La situation financière de Nikon n’est pas exactement au beau fixe : après avoir annoncé des résultats en net recul en août dernier, le constructeur japonais vient d’annoncer la fin de la gamme KeyMission, dont les appareils visaient à concurrencer les caméras de GoPro. Explications.

Un profit en baisse de 71% en photo

En août dernier, Nikon avait annoncé des chiffres peu encourageants. Confronté à une contraction du marché (les ventes d’appareils photo numériques ayant enregistré une baisse de 22% en 2018) et aux coûts de développement de sa nouvelle gamme d’hybrides, le constructeur japonais a déclaré un recul de 15% de son chiffre d’affaires ainsi qu’une baisse de 71 % de ses profits pour l’activité Imaging Products.

Se voulant rassurante, la marque indique avoir enregistré des ventes stables au niveau de ses appareils hybrides et des optiques dédiées et explique la baisse des profits par les coûts de développement de la nouvelle monture Z. Toutefois, ses résultats pâtissent d’une baisse des ventes de ses reflex de moyenne et d’entrée de gamme en Asie (notamment en Chine).

C’est officiel, Nikon travaille sur le prochain Nikon D6 ainsi que sur un téléobjectif 120-300mm f/2.8E FL ED SR VR

Signe des temps, Nikon a été dépassé par son grand rival Sony, qui lui ravit la 2e place du classement des ventes d’appareils à objectifs interchangeables (reflex et hybrides), passant de 19 % à 23 % de parts de marché entre 2017 et 2018. De leur côté, les ventes de Nikon représentent 19,1 % de part de marché, soit un recul de 2,7 % par rapport à l’année précédente. De son côté, Canon reste n°1 en termes de ventes : la marque continue d’occuper 40,5 % de marché, en hausse de 3,9 % par rapport à 2017.

À noter que le marché des appareils photo subit de plein fouet la concurrence des smartphones. Pour les principaux constructeurs (Apple, Samsung, Huawei), la partie photo est devenue l’un des principaux atouts différenciateurs et les marques rivalisent d’ingéniosité pour proposer une qualité d’image et des fonctionnalités inédites.

Test du Huawei P30 Pro, le plus polyvalent des smartphones photo

La fin de la gamme KeyMission

C’est dans ce contexte plutôt morose que Nikon a (très discrètement) mis un terme à la commercialisation de la gamme KeyMission, qui comptait trois caméras d’action visant à concurrencer les modèles développés par l’américain GoPro.

Mentionnons notamment la KeyMission 360 qui, comme son nom l’indique, offrait la possibilité de filmer des séquences immersives à 360 degrés. Annoncée lors de la Photokina 2016, elle avait été lancée près d’un an plus tard… et avait essuyé un accueil critique plus que mitigé.

Ainsi, la gamme KeyMission apparaît dans la section Discontinued sur le site japonais de Nikon, qui répertorie les appareils dont la production a été stoppée.

De même, la série n’apparaît plus dans la liste des grandes familles de produits sur le site de Nikon France.

Dans la même veine, notons que certaines sources mentionnent également le Nikon Df, sorti en 2013, et qui pourrait lui aussi être prochainement retiré des ventes. Ce dernier n’est déjà plus commercialisé par Amazon (France et Allemagne). Par ailleurs, le site de Nikon France l’affiche avec une généreuse ristourne de 900 € : si vous envisagiez d’acquérir ce reflex au look retro, c’est (encore) le moment d’en profiter !