Another one bites the dust : Nikon s’apprête à mettre un terme à la commercialisation des Nikon D610 et D810. Lancés en 2014, ces deux boîtiers plein format vivent donc leurs derniers moments sur le catalogue du constructeur japonais.

 

Le Nikon D610 incarnait l’entrée de gamme des boîtiers plein format de Nikon. Concurrent du Canon EOS 6D, cet appareil venait remplacer le D600 qui avait été victime de l’apparition de poussières (le fameux dustgate) sur le capteur générées par l’obturateur.

Il fait actuellement l’objet d’une importante réduction sur le site de Nikon : habituellement vendu 1400 €, il passe à 899 € à l’occasion de la Cyber Week. Très complet, ce boîtier faisait encore partie de notre guide d’achat des meilleurs reflex Full Frame. Il bénéficie d’un format assez compact, à mi-chemin entre un APS-C (D7100) et un plein format haute définitio (famille D800).

Il se dotait d’un capteur de 24 Mpx et d’un autofocus performant. On notera son viseur 100 %, sa rafale à 6 i/s et son double-slot SD. En vidéo, ce boîtier plafonnait au Full HD à 30 i/s. Malgré son âge, il représente encore une option intéressante (pour quelques jours ?) pour les photographes voulant passer au plein format sans se ruiner et bénéficier de la totalité du parc optique Nikon.

De son côté, le Nikon D810 se démarquait par l’importante résolution de son capteur de 36 Mpx. Dédié aux photographes exigeants, le Nikon D810 proposait une excellente qualité d’image. Dépourvu de filtre passe-bas pour des images plus nettes, son capteur dispose d’une large plage dynamique offrant un beau rendu d’image quelles que soient les conditions lumineuses.

La montée en sensibilité est également excellente jusqu’à 6400 ISO pour réaliser des prises de vues en basse lumière. Vous pouvez retrouver notre test du Nikon D810 en Islande via sur cette page.

Test du Nikon D810 en Islande : un boîtier plein format pour photographe exigeant

S’il est encore difficile de le trouver neuf, ce boîtier reste une option intéressante en occasion, puisqu’on peut le trouver aux alentours de 1000 €. 

Il est aujourd’hui remplacé par le Nikon D850, dévoilé pour les 100 ans de la marque japonaise. Faisant partie de notre guide d’achat des meilleurs reflex plein format, le D850 bénéficie d’un capteur de 45,7 Mpx et reprend le processeur Expeed 5 du Nikon D5. À la clé, une sensibilité ISO allant de 64 à 25 600 ISO et surtout le système AF ultra performant du D5, capable d’accrocher jusqu’à -4 IL – soit des conditions lumineuses très faibles. Résolument haut de gamme, cet excellent boîtier est disponible pour 3099 €.

L’annonce de fin pour ces deux boîtiers ne nous a pourtant pas surpris : le D810 a depuis quelques temps été remplacé par le D850, et le D610, malgré son petit gabarit, n’a pas pu résister aux hybrides plein format lancés ces dernières années, Nikon s’étant plutôt orienté vers ce chemin plutôt que de renouveler cette gamme de reflex plein format accessible. Peut-être que 2020 verra son remplaçant arriver, mais sur la monture Z.

Il reste cependant encore trois références en relex plein format chez Nikon : le D750, le D850 et le D5, qui sera bientôt remplacé par le D6, juste à temps pour les JO de Tokyo.