Capture One : la première version pour iPad enfin disponible

La suite après cette publicité

Capture One devient plus mobile. Après des mois de suspense, l’éditeur danois vient de livrer la version pour iPad de Capture One. Cette première version se concentre sur le tri et le développement de vos clichés, ainsi que sur la synchronisation avec le Cloud. L’application est disponible par abonnement au tarif de 5,49 € par mois

Capture One pour iPad : la retouche photo devient (un peu plus) mobile

Quelques mois après avoir lancé Capture One 22, l’éditeur livre (enfin !) la version pour iPad de son logiciel d’édition photo. Une déclinaison très attendue par les aficionados de Capture One, les premiers teasers remontant à juillet 2021

Cette nouvelle version pour iPad doit, à terme, reprendre la plupart des fonctionnalités du logiciel pour Mac et PC. À l’instar de Photoshop pour iPad, l’interface de l’application pour iPad reprend les codes stylistiques de la version « desktop », tout en l’adaptant aux contraintes de l’écran tactile.

Cette première version de Capture One pour iPad se concentre sur les outils fondamentaux. On retrouve ainsi les fonctionnalités de tri de vos photos, ainsi que les principaux outils de retouche

L’application vous permet d’importer vos photos depuis une carte mémoire branchée à l’iPad (ou depuis votre boîtier branché en USB). Mais l’éditeur met aussi – et surtout – en avant les fonctionnalités liées au Cloud, avec la synchronisation de vos photos vers et depuis votre ordinateur de bureau. Un point qui rappelle étrangement l’environnement Creative Cloud d’Adobe. 

Depuis iOS 13, l’iPad peut facilement importer des photos depuis un appareil photo

L’éditeur insiste beaucoup sur la complémentarité entre Capture One pour iPad et la version desktop. L’idée étant de « passer facilement de l’édition à la volée à des réglages encore plus complets dans Capture One Pro sur le bureau si nécessaire », indique l’éditeur dans sa communication. 

Les outils essentiels de tri et de retouche… et c’est tout (pour le moment)

Pour l’heure, l’application vous permet d’afficher les métadonnées des images, de leur attribuer une note par étoiles, de gérer les styles et préréglages. En termes de retouche, Capture One pour iPad comprend différents outils de rotation/recadrage, de correction de la balance des blancs et de l’exposition, ou d’ajustement des hautes lumières, des ombres, des blancs et des noirs.

La suite après cette publicité

Il intègre aussi différents curseurs de clarté et de réglage des teintes / saturation / luminosité des couleurs, ainsi qu’un outil de correction du voile (dehaze). Enfin, il embarque différents outils d’ajustement de la netteté, du vignettage, de réduction du bruit et du moiré et, surprise, un outil de simulation de grain argentique

Last but not least, Capture One pour iPad comprend un outil basique d’exportation de vos images en local ou sur le Cloud. La prochaine version doit se focaliser sur la capture en mode connecté (tethered). Elle doit aussi rajouter la gestion des masques et des calques, autorisant des retouches plus approfondies. Enfin, elle autorisera la synchronisation automatique des images sur le Cloud – ce qui n’est pas le cas actuellement. 

Prix et disponibilité de Capture One pour iPad

Capture One pour iPad est disponible dès maintenant sur l’App Store. Après une période d’essai de 7 jours, l’application nécessite de souscrire à un abonnement proposé à 5,49 € par mois

Pour mémoire, le logiciel Capture One Pro est disponible en abonnement au tarif de 29 € par mois (ou de 131 € par an), ou en licence perpétuelle à 244 €. Espérons que l’éditeur propose son application mobile à un tarif préférentiel aux photographes possédant déjà un abonnement à la version pour ordinateur.

Notre premier avis sur Capture One pour iPad

Après plusieurs mois d’attente, Capture One goûte enfin aux douceurs des écrans tactiles. La stratégie adoptée par l’éditeur danois ressemble curieusement à celle d’Adobe, avec les mêmes avantages… et les mêmes limitations.

Comme Photoshop pour iPad, cette première version est loin de disposer de toutes les fonctionnalités de la version pour ordinateur – mais ceci n’est qu’une question de temps, nous répond l’éditeur.

En outre, le logiciel n’est disponible que pour l’iPad – point de version pour iPhone à l’horizon, et encore moins pour l’univers d’Android. À ce titre, nous sommes curieux de voir les performances réelles de l’application sur une tablette un peu ancienne (un iPad Air 2, par exemple).

La suite après cette publicité

Cela étant, cette diversification de l’offre des écosystèmes de retouche photo est assurément une bonne nouvelle. Certes, Adobe reste en position dominante (et largement), mais les solutions proposées par la concurrence n’ont pas à rougir de la comparaison, loin de là.