Va-t-on bientôt voir la fin de la photographie telle qu’on la connaît et la pratique ? C’est en tout cas le pari de la start-up Lytro.

Lytro

Le concept de Lytro semble pourtant être de la science fiction : l’appareil photo est capable de s’affranchir d’un paramètre indispensable, la mise au point. Celle-ci ne se fait plus au moment du déclenchement mais après avoir pris le cliché.

Science Inside | Lytro

Derrière cette idée se cache une technologie complexe : la plénoptique. Si le concept n’est pas récent, il restait limité à des appareils chers et volumineux. Le principe est celui de l’utilisation concomitante de plusieurs lentilles plutôt qu’une seule, chacune capturant une certaine partie des rayons lumineux et donc une certaine profondeur de champ.

Hand camera

Cette technologie couplée à des algorithmes de restitution de l’image permet donc de choisir sa mise au point à posteriori. Lytro semble avoir réussi à intégrer le tout dans un boîtier rectangulaire plutôt petit (la taille d’un iPod nano mais en beaucoup plus profond) et relativement accessible (400 à 500$ en fonction de la capacité de stockage) : c’est la promesse d’une démocratisation de cette technique.

SEQ Lytro Group Front

Nous avons donc hâte de pouvoir mettre la main sur un modèle ! Les exemples disponibles sur le site sont bluffants et pourraient bien en effet changer la façon dont nous pensons nos images. Relativisons tout de même :  ce boîtier risque de rester un « jouet » pendant encore de nombreuses années, mais il pourrait ouvrir la voie à d’autres innovations.

Voici quelques exemples de résultats obtenus avec l’appareil photo Light Field de Lytro :