Nikkor Z 17-28 mm f/2,8 : zoom grand-angle plein format très inspiré

Attention, invité surprise sur la roadmap des optiques Nikkor en monture Z. Nikon dévoile un nouveau zoom grand-angle plein format, le Nikkor Z 17-28 mm f/2,8. Complément idéal du Z 28-75 mm f/2,8 dévoilé fin 2021, cet objectif se présente comme une solution plus légère et plus abordable face aux autres zooms grand-angle et ultra grand-angle de la marque. A la clé, une optique idéale pour voyager léger. Retour sur toutes ses caractéristiques.

Introducing the NIKKOR Z 17-28mm f/2.8 wide-angle zoom lens

Présentation du Nikkor Z 17-28 mm f/2,8

Le Nikkor Z 17-28 mm f/2,8 vient compléter l’offre d’objectifs grand-angle pour les hybrides plein format Nikon. Aux côtés des Z 14-24 mm f/2,8 S et Z 14-30 mm f/4 S, cet objectif offre une solution plus abordable et plus légère, avec une plage focale un peu plus courte. Le but de cette manoeuvre : offrir une alternative aux photographes et vidéastes souhaitant réaliser des plans larges.

Son gabarit le place entre le 14-30 mm f/4 et le 14-24 f/2,8 mais il est le plus abordable des trois, avec un prix de lancement de 1349 € contre respectivement 1449 € et 2699 €.

Tagada, tagada, voilà les Daltons

Voici un tableau comparatif de ces 3 objectifs :

Nikkor Z 17-28 mm f/2,8Nikkor Z 14-30 mm f/4 SNikkor Z 14-24 mm f/2,8 S
Poids450 g485 g650 g
Dimensionsø 75 x 101 mmø 89 x 85 mmø 88,5 x 124,5 mm
Construction optique13 lentilles en 11 groupes14 lentilles en 12 groupes16 lentilles en 11 groupes
Ouverture maximalef/2,8f/4f/2,8
Mise au point minimale0,19 m0,28 m0,28 m

Pouvant être utilisé en architecture, en paysage, en reportage mais aussi comme optique grand-angle plus polyvalente à 28 mm, cet objectif ne manque pas d’atout et pourra facilement trouvé sa place dans le sac photo des explorateurs. Nikon la positionne ainsi comme une optique grand-angle « à emporter partout » et qui permet de réaliser des images mêmes en condition de faible luminosité. Cet objectif ne fait cependant pas parti de la S-Line, dévoilant son positionnement plus grand public.

Le premier atout de ce zoom est bien entendu son ouverture constante f/2,8, de 17 à 28 mm. Son zooming interne lui offre également un encombrement constant, avec 10,1 cm de long. Avec un poids de 450 g, cet objectif est également 200 g plus léger que le Z 14-24 mm f/2,8 S, qui est l’étalon or en termes de zoom UGA pro en monture Nikon Z. Ainsi, cet objectif constitue une solution très portable.

Côté construction optique, ce zoom dispose de 13 lentilles réparties en 11 groupes, dont 1 lentille super ED, 2 lentilles en verre ED et 3 lentilles asphériques. Si cette construction vous dit quelque chose, c’est parce qu’elle est identique à celle de l’objectif Tamron 17-28 mm f/2,8 Di III RXD dévoilé en 2020.

L’objectif reprend également la distance minimale de mise au point très intéressante : à 17 mm, la mise au point se fait à 19 cm (tout comme sur le Z 28-75 mm f/2.8). À 28 mm, la distance minimale n’est que de 26 cm, avec un facteur de grossissement de 1:6, ce qui offre des possibilités créatives. Par rapport à un zoom standard, le grand angle couplé à la faible profondeur de champ permet d’obtenir des perspectives très intéressantes. À la distance minimale de mise au point et à f/2.8, le bokeh est très prononcé, comme on peut le voir sur cette photo (source Nikon) :

L’objectif dispose d’un diaphragme circulaire à 9 lamelles. Comme l’ensemble des zooms Nikkor Z, il offre, en plus de la bague de zoom très large, une bague de réglage personnalisable – avec un rêvetement en nid d’abeille – permettant de modifier la mise au point manuelle mais aussi l’ouverture, la sensibilité ISO ou l’exposition par exemple.

Côté autofocus, l’objectif dispose d’un moteur pas à pas STM qui permet d’offrir une mise au point à la fois rapide, précise et silencieuse. Cette dernière doit également rendre l’optique très capable en vidéo. Grâce à sa large focale et sa distance de mis au point minimale courte, elle offre un rendu très immersif et le focus breathing est présenté comme très atténué.

Enfin, on notera la présence de 7 joints d’étanchéité qui permettent une résistance à la poussière et aux éclaboussures.

Voici les caractéristiques complètes du Nikkor Z 17-28 mm f/2,8 :

  • plage focale : 17-28 mm (25-42 mm en APS-C)
  • objectif pour capteur plein format
  • ouverture max : f/2,8
  • ouverture min : f/22
  • angle de champ : 103°41′-75°23′ (plein format)
  • grossissement max : 0,19x
  • construction optique : 13 lentilles en 11 groupes, dont 2 lentilles en verre ED, 1 lentille en verre super ED et 3 lentilles asphériques
  • diaphragme : circulaire à 9 lamelles
  • distance minimale de mise au point : 19 cm à 17 mm et 26 cm à 28 mm
  • stabilisation d’image : non
  • mise au point : autofocus, moteur STM, zooming interne
  • tropicalisation : construction résistante à l’humidité et à la poussière
  • diamètre du filtre : ø 67 mm
  • dimensions : ø 75 mm x 101 mm (D x L)
  • poids : 450 g
  • accessoires fournis : étui souple, pare-soleil, bouchon d’objectif avant et arrière
  • monture compatible : Nikon Z

Voici une sélection de photos réalisées avec le Nikkor Z 17-28 mm f/2,8 (source Nikon) :

Prix et disponibilité du Nikkor Z 17-28 mm f/2,8

Le Nikkor Z 17-28 mm f/2,8 est disponible à partir du 27 octobre 2022 au tarif de 1349 €.

L’objectif est disponible en précommande chez Digit-Photo, IPLN, Photo-Univers ainsi que dans les magasins photo spécialisés.

Notre premier avis sur le Nikkor Z 17-28 mm f/2,8

Tout comme pour le Z 28-75 mm f/2,8, il semble que Nikon ai une fois encore fait appel à Tamron pour la construction de cet objectif. Si rien n’est officiel entre Tamron et Nikon, il est facile de voir les similitudes entre l’optique Nikkor Z et l’optique proposée par Tamron en monture Sony E.

Ici encore, ce nouvel objectif Nikon offre une proposition très intéressante, surtout après notre test du 17-28 mm f/2,8 Di III RXD en monture Sony E. En s’associant de la sorte, Nikon étend plus rapidement et facilement son parc optique et offre plus de choix à ses utilisateurs.

Seul petit grincement de dents : le prix. A 1349 €, c’est 350 € de plus que la version Tamron en monture E, et même 450 € d’écart par rapport au prix actuel du marché pour cette optique. L’optique devra donc plus que jamais faire ses preuves pour séduire.

A lire également : Roadmap Nikkor Z : voici les prochains objectifs que Nikon pourrait annoncer en 2023