Sylvain Bouzat est un photographe français amoureux d’images et de portraits qu’il immortalise de façon documentaire au moyen format argentique. Son travail personnel, basé sur la relation avec les autres, nous livre d’étonnants portraits du monde entier.

© Sylvain Bouzat

Les portraits de Sylvain Bouzat parlent d’eux-mêmes : les sujets ont souvent l’air rieur et cette proximité ne passe pas inaperçu. C’est frontal, mais joyeux. Pour de telles images, le rapport au sujet semble évident. Le photographe insiste d’ailleurs sur sa démarche qui consiste à aller au contact de l’autre, de sorte à établir un dialogue (parfois gestuel), avec les habitants des différents pays. Sylvain ne vole pas ses portraits, il va les chercher avec bienveillance et respect. Un échange sain qui se ressent immédiatement.

« Quand je retourne dans les pays déjà visités, je leur rapporte les tirages réalisés quand j’arrive à retrouver ces personnes (à mon tour de donner, ou de rendre). J’ai pu voir des réactions incroyables de personnes au Bhoutan et Népal qui découvraient leur cliché sous mes yeux. Cela vaut tout l’or du monde. »

Pour la réalisation de ses portraits, Sylvain Bouzat a opté pour le moyen format argentique Contax 645 avec des pellicules 120. Après des études en marketing et en communication, dans lesquelles il découvre un peu l’histoire de la photographie, il travaille dans l’industrie de la 3D et se rend compte de la facilité à photographier. Il devient photographe professionnel en tant que photographe de mariage et d’entreprise.

Les images colorées du photographe belge Michael Ferire ont inspiré le travail personnel de Sylvain tout comme Jacob Brooks dont il tombe amoureux de sa photographie de voyage. C’est suite à un voyage au Népal en 2016, équipé d’un Contax G2, qu’il se rend compte du pouvoir de l’argentique. Depuis, il effectue son travail personnel sur film uniquement. Il accepte et tire parti de la principale contrainte de l’argentique : moins de photos, mais de meilleures. Moins, c’est plus. Une devise qui lui permet de mieux appréhender la prise de vue et d’avoir totalement conscience des images qu’il capture.

Le photographe allie alors sa passion du voyage à la photographie et part découvrir de nombreux pays d’Asie, mais aussi un peu d’Afrique, d’Amérique centrale et d’Europe.

© Sylvain Bouzat

En plus des portraits, Sylvain Bouzat photographie la vie de rue ou de campagne, toujours avec une approche documentaire. Ses portraits sont souvent accompagnées d’images relatives au pays dans lequel il se trouve, illustrant encore un peu plus l’environnement ambiant.

Le photographe essaie de conserver une approche sur le vif, malgré la contrainte du moyen format qui invite plutôt à des images composées et statiques. Sylvain joue sur cette difficulté pour capturer des images à la fois documentaires et modernes. La limitation des 16 images par rouleaux, la mesure de la lumière, la notation des pellicules, la mise au point manuelle ou encore la gestion des stocks sont les principales contraintes, mais les qualités de rendus incroyables que propose l’argentique et le moyen format sont essentielles pour Sylvain Bouzat, qui favorise les images brutes en jouant avec leurs imperfections.

Sylvain Bouzat favorise l’utilisation de la pellicule Kodak Portra 400, qu’il recommande de surexposer légèrement et qui nécessite une bonne lumière : tôt le matin et en fin d’après-midi. Le photographe n’a pas vraiment le temps de développer soi-même. Pour cela, il travaille avec un grand laboratoire en Espagne : Carmencita Film Lab qu’il remercie sans cesse de prendre soin de ses pellicules.

© Sylvain Bouzat

Sylvain Bouzat a remporté de nombreux prix pour son travail dont plusieurs prix pour les meilleures photographies de mariage (Fearless, WPS et WPJA). Il organise également un workshop portrait et lumière en Novembre intitulé « The Human Connection », qui a lieu au Népal, assisté par la photographe américaine Nadia Dole afin d’appréhender la lumière, les portraits et la photographie de rue. Un incroyable atelier dont vous pouvez retrouver toutes les informations via le lien suivant.

© Sylvain Bouzat

Sylvain Bouzat accorde une grande importance à l’humain et souhaite mettre en avant la personnalité de toutes les personnes qu’il photographie.

Nous vous invitons à découvrir son travail personnel, à retrouver ses étonnants portraits via son site dédié, également visibles sur son compte Instagram. Pour suivre son travail de photographe de mariage, il faut se rendre sur son site professionnel.