Dans l’après-guerre, de grands ensembles ont été construits en région parisienne afin de faire face à la crise du logement d’une population rurale ou immigrée. Aujourd’hui, le photographe Laurent Kronental pose son objectif sur ces bâtiments à la fois symboles d’un modernisme futuriste mais aussi définitivement surannés.

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

Dans sa série Souvenir d’un Futur, Laurent Kronental explore ces constructions de béton à la recherche de ces habitants qui ont vieilli dans ces quartiers. Il les photographie en situation dans des tours parfois mystérieusement vidées, comme si tout le monde avait abandonné ces lieux, sauf eux. Le béton renforce d’ailleurs ce sentiment de solitude et de tristesse.

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

Mêlant à la fois l’architecture et le portrait, Souvenir d’un Futur est une série qui pose plus largement la question de la place des anciens dans notre société.

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

Laurent Kronental a passé 4 années sur cette série mêlée de visites et d’échanges avec les habitants de ces vaisseaux futuristes. Il a utilisé une chambre argentique grand format 4×5.

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

© Laurent Kronental

Vous pouvez retrouver l’ensemble de cette série sur le site de Laurent Kronental.

A lire également : les illusions perdues d’une utopie urbaine