Snapchat Pixy

Pixy : Snapchat simplifie à l’extrême la capture d’images au drone

Le plus mignon des drones grand-public

Snapchat crée la surprise et dévoile un mini-drone selfie. Nommé Pixy, cet appareil vise à capturer des vidéos de manière automatisée, auxquelles vous pourrez ajouter des effets avant de les partager sur les réseaux sociaux. Il est disponible au tarif de 249,99 € – mais en quantité (très) limitée.

Meet Pixy—your friendly flying camera by Snap!

Décidément, les grands noms de la tech raffolent des annonces « One more thing ». Lors de sa conférence Snap Partner Summit 22, le groupe Snap (éditeur de Snapchat), a dévoilé ses chiffres annuels et dévoilé les grandes étapes de sa stratégie. Le réseau social au petit fantôme compte aujourd’hui plus de 600 millions d’utilisateurs actifs par mois – et plus de 330 millions par jour, soit 100 millions de plus que Twitter, à titre de comparaison.

En parallèle de cette annonce, Snap a annoncé un nouveau mode Réalisateur pour son application mobile, offrant davantage de possibilités créatives (mode fond vert, double caméra et montage rapide :

Create Snaps That Stand Out With New Director Mode

Mais surtout, l’entreprise a dévoilé son premier drone, le Pixy. Un mini drone pesant seulement 100 grammes, facile à glisser dans n’importe quelle poche, et qui doit vous permettre de capturer facilement de petites capsules vidéos prêtes à être partagées avec vos proches.

Drone Snapchat Pixy

Pixy : le drone simple comme bonjour

Par sa simplicité à l’extrême, l’appareil se différencie grandement de la majorité des drones du marché. Adoptant un design très enfantin, il se présente comme un petit rectangle jaune d’environ 10 cm de côté. Ses bords sont arrondis, les hélices étant parfaitement protégées par le boîtier. L’engin est doté d’une caméra principale de 12 Mpx et peut capturer des vidéos en 2,7K à 30 fps.

Drone Snapchat Pixy

Aucune télécommande n’est nécessaire – ce qui dispense l’utilisateur de toute compétence en pilotage. Pour le faire décoller, il suffit de le mettre sur la paume de sa main, de le placer à hauteur d’yeux, d’appuyer sur un bouton et de sourire. Le drone fait alors le focus sur la l’utilisateur et le suit. Les vols durent entre 10 et 20 secondes maximum, et l’engin revient se poser sur la paume de la main.

Cela nous rappelle le décollage PalmLaunch présent sur le petit drone Spark de DJI.

Drone Snapchat Pixy

Ce faisant, Pixy est conçu pour un public jusqu’ici peu familier des drones. À l’inverse des aéronefs conçus par les principaux acteurs du marché (DJI en tête), l’appareil propose une expérience de vol simplifiée à l’extrême, sans aucune manipulation ni difficulté technique. Le drone assume pleinement son rôle de « caméra selfie volante », capturant de petites séquences prêtes pour les réseaux sociaux.

Drone Snapchat Pixy

De ce point de vue, l’altitude (5 m) et la distance maximale limités (10 m) ne sont pas vraiment surprenants.

Cinq modes de prise de vue automatisés

Cinq modes de prise de vue sont disponibles sur l’appareil. La sélection se fait via une petite molette (qui nous fait beaucoup penser à la traditionnelle roue PASM…), présente sur le haut de l’appareil. On dispose donc des modes suivants :

  • Mode stationnaire ;
  • Mode orbite, où le drone tourne à 360° autour de l’utilisateur ;
  • Mode suivi, où Pixy se place derrière l’utilisateur et le suit
  • Mode « reveal », où le drone s’éloigne en prenant de la hauteur pour dévoiler le décor derrière l’utilisateur ;
  • Mode favori.

Le drone est conçu pour fonctionner directement avec l’application Snapchat. Se connectant en Wifi au smartphone, le drone transfère automatiquement les Snaps dans les Souvenirs, avant de supprimer les rushs de la mémoire interne de 16 Go. Cependant, le drone peut aussi être connecté en USB à un ordinateur pour transférer les capsules vidéo.

À l’instar de n’importe quelle vidéo capturée depuis l’appli Snapchat sur smartphone, les capsules de Pixy peuvent être personnalisées très facilement. On peut ainsi ajouter en quelques secondes de la musique, une voix off (pratique puisque Pixy n’a pas de micro).

L’utilisateur peut aussi ajouter des filtres de réalité augmentée sur la vidéo et appliquer des effets de montage pour un rendu plus dynamique. Enfin, on peut transformer la vidéo capturée en 16/9e en plan vertical, avant de partager le résultat sur son réseau social favori. L’expérience se veut très pratique et intuitive.

Drone Snapchat Pixy

Pixy n’aime ni le vent ni les plans d’eau

Simplicité oblige, le drone Pixy est seulement équipé de 2 capteurs photo : un à l’avant (pour capturer photos et vidéos) et un en-dessous pour détecter le sol ou la paume de la main.

De fait, Pixy est incapable de détecter les obstacles autour de vous. En clair, évitez de le faire voler si des arbres ou des constructions sont situées près de vous. Par ailleurs, le constructeur indique que le drone « fonctionne mieux lorsqu’il n’y a pas plus qu’une légère brise » (5-10 km/h). Sa stabilisation est donc largement plus limitée que les drones de la concurrence.

De l’aveu même de son fabriquant, le drone semble aussi rencontrer des difficultés pour détecter le sol. Sur son site, Snap recommande d’éviter les trajectoires de vol  » qui emmènent Pixy au-dessus de l’eau et d’autres surfaces très réfléchissantes, ou lorsqu’il y a un changement brusque d’élévation (falaises, corniches ou entre des bâtiments). Ces changements peuvent déclencher à tort un atterrissage, même si Pixy est au-dessus de l’eau ou à un autre endroit inaccessible ». Pas très rassurant, donc.

Notez que les utilisateurs français devront aussi se soumettre aux réglementations en vigueur, en enregistrant leur appareil sur la platefome AlphaTango.

Une autonomie limitée

Bon point, Pixy est doté d’une batterie amovible. Légèreté oblige, l’autonomie est assez juste : comptez 5 à 8 vols de 20 secondes.  Heureusement, on peut recharger la batterie en 20 minutes environ (à 80 ). Un chargeur à double batterie est cependant proposé à 60 €.

Prix et disponibilité du drone Pixy de Snapchat

Le drone Pixy est disponible dès maintenant à partir de 249,99 €. Un pack incluant une batterie supplémentaire est également proposé à 274,99 €. Le drone est fourni avec un petit accessoire faisant office de pare-choc et de sangle de transport, afin de porter le drone en bandoulière sur son épaule.

L’entreprise prévient que les stocks sont limités, en raison des difficultés de production et de logistique liées au Covid-19.

Pixy : l’appareil instantané prend son envol

Le mot d’ordre de Pixy : la simplicité. Alors que la majorité des drones du marché requièrent un léger temps d’apprentissage, Snapchat dépouille son appareil à l’extrême pour rendre l’expérience la plus ludique et la plus intuitive possible.

Faisant office de « caméra à selfie volante », l’appareil répond à un besoin tout simple : capturer rapidement et simplement de petites capsules vidéo, que l’on partage directement sur les réseaux avec ses proches. Et de ce point de vue, il n’est pas sans analogie avec les appareils instantanés : tous deux facilitent la capture d’images que l’on diffuse autour de soi.

De ce point de vue, Pixy (et certains autres drones comme le Skydio) préfigurent peut-être l’avenir des drones grand-public : un appareil simple, prêt à décoller en quelques secondes, et qui ne nécessite aucune opération de l’utilisateur pour capturer de belles images. Et c’est de ce point de vue que le Pixy pourrait facilement trouver son public.