Votez pour la série « Coexistence » de Pierre-Louis Ferrer aux Zooms 2024 du Salon de la Photo
Françoise Huguier © Cyril Zannettacci

Françoise Huguier prend place à l’Académie des beaux-arts

Le 25 février dernier, l’Académie des beaux-arts a nommé Françoise Huguier au Ve fauteuil de la section de Photographie. Ce dernier avait été créé le 12 octobre 2022. La photographe rejoint ainsi Yann Arthus-Bertrand, Sebastião Salgado, Jean Gaumy et Dominique Issermann.

Un engagement esthétique et documentaire

Née en France en 1942, la photographe a passé son enfance au Cambodge avant de devenir photographe indépendante en 1976. Publiée dans Libération mais aussi Vogue, Marie-Claire ou le New York Times Magazine, Françoise Huguier est devenue une habituée des sujets mettant en lumière la culture, principalement le cinéma et la mode, mais aussi la politique.

Grande voyageuse, elle a également travaillé sur plusieurs reportages personnels au Japon, en Afrique mais aussi en Inde, Russie ou Sibérie.

En 1990 Françoise Huguier publie un premier et très acclamé ouvrage, Sur les traces de l’Afrique fantôme. Un an plus tard elle immortalisera le coup d’état de Bamako puis documentera la vie des travailleurs et habitants des bidonvilles en Afrique du Sud. C’est à Bamako qu’elle créera la Biennale de la photographie africaine.

De la France à la Biélorussie, Françoise Huguier continue ses voyages au long cours, fidèle à son appareil comme à son rôle de témoin de notre époque.

La photographie à l’Académie des beaux-arts

La section photographie de l’Académie des Beaux-Arts comprend à ce jour 5 membres. Françoise Huguier rejoint Yann Arthus-Bertrand, Sebastião Salgado, Jean Gaumy et Dominique Issermann. Pour mémoire, les Ve et VIe fauteuils de la section dédiée à la photo avaient été créés l’an dernier, suite au décret du 10 octobre 2022.

De gauche à droite, Bruno Barbey (décédé en 2020), Jean Gaumy, Sebastião Salgado et Yann Arthus-Bertrand © Académie des beaux-arts / J. Agnel

L’historien de l’Art Christophe Leribault a été désigné occupant du VIIIe fauteuil de l’Académie pour la section des membres libres lors de cette même séance ; un fauteuil précédemment occupé par Pierre Cardin. Le VIe fauteuil demeure quant à lui vacant.