WWDC 2022 : MacBook Air M2, nouveautés iOS 16 et iPadOS 16 ainsi que macOS Ventura

Durant sa keynote WWDC dédiée aux développeurs, Apple a présenté un certain nombre de nouveautés iOS, iPadOS, macOS, en plus de nouveaux Mac portables dotés d’une nouvelle puce M2. Si ces annonces sont avant tout dédiées aux développeurs, certaines devraient intéresser les photographes et créateurs de contenus en tout genre. Retour sur les nouveautés principales sous le signe de la productivité pour Apple.

WWDC 2022 - June 6 | Apple

Apple dévoile sa nouvelle génération de puce M2

Aux côtés des annonces logicielles de cette WWDC 2022, Apple a profité de cet événement pour dévoiler deux nouveaux ordinateurs et sa nouvelle puce M2, seconde génération des SoC Apple Silicon basés sur l’architecture ARM.

Celle-ci améliore la puce M1 sur de nombreux points. Elle intègre un CPU 8 coeurs (4 coeurs haute performance et 4 coeurs haute efficacité) ainsi qu’un GPU 10 coeurs (2 de plus que la puce M1). Il devient ainsi possible de gérer jusqu’à 24 Go de mémoire unifiée, contre 16 Go sur M1) avec une bande passante mémoire unifiée de 100 Go.

A la clé, un gain de performances, tout en conservant l’excellente efficacité énergétique de cette puce. La puce M2 dispose également d’un nouveau moteur d’encodage et décodage ProRes capable de gérer des flux vidéo jusqu’en 8K et peut gérer un écran externe jusqu’en 6K.

Tout nouveau MacBook Air M2 et MacBook Pro 13” M2

Le premier ordinateur doté de cette puce M2 est le nouveau MacBook Air, dont le design a été totalement revu par rapport au MacBook Air M1. Ainsi, l’écran passe à 13,6 pouces avec des bordures plus fines, au prix d’une encoche identique à celle présente sur les MacBook Pro 14 et 16 pouces pour y loger la même webcam 1080p plus qualitative.

La dalle LED IPS dispose de la technologie Liquid Retina (définition 2560 x 1664px, 224 ppp, luminosité de 500 nits, True Tone, espace colorimétrique P3 et 1 milliard de couleurs).

Côté performances, la puce M2 permet, selon Apple, d’accélérer de nombreux processus. Ainsi, l’application de filtres et d’effets dans Photoshop est jusqu’à 20 % plus rapide qu’avec le modèle M1 et jusqu’à 5 fois plus rapide que sur les modèles dépourvus de puce Apple.

Comptez 1,2 kg et seulement 11,3 mm d’épaisseur pour ce nouvel ultraportable d’Apple, dont le boîtier unibody en aluminium se présente comme plus robuste, et toujours silencieux, car dépourvu de ventilateur.

Le port MagSafe signe son grand retour, et l’ordinateur est doté de 2 ports Thunderbolt 3 et d’une prise casque/micro 3,5 mm compatible avec les casques à haute impédance. Pas de lecteur de carte SD ni de HDMI. Côté clavier, une touche de fonction est présente aux côtés d’un lecteur Touch ID.

Côté multimédia, cet ultraportable embarque tout de même 4 haut-parleurs stéréo et trois micros, intégrés sous le clavier, tout en prenant en charge l’audio spatial immersif.

L’autonomie annoncée reste de 18 h en lecture vidéo. Nouveauté, ce Mac peut être fourni avec un double-chargeur USB-C 35W et dispose de la charge rapide (50% en 30 min) grâce au chargeur USB-C 67W (en option).

Le MacBook Air est disponible en 4 coloris : argent, gris sidéral, mais aussi minuit (bleu sombre) et lumière stellaire (or). Il sera disponible en juillet 2022 à partir de 1499 € avec CPU 8 coeurs, GPU 8 coeurs, 8 Go de mémoire unifiée et 256 Go de SSD. Une seconde version avec un GPU 10 coeurs et 512 Go de SSD débute à 1849 €. Ces tarifs sont en nette augmentation par rapport au modèle M1, qui reste d’ailleurs au catalogue à partir de 1199 € (soit 70 € de plus qu’à sa sortie).

Apple en a également profité pour mettre à jour son MacBook Pro 13 pouces dévoilé en même temps que le Air M1, en novembre 2020.

A la clé, aucun changement cosmétique, puisque l’ordinateur reprend le même chassis unibody avec un écran 13,3 pouces, 4 ports Thunderbolt / USB 4 et la fameuse TouchBar.

Mais le MacBook Pro 13 pouces intègre désormais la nouvelle puce M2 présentée plus haut, pour un tarif à partir de 1599 € (CPU 8 coeurs, GPU 8 coeurs, 8 Go de mémoire unifiée et 256 Go de SSD) et une disponibilité à partir de juillet 2022. Il sera possible d’étendre la mémoire unifiée jusqu’à 24 Go et le stockage à 2 To de SSD.

iOS 16 : nouvelle expérience sur iPhone

Apple a dévoilé plusieurs nouvelles fonctionnalités d’iOS 16, son système d’exploitation pour iPhone. Parmi elles, on retrouve un nouvel écran verrouillé qui fait la part belle à la photographie.

Nos écrans verrouillés actuels…

Apple sait bien que nous avons pour habitude de mettre un portrait photo sur nos écrans verrouillés et iOS 16 permet de mettre celui-ci en beauté, tout en affichant plus d’informations..

Les écrans verrouillés sur iOS 16

Il devient ainsi possible de personnaliser sa photo avec des filtres, des nuances de couleur, et un effet de profondeur, en affichant la photo par-dessus des infos comme l’heure.

Au lieu d’une simple photo, il sera également possible d’afficher une galerie qui défilera tout au long de la journée, à partir d’albums suggérés depuis l’application Photos.

L’apparence de l’écran verrouillé est également complètement personnalisable, avec le choix de la police d’affichage ou de la couleur d’arrière-plan d’une photo, grâce à un détourage intelligent.

Apple s’inspire ici des cadrans de son Apple Watch, avec également la possibilité de partir de modèles et d’ajouter des widgets (météo, calendrier, activité, etc.). Les développeurs pourront proposer leurs propres widgets.

Le californien en profite pour revoir le système de notifications, qui s’affichent désormais sous la forme d’un bandeau en bas de l’écran verrouillé et peuvent être plus facilement masquées. De nouveaux types de notifications apparaissent, notamment pour suivre des activités en direct, comme un match, une course, ou sa musique.

Enfin, ce nouvel écran verrouillé est compatible avec les différents modes de concentration, pour choisir un modèle pour chaque mode par exemple. Au sujet des modes Focus, Apple permet également de filtrer les éléments à afficher au sein même des applications, comme les conversations avec certains destinataires, ou certains onglets de sites marqués comme personnels dans Safari par exemple.

iMessage s’améliore

La solution de message iMessage a également le droit à quelques petites améliorations qui peuvent changer la vie. Ainsi, il devient possible d’éditer ses messages après envoi (finies les erreurs de typo embarrassantes) ou bien même de “rappeler” des messages en les supprimant de tous les destinataires.

On peut également désormais marquer un message comme « non lu” ; On notera également que la fonction SharePlay fait son entrée dans le service de messagerie instantanée d’Apple, en plus de FaceTime.

La reconnaissance de “Texte en direct” fonctionne désormais pour les vidéos

L’autre nouveauté, qui arrivera sur iOS, iPadOS et macOS, est la compatibilité de l’outil “texte en direct” avec les vidéos. Ainsi, il devient possible de mettre une vidéo sur pause pour extraire facilement du texte. Utile pour récupérer un bout de texte affiché.

Des actions rapides sont également disponibles depuis du texte présent sur une photo, pour faire des conversions de devise ou lancer une traduction d’un texte à la volée. L’application Traduire d’Apple dispose également d’une nouvelle fonction Camera qui permet de traduire du texte à la volée, comme le fait d’ailleurs déjà Google avec son application similaire.

L’outil Dictée s’améliore également, avec la possibilité d’alterner plus facilement la voix et le clavier, pour un texte plus précis.

Détourage automatique d’un sujet dans une photo

Si Apple proposait déjà plusieurs outils de recherche visuelle dans l’application Photos, ce nouvel OS apporte une fonction bienvenue : il devient possible de sélectionner un sujet en appuyant dessus et un détourage automatique est effectué, offrant de nouvelles possibilités créatives à un public très large. “It feels like magic” indique Apple. Cet outil sera également disponible sur iPadOS et macOS.

Photothèque partagée iCloud : faciliter le partage des photos en famille

Dans iOS 16, l’application Photos gagne une nouvelle fonctionnalité intéressante pour le partage en famille. Avec Photothèque partagée iCloud, il est possible de créer une bibliothèque photo distincte, partagée entre 6 membres de la famille pour partager ses souvenirs photo et vidéo très facilement.

Ainsi, chaque membre peut partager ses clichés dans cette bibliothèque, éditer les images ou supprimer des photos.

Pour débuter, vous pouvez choisir d’inclure toutes vos photos, toutes les photos à partir d’une certaine date, ou bien sélectionner uniquement les photos où certaines personnes sont présentes.

Une fois cette première étape effectuée, Apple ne permet que l’ajout manuel à cette bibliothèque partagée, une façon d’éviter tout abus de votre vie privée – Google propose cette fonction dans Google Photos, avec la détection de visages. Il est cependant possible de choisir de partager une photo dès la prise de vue depuis l’appareil photo.

MacOS Ventura, productivité maximale

Après MacOS Monterey, place à Ventura. Le nouvel OS dédié aux Mac arrive cet automne et Apple dévoile les premières fonctionnalités, pour une productivité maximale.

Stage Manager, mettez de l’ordre dans vos fenêtres

Stage Manager est un nouvel outil de gestion de fenêtres qui permet, selon Apple, “de se concentrer sur une tâche précise, tout en naviguant facilement entre diverses apps et fenêtres”.

Ici, le Mac s’inspire de l’iPad et de sa façon de travailler, une application à la fois. Cette fonctionnalité s’ajoutera à Mission Control et vise à réduire le méli-mélo à l’écran en groupant les fenêtres en arrière-plan sur le côté, sous forme de piles par application. Il reste possible d’afficher plusieurs fenêtres à la fois, un peu comme on peut le faire avec les Spaces. Le bureau est accessible en cliquant sur le fond d’écran.

Spotlight plus puissant

L’outil de recherche Spotlight devient plus puissant et sur toutes les plateformes, à commencer par le Mac. Il permet d’afficher un aperçu des fichiers avec Quick Look, des résultats riches à partir d’une recherche web, de trouver des photos dans votre Bibliothèque et peut même effectuer des recherches dans le texte présent sur une photo. Spotlight permet également de déclencher des actions, comme des raccourcis, un peu comme le font certains lanceurs (Alfred, dont nous sommes friands à la rédaction).

Mail : vous avez du courrier

Le logiciel Mail, longtemps laissé à l’abandon selon nous, s’améliore, avec la fonction d’annulation d’envoi, la programmation d’envoi ou des suggestions de suivi d’e-mail proposées automatiquement si vous n’avez pas reçu de réponse. Il est également possible de fixer un rappel sur un mail important. Mail améliore également sa recherche pour des résultats plus pertinents et complets. Ces fonctionnalités arrivent également sur iOS et iPadOS. Ici, Apple joue au rattrapage avec des acteurs comme Gmail ou le client Spark.

Tout comme sur iPadOS, macOS Ventura vise à faciliter la collaboration. Cela passe dans Safari par une fonction d’onglets partagés, qui permet de partager plusieurs pages web avec ses contacts.

Un futur sans mot de passe

Apple annonce également Passkeys, une solution pour mettre fin aux mots de passe, grâce à l’authentification biométrique. Ici, le capteur d’empreinte Touch ID permet de s’authentifier, plutôt que de taper un mot de passe. Apple s’associe ici à d’autres géants de la tech comme Microsoft et Google avec l’alliance FIDO pour mettre fin aux mots de passe, jugés peu sécurisés.

Metal 3, pour l’amour du jeu

Apple a opéré un virage important pour les développeurs de jeux vidéo, avec l’architecture unifiée des puces Apple Silicon qui facilite le développement de jeux sur toutes les plateformes. Avec Metal 3, l’API bas niveau d’accélération graphique 3D s’améliore avec une nouvelle fonction d’upscaling pour améliorer la qualité d’image, ou encore une API de chargement de jeux réduisant les temps de chargement des textures.

Handoff dans FaceTime et l’iPhone comme webcam

MacOS Ventura facilite également les échanges en intégrant Handoff dans FaceTime, ce qui permet de débuter un appel sur mobile puis de le poursuivre sur iPad ou Mac en toute transparence.

Continuité avec l’iPhone

Côté visio, Apple souhaite également améliorer la qualité de nos vidéos, mais cela ne passera pas uniquement par la caméra intégrée. Ainsi, la fonction Continuité permet d’utiliser un iPhone comme webcam (à partir de l’iPhone Xr) en le plaçant sur le haut de son écran (accessoires vendus par Belkin).

Le Mac détecte automatiquement l’iPhone et l’utilise, avec de nouvelles possibilités, comme Center Stage, le mode Portrait de l’iPhone ou encore Studio Light (à partir de l’iPhone 12), qui permet d’améliorer la qualité de l’image dans les zones sombres, en remplaçant le besoin d’un éclairage complémentaire en cas de contre jour.

Studio Light

Enfin, avec la fonction Desk View, l’appareil photo ultra grand-angle de l’iPhone (à partir d’iPhone 11) est mis à profit pour offrir une vision de la surface de votre bureau, idéal pour présenter des objets ou documents papiers durant un appel.

Desk View

iPadOS 16, mise à jour majeure

Enfin, l’iPad n’est pas en reste avec iPadOS 16, une mise à jour majeure pour les tablettes d’Apple qui vise notamment à rendre l’iPad Pro encore plus taillé pour l’entreprise.

Tout un écosystème

On retrouve ainsi plusieurs fonctionnalités présentées plus haut sous iOS 16 et macOS Ventura, comme iCloud Shared Photo Library, Metal 3, les amélioration de Mail ou encore les outils de collaboration de Safari (également disponibles sous Pages, Keynote et Notes) qui permettent de lancer une collaboration depuis Messages autour d’un fichier plutôt que de partager une énième copie par mail.

On notera également l’arrivée de Stage Manager, pour organiser ses fenêtres et faciliter le multitâche sur iPad (à condition d’avoir un iPad à puce M1, le petit détail qui a son importance). Cette fonctionnalité permet surtout de gérer les écrans externes, en sortant de la recopie simple de l’écran mais en étant le bureau. 8 applications peuvent ainsi être affichées en simultané.

Météo enfin sur iPad et FreeForm

L’application météo débarque (enfin) sur iPad et Apple lance une nouvelle application nommée FreeForm, utilise pour réaliser des travaux de groupe, du brainstorming ou du project planning. En y regardant de plus près, cela ressemble beaucoup à l’application de tableau blanc Miro, qui se valorise à plus de 17 milliards de dollars selon le Financial Times.

L’iPad, un outil (aussi) pour les pro

Le message d’Apple est clair sur iPad : proposer des applications dignes de celles d’un ordinateur de bureau.

Ainsi, la firme de Cupertino souhaite rendre les applications plus professionnelles grâce à de nombreuses améliorations ici là, à commencer par l’outil Fichiers qui devrait permettre – accrochez vous – d’afficher la taille des dossiers, des colonnes triables, l’affichage de dossiers sous forme de listes, etc.

D’autres fonctionnalités comme l’option rechercher et remplacer, des menus liés aux documents, des barres d’outils personnalisables, seront également ajoutées progressivement.

Mode de référence

Enfin, iPadOS disposera d’un Mode de référence afin que l’écran s’aligne sur les exigences de couleur liées à un flux de travail particulier, comme de l’épreuvage ou de l’étalonnage. Ce sera notamment utile sur les modèles dotés d’écran Liquid Retina XDR, comme l’iPad 12,9 pouces.

Zoom et Virtual Memory Swap

Une fonction Zoom de l’écran permet également d’augmenter la densité de pixels de l’écran pour afficher plus d’informations au sein de certaines applications, utiles en Split View. Enfin, pour les applications les plus gourmandes en mémoire, la fonction Virtual Memory Swap permettra d’utiliser jusqu’à 16 Go d’espace de stockage inutilisé.

Disponibilités d’iOS 16, iPadOS 16 et macOS Ventura

La conférence WWDC étant dédiée aux développeurs, des versions beta sont disponibles dès aujourd’hui et des beta publiques seront disponibles en juillet. Pour le grand public, il faudra attendre cet automne avant de retrouver ces mises à jour sur votre appareil, si ce dernier est compatible.

Advertisement