Dans un communiqué officiel, le fabricant Sony détaille l’impact de la pandémie du Covid-19 sur ses activités à la fois sur le marché de la photo et pour ses autres divisions. Sony présente les dispositions mises en place pour y faire face et met en garde les investisseurs. Est-ce que cela impactera la sortie de nouveaux produits photo ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais c’est fort possible.

Pour faire face au coronavirus COVID-19, Sony a fermé une partie de ses bureaux, principalement en Europe et aux Etats-Unis. Les employés travaillent désormais depuis chez eux. Idem au Japon, même si une petite partie du personnel travaille encore sur place. Les 4 usines du fabricant en Chine ont fermé conformément aux mandats du gouvernement et reprennent peu à peu leurs activités. 2 usines en Malaisie ont également été fermées du 18 au 14 mars (prévu) et pour la période du 26 mars au 20 avril au Royaume-Uni.

Tous les services Sony sont ainsi directement impactés par la crise, que ce soit dans le gaming, la musique, l’image et la mobilité. Suite à l’arrêt total de l’industrie du cinéma, Sony a temporairement arrêté toute sa production cinématographique et télévisuelle.

Sony n’annonce en revanche pas d’impact sensible sur la production de ses capteurs d’images CMOS et sur l’approvisionnement des matériaux nécessaires à leur fabrication. Il faudra cependant prévoir un ralentissement sur le marché des smartphones, qui s’appuient essentiellement sur les chaînes d’approvisionnement localisées en Chine.

Avec 50,1% de parts du marché des capteurs pour smartphones, Sony avait déjà du pain sur la planche et va devoir redoubler d’efforts pour contenter ses clients, une fois les restrictions levées. Nous imaginons que cela impactera aussi directement les autres constructeurs photo, qui équipent certains de leurs boîtiers avec un capteur Sony, comme c’est le cas pour les Panasonic Lumix GH5, G9, le récent plein format Lumix S1, le Fujifilm X-T3 ou encore l’hybride plein format de Nikon Z6 et les Sigma fp.

Leader du marché, Sony peine à honorer son carnet de commandes en capteurs photo

Les activités de Sony ont également été affectées par la restriction de circulation entre pays, ne permettant pas d’envoyer les ingénieurs dans les centre de fabrication et ralentissant ainsi le lancement de nouveaux produits. Nous pensons par exemple au Sony A7S III, toujours très attendu par les utilisateurs, qui n’est visiblement pas prêt de pointer le bout de son nez.

Côté finance, Sony évalue actuellement l’impact de la crise et prévoit d’annoncer ses résultats financiers très prochainement. Même de ce côté il est possible que le COVID-19 entraîne des retards dans les procédures de clôture des comptes.

À la fin du communiqué, Sony établit une longue liste des risques et des incertitudes susceptibles d’impacter le marché et avertit les investisseurs que les résultats réels et attendus peuvent ainsi différer sensiblement de ceux discutés dans les déclarations prospectives. Sony décline d’ailleurs toute obligation de mettre à jour ou réviser ces déclarations prospectives à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou de toute autre manière.

Le seul risque qui n’est pas encore pris en compte, c’est l’impact du Covid-19 sur la demande en smartphone et appareils photo durant les mois à venir. Il s’agit encore de la grande inconnue.