 — a dû s’adapter à l’aggravation de la situation sanitaire mondiale et à la fermeture des frontières.

Tout d’abord, il a repensé son projet comme un reportage collaboratif en ligne, avant d’adapter l’essence même de son thème à l’actualité. S’il traitait des réalités du terrain qui empêchent l’essor du pays, il se focalise désormais également sur la manière dont les Congolais affrontent la crise sanitaire mondiale. Une crise qui advient alors qu’ils émergent à peine de l’épidémie dévastatrice d’Ebola et de la rougeole qui ravage la RDC depuis janvier 2019.

Un reportage sur les enjeux de la RDC – adapté à la réalité du coronavirus.

Tandis que les experts prévoient la propagation de l’épidémie au Sud du globe, avec un effet catastrophique sur les nations en développement (systèmes de santé défaillants, populations appauvries et gouvernements fragiles) — le 11e prix Carmignac entend « offrir une tribune aux voix congolaises pour participer à la conversation mondiale. » déclarent les organisateurs.

Écrits, reportages photos et vidéos : le projet figure la collaboration étroite entre journalistes et photographes congolais — ou basés en République Démocratique du Congo. Désormais en ligne, les deux premiers articles, accompagnés de photographies, s’intitulent « De l’épidémie à la pandémie » et »Kinshasa en confinement ».

©Finbarr O’Reilly

 

« Près de la moitié des emplois en Afrique pourraient être perdus, selon l’ONU, et les citoyens vivant sous des régimes faibles ou répressifs courent le risque majeur d’être exclus de la course mondiale aux médicaments et aux respirateurs. » Cependant, ces populations peuvent tirer avantage de leur expérience. De la crise d’Ebola qui a fait 3 453 cas et 2 273 morts, ils ont acquis des outils pour répondre à une nouvelle propagation virale, rappellent la Fondation et le photojournaliste.

Le reportage de Finbarr O’Reilly — finalement collaboratif — se déroulera jusqu’à juin 2020. Mais, pour la première fois, la publication en ligne permettra de découvrir l’élaboration du projet en temps réel. Par ailleurs, c’est une alternative ou un complément aux médias de masse pour découvrir le vécu intérieur de la crise dans ces régions du globe.

Un reportage en ligne à suivre au jour le jour

« Congo en Conversation » est à suivre au jour le jour sur le site dédié de la Fondation Carmignac. Pour visionner les autres projets de Finbarr O’Reilly, vous pouvez consulter son site et  son Instagram.

Ce projet de Finbarr O’Reilly fait suite à celui de Tommaso Protti qui avait remporté le Prix Carmignac pour son projet « Amazônia », que l’on avait pu découvrir à la Maison Européenne de la Photographie.

L’Amazonie moderne de Tommaso Protti, lauréat du Prix Carmignac 2019, exposée à la MEP