Après avoir officialisé le 35-150 mm f/2,8-4 Di VC OSD et le SP 35mm f/1.4 Di USD, il ne manquait plus qu’une optique dans le trio dévoilé par Tamron en février dernier. Voici plus d’informations sur la troisième optique qui n’est autre que le très attendu Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD pour monture Sony FE (modèle A046), un objectif grand angle polyvalent et ambitieux, prêt à damer le pion aux zoom Sony en grand angle. Découvrons l’ensemble des caractéristiques techniques de cet objectif.

Dans la continuité du 28-75mm f/2.8 Di III RXD

Seconde optique Tamron en monture Sony FE après le 28-75mm f/2.8 Di III RXD que nous avons pu tester, ce zoom grand-angle vient reprendre la signature et le design du 28-75mm. Ici, Tamron mise sur le minimalisme et la simplicité, avec une continuité entre les deux optiques.

On retrouve ainsi une bague de mise au point à l’avant ainsi qu’une bague de zoom plus proche de l’appareil. L’ouverture est gérée par le boîtier et l’année doré, symbole de la philosophie « Human Touch » de Tamron, est toujours là sur ce fût métallique noir assez sobre.

Voici les caractéristiques techniques du Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD :

  • distance focale 17-28mm
  • compatible plein format Sony (monture FE)
  • ouverture maximum : f/2.8
  • ouverture minimale : f/22
  • construction optique : 13 lentilles en 11 groupes, dont une lentille XLD (très faible dispersion), 2 lentilles LD (faible dispersion) et 3 lentilles asphériques dont une hybride pour corriger les aberrations et réduire la taille de l’optique
  • diaphragme : 9 lamelles circulaires
  • rapport de grossissement maximal : 1:5,2 (à 17mm) et 1:6 (à 28mm)
  • angle de champ : 103°41′-75°23′ (plein format)
  • distance de mise au point minimale : 19 cm à 28 mm et 26 cm à 28 mm
  • diamètre du filtre : 67mm
  • tropicalisation : oui, 7 joints d’étanchéité
  • autofocus : oui, moteur RXD (Rapid eXtra-silent stepping Drive)
  • poids : 420g
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : non, intégrée au boîtier Sony
  • dimensions : 73 x 99 mm (D x H)
  • monture compatible : Sony FE

Comme nous pouvons le voir, cet objectif reprend donc les caractéristiques techniques du 28-75mm, mais avec une plage focale plus grand angle. On retrouve ainsi des joints d’étanchéité pour le protéger de la poussière et de l’humidité ainsi qu’un traitement au fluor sur la lentille frontale pour éviter les traces.

En termes optique, ce zoom grand angle dispose de 13 lentilles réparties en 11 groupes, dont une lentille XLD (très faible dispersion), 2 lentilles LD (faible dispersion) et 3 lentilles asphériques dont une hybride pour corriger les aberrations et réduire la taille de l’optique. Le ghosting et les reflets sont fortement réduits grâce au revêtement BBAR de Tamron.

L’opticien promet une haute résolution et des détails sur l’ensemble de l’image, y compris les bords, grâce aux lentilles asphériques.

Véritablement pensé en duo avec le 28-75mm, cet objectif dispose d’un diamètre de filtre identique (67mm) qui, en plus d’être très réduit pour un zoom grand angle, permettra de réutiliser les divers filtres sur les deux objectifs, voire le même capuchon.

L’objectif dispose également du même moteur autofocus RXD (Rapid eXtra-silent stepping Drive) qui permet une mise au point rapide et silencieuse, comme c’est le cas sur son ainé.

Poids plume, compacité et distance minimale de mise au point réduite de 19cm

Avec 420g sur la balance, ce zoom grand angle lumineux offre une solution très légère pour accompagner un hybride Sony. Avec 99mm de longueur et un encombrement constant peu importe le zoom, le Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD offre également une solution grand angle compacte.

© Philip Ruopp

En guise de comparaison, voici à quoi ressemble l’objectif placé côte à côte avec les deux alternatives existantes chez Sony, le FE 16-35mm f/2.8 GM et le Sony FE 16-35mm f/4 ZA OSS :

Sony FE 16-35mm f/2.8 GM / Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD / Sony FE 16-35mm f/4 ZA OSS

On remarque que l’objectif arrive à être moins encombrant que la version 16-35mm f/4 de Sony, bien que celle-ci dispose d’une stabilisation optique. La version Tamron a également l’avantage du poids, avec 420g contre environ 518g pour le Sony FE 16-35mm f/4 ZA OSS et 680g pour le FE 16-35mm f/2.8 GM.

La distance minimale de mise au point sur cet objectif est intéressante. A 17mm, elle est de seulement 19 cm pour un rapport de grossissement maximal de 1:5,2, offrant la possibilité de créer des photos très rapprochées avec un champ de vision étendu. A 28mm, la distance de MAP minimale est de 26 cm, ce qui permet également d’optimiser le rendu de l’effet de flou d’arrière-plan, ce fameux bokeh.

© Philip Ruopp

L’objectif n’est pas stabilisé, comme le 28-75mm car Tamron tire parti de la stabilisation du capteur présente sur l’ensemble des hybrides de la gamme Sony Alpha, hormis l’A7 première génération.

Il est compatible avec l’ensemble des technologies Sony comme l’Eye AF, la mise au point manuelle directe (DMF), l’autofocus hybride rapide ainsi que les corrections optiques appliquées en interne dans le boîtier. Le firmware de l’objectif pourra être mis à jour depuis le boîtier.

Prix et disponibilité du Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD

Le Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD sera disponible à partir du 25 juillet 2019 au tarif de 999€.

Une fois encore, Tamron frappe fort par rapport à la concurrence des optiques Sony. Ce nouvel objectif est plus de deux fois plus abordable que le 16-35mm f/2.8 GM de Sony et est même un peu moins cher que le Sony FE 16-35mm F4 AZ OSS.

Notre premier avis sur le Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD

Lors de notre passage au CP+ 2019, nous avions eu l’occasion de rencontrer deux responsables de chez Tamron Corp. très fiers de nous présenter leurs dernières optiques. Avec ces caractéristiques parfaitement calibrés pour la monture Sony FE, le zoom grand angle 17-28 mm f/2,8 Di III RXD devrait permettre à Tamron de réitérer le « homerun » de sa version 28-75mm.

Certes, l’objectif est un peu moins polyvalent que la concurrence, qui propose une plage focale traditionnelle de 16-35mm, mais en rusant et surtout en proposant deux optiques complémentaires, Tamron a réussi à proposer deux solutions plus compactes que la concurrence, sans lésiner sur la qualité de fabrication et d’image, comme notre test du 28-75mm nous l’avait confirmé.

Cet objectif devrait être confortable à la fois en reportage, en paysage mais aussi en portrait plus large, sans oublier les détails capturés grâce à sa faible profondeur de champ.

Bref, nous sommes séduits par cette seconde incursion de Tamron sur la monture FE.

Sélection de photos réalisées avec le Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD

Le photographe allemand Philip Ruopp a pu utiliser cet objectif pour réaliser des clichés avec un Sony A7R III. Voici une petite sélection pour vous faire patienter la disponibilité de l’optique le 25 juillet prochain :

Premier test du Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD

A peine annoncé, déjà testé. Le photographe allemand Martin Krolop (de Krolop Und Gerst) a déjà testé une version de cet objectif et voici une vidéo en anglais (on vous épargne la version allemande) dans laquelle il le compare notamment avec le 16-35mm f/2.8 GM de Sony :