Oleg Oprisco est un talentueux photographe ukrainien qui aime expérimenter de nouvelles choses dans le domaine du portrait, du paysage et du minimalisme. Ses œuvres étonnantes ont d’ailleurs été sélectionnées par Phototrend lors de notre dernière sélection sur ArtPhotoLimited. Voici donc l’interview d’un virtuose des couleurs.

Interview en anglais ici

Oleg Oprisco

© Oleg Oprisco

Qui es-tu et d’où viens-tu ?

Je m’appelle Oleg Oprisco et je suis né dans la petite ville de Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine.

Pourquoi t’es-tu consacré au portrait ?

Quand j’avais 16 ans, j’ai commencé à travailler comme opérateur dans un petit laboratoire photo. En tant qu’opérateur, une partie de mon travail consistait à ajuster toutes les images imprimées par le laboratoire photo. J’avais quelques boutons pour contrôler la couleur, la luminosité et le contraste. J’ai vécu plusieurs années en mode « télé réalité », observant la vie quotidienne. J’ai visité des milliers de mariages, d’anniversaires et de nombreuses autres occasions spéciales. Je pourrais le faire pour toujours, dans ce que j’appelle le mode « robot », c’est-à-dire travailler sept jours par semaine pendant plusieurs mois. Cette expérience m’a appris quelles couleurs les gens aiment. J’utilise cette information à ce jour.

À ce moment-là, j’ai commencé à prendre des photos d’amis et de connaissances. J’ai expérimenté avec de nombreux genres, mais c’est la photographie de portrait qui m’a le plus plu. À l’âge de 18 ans, j’ai déménagé à Kiev où j’ai travaillé comme assistant d’un célèbre photographe publicitaire. Je gagnais de l’argent, mais j’ai perdu ma créativité. Pendant longtemps, j’ai pensé que c’était tout ce que j’étais capable de faire jusqu’à ce que j’essaie de photographier avec un moyen format argentique. Cela a changé ma vie.

Oleg Oprisco

© Oleg Oprisco

Quels sont les artistes et les photographes qui t’inspirent ?

C’est difficile de proposer quelque chose d’original. J’ai une liste standard des représentants légendaires de la photographie et de la peinture classique. J’aime chercher de l’inspiration dans la vie qui nous entoure. Toutes mes photos sont les scènes améliorées et agrandies de notre vie, de nos pensées et de nos rêves.

Oleg Oprisco

© Oleg Oprisco

Comment as-tu trouvé les modèles et les paysages de tes images ?

Tout dépend des idées. J’essaie de trouver un équilibre, qu’aucun élément ne se détache et ne détourne l’attention de l’image. Cela s’applique au choix du modèle, des coiffures, des robes et des accessoires. Tout doit être harmonieux.

Mais le plus souvent dans mon cadre, je choisis un modèle élancé, avec des cheveux bruns ou roux.

Pour le paysage, j’adore travailler dans des zones où il y a beaucoup d’espace, comme un champ, la mer ou la montagne. C’est une source d’inspiration infinie. Je voyage beaucoup, mais ma maison et mon lieu de travail sont l’Ukraine. C’est un très beau pays, qui a une variété de paysages et de lieux. Je pense que passer un week-end à Kiev, Lviv ou Odessa est une excellente décision et je le recommande à tous vos lecteurs 🙂

Oleg Oprisco

© Oleg Oprisco

Comment planifies-tu tes portraits (lumières, pose, équipement) ?

Tout commence par le petit livre noir où j’écris toutes les idées. Je n’ai pas d’assistants, donc parfois la préparation d’un shooting prend plusieurs jours et s’accompagne de nombreuses expérimentations et d’essais.

Par exemple, l’image avec un parapluie brûlant a été réalisée au bout du sixième jour de la séance. On a utilisé plus de 50 parapluies, parce que c’était difficile de choisir un beau parapluie en flamme qui soit également sûr pour le modèle.

J’utilise toujours de vrais accessoires donc ces histoires sont souvent valables pour chaque image. J’adore ce processus, même quand je me rends compte que certains effets sont plus faciles à dessiner dans Photoshop. C’est une partie importante pour moi que je n’abandonnerai jamais.

Oleg Oprisco

© Oleg Oprisco

Quel est le message que tu veux transmettre à travers tes photos ? Le minimalisme te permet-il de communiquer plus facilement avec le spectateur ?

J’aime montrer la beauté de la nature et l’interaction humaine avec elle. J’utilise des histoires simples, mais ce qui est important, c’est que chaque personne voit sa propre version et comprenne chaque photo individuellement, selon l’endroit où il vit, de son éducation et d’autres moments qui sont dans sa vie. C’est incroyable. Ma mission est que, après avoir vu mes photos, le spectateur soit bouleversé comme après avoir lu un livre ou regardé un film.

Oleg Oprisco

© Oleg Oprisco

Quel équipement utilises-tu ?

J’utilise des appareils photo Kiev 6C et Kiev 88 avec des objectifs 90mm f/2.8, 180mm f/2.8 et 300mm f/4.0. Mon objectif préféré est le 300mm f/4.0 de Meyer Optik Orestegor.

Je suis également équipé de trépieds et de sacs de la société Manfrotto. Mon film préféré : le Kodak Portra 160 et le Kodak Portra 400. Et sans oublier les scanners Epson V750Pro et V850Pro. Mais ce sont seulement des outils. Le stylo ne fait aucune différence sur un bon livre.

Oleg Oprisco

© Oleg Oprisco

Peux-tu parler de tes prochains projets ?

Je n’aime pas penser à l’avance mes projets. Je promets qu’ils seront intéressants ! Vous pouvez retrouver toutes les nouvelles et mises à jour sur mon site, Facebook et Instagram.

Quels conseils donnerais-tu aux photographes intéressés par la photographie de portrait qui souhaitent trouver leur propre style ?

Je recommande d’expérimenter constamment, en essayant chaque genre jusqu’à ce que le choix devienne clair. Je pense que le plus gros problème pour un photographe est la paresse, ou une mauvaise organisation. Ne négligez pas de passer une journée supplémentaire pour obtenir les bons accessoires, ou la bonne robe, ou même la bonne météo. Une bonne photographie est la somme de petites parties, mais chaque partie est parfaitement bien pensée et élaborée. Si vous ne pouvez pas créer seul, recherchez des personnes partageant les mêmes idées : des designers, des photographes ou simplement des amis créatifs pour vous aider à trouver la bonne idée lors de la séance photo.

Oleg Oprisco

© Oleg Oprisco

Un dernier mot ?

Mon conseil est de mettre l’accent sur la créativité et de passer en mode « travail sans frein ». Je conseille fortement d’utiliser votre temps judicieusement. Et là, il est temps de prendre des photos !

Oleg Oprisco

© Oleg Oprisco

Pour ne rien louper de ses actualités, suivez le sur Instagram et Facebook ! Pour voir plus de photographies de cet artiste, vous pouvez vous rendre sur son site.