Guide d’achat Noël 2013 : les objectifs indispensables

Si vous deviez choisir entre un bon boîtier ou un bon objectif, quel serait votre choix ? Beaucoup d’entre nous iront naturellement vers le boîtier, plein de gadgets et d’innovation, mais ce n’est pas forcément le meilleur choix.

L’objectif est en fait une, si ce n’est LA pièce maîtresse de votre appareil photo (reflex ou hybride) : c’est lui qui va vous permettre de capter la lumière. Mettez un mauvais objectif sur un très bon boîtier et vous verrez vite que ce dernier ne montre pas tout son potentiel. Et inversement. L’idée est ici de trouver le juste milieu, sans oublier que l’objectif est le plus souvent un investissement qui survivra à votre boîtier actuel – si vous restez chez le même constructeur. Il est fort probable que vous changiez de boîtier dans 3, 6 ou 8 ans, mais pas votre objectif, surtout si vous l’avez choisi avec soin. Ce dernier ne s’use pas (ou peu), ne s’abîme pas (ou peu, encore une fois cela dépend de votre usage) et ne perd pas beaucoup en qualité par rapport aux nouveaux objectifs qui arrivent sur le marché.

Ainsi, choisissez l’objectif qui vous convient, et vous serez satisfait pendant de nombreuses années, même si vous décidez de changer de boîtier.

Cependant, avec la dernière génération de boîtiers, les objectifs sont mis à rude épreuve du fait de capteurs toujours plus exigeants (par exemple, le capteur de 36 Mpx du Nikon D800 / Sony A7R), en tout cas si vous souhaitez exploiter toutes les capacités du capteur. Les marques renouvellent progressivement leur gamme (pour leur plus grand bonheur, car les objectifs se trouvent normalement facilement d’occasion, et l’achat neuf est limité).

Avant d’aller plus loin, vous devez également réfléchir à un point important : allez vous utiliser un boîtier APS-C ou un boîtier full-frame, aujourd’hui comme demain ? Cette question est importante car elle déterminera votre choix d’objectifs. Ensuite chaque marque dispose d’une panoplie d’objectifs pour APS-C seulement, souvent bon marché, et avec une qualité optique suffisante pour ce capteur.

Si en revanche vous souhaitez utiliser un reflex full frame, il vous faudra acheter des objectifs compatibles avec cette taille de capteurs (et également compatible avec les APS-C). Ces derniers sont bien souvent plus chers et plus lourds, mais vous assurent une qualité optimale peu importe votre boîtier. Chez Nikon, il s’agit des objectifs possédant le sigle FX, chez Canon c’est EF, chez Sigma c’est DG, chez Pentax c’est D-FA, etc.

L’introduction étant faite, place maintenant à notre sélection pour ce guide d’achat 2013. Il ne s’agit encore une fois pas d’une liste exhaustive, mais plutôt des objectifs indispensables pour chacun des membres de l’équipe, présentés en fonction de vos usages et besoins.

Le(s) indispensable(s) focales fixes

Impossible de commencer la sélection de ce guide sans parler des focales fixes, et notamment LA focale que tout photographe doit posséder, le 50 mm pour full-frame, ou 35 mm pour APS-C (à cause du grossissement d’environ x1.5). C’est l’optique qui possède le meilleur rapport qualité / prix depuis toujours. Pourquoi ? Parce qu’elle est simple et économique à produire, et cette simplicité rime avec qualité. Ainsi, ce « caillou » standard pourra vous accompagner tout au long de votre vie de photographe sans jamais vous décevoir.

Pas encore convaincu ? Sachez que les objectifs fixes 50 ou 35 mm possèdent en standard une ouverture impressionnante à f/1.8, qui permet de capturer énormément de lumière et de réaliser de jolis flous d’arrière plan.

Pour les plus exigeants, il y a également la version f/1.4, qui est un peu plus cher, mais permet de capturer encore plus de lumière. C’est idéal pour photographier dans des conditions de lumière difficile, mais également pour tirer le portrait.

Les autres indispensables en focale fixe sont quand à eux dédiés à des besoins plus spécifiques. Pour le portrait, les meilleures optiques tournent autour de 85 à 100 mm (Guillaume est tombé amoureux du Canon 85mm f/1.8), permettant de donner plus de recul au photographe, et donc plus d’air au modèle. Si jamais c’est la photographie de rue ou de paysage qui vous passionne, le 24 ou 35 mm seront plus pratiques.

Enfin sur les marques, vous pouvez faire confiance à celle de votre boîtier mais aussi regarder du côté de Sigma qui a fait de beaux progrès, on y reviendra. De même, si vous cherchez la compacité, Voigtländer propose des focales fixes très plates et donc très pratiques.

Le Top 3 par marque des membres de Phototrend

Pour ce guide, la grande difficulté est d’arriver à couvrir tous les goûts / besoins et ce pour toutes les marques. Autant dire, mission impossible pour nous, d’autant plus qu’il faudrait tester chaque objectif. Nous avons donc pris le parti de simplifier le choix en ne sélectionnant que le Top 3 des marques que nous utilisons au sein de l’équipe : Canon, Nikon et Pentax, plus les autres marques comme Sigma et Tamron. C’est déjà un bon début, et surtout cela nous force à ne sélectionner que des objectifs que nous utilisons vraiment, dont nous sommes satisfaits et qui répondent aux besoins que nous détaillerons ici. Vous verrez d’ailleurs que chacun à son approche de la photo et qu’il faut donc prendre chaque conseil avec un peu de recul, surtout si le conseiller ne sait pas quel type de photos vous allez réaliser. Pour ceux qui utilisent d’autres objectifs, n’hésitez pas à nous faire part de votre vécu dans les commentaires de cet article.

Alors, « s’il devait n’en rester que trois ? », quels objectifs garderiez-vous ?

Le Top 3 Canon par Guillaume

Guillaume fait de la photo depuis longtemps avec des boîtiers full-frame et fait parti des personnes exigeantes sur le matériel. Il est donc prêt à mettre un budget conséquent pour avoir une optique très performante.

Le Canon 50 mm f/1,8 : un objectif, comme chez les autres marques, d’un excellent rapport qualité/prix. Il permet d’exploiter sa profondeur de champ, tout en évitant la montée en ISO en faible lumière. Tout le monde s’accorde à dire qu’il devrait être fourni par défaut avec tous les boîtiers ! La version f/1,4 est environ trois fois plus chère, mais le moteur de mise au point USM est un gros plus pour ceux qui ont les moyens. Si vous possédez un boitier APS-C, le 50 mm reste un bon objectif, mais pour obtenir le même rendu focal (du au facteur d’agrandissement du capteur, vous devez vous munir du Sigma 35 mm f/1.4, qui par contre est quand même beaucoup plus cher (mais d’excellente qualité).

Canon 50 mm f/1,8
Canon 50 mm f/1,8

Le Canon 24-70 mm f/2,8 : l’objectif indispensable pour ceux qui ne savent pas quoi choisir, ou qui on envie de polyvalence et d’une belle profondeur de champ. A noter que la version I est relativement abordable, alors que la version II n’est destiné qu’aux plus fortunés. Il permet d’accéder au « presque grand angle », mais aussi au zoom et à la proxi-photo avec sa distance minimum de mise au point très faible.

Canon 24-70 mm f/2,8

Le Canon 70-200 mm f/4 ou f/2,8 : en fonction du budget et de l’utilisation (attention au poids du 2.8 IS), cet objectif permet de faire de la photo sportive, du portrait, tout en restant relativement polyvalent par sa fourchette de longueur focale. En alternative, le 100-400 mm f/4.5-5.6 IS est séduisant, mais moins lumineux et un peu court pour du portrait. Mais avec un range bien plus important et un prix plus doux, c’est un objectif à regarder.

Canon 70-200 mm f/4
Canon 70-200 mm f/4

En bonus, Canon a sorti cette année un objectif Pancake 40mm f/2.8 ultra plat (2,2 cm) et ultra léger (130 g). Avec ses petites mensurations et un prix raisonnable (174 euros), c’est un objectif à considérer pour voyager léger et passer inaperçu.

Pancake 40mm f/2.8
Pancake 40mm f/2.8

En bref, mon choix de l’objectif dépend de l’utilisation que je compte en faire (et du budget), mais ce top 3 permet de couvrir toutes les focales, du grand angle au zoom, avec des profondeurs de champ très intéressantes, sans pour autant être trop limité (le 24-70 permet d’aborder la proxi-photo), et le 70-200 associé ou non à un doubleur permet de prendre de la distance avec le sujet (sport, animalier). Ne choisissez plus, prenez-les tous les 3 😉 Si vous voulez quelque chose de plus grand angle que le 24-70 je vous conseille le 17-40 f/4 série L que j’utilise et je ne pourrais jamais m’en séparer je pense.

Le Top 3 Nikon par Emmanuel (complété par Damien et Roman)

Précisons avant de commencer qu’Emmanuel a un fort penchant pour les focales fixes. Parfois contraignantes, elles sont toujours très qualitatives à prix égal et forcent la créativité.

A titre personnel, j’utilise principalement la focale 35 ou 50 mm en FX pour sa polyvalence : on peut aussi bien prendre des portraits que des scènes (voire des paysages). Parce que ce n’est pas une optique complexe il est souvent petit et léger. Et parce que c’est une focale fixe il a souvent de bien meilleures qualités optiques à un prix bon marché.

sigma-35mm-f14

  1. Parti en tour du monde début septembre, j’ai pris le parti de choisir un seul objectif, comme s’il ne devait en rester qu’un finalement. Après plusieurs essais, mon choix s’est porté sur un 35mm sur un appareil full frame : suffisant grand angle pour la plupart des usages (plus que le 50mm parfois un peu juste) mais pas autant qu’un 24 qui oblige à beaucoup s’approcher des sujets. C’est l’excellent Sigma 35mm f/1.4 que j’ai emmené : qualité d’image exceptionnelle à toutes les ouvertures, c’est une petite « bombe » ! Le Nikkor 35 mm f/1.8 DX est également un bon choix, plus petit et léger.
  2. Le Nikkor 50 mm f/1.8 D : Pour des appareils plein format motorisés il est considéré comme le meilleur 50 mm de Nikon. Outre son prix faible, il obtient rapidement un bon piqué. A la différence de son petit frère le 1.8 G, il est beaucoup plus petit et plus léger. Et pour ceux cherchant la meilleure ouverture, ils peuvent se tourner vers la version f/1,4 (le piqué n’est pas meilleur en revanche).
  3. Pour le 3ème c’est plus difficile car je n’ai pas eu beaucoup d’autres objectifs. J’ai beaucoup utilisé le 55-200 mm mais il ne fait pas parti de mon Top (qualité moyenne). Il y a un type d’objectifs que j’aime pour sa grande polyvalence, ce sont les 18-55, en revanche soit la qualité optique est faible (objectif de kit), soit le prix est décourageant (17-55 DX à 1150€, plus pour le FX)…

Ce Top 3 par Emmanuel est donc très orienté focales fixes. Damien est lui plus nuancé en mettant en avant 2 autres objectifs :

  1. Le Nikon 50 mm f/1,8 : comme Emmanuel, il est pour moi l’objectif à posséder. Il n’est pas cher et vraiment indispensable pour sa profondeur de champ. Et surtout il est compatible DX comme FX, permettant de l’utiliser quelque soit votre ou vos appareil(s).
  2. Le Nikon 24-70 mm f/2,8 : l’objectif Nikon polyvalent qui me suit partout. Il est cher certes, mais il est très bon en toutes conditions et fait des merveilles sur mon D800. Un ensemble assez haut de gamme certes. Je rejoins ici Guillaume qui a fait le même choix chez Canon.
  3. Le Nikon 18-200 mm f/3.5-5.6 : idéal pour voyager léger avec un APS-C, c’est un objectif qui convient parfaitement au voyage où le changement d’objectif est complexe. Notons que la concurrence chez Sigma et Tamron est aussi très intéressante sur ce segment.

Le Top 3 Pentax par Jean-Noël

Jean-Noël cherche avant tout des optiques polyvalentes et qualitatives, avec un bon compromis prix / performance.

  1. Polyvalence : La toute nouvelle optique de chez Pentax, le SMC DA 18-270mm F3.5-6.3 SDM. Sur le papier : une qualité de fabrication irréprochable et tropicalisé, avec une motorisation AF ultrasonique. Mais son véritable intérêt est son zoom qui permet d’avoir un x15. Si vous partez en vacance et souhaitez partir « léger » cet objectif vous aidera grandement.
  2. Macro et Portrait : J’ai vraiment un coup de coeur pour le D-FA 100mm f/2,8 Macro WR, qui vous permettra d’avoir un beau piqué sur vos photos et une première approche intéressante de la macro avec en plus une ouverture à 2,8.
  3. Focale fixe très lumineuse : 30mm F1,4 DC EX Monture Pentax

 

Trouvez l’objectif qui VOUS convient

Il existe évidemment de très bons objectifs pour les autres marques, mais nous ne les connaissons pas suffisamment. Cependant en lisant ce guide vous voyez que des tendances émergent et c’est la meilleure façon de guider votre achat. Car vous aurez beau écumer tous les guides et comparatifs, le meilleur argument reste : quel est celui qui VOUS plait.

Par exemple, rien ne sert de payer 1500 à 2000€ pour une optique très performante mais volumineuse et lourde si vous souhaitez voyager loin et léger. Dans ce cas, autant vous tourner vers une optique polyvalente, certes moins lumineuse mais plus pratique. A l’inverse, si vous souhaitez faire beaucoup de portraits en exploitant la profondeur de champ, alors laissons tomber l’objectif de votre kit et foncez sur un 50 ou 85 mm ouvert et lumineux. C’est en définissant bien ce que vous attendez de votre objectif que vous ferez le bon choix. Et n’hésitez pas à faire des recherches sur des sites comme Flickr pour voir les photos réalisées avec tel ou tel objectif (tapez son nom et vous verrez normalement des photos réalisées avec).

Enfin si votre budget est plus restreint mais que vous recherchez une grande ouverture, regardez du côté de Sigma et Tamron, les 24-70 f/2,8 (Sigma et Tamron) et 70-200 f/2,8 (Sigma et Tamron) ont une qualité d’image qui s’approche des leaders, le tout pour un prix 30 à 50% plus bas.

Pour compléter ce guide, nous vous proposons de partager dans les commentaires votre Top 3 : c’est la meilleure façon de voir émerger les optiques qui vous plaisent le plus.

Pour rappel, le guide d’achat Noël 2013 de Phototrend c’est quatre guides complets :

La suite après cette publicité

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Je suis plutôt focales fixes moi aussi, mais un des principaux compagnons de mon K5 est le 12—24 f/4. Cet objectif est génial et polyvalent en ville où l’on n’est jamais assez « large » et donne de très bonnes choses en cambrousse pour du paysage pour peu qu’on maîtrise les spécificités du grand angle. Sa qualité optique est excellente. La version Tokina pour les montures d’autres marques est à un tarif vraiment intéressant. Son défaut est qu’il reste assez encombrant avec son pare-soleil assez gros (lentille frontale de 77 mm).

    Quand je veux partir léger, je prends le 35 f/2,4 dont l’ouverture modeste et la construction en plastique lui permettent d’être compact et très léger. Si le piqué est correct, le rendu global et notamment la colorimétrie est très agréable. Et il n’est pas cher.
    Le FA 50 f/1,4 assure les prises de vue en basse lumière, notamment les concerts et certains portraits en plan moyen (n’oubliez pas la distance d’au moins 2 M pour les portraits pour éviter les déformations).
    Enfin, un Tamron DI 90 f/2.8 macro me sert pour certains portraits et pour la macro et dépanne les rares fois où je dois shooter à distance (ex : sport en salle).

  2. Je n’utilise que des focal Fixe, et franchement le picqué est toujours bien supérieur, tous mes cliché sont réalisé avec le 50 mm f/1.8, ou un 30 mm f/1.4. Pour une question de qualité d’image.

    Bravo à phototrend pour la réalisation d’un site superbe a lire quotidiennement.

  3. Bonjour,

    Je suis amateur débutant et je n’ai que l’objectif de base pour le moment (sur un Canon EOS 450D).

    Pour un budget plus limité (entre 300 et 400€), est-ce que ça vaut le coup de faire cet investissement ou mieux vaut-il attendre et augmenter son budget ? Ou alors se tourner vers les occasions ?

    Merci !
    Quentin

    1. Bonjour Quentin,

      Tout dépend de quel zoom tu parles 🙂

      Comme tu as pu le lire nous préconisons fortement les focales fixes pour la qualité d’image à budget réduit. Tu peux donc trouver autour de 200€ un 50mm qui fera un très bon investissement ! Tu peux également essayer une focale un peu plus large, type 28/35.

    2. Ou partir sur le 50 mm f/1.8 qui coûte en fros 109 € et tu rajoute 30 € pour le Par soleil, il est vraiment très bon.

  4. Le 50mm de Canon est l’objectif qui m’a fait tomber en amour avec la photo, je le recommande à tout le monde…

    Quatre ans après, je lui fais souvent des infidélités avec le 100mm macro, j’avoue. Mais ce n’est pas le même prix.

    Ces deux là sont mes objectifs préférés, à égalité.

    Mais pour l’instant je n’ai rien qui dépasse les 135mm, et ça me manque. Mais encore pas assez pour avoir franchi le pas de l’achat.

    Ca va finir par venir. 🙂

  5. Si je peux mettre ma pierre à l’édifice, le 70 200 f/2,8 de chez sigma est vraiment excellent à tous points de vues et je vous le conseille vivement.

    Quant au 24-70 f/2,8 stabilisé de Tamron, malgré les bonnes critiques à son sujet, il m’a fortement déçu. Utilisé sur mon 5D III, la qualité d’image n’était pas du tout au rendez vous et pour couronner le tout, deux semaines après l’achat en magasin, il a commencé à bugger et afficher une erreur 01. Le retour au SAV n’y a rien fait.
    Bref à éviter !

  6. Pour Canon :

    35 mm f/1.4
    85 mm f/1.8
    135 mm f/2

    Soit environ 2800 €

    Ces fixes nécessitent des économies mais sont ultra-qualitatives et couvrent énormément de besoins. Un zoom dernière génération coûte à lui seul 2000 € donc à un moment, il faut passer à la caisse.

    En reportage, le 24-70 f/2.8 USM II fait aussi bien que les fixes non L (pdc un peu moins courte au demeurant) et vaut très largement son prix.

  7. Bonjour,
    Novice et désireuse de m’améliorer, je cherche un appareil photo Nikon D3200 ou Canon 700D.
    Ces appareils sont des APS-C. Si je comprends bien, je peux mettre des objectifs Full Frame. Est ce mieux? Qd vous parlez de des focales dans cet article, est ce toujours en FF? Y aura t il des réglages différents, des qualités différentes entre objectifs FF et APS -C pour un APS si l’on conserve bien sur la conversion?
    Merci
    Claire

    1. Bonjour Claire. Les objectifs full frame sont compatibles avec les APS-C (l’inverse n’est pas vrai). De manière générale, ceux-ci sont plus chers mais délivrent une meilleure qualité optique. Si vous avez un APS-C, ce n’est pas forcément nécessaire de s’équiper de tels objectifs, car le capteur n’est pas capable d’exploiter les 100% de leur qualité optique. Malgré tout, en photographie, on a tendance à dire que les objectifs sont un investissement sur le long terme, car on ne les change pas, contrairement aux boîtiers que l’on peut changer pour évoluer.
      A vous donc de réfléchir à votre pratique de la photo et vous posez la question. Pour information, les objectifs compatibles FF sont indiqués par le constructeur. Chez Nikon, il s’agit des objectifs FX (comparé à DX pour APS-C). Chez Canon, il s’agit des objectifs EF (comparé à EF-S pour APS-C).

      Voilà, j’espère que j’ai pu vous éclairer.

  8. Merci Damien. Choisir un appareil n’est déjà pas facile pour moi… Alors pour l’objectif! Quand ils parlent des focales dans l’article, est ce en FF ou APS-C?
    De toutes façons, je partirai avec l’objectif livré avec l’appareil (même s’il y en a des différents…!) et après apprentissage…. améliorerai mon matériel.
    Merci encore.
    Claire