Après les imprimantes Zoemini à la technologie Zink, Canon revient sur l’impression photo par sublimation technique avec une nouvelle imprimante de sa gamme SELPHY, le Selphy Square QX10. Véritablement portable, cette imprimante photo se glisse dans un sac ou une veste et est pensée pour imprimer ses photos partout. Canon chercherai-t-il à détrôner l’Instax de Fujifilm ?

SELPHY Square QX10 : imprimante photo au format de poche

Après avoir lancé l’imprimante connectée Zoemini en 2018, puis les Zoemini S et C en 2019, avec en prime un appareil photo, Canon revient cette fois avec une imprimante photo portable utilisant une technologie d’impression plus qualitative que le Zink, puisqu’il s’agit de la sublimation thermique, technologie utilisée depuis longtemps dans les imprimantes Selphy connectées chez Canon, comme la Canon Selphy CP1300.

Test de l’imprimante photo Canon Selphy CP1200

Pour rappel, la sublimation thermique est un procédé d’impression que l’on retrouve sur les quelques bornes photo qui restent en grande surface : l’imprimante n’utilise pas d’encre mais de la cire pigmentée qui, chauffée à haute température, passe de l’état solide à l’état gazeux et est projetée sur le papier photo où elle refroidit et se solidifie.

Pour obtenir la photo finale, l’imprimante superpose ainsi trois couches de couleur : jaune, magenta et cyan (256 niveaux de couleur) puis applique une couche de vernis protecteur.

C’est pour cette raison que l’impression par sublimation thermique fait passer la photo 4 fois devant le rouleau avant qu’elle soit terminée. Cela explique ainsi le temps d’impression des photos en haute qualité, avec pour la Selphy Square QX10 une vitesse de 43 secondes par photo.

La Selphy Square QX10 permet ainsi d’imprimer des photos au format carré de 6,8 x 6,8 cm (281 dpi) sur du papier photo Canon XS-20L qui dispose de bordures blanches et reproduit le rendu des anciens Polaroids, ou des récents Instax. Le papier photo mesure ainsi 7,2 x 8,5 cm. On notera que la photo est légèrement plus grande que sur les Instax Square, qui mesurent eux 6,2 x 6,2 cm.

La dernière couche de la sublimation thermique permet de protéger le tirage contre l’humidité et la poussière et Canon promet une résistance aux déchirures et à la décoloration pendant 100 ans – si les photos sont rangées dans un cahier photo.

Fonctionnement nomade et à coller

L’imprimante Selphy Square QX10 de Canon fonctionne sur batterie et se recharge en micro USB, pratique pour être branchée sur une batterie externe en déplacement. Une charge complète permet d’imprimer au maximum 20 photos.

L’imprimante mesure 102,2 x 143,3 x 31 mm et pèse 445 g, sans compter le papier et la cartouche d’encre, ce qui est relativement lourd. Le papier photo Canon XS-20L est vendu par paquet de 20 – 3 feuilles sont « offertes » avec l’imprimante – et comprend la cartouche d’encre.

Pour imprimer une photo, il faut disposer d’un smartphone ou d’une tablette et de la dernière application Selphy Photo Layout 2.0 sur Android ou iOS. Un QR Code à l’arrière de l’imprimante permet de trouver facilement l’application quand vous êtes avec des amis.

Ensuite, l’application permet d’imprimer vos photos prises au smartphone, ou stockées sur vos réseaux sociaux ou votre bibliothèque photo – bonjour image.canon – et permet également de réaliser des montages (collages, tampons, bordures, etc.) et corrections basiques.

Prix et disponibilité de la Selphy Square QX10

L’imprimante Canon Selphy Square QX10 sera disponible en mars 2020 dans quatre coloris – noir, blanc, rose et verte – au tarif de 149 €. Les photos sont disponibles par pack de 20 feuilles au tarif de 16 €, soit 0,80 € la photo.

Notre premier avis sur la SELPHY Square QX10 de Canon

Après Zoemini pour la génération Z, Canon vise avec cette nouvelle imprimante SELPHY portable le public des 25-35 ans, qui est déjà très fans des produits Instax de Fujifilm. La promesse de qualité offerte par la sublimation thermique est un véritable atout face à la technologie Zink, fun mais plutôt décevante d’un point de vue de la qualité. Canon ne dispose pas du lien émotionnel avec le tirage argentique dont dispose Fujifilm, mais cette imprimante est proposée à un tarif et dans un format intéressants qui pourrait permettre à Canon de réussir son coup.

Nous essayerons de tester cette imprimante pour voir si la qualité est au rendez-vous.