Voici notre premier guide d’achat 2013 sur les boîtiers reflex amateurs, experts et professionnels que nous vous conseillons si vous souhaitez vous équiper.

Quand on aborde la photographie, on ne peut faire l’impasse sur le boîtier reflex : appareil photo de référence pour nombre d’entre vous, les reflex numériques ont su évoluer ces dernières années en se focalisant sur la qualité d’image et leur polyvalence (grâce à un panel d’objectifs toujours plus variés). Tant en entrée de gamme qu’au niveau professionnel, cette année n’a pas vu de révolution dans le monde des réflex, mais de bien belles évolutions avec une démocratisation du plein format (full frame).

L’entrée et le milieu de gamme toujours plus performants et à des prix réduits

Si vous débutez en photographie et que vous ne souhaitez pas casser votre tirelire, les boîtiers suivants vont vous permettre de progresser en ayant une bonne liberté de création grâce aux réglages manuels et à la qualité d’image du capteur APS-C. Depuis quelques années, ces boîtiers ont bien évolué et donnent pour certains des résultats impressionnants, compte tenu de leur prix.

Nikon D3200 : le bon plan à moins de 400 euros

L’année dernière, nous vous recommandions déjà le Nikon D3200. Ce boîtier d’entrée de gamme possède un capteur de 24 Mpx qui a fait ses preuves, avec une bonne gestion du bruit (pour une entrée de gamme), tout cela dans un boîtier léger (environ 500g) et compact. Nous apprécions également beaucoup le menu Guide qui vous donnera quelques astuces pour réaliser vos photos, en fonction des conditions de prise de vue. Si l’appareil peut sembler un peu ancien (sortie en mai 2012), son prix fera toute la différence. Il est disponible à partir de 394 euros en kit avec un 18-55mm stabilisé. A ce prix, c’est un très bon choix pour vous familiariser avec la photographie.

Nikon_D3200

Nikon D3200

 

Canon 700D : le plus équilibré

Voici un appareil sans réel défaut ou compromis pour un prix accessible. C’est donc pour nous une référence grâce à son très bon rapport qualité / prix. Ce Canon 700D n’intègre certes pas les derniers raffinements en terme de connectivité (GPS ou Wifi), mais il offre une qualité d’image sans faille, permettant de monter sans trop de risque dans les ISO (les images à 1600 voir 3200 ISO restent très propres, le grain très doux) et une prise en main agréable et ergonomique, aidée par son écran tactile orientable. Comme d’habitude chez Canon, le mode vidéo est réussi, supérieur à ses concurrents (de la marque jaune en particulier). Le tout en kit 18-55 mm se trouve à moins de 630€, une affaire que vous pourrez faire évoluer avec de meilleurs objectifs – nous y reviendrons dans notre prochain guide.

EOS 700D BCK LCD OPEN

Canon 700D

Ce modèle sera concurrencé sous peu par le Nikon D5300, premier boîtier de la marque à (enfin diront certaines !) intégrer GPS et Wifi. Mais nous n’avons pas encore pu le tester ou lire quoi que ce soit dessus, il est donc trop tôt pour le conseiller (son capteur de 24Mpx a cependant déjà fait ses preuves).

Nikon D7100 vs Canon 70D : prix en baisse pour boitier de passionnés

Le Nikon D7100 a déjà un an, il est donc quasiment à la moitié de sa vie sur un marché qui évolue vite. Mais ce boîtier a vu son prix baisser et il est toujours une des références du segment. Qualité d’image de 1er ordre (le capteur 24 Mps continue de faire ses preuves dans toute la gamme grand public), très bonne gestion de la sensibilité (vos photos en 3200 ISO sont exploitables), réactivité globale comme en rafale, ergonomie excellente… Voilà une valeur sûre.

Nikon D7100

Nikon D7100

En face de lui le Canon 70D, un peu plus récent, propose une alternative intéressante sur plusieurs points. Il se démarque par un autofocus en vidéo clairement au-dessus (le D7100 n’est pas idéal pour les vidéastes passionnés), un écran tactile orientable (la rotule apporte un vrai plus, le tactile dépendra des goûts) et un module Wifi utile tant pour décharger ses photos que piloter l’appareil (si vous avez de nombreux RAW il faudra être patient…). Le reste est naturellement convaincant pour un appareil complet.

EOS 70D FSL FLASH UP w EF-S 18-135mm IS STM

Canon EOS 70D

Difficile de départager le gagnant de ce duel : le capteur du D7100 se voudrait plus précis et détaillé, ce que les amoureux de grand tirage ou de recadrage important rechercheront en priorité, avec un rendu des couleurs plus juste ; le 70D est bien plus performant en vidéo, avec un autofocus plus efficace. Le boîtier du D7100 est mieux fini, plus résistant, avec 2 slots SD ; mais son concurrent intègre Wifi et surtout un écran tactile orientable. Le choix s’avère compliqué ! D’autant que ce n’est pas le prix du boîtier qui pourra les séparer : le Nikon D7100 comme le Canon 70D se trouvent tous les deux à 900€ nu. Prenez-les en main, cela pourrait être l’élément déclencheur 🙂

Enfin pour conclure sur les appareils amateurs et passionnés, pensons à ceux cherchant un boîtier bien plus résistant pour barouder / voyager. Dans ce cas, la gamme Pentax devrait vous intéresser, avec des boîtiers tropicalisés et une stabilisation intégrée, fonctionnant donc sur tous les objectifs. Aucun malheureusement ne brille en vidéo ou ne se démarque de la concurrence… Selon les budgets, vous pourrez vous orienter sur les K50 (voir K30 pour les petits budgets) ou K5 II.

Pentax_K30

Pentax K30

Pour les passionnés ou les professionnels : capteur full-frame chez Nikon, Canon et Sony

D’une année sur l’autre, le secteur du full-frame n’aura pas trop bougé. En 2012, Nikon et Canon ont chacun sorti deux boîtiers bourrés de pixels et dotés des dernières avancées technologiques en matière photographique. Notre guide ressemblera donc énormément à celui de l’année dernière, avec un seul bon point : Nikon a mis à jour le D600 et ses problèmes de tâches avec la sortie du D610. Et pour le reste, les prix sont descendus, rendant encore plus accessibles au grand public ces boîtiers plein format qui font rêver.

Le full frame accessible avec le Nikon D610 et le Canon 6D

Alors que les 2 catégories précédentes sont équipées de capteurs APS-C (taille standard des reflex numériques), les modèles suivants sont équipés de capteur full frame 24×36. N’hésitez pas à consulter notre MP sur les avantages du full frame pour bien comprendre ce que cela apporte.

Sur le segment du full-frame grand public, Nikon et Canon font jeu égal. Le Nikon D610 reprend les mêmes caractéristiques que le D600, cette fois sans tâches. Il offre des performances sans commune mesure pour un budget raisonnable (à partir de 1600 euros nu). Le tout dans un boîtier bien plus polyvalent et léger que les exigeants D800 & co. Car finalement c’est une sorte de gros D7100 auquel Nikon aurait greffé le capteur d’un petit D800 : capteur de 24 Mpx full-frame, rafale 6 i/s, autofocus performant (à la croisée du D7100 et du D4), viseur 100%, flash intégré, double slots SD et vidéo full HD jusqu’à 30 i/s… La montée en ISO est particulièrement remarquable, semblable au D800, avec un bruit très bien géré (à bruit égal, il semble souvent plus doux ou diffus sur le D610/D800 que chez la concurrence). Enfin, pour conclure, Nikon a lancé une optique intermédiare 24-85mm f/3,5-4,5, bon compromis entre les optiques DX et le haut de gamme FX (nous vous conseillons tout de même de faire le maximum pour l’équiper d’optiques haut de gamme). Enfin ceux cherchant le prix le plus bas possible peuvent se tourner vers le D600 : certains devront le faire nettoyer après quelques semaines, mais pour à peine plus de 1300€ cela peut être un pari gagnant.

nikon D610

Nikon D610

Le Canon 6D est très séduisant également, et s’il a raté les fêtes l’année dernière, cette année il a tout pour plaire. Au même prix que le Nikon D610 (à partir de 1600 euros, et en kit avec un objectif 24-105 f/4 pour 2200 euros), il est doté d’un capteur full-frame de 20 Mpx, soit un peu moins que son concurrent le D610, mais se démarque par l’ajout du Wifi (qui permet notamment un pilotage à distance) et du GPS au boîtier. Son viseur « n’est que de » 97% et comme souvent chez Canon, le boîtier ne propose pas de flash intégré. Tout comme le Nikon D610, il gère très bien la montée en ISO et propose de belles images jusqu’à 3200 ISO. Le boîtier de Canon n’accepte qu’une seule carte SD, ce qui est dommage quand la concurrence propose deux slots.

Canon-EOS-6D-front

Canon EOS 6D

Si vous mettez à jour votre matériel en passant à un boîtier full frame, n’oubliez pas de vérifier que vos objectifs sont compatibles et de bonne qualité, ces boîtiers étant extrêmement exigeants (gros capteurs et de nombreux mégapixels).

Sony, l’outsider avec un hybride Full Frame ?

Enfin un autre concurrent pourrait venir chambouler les acteurs établis : Sony a lancé un hybride A7 / A7R prometteur que nous traiterons dans le guide sur les hybrides. Full-frame de 24 ou 36Mpx selon la version, le tout dans un boîtier très compact, il risque fort de représenter une belle concurrence à ces reflex bien établis.

sony-a7r

Sony Alpha 7r

Des appareils très haut de gamme pour les plus exigeants : Nikon D800, Canon 5D Mark III et Sony Alpha 99

C’est le Nikon D800 qui a fait la plus forte impression en début d’année lors de son lancement, non sans crainte : pour la première fois, un boîtier embarque un capteur de 36 Mpx. Vous pouvez relire notre article à son sujet composé de questions / réponses puis d’une prise en main, mais sachez que Damien, heureux possesseur du boîtier, en est totalement satisfait. La qualité d’image est incroyable avec une capacité à monter dans les ISO remarquable pour cette définition. Le boîtier est ultra complet avec un large viseur 100% très agréable. Le mode vidéo est lui aussi de haute volée, avec pour les plus mordus professionnels une sortie non compressée. C’est un boîtier qu’il faut tester et prendre en main (assez lourd et volumineux) mais qui offre une réelle qualité de finition. Il faudra naturellement privilégier des optiques haut de gamme pour profiter d’un tel appareil. Nu, il se trouve maintenant autour de 2060€.

Nikon D800

Nikon D800

Dans l’autre camp, Canon offre avec son 5D Mark III un appareil au capteur de « seulement » 22 Mpx, mais qui en échange est capable de monter de manière époustouflante dans les plus hautes sensibilités. Le D800 fait fort au regard de sa définition, mais le Canon est un vrai cran au dessus, avec des images utilisables à 25 600 ISO. Et bien sûr votre ordinateur n’aura pas à subir la taille des fichiers extraits du D800 ;) Le mode vidéo est également à la hauteur des standards créés par le 5D Mark II, lui qui avait révolutionné le marché (mais toujours sans autofocus continu). N’hésitez pas à jeter un oeil à notre article sur le 5D Mark III. Plus récent que son concurrent, le prix est encore un peu plus élevé, autour de 2849€ nu.

Canon EOS 5D Mark III

Canon EOS 5D Mark III

L’année dernière, nous n’avons pas parlé du boîtier full frame de Sony : l’Alpha 99. Et pour cause. Même s’il se situe au même niveau que la concurrence en terme de fonctionnalités, il pêche sur un point primordial en photographie : le viseur. Electronique, c’est pour de nombreux photographes un no go, et son écran orientable, une bonne idée en soi, n’arrive pas à compenser sa gamme d’optiques limitée. Dommage, car Sony a réellement un coup à jouer sur ce marché des boîtiers full-frame, où chaque nouvel entrant est une bonne chose. L’Alpha 99 est disponible nu à partir de 2149 euros.

Alpha 99

Alpha 99

Comme c’était le cas dans notre précédent guide, nous n’abordons pas les appareils de type Nikon D4 ou Canon 1Dx car ils touchent à nos yeux une cible professionnelle et ne les ayant jamais utilisés, nous ne serions en mesure de vous conseiller sur de tels boîtiers.

Ainsi s’achève notre tour de l’univers merveilleux des reflex 🙂 Comme vous pouvez le constater, nous avons été très sélectifs, proposant uniquement les quelques modèles qui à nos yeux sortent vraiment du lot. En fonction des vos critères, certains pourraient reprendre l’avantage, nous serions heureux que vous nous détailliez ces choix dans les commentaires. D’ici quelques jours, nous publierons notre prochain guide d’achat sur les objectifs indispensables pour votre reflex.

Les quatre guides d’achat de Noël

Pour rappel, voici les liens vers les 4 guides d’achat que nous vous avons concocté cette année:

Bonne lecture et bon shopping !