Pendant 2 ans, Léo Coulongeat, alias Erisphere, a exploré les déserts du monde à la recherche des voyageurs et des habitants qui peuplent ces grandes étendues désertiques. 13 déserts, 4 continents et de très nombreuses rencontres après, le livre photo « From Desert » arrive et est actuellement en crowdfunding aux éditions Hemeria.

Tout plaquer pour voyager

Ce projet From Desert est un point de départ dans la carrière de ce photographe autodidacte qui a décidé de quitter son poste d’ingénieur dans une start-up à Paris pour partir à la découverte des déserts du monde. Sa première rencontre avec les déserts a eu lieu lors d’un voyage aux États-Unis, puis au Maroc dans le Sahara.

Sinai – © Léo Coulongeat

© Léo Coulongeat

« Par définition, le désert est un lieu où on ne vit pas. Partir à la rencontre de ceux qui ont pourtant choisi, ou non, de braver ces régions inhospitalières m’a mené à de fabuleuses découvertes », explique le photographe.

Depuis ce voyage, Léo Coulongeat a décidé de se consacrer à temps plein à la photographie. En parallèle, il pratique la méditation vipassana, qui l’influence grandement dans sa pratique. Ce livre photo est un « face à face avec toutes les personnes que j’ai rencontrées et leurs modes de vie ».

Pachamama – © Léo Coulongeat

A la découverte des déserts du monde et de leurs habitants

Les explorations de Léo Coulongeat ont déjà été publiées en partie sur Phototrend, vous pouvez les retrouver ici. Durant son voyage, le photographe a entrepris de documenter à la fois les paysages iconiques de ces déserts, mais aussi les voyageurs et habitants de ces zones arides.

« Une immersion poétique sur un monde toujours méconnu qui sera peut-être notre monde demain »

Les déserts sont remplis de mystère et sont des lieux chargés de spiritualité. Ce sont également des zones géographiques où le pire côtoie le meilleur, de l’exploitation excessive des sols à l’hospitalité des nomades. Léo Coulongeat offre un témoignage visuel des conséquences environnementales du réchauffement climatique mais aussi des activités humaines, avec en premier lieu la déforestation accélérée qui entraine un appauvrissement des sols et une accélération du phénomène de désertification des terres.

Chevere – © Léo Coulongeat

Chegaga – © Léo Coulongeat

A travers ce voyage au long cours, Léo Coulongeat a pu observer et réfléchir au concept de désert, en découvrant les caractéristiques communes à toutes ces géographies différentes et pourtant si proches, du Sahara à l’Altiplano, en passant par le désert de Wadi Rum en Jordanie.

« Approche visuelle et esthétique des paysages désertiques au travers de ses voyageurs et habitants, exploration de sujets environnementaux, étude de nouveaux modes de vie en devenir, réflexion sur les caractéristiques communes de tous les déserts traversés » : ce projet s’est enrichi au fil des heures passées dans les déserts.

Ses images ont été réalisées au Canon EOS 6D Mark II avec un objectif Tamron SP 24-70mm f/2.8 G2. Pour les plans aériens, il a utilisé un drone DJI Spark ainsi qu’un Mavic 2 Pro.

Iran – © Léo Coulongeat

Le livre photo, concrétisation d’un travail photographique et objet physique

Tout livre photo est une concrétisation : des photos sur un support physique, bien loin des images qui s’affichent sur un écran, et surtout avec un impact plus fort.

Pour ce projet, Léo Coulongeat a fait appel à Hemeria, une maison d’édition qui accompagne les photographes du financement de leur livre photo à la réalisation, production et communication/vente pour leurs ouvrages. Hemeria a notamment produit les livres sous-marins de Laurent Ballesta ainsi que les derniers livres du photographe animalier Vincent Munier.

« Mon but n’est pas de faire des photos cartes postales. J’essaie de placer l’homme, l’objet et le mouvement dans le paysage que je choisis de photographier. Mettre en relation un individu avec son environnement est essentiel à la compréhension de ce lien et donne un sens à la construction du paysage en question. C’est dans cette démarche que j’ai construit la mise en scène des images de ce livre » nous explique le jeune photographe.

La préface du livre sera écrite par Philippe Frey, ethnologue, aventurier et écrivain français spécialiste des déserts.

Le livre photo comprendra une soixantaine de photos prises dans 13 déserts, au fil des aventures du photographe. A bord d’un train de marchandise en Mauritanie pour parcourir le Sahara, en haut du mont Sinaï en Égypte, dans le désert d’Iran et aux côtés des Touaregs du Maroc, mais aussi sur le continent sud-américain avec les Huicholes au Mexique, dans le désert Nazca au Pérou, au Tatacoa en Colombie ou bien encore en altitude avec l’Altiplano et les Salars en Bolivie et Argentine…

Le format du livre est original : une reliure Leporello en accordéon permet de le déplier et de profiter d’une double lecture du récit : d’un côté, les paysages, de l’autre, les portraits des hommes et visages croisés durant ce périple, avec des textes pour un éclairage complémentaire. Le livre sera proposé dans un étui.

Financer le livre From Desert

Pour ce projet de livre, Léo Coulongeat fait appel au financement participatif avec la plateforme de l’éditeur Hemeria. Son objectif de tirage est de 1500 livres, et pour cela il doit obtenir 400 précommandes sur cette plateforme. Pour soutenir le projet, vous pouvez contribuer à partir de 25€ pour recevoir 5 cartes postales au format 15×21 cm sur papier Invercote Creato Digital FSC mixed credit 260g.

Le livre « From Desert » est disponible à partir de 49€ et tous les contributeurs auront leur nom sur une page dédiée aux remerciements à la fin du livre. Vous pouvez également choisir une contrepartie plus importante avec un tirage original sur papier d’art écologique numéro et signé. Chaque livre vendu permettra également la plantation d’un arbre, grâce au soutien à ReforestAction.

Desert Drivers – © Léo Coulongeat

Pour le moment, plus de 20% des contributions nécessaires ont été collectées.

La campagne se termine le 3 août 2019 et les livraisons sont estimées pour novembre 2019. Le livre pourrait ainsi sortir au moment du festival du film et du livre d’aventure de La Rochelle. Voici donc un cadeau de Noël original pour tous les amateurs de grands espaces. Bien sûr, si le projet de crowdfunding n’aboutit pas, vous serez remboursé de votre contrepartie.