De nombreuses rumeurs circulent sur le prochain iPhone 7 qu’Apple devrait annoncer en septembre 2016. Certaines concernent un double appareil photo, un peu dans le même style que le dernier P9 créé par Huawei en partenariat avec Leica. D’autres parlent d’un système de doubles objectifs permettant de réaliser à la fois une photo grand-angle et une photo au téléobjectif.

S’il est difficile de vérifier la véracité de ces rumeurs, un brevet déposé récemment par Apple a ranimé les discussions. Il s’agit d’un brevet pour un système permettant d’utiliser un zoom optique dans l’appareil photo du smartphone sans augmenter l’épaisseur de ce dernier. Ce tour de magie est rendu possible par le développement d’un système optique de type périscopique. Au lieu d’être situé juste derrière l’objectif, le capteur est placé à la perpendiculaire de ce dernier.

Brevet objectif iPhone

Cette technologie n’est pas nouvelle et certains appareils déjà commercialisés l’utilisent, comme le Light L16. Il est également important de rappeler qu’Apple a racheté en avril 2015 la société israélienne LinX, spécialisée dans les appareils photo à capteurs multiples. L’iPhone 7 (ou 7 Plus) pourrait ainsi disposer de plusieurs optiques dotées ou non d’un zoom.

Les 16 optiques arrangées dans l'appareil Light L16

Les 16 optiques arrangées dans l’appareil Light L16

Si ce brevet est mis en application sur un prochain produit Apple, cela pourrait redéfinir de manière radicale notre pratique de la photographie au smartphone. Jusqu’à maintenant, il n’était en effet pas possible (ni recommandé) de zoomer avec un smartphone, à moins d’utiliser certains modèles équipés de zooms protubérants – comme le Samsung Galaxy K – qui s’apparentent plus à des appareils photo compacts qu’à des smartphones, l’écran tactile et la connectivité en plus. La solution retenue par de nombreux utilisateurs est l’ajout d’objectifs supplémentaires comme le kit Pixster, les objectifs Moment ou un système plus complet comme le Snap de Bitplay.

Un smartphone doté de plusieurs capteurs et objectifs permet également d’améliorer la qualité de l’image en basse lumière en utilisant les différentes images pour supprimer le bruit numérique, de simuler une faible profondeur de champ ou d’améliorer les contrastes de l’image, comme le fait Huawei avec son P9.

D’ici septembre, d’autres rumeurs plus ou moins folles sortiront sûrement sur l’appareil photo du prochain iPhone, tant ce smartphone est utilisé pour photographier. Apple pourrait ainsi profiter de cette nouveauté pour relancer les ventes de ses produits en offrant un peu d’innovation dans ce marché arrivé à maturité.