Interview de Yosuke Yamane, Panasonic : « permettre une nouvelle expression visuelle avec le GH6 »

Début 2022, Panasonic a dévoilé son nouvel hybride micro 4/3 : le Lumix GH6. À cette occasion – et malgré l’absence de CP+ 2022, nous avons eu l’opportunité de réaliser une interview (à distance) de Yosuke Yamane, directeur de la division Imaging Business chez Panasonic Corp.

Il revient avec nous sur ce nouveau boîtier orienté vidéo, doté d’un nouveau capteur 25,2 Mpx, d’un nouveau processeur, et capable de filmer jusqu’en 5,7K60p 10 bit ainsi qu’en ProRes 422 HQ en interne.

La dernière fois que nous le rencontrions, c’était en 2020 au siège social de Panasonic Corp dans la région d’Osaka. Il nous parlait des ambitions de la marque sur le segment de l’hybride plein format. Aujourd’hui, Yamane San revient sur le lancement du GH6, ce que ce boîtier représente dans l’approche hybride plein format et micro 4/3 et en quoi il marque une évolution technologique pour le constructeur.

Yosuke Yamane
Yosuke Yamane, directeur de la division Imaging Business chez Panasonic Corp – © Panasonic

Quel est l’ADN de la série GH ?

Yosuke Yamane : en un mot, je pense que cela peut se résumer par l’expression « permettre de nouvelles expressions visuelles » (« Enabling new visual expressions« , en anglais). En regardant l’histoire de la série GH, nous avons toujours développé des produits en accord avec ce thème.

Tout a commencé avec le GH1. En permettant de filmer en Full HD (1080p) avec des objectifs interchangeables, des images avec une faible profondeur de champ ont pu s’animer. La fréquence d’images a été augmentée avec le GH2, le bit rate a été augmenté avec le GH3 et la 4K a été introduite avec le GH4. Ces évolutions sur la série GH, et l’expansion des objectifs interchangeables, ont amélioré la capacité d’expression de l’image et la qualité des images qui peuvent être créées avec des appareils photo mirrorless. Avec la 4K 60p et le 4:2:2 10 bits du GH5, les images des GH ont été de plus en plus utilisées avec de l’étalonnage, et je pense que les boîtier de la série GH peuvent être utilisés non seulement pour filmer, mais aussi pour s’exprimer avec des images impressionnantes.

Le GH6 a également été développé comme héritier de cet ADN. La qualité d’image avec la haute définition du GH6, sa gamme étendue de gradation de couleurs et de capacités d’expression vidéo avec sa fréquence d’images élevée stimuleront l’expression vidéo de divers créateurs vivant à l’ère actuelle du Web et des réseaux sociaux. J’espère que beaucoup de gens apprécieront créer des images avec le GH6.

Comment Lumix permet-il une nouvelle expression vidéo avec le GH6 ?

Yosuke Yamane : le GH6 a été développé pour offrir de nouvelles émotions aux créateurs du monde entier qui ont toujours cette passion de créer des images vidéo ou fixes de la plus haute qualité, et pour fournir un niveau supérieur d’expression visuelle pour répondre aux besoins des fans de longue date du GH. À cette fin, nous avons développé un nouveau processeur de traitement d’image ainsi qu’un nouveau capteur.

Notre objectif pour le développement du nouveau capteur d’image était d’obtenir des performances de plage dynamique proches de celles d’un capteur plein format, et des performances en haute vitesse uniques pour un capteur Micro 4/3. Comme il s’agissait d’un projet très complexe, le processus a été une série d’épreuves, mais nous avons atteint un point où nous pouvons offrir un excellent résultat, qui peut faire progresser la philosophie de création d’images de LUMIX.

En outre, le nouveau processeur de traitement d’image, lorsqu’il est associé au nouveau capteur, est capable de produire d’impressionnantes images au ralenti avec les meilleurs résultats de l’industrie en 4K 120p, FHD 240p et 300p, qui se distinguent nettement des appareils Micro 4/3 précédents, qui offrent une sensation de profondeur riche, ainsi qu’un ‘sentiment de flottement et d’immersion ».

Ainsi, nous sommes en mesure d’offrir un niveau de qualité d’image et d’expression supérieur à tout ce qui était possible avec les boîtier Micro 4/3 précédents.

J’ai hâte de voir les vidéos tournées au GH6 par des créateurs du monde entier.

Le GH6 a introduit un nouveau processeur Venus Engine. En quoi est-il différent de la génération précédente et pourquoi est-ce une caractéristique clé pour ce nouvel appareil et ceux qui suivront ?

Yosuke Yamane : le premier avantage du nouveau processeur Venus Engine est la vitesse de traitement qui est deux fois supérieure à celle d’un processeur classique. Sa capacité à gérer le traitement de vidéos avec une fréquence d’images élevée dans des formats supérieurs à la 4K est une évolution majeure, offrant une large gamme de modes d’enregistrement vidéo.

Le deuxième avantage est l’évolution du traitement de l’image. Non seulement le traitement de la définition d’image, mais aussi la réduction du bruit et les niveaux de reproduction des couleurs ont évolué par rapport aux générations précédentes de moteurs, de sorte que non seulement le GH6, mais aussi les futurs appareils photo seront en mesure d’offrir la création d’images LUMIX, qui est d’un niveau de qualité supérieur à celui des modèles précédents.

Grâce à ce processeur de nouvelle génération, nous pensons pouvoir continuer à répondre au besoin illimité de créativité des créateurs.

Nous entendons beaucoup parler de l’IA dans la photographie. Comment l’IA aide-t-elle les vidéastes avec le GH6 ?

Yosuke Yamane : l’intelligence artificielle est définitivement utile dans le mode vidéo du GH6, notamment dans la technologie de reconnaissance AF. L’IA pour l’image fixe est spécialisée dans la capture de l’instant, mais l’IA pour la vidéo nécessite un traitement rapide en temps réel basé sur les informations de l’image qui changent à chaque instant.

Le GH6 y parvient grâce à un nouveau processeur de traitement d’image. Plus précisément, l’IA a contribué à l’évolution des algorithmes de reconnaissance des objets pour réaliser des avancées significatives dans l’enregistrement vidéo du GH6 en termes de reconnaissance des visages et des yeux, de reconnaissance de la tête et d’identification du corps humain, qui permettent de sélectionner même de petits objets situés au loin.

La surchauffe est un problème courant avec les petits appareils photo mirrorless. Comment Panasonic rassure-t-il les vidéastes en leur disant que ce problème ne se posera pas sur le GH6 ?

Yosuke Yamane : j’étais déterminé à ne pas compromettre l’avantage du Micro 4/3, à savoir sa taille compacte et son excellente mobilité. La réalisation d’un mode vidéo innovant avec cette taille compacte était donc un véritable défi.

Pour atteindre ces différents objectifs, nous combinons toutes sortes de technologies, tant au niveau matériel que logiciel. Le premier défi a été la mise à jour du système de dissipation thermique et le perfectionnement du système de refroidissement actif qui est également installé dans l’appareil plein format S1H. En plus de ces améliorations, nous avons ajouté une variété de savoir-faire en matière de contrôle thermique et avons ainsi pu apporté des améliorations. Bien sûr, il y a eu diverses difficultés, mais au final, cet appareil est capable de réaliser des enregistrements vidéos de longue durée tout en conservant la même taille que le GH5 vu de face.

Pourquoi l’enregistrement interne ProRes 422 HQ est-il une fonction clé pour les appareils mirrorless ?

Yosuke Yamane : comme expliqué précédemment, nous souhaitons « permettre une nouvelle expression visuelle », et nous pensons que cela ne peut être réalisé qu’en étant étroitement lié au flux de travail de nos clients. C’est pourquoi nous avons voulu rechercher non seulement une plus grande flexibilité en post-production, mais aussi une facilité d’utilisation. L’une des réponses est le codec ProRes.

© Damien Roué

Le ProRes, qui est souvent utilisé comme codec intermédiaire pour le montage dans le secteur de la production vidéo, est très important de ce point de vue.  C’est pourquoi nous avons décidé de l’installer sur le GH6.

Le secteur de la vidéo a beaucoup évolué depuis la sortie du Lumix GH5. Comment le GH6 restera-t-il pertinent face à la concurrence plus intense des appareils mirrorless de Canon, Sony ou Nikon ?

Yosuke Yamane : je suis très heureux de recevoir une critique aussi positive du GH5. Je pense que c’est une très bonne chose que l’industrie vidéo soit revitalisée par les différentes approches adoptées par chaque entreprise du secteur, afin de créer une nouvelle vague d’expression vidéo.

Yosuke Yamane
© Panasonic

Je serais très heureux si le GH6 pouvait jouer un rôle. Le défi de nos clients en matière d’expression visuelle à travers le GH6 nous aidera sans aucun doute à développer nos prochaines caméras et nos prochains objectifs. J’aimerais en tirer parti et en faire un catalyseur pour revitaliser l’ensemble de l’industrie de l’image.

Quelle est la stratégie actuelle de Lumix entre les gammes Micro 4/3 et plein format en vidéo ? Et aussi entre le GH5 II et le GH6 ?

Yosuke Yamane : notre objectif est de contribuer à la production de contenus de haute qualité créé par différents créateurs.

LUMIX améliore non seulement les appareils photo plein format de la série S, qui peuvent produire des images impressionnantes avec une définition et une sensibilité élevées, mais aussi les appareils photo Micro 4/3, qui offrent des avantages par rapport aux appareils plein format, tels des objectifs compacts, la mobilité, la réactivité, la profondeur de champ optimale et la facilité d’utilisation.

La gamme plein format de Panasonic

Le Micro 4/3 est un format bien équilibré et facile à utiliser, offrant un large éventail de possibilités de prise de vue. Nous pensons donc qu’il sera utile à un large éventail de créateurs. De nombreux domaines ne se recoupent pas entre les besoins des créateurs pour le plein format et le Micro 4/3, nous pensons donc qu’un seul format est insuffisant.

Par conséquent, notre société continuera à améliorer à la fois le plein format et le Micro 4/3 afin de permettre un large éventail de variations créatives entre les deux formats.

Le GH5 II dispose d’une fonction de streaming LIVE qui répond à la demande croissante de diffusion de vidéos chez les YouTubeurs et les blogueurs. Le GH6 offre un niveau plus élevé de qualité d’image et d’expressivité qui satisfera les créateurs vidéo professionnels impliqués dans des scénarios, tels que les vidéos promotionnelles, le contenu commercial et les courts métrages, les films documentaires et l’enregistrement d’événements, comme les mariages. Avec ces deux modèles, nous espérons répondre aux besoins d’un large éventail de créateurs vidéo.

Pensez-vous que le GH6 sera certifié Netflix comme le Lumix S1H ?

Yosuke Yamane : je ne sais pas ce qui va se passer, mais je serais heureux si cela arrive. Il est très intéressant et encourageant pour nous que le GH6 soit parfois décrit comme un mini S1H.

Yosuke Yamane
Yosuke Yamane tenant le S1H dans ses mains, en 2020

Le Lumix GH6 utilise toujours l’autofocus à détection de contraste avec la technologie DFD, mais il semble apporter une énorme amélioration des performances. Comment Panasonic a-t-il réussi à faire cela ?

Yosuke Yamane : la technologie AF du nouveau processeur a évolué par rapport au modèle précédent. En particulier en ce qui concerne la détection, nous avons profondément amélioré les performances des algorithmes de reconnaissance des objets.

Le processeur de nouvelle génération accélère considérablement la détection des sujets, et les progrès des algorithmes de reconnaissance automatique ont amélioré la précision des systèmes de reconnaissance, tels que la reconnaissance des visages et des yeux, la reconnaissance de la tête, qui continue de détecter les personnes filmées de dos, et la reconnaissance du corps humain, qui capture même les sujets éloignés et de petite taille.

En outre, l’appareil détecte automatiquement l’intention de prise de vue en fonction de l’angle de vue et maintient la mise au point. Bien entendu, les performances autofocus du GH6 ont été grandement améliorées grâce à la puissance de traitement supérieur du nouveau moteur.

En 2022, le Micro 4/3 est-il toujours pertinent pour la vidéo ? Alors que le 8K est sur le point de devenir une norme en matière de haute définition, comment la taille des capteurs 4/3 va-t-elle rester appropriée à la vidéo ?

Yosuke Yamane : la production vidéo est constituée de nombreux facteurs, et pas seulement de la définition d’image, et je pense qu’il faudra beaucoup de temps pour que la 8K se répande. Comme je l’ai dit, le Micro 4/3 est un format bien équilibré qui combine agilité, vitesse et une profondeur de champ raisonnable, ce sont autant d’avantages dont le plein format ne dispose pas. Le format est adapté à l’enregistrement vidéo, et je pense que les créateurs trouveront de la valeur dans ces caractéristiques. Je m’attend donc à ce que la demande dépasse un certain niveau en 2022.

Aujourd’hui, les gimbals et les drones sont utilisés avec des appareils photo mirrorless. Comment Lumix travaille-t-il avec les fabricants d’accessoires pour offrir la meilleure expérience (et des fonctions avancées) pour le tournage de vidéos ?

Yosuke Yamane : bien que je ne puisse pas discuter les détails de nos alliances, car elles sont étroitement liées les unes aux autres, je pense que la collaboration avec des tiers est une initiative très importante, afin de fournir des solutions optimales pour les divers flux de travail dont nos clients ont besoin.

© Damien Roué

Aujourd’hui encore, nous continuons d’envisager la possibilité de former une alliance par le biais de divers dialogues. Nous pensons que tout cela a pour but de proposer le système le plus adapté à nos clients et de contribuer à la production de contenus de haute qualité. Nous continuerons à étendre notre écosystème, qu’il s’agisse du Micro 4/3 ou du plein format.

Quelle est la situation actuelle pour Lumix face à la pénurie mondiale de composants électroniques ?

Yosuke Yamane : nous ne pouvons nier que LUMIX est également affecté par la pénurie mondiale de semi-conducteurs. Au vu de la situation mondiale, ce problème devrait se poursuivre à l’avenir, mais LUMIX fera tout son possible pour ne pas causer de désagréments à nos clients. Bien sûr, nous ferons de notre mieux pour livrer le GH6 à nos clients, alors attendez-le avec impatience.


Merci à M. Yamane d’avoir répondu à nos questions. Nous tenons également à remercier l’équipe de Panasonic Japon et Panasonic France pour avoir rendu possible cette interview malgré l’annulation du CP+ à Yokohama.

Advertisement