Test de Rawsie, l’application qui réduit la taille de vos fichiers RAW sans perte

7.9
sur 10
Où acheter

Si on vous proposait de transformer 1 Go de fichiers RAW en seulement 200 Mo et ceci sans perte de qualité, vous seriez sûrement sceptique. C’est pourtant la proposition que nous fait DotPhoton avec Rawsie, une application qui permet de réduire la taille de vos fichiers RAW de 80 %. Nous avons voulu en savoir plus sur cet outil pour voir ce qu’il en était vraiment et voici notre test de Rawsie.

Une réduction est disponible en fin de notre test.

A propos de Dotphoton

Dotphoton est la société éditrice du logiciel Rawsie. Basée à Zug, en Suisse, cette startup de la deeptech souhaite « réinventer l’imagerie pour les laboratoires biomédicaux, l’espace et la recherche ». La société édite également d’autres produits, destinés aux scientifiques, aux laboratoires ou aux fabricants d’appareils photo. Dotphoton collabore notamment avec l’Agence Spatiale européenne.

Rawsie a été imaginé par la photographe de mariage Eugenia Balysheva et le physicien quantique Bruno Sanguinetti, qui dirigent actuellement la société. La problématique d’espace disque insuffisant pour la photographe a été à l’origine des travaux visants à créer un nouvel algorithme de compression.

C’est ainsi qu’est né Rawsie, un outil de compression des fichiers RAW qui « purgerait » nos fichiers des informations inutiles, ne conservant que l’essentiel. On arriverait à des fichiers jusque 80% plus légers qui ne présentent aucune perte de qualité… en théorie.

Rawsie utilise une technique qui permet de faire un pré-traitement du bruit invisible présent sur votre image, et ainsi faciliter la compression sans perte de l’image.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement des algorithmes de compression de Rawsie, voici une vidéo (en anglais) qui tente de vulgariser la technique utilisée :

Utilisation de l’application

Rawsie est une application disponible sur Mac (version Windows à venir). Celle-ci permet de réduire la taille de vos fichiers RAW en local, sans passer par le cloud – un détail important pour certains. L’application semblait s’appeler Dotphoton RAW avant de s’appeler Rawsie.

Élément intéressant : vous devez télécharger Adobe DNG Converter pour utiliser Rawsie. Le logiciel s’appuie sur le convertisseur RAW d’Adobe pour créer le fichier DNG. Pour les algorithmes, Rawsie fait appel à ses propres développements.

Une fois installé, Rawsie propose, au choix, d’optimiser votre catalogue Lightroom, en optimisant toutes les photos présentes dans votre catalogue, ou bien d’optimiser vos fichiers RAW de manière individuelle.

Avec la première option, il vous suffit de localiser votre catalogue Lightroom et Rawsie se charge d’optimiser vos images, tout en reconstruisant les liens dans votre catalogue Lightroom pour que le logiciel d’Adobe retrouve vos images, désormais au format DNG. Vos retouches et métadonnées sont conservées et Rawsie génère une sauvegarde de votre fichier .lrcat ainsi que de vos originaux, juste au cas où. Un peu radicale, nous n’avons pas testé cette fonctionnalité, mais si vous êtes convaincu des performances, l’intégration est juste parfaite pour faire maigrir de manière drastique votre catalogue Lightroom.

La seconde option, plus simple, consiste à optimiser vos fichiers RAW de manière individuelle. Vous pouvez sélectionner un fichier ou un dossier et Rawsie calcule automatiquement le gain d’espace estimé.

Vous avez la possibilité de sauvegarder les images compressées au même endroit que vos RAWs originaux, dans un sous-dossier « _Rawsie-optimized », ou choisir un autre dossier. De la même manière, le logiciel vous permet de déplacer les fichiers originaux dans un sous-dossier « _Uncompressed » ou bien vers un autre dossier.

Pour les utilisateurs de Photo Mechanic, Rawsie peut également ajouter un aperçu taille réelle afin de ne pas casser votre flux de travail.

Une fois la photo compressée, Rawsie génère un fichier RAW au format DNG. Pas de format propriétaire ou autre. En termes de rapidité, cela peut varier selon la taille de vos fichiers RAW, mais il faut compter quelques secondes par fichier, selon la puissance de votre ordinateur.

Il peut arriver qu’un fichier ne soit pas compressé. La raison ? Rawsie souhaite s’assurer de la qualité optimale du fichier DNG généré, et avec certains réglages et certains appareils, cette optimisation n’a pas de sens. C’est par exemple le cas pour les fichiers RAW générés à des hauts ISO. Par exemple, un RAW d’un 5D Mark III à plus de 25 600 ISO ne sera pas optimisé pour des soucis de qualité, indique le développeur. Ce fichier sera donc copié vers le fichier d’exportation – pour ne pas le perdre – et plus d’infos sont affichées dans un rapport après l’export.

À l’usage, le logiciel est simple et facile à comprendre, même s’il manque parfois un peu de fluidité dans ses animations (testé sur un Mac M1, et Rawsie n’a pas encore de version optimisée). Il permet de rapidement sélectionner les photos à compresser, avec un aperçu des images ou une vue en liste. Il reste cependant préférable de travailler par dossier complet plutôt que pour une photo en particulier.

On notera également que l’interface ne reprend pas les codes d’Apple : les fenêtres utilisent des couleurs un peu criardes, les fenêtres modales pourraient être plus intuitives, et les réglages sont dispersés un peu partout dans l’application. L’expérience utilisateur ressemble plus à un MVP qu’à un logiciel finalisé, même si tout fonctionne correctement.

Le choix du rose est « discutable »

Qualité de la compression Rawsie

Au seul chapitre de la qualité d’image, nous avons du mal à percevoir la différence avec un RAW classique. Le fichier généré par Rawsie conserve la même dynamique et définition d’image que l’originale.

Si on zoome à 300 % dans l’image, on peut constater un tout petit peu plus de bruit dans les ombres, mais nous sommes ici à l’extrême du chipotage. Ci-dessous un fichier DNG issu de Rawsie que nous avons réussi à rattraper de 3 IL en post-traitement. Nous n’aurions aucune hésitation à faire un tirage de 2 mètres de large de cette photo pour le mur du salon.

Voici deux autres comparaisons, à 400 % sur le RAW et DNG brut, et à 100 % sur l’image éditée dans Camera RAW, notamment pour récupérer du détail dans les hautes lumières.

À gauche, l’image Rawsie, à droite le RAW source
À gauche, l’image Rawsie, à droite le RAW source

Comme on peut le voir, les détails sont conservés dans la version compressée obtenue avec Rawsie, même après retouche, alors que le fichier RAW issu du Z 7 II est passé de 51,6 Mo à 14,5 Mo.

Chiffrage et gain de taille

L’appréciation du chiffrage va être très variable en fonction du boitier que l’on utilise. La plupart des appareils photo récents proposent des RAW compressés en interne sans dégradation d’image, mais pour ceux qui utilisent des appareils plus anciens, la différence de taille des fichiers peut devenir impressionnante. Précisons aussi que la taille d’une image est variable en fonction du contenu de celle-ci, du niveau de détail restitué par l’objectif et même de l’exposition. Les chiffres ci-dessous ne sont donc pas à considérer de façon absolue.

  • Un Canon EOS R produit des fichiers RAW CR3 en moyenne de 35 Mo
  • Les RAW compressés produits par ce même boitier se situent aux alentours de 22 Mo
  • Les DNG après passage dans Rawsie se situent à environ 17 Mo

Nous sommes assez loin des 80 % annoncés par Rawsie, qui annonce en petit dans ses FAQ que le gain de taille est plutôt entre les ratios 1:3 et 1:8.

Dans l’exemple plus haut, le gain est précisément de 23 % si votre boitier produit déjà des RAW compressés ou 50 % si vous n’avez pas accès à la compression en interne. Ce qui n’est déjà pas rien.

Précisons également que les 30 Mpx du Canon EOS R ne représentent plus exactement le haut du panier. Les fichiers issus des Canon 5DSR, Sony A7R IV ou Fujifilm GFX 100s sont nettement plus lourds et devraient bénéficier de la compression de façon encore plus conséquente.

Rawsie, quels usages dans la vraie vie ?

L’utilisation d’un logiciel comme Rawsie répond à plusieurs besoins : alléger son disque dur de nombreux gigaoctets superflus sans pour autant supprimer des images, mais aussi optimiser son flux de travail avec des fichiers moins lourds à traiter, à envoyer, à sauvegarder.

En conservant le chiffrage ci-dessus que nous avons vérifié, si un photographe de mariage accumule en moyenne 4000 photos par reportage et est sollicité pour environ 30 mariages par an, le gain d’espace de stockage serait de 600 Go s’il a déjà un RAW compressé ou 2 To s’il possède un boitier de précédente génération. Il n’aura pas nécessairement l’envie ou le besoin d’archiver les 4000 photos de chacun des mariages de l’année, mais cela illustre que les professionnels (ou amateurs) qui capturent un volume important de photos trouveront très vite un véritable intérêt à une solution comme Rawsie.

Dotphoton présente de manière chiffrée le gain avec Rawsie en proposant un calculateur qui permet de voir combien d’espace disque vous pouvez gagner, mais aussi le gain en termes de transfert de données.

D’autre part, la réduction du poids de vos images permet un traitement plus rapide dans votre logiciel favori. Plutôt que d’avoir à travailler sur un RAW de 35 Mo, votre ordinateur pourra travailler sur seulement 17 Mo, un gain conséquent, d’autant plus si vous utilisez des boitiers à très haute résolution.

Fichiers RAW compatibles

À l’heure actuelle, Rawsie supporte les fichiers RAW de la majorité des appareils photo récents chez Sony, Canon et Nikon. Côté Fujifilm, seuls les boîtiers moyen format sont supportés. Il manque encore donc de nombreuses références comme Olympus, Panasonic, Pentax et l’éditeur propose de voter pour les boitiers manquant en suivant ce lien.

Voici la liste des boîtiers compatibles :

  • Sony : a1, a7S III, a9 II, a6100, a7R IV (not A), a6400, a7 III, a7R III (not A), a9, a6500, a99 II, a6300, a7R II, a7S II, RX1R II, a7 II
  • Fujifilm : GFX 100S, GFX 100, GFX 50S, GFX 50R
  • Canon : EOS R6, EOS R5, EOS RP, EOS R, 6D Mark II, 5D Mark IV, 1D X Mark II, 5DS R, 5DS, 7D Mark II, 1D X, 5D Mark III, 5D Mark II
  • Nikon : Z 6, Z 7, Z 6II, Z 7II, D780, Z6, Z7, D850, D5, D4, D750, D810, D800, D800E, D700
  • Dji : Mavic Pro 2
  • Leica : M10

Tarifs

À l’écriture de ces lignes, Rawsie n’est disponible que sur Mac pour 79 $ par an via abonnement ou 199 $ en achat unique pour deux ordinateurs. Ces deux formules incluent les mises à jour illimitées et le support des RAWs de nouveaux appareils photo à chacune des sorties. Il est également possible d’utiliser une version gratuite qui limite le photographe à 30 fichiers par jour.

Grâce à Phototrend, vous pouvez bénéficier de 10$ de réduction sur votre abonnement ou achat unique en utilisant le code PHOTOTREND10

Une version Windows est en cours de développement, vous pouvez vous inscrire sur la liste d’attente pour être prévenu de sa sortie.

Rawsie, très utile pour réduire la taille de votre photothèque RAW

Rawsie est une initiative intéressante et il appartiendra à chacun d’apprécier si ceci se justifie pour son cas d’usage. Comme évoqué plus haut, il faut produire un volume très important de clichés pour justifier le recours à une solution de ce type. Dans un contexte où le stockage externe sur disque classique ne coûte « que » 100 € pour 5 To par exemple, l’équation économique ne sera pas forcément intéressante pour tout le monde.

Par contre, le gain de performance à qualité égale pourrait être intéressant, afin de pouvoir tirer parti au maximum de son matériel informatique, par exemple en décalant un renouvellement d’ordinateur. Une initiative pertinente, au service du photographe professionnel.

Test de Rawsie, l’application qui réduit la taille de vos fichiers RAW sans perte
Ergonomie / Facilité d'utilisation
7
Fonctionnalités
7.6
Performances
8
Qualité du résultat
9
Points forts
Gain d'espace disque conséquent
Qualité d'image quasi-identique
Intégration à Lightroom
Traitement rapide
Points faibles
Uniquement sur Mac pour le moment
Tous les formats RAW ne sont pas compatibles avec le logiciel
Ne fonctionne pas pour des RAWs avec hauts ISO
Pas de version Apple M1
Le logiciel peut manquer de fluidité
Interface perfectible
7.9
sur 10
Où acheter