La photographe Francesca Piqueras présente du 18 février au 31 mars 2019 à la Galerie de l’Europe à Paris sa nouvelle série « Movimento ». Elle saisit ces blocs de marbre que l’on arrache aux montagnes en Italie, le fleuve jaune dont on dévie le cours en Chine, tout cela s’inscrit pour elle dans un processus de construction – destruction qui se joue à l’échelle cosmique et qu’elle nomme le “Movimento”.

Un état de perpétuelle impermanence, dont l’artiste cherche à saisir la puissance esthétique tout autant que tragique. C’est une même thématique, une même obsession que creuse et approfondit l’artiste à la démarche singulière, fascinée par le rapport que l’homme entretient avec la nature.

© Francesca Piqueras

© Francesca Piqueras

Car en effet c’est l’homme qui est désormais au centre de ce processus : « J’ai une tendresse infinie pour l’espèce humaine, qui déploie des trésors d’ingéniosité pour créer des machines fabuleuses, mais est incapable de penser à long terme et détruit son propre environnement. Je suis fasciné par cette intelligence immense et ce non moins immense manque de ce que l’on pourrait appeler la sagesse. C’est notre tragédie. Je dis “notre” car je suis intimement liée à cette histoire. Je suis héritière des mêmes qualités et des mêmes défauts que mon espèce. Et je ne la juge pas. Toutes mes photos parlent de l’homme sans qu’il apparaisse jamais à l’image. Elles saisissent les traces de son activité, rendent compte d’un état des choses à l’instant T. Je ne fais que montrer. C’est à celui qui regarde de faire son propre chemin », explique Francesca Piqueras (propos recueillis par W. Lambert)

© Francesca Piqueras

Si la photographe nous confronte ici plus frontalement que dans ses précédentes séries aux stigmates de la civilisation industrielle, elle nous invite, comme toujours, à porter notre regard au-delà des traces qu’elle nous montre. Une œuvre à la puissance esthétique tout autant que tragique.

En 2019, outre l’expo Movimento, la galerie de l’Europe proposera du 17 juin au 31 juillet une rétrospective sur l’artiste avec une sélection de photos tirées de son précédent projet sur les structures maritimes qu’elle a développé de 2011 à 2017.

Informations pratiques
« Movimento » de Francesca Piqueras
Galerie de l’Europe
55 rue de Seine, 75006 Paris
du 18 février au 31 mars 2019
ouvert du mardi au samedi, de 10h30 à 13h et de 14h à 19h
entrée libre