Pixel 7 et Pixel 7 Pro : une évolution photo tout en douceur des smartphones phares de Google

Google dévoile (enfin) ses nouveaux smartphones phares. Particulièrement attendus, les Pixel 7 et 7 Pro misent principalement sur une nouvelle puce Tensor G2. Cette dernière doit procurer un gain de performances notable, notamment en photo et vidéo. Retour sur les caractéristiques de ces deux terminaux prometteurs.

Meet Pixel 7 & Pixel 7 Pro: Google’s Most Advanced Phones

Côté design : de très subtiles évolutions

Un an pile après ses Pixel 6 et Pixel 6 Pro, Google dévoile (enfin) les caractéristiques officielles de ses deux nouveaux smartphones haut de gamme. Pour mémoire, la firme de Mountain View avait déjà levé le voile sur bon nombre d’éléments au printemps dernier, en marge du lancement du Pixel 6a

Les Pixel 7 et 7 Pro (à gauche) aux côtés du Pixel 6a (à droite)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les nouveaux Pixel 7 et 7 Pro reprennent bon nombre d’éléments de leurs prédécesseurs. Côté design, on retrouve la fameuse « barre » au dos du smartphone, qui vient accueillir les différents capteurs photo. Cette dernière troque cependant le noir pour une finition alu.

Comme son prédécesseur, le Pixel 7 Pro profite d’un écran de 6,7 pouces, basé sur une dalle OLED à fréquence « adaptative » (de 10 à 120 Hz) avec une définition de 1440 x 3120 pixels. Google annonce cependant une luminosité maximale en hausse. La capacité de la batterie est identique : 5000 mAh.

De son côté, le Pixel 7 accueille un écran légèrement plus petit que son prédécesseur (6,3 pouces, contre 6,4 pour le Pixel 6). On retrouve cependant la définition Full HD+ (1080 x 2400 pixels), le rafraîchissement à 90 Hz et la technologie OLED. Là aussi, la luminosité maximale est censée être en hausse de 25 %. En revanche, la batterie semble légèrement plus petite (4355 mAh, contre 4614 mAh). Reste à voir l’impact sur l’autonomie réelle du terminal. 

Côté photo : (presque) les mêmes capteurs que l’an dernier

Les nouveaux Pixel 7 et 7 Pro sont particulièrement attendus en photo. Un domaine où Google fait figure de très bon élève, grâce à la puissance de ses algorithmes de prise de vue. 

Côté matériel, cependant, les évolutions de cette année sont assez ténues, tant sur le Pixel 7 Pro que sur le Pixel 7 « classique ». Examinons plus en détails leurs caractéristiques. 

Pixel 7 Pro : zoom x5 et mode macro

Concrètement, le Pixel 7 Pro reprend les mêmes capteurs que son grand frère le Pixel 6 Pro. On retrouve donc : 

  • Un capteur principal de 50 Mpx, de type 1/1,31 pouce (avec photosites de 2,4 µm via pixel binning) avec AF laser, surmonté d’une optique stabilisée équivalent 26 mm ouvrant à f/1,85 ;
  • Un capteur « secondaire » de 12 Mpx de type 1/2,9 pouce (avec photosites de 1,25 µm), accompagné d’une optique ultra grand-angle équivalent 14 mm ouvrant à f/2,2
  • Un troisième capteur de 48 Mpx de type 1/2,55 pouces (avec photosites de 1,4 µm via pixel binning) avec AF à détection de phase multidirectionnelle, couplé à un téléobjectif équivalent 120 mm ouvrant à f/3,5

Il faut donc ouvrir l’œil pour trouver les améliorations apportées par Google. Ainsi, la portée du téléobjectif passe de 105 à 120 mm, offrant un zoom x5 (contre x4 l’an dernier). Ce dernier est toujours de type « périscopique », le capteur étant monté à 90° par rapport au dos du smartphone.

Pour combler l’écart entre l’objectif principal (26 mm) et le téléobjectif, Google mise sur son zoom algorithmique nouvelle génération, qui doit offrir un meilleur rendu des détails en exploitant simultanément le capteur principal 50 Mpx et le capteur secondaire 48 Mpx. De plus, Google rajoute quelques fonctions au capteur ultra grand-angle, qui profite maintenant de l’autofocus et d’une position macro

Pixel 7 : on prend les mêmes et on recommence

Les nouveautés matérielles se font encore plus discrètes du côté du Pixel 7. Ce dernier continue de faire l’impasse sur le téléobjectif « optique ». Pour zoomer, l’appareil recourt au zoom algorithmique conçu par Google, inauguré pour la 1e fois sur le Pixel 4 XL. Du reste, la fiche technique est identique à celle de la version Pro – ce qui est en soi une bonne nouvelle. On retrouve donc : 

  • Le capteur de 50 Mpx (1/1,31 pouce) avec AF laser, avec optique grand-angle 26 Mpx ouvrant à f/1,85 ;
  • Le capteur de 12 Mpx (1,2,9 pouce) avec optique ultra grand-angle 14 mm ouvrant à f/2,2

Seule différence, l’ultra grand-angle du Pixel 7 fait l’impasse sur l’autofocus, ainsi que le mode macro. Une manière subtile de creuser l’écart entre la version « Pro » et la version classique.

De nouveaux modes de prise de vue basés sur l’IA

Au sein du paysage photographique, les smartphones de Google se distinguent par leurs nombreuses fonctionnalités liées à l’intelligence artificielle. L’an dernier, Google misait beaucoup sur sa « gomme magique » (capable de gommer un élément indésirable d’une photo), ainsi que sur le « mode mouvement », destiné à simuler un flou de filé ou un flou de mouvement. 

Cette année, Google indique avoir apporté un soin particulier à la restitution de la carnation des personnes photographiées, grâce à sa fonction Real Tone.

En parallèle, le géant californien ajoute une fonctionnalité « Face Unblur », qui doit être capable de corriger le flou de bougé sur n’importe quelle photo – y compris celles qui n’ont pas été capturées avec le smartphone. Une fonction que nous sommes impatients de tester. 

Par ailleurs, l’option Vision de nuit est censée se montrer à la fois plus efficace et plus rapide, grâce à de nouveaux algorithmes conçus par Google. De quoi permettre aux amateurs d’astrophotographie d’obtenir de superbes clichés de la voûte céleste sans devoir patienter pendant 4 minutes pour chaque photo. 

Starlink Astrophoto Jean-Nicolas Lehec
Un « train » de satellites Starlink, capturé avec un Google Pixel 5.

En parallèle, Google mise sur un système de selfies assistés par l’IA. Destiné aux personnes malvoyantes ou non-voyantes, il doit apporter un guidage vocal afin de leur permettre de réaliser des autoportraits sans aide d’une tierce personne. 

Enfin, si les Pixel 7 et 7 Pro filment toujours en 4K à 60 fps, ils disposent d’un nouveau mode « Cinematic Blur », qui ajoute automatiquement un effet de profondeur de champ autour d’un sujet en vidéo. Un point qui rappelle étrangement le mode Cinématique dévoilé par Apple avec les iPhone 13

Tensor G2 : la puce made by Google passe la seconde

Ces différentes nouveautés photo et vidéo sont permises grâce à la puce Tensor G2. Toujours conçue par Google, cette nouvelle version doit apporter des gains de performance substantiels, grâce à une partie graphique (GPU) revue et corrigée. Google devrait donc gommer l’un des principaux défauts des Pixel 6 et 6 Pro. Il faudra cependant voir sur le terrain si les résultats sont à la hauteur de ce que propose la concurrence. 

En parallèle, Google indique avoir apporté plusieurs améliorations au niveau de son ISP (processeur de traitement du signal d’image). À la clé : une meilleure qualité d’image et des calculs en local effectués plus rapidement – a minima sur le papier. De la même manière, le géant de Mountain View annonce avoir amélioré la puce dédiée à l’IA (TPU, pour Tensor Processing Unit). Cette dernière est censée se montrer 20 % plus rapide que la puce Tensor de l’an dernier. Il faudra cependant attendre les premiers retours terrains pour mesurer son efficacité. 

Prix et disponibilité des Google Pixel 7 et Pixel 7 Pro

L’an dernier, les terminaux de Google se distinguaient par leur tarif très compétitif. Bonne nouvelle : les tarifs des Pixel 7 et Pixel 7 Pro sont identiques

Ainsi, le nouveau Pixel 7 s’affiche à 649 € (avec 128 Go de mémoire interne) et à 749 € (256 Go). De même, le Pixel 7 Pro est disponible à 899 € (avec 128 Go de stockage) et 999 € (256 Go). Quatre coloris sont proposés : vert citron, neige, sauge et noir volcanique. Ces deux derniers sont exclusifs à la version Pro.

Ces différents terminaux sont actuellement proposés en précommande, avec un début des livraisons le 13 octobre 2022. Jusqu’à cette date, Google vous offre une paire d’écouteurs Pixel Buds Pro pour l’achat d’un Pixel 7, et la nouvelle montre connectée Pixel Watch pour l’achat d’un Pixel 7 Pro. 

Notre premier avis sur les Google Pixel 7 et Pixel 7 Pro

D’un point de vue matériel, les Pixel 7 et Pixel 7 Pro incarnent une évolution tout en douceur des terminaux de l’an dernier. Mais en y regardant de plus près, Google a su apporter quelques nouevautés bienvenues. Nouvelle puce Tensor G2 plus puissante, nouveaux modes photos et vidéo basés sur l’IA, Zoom 120mm sur le 7 Pro… autant d’améliorations dont il faudra évidemment mesurer la portée sur le terrain. Enfin, on apprécie évidemment l’absence de hausse tarifaire, qui rend ces deux smartphones encore plus attractifs.