© Yohanne Lamoulère, Tendance Floue Pour Forum Vies Mobiles

Les Vies qu’on Mène, une exposition de Tendance Floue sur les mobilités des Français

La Cité internationale des Arts de Paris met à l’honneur nos vies quotidiennes à l’occasion de l’exposition Les Vies Qu’On Mène, Photographier la France organisée par le forum Vies Mobiles et le collectif Tendance Floue. Partis sillonner les routes de France, 17 photographes ont documenté la vie quotidienne et les déplacements, rencontrant des personnes de tous horizons. Plus de 400 de ces clichés font l’objet d’une exposition jusqu’au 19 mai 2022.

© Denis Bourges, Tendance Floue Pour Forum Vies Mobiles

Les vies qu’on mène : la photographie au service de la documentation sociale

Le Forum Vies Mobiles est un groupe de réflexion sur la mobilité du futur. Le think thank a proposé à 16 photographes du collectif Tendance Floue et un photographe de l’agence Magnum de parcourir la France. Au travers de leurs regards singuliers, cette mission photographique nationale a permis de documenter la diversité de nos modes de vie et de nos habitudes de déplacements.

© Claude Willaume, Tendance Floue Pour Forum Vies Mobiles

Noir et blanc, couleur, photographie numérique ou emploi de l’argentique, chaque photographe est encouragé à employer ce qui lui sied pour transmettre aussi bien l’étonnement que l’empathie ou la surprise ressentie au fil de ces rencontres. Le résultat de cette commande nationale rassemble donc des tirages grand format, des mosaïques, des vidéos, mais aussi des archives. Les 17 photographes ont su utiliser à bon escient la carte blanche laissée par le Forum expert de la mobilité du futur.

La mobilité, enjeu individuel et national

Si le sujet demeure un thème de fond, la question de nos déplacements n’a jamais été aussi centrale que sur les 3 dernières années. Si le soulèvement des Gilets Jaunes avait d’abord mis en lumière de multiples revendications, le mouvement s’enracinait dans l’explosion du prix des carburants ; un sujet toujours d’actualité.

Revue de livre : Justice et Respect, Le Soulèvement des Gilets Jaunes photographié par Brice Le Gall

Peu de temps après, c’est la crise sanitaire qui est venue nous rappeler la précarité de notre mobilité, mais aussi notre dépendance à certains modes de transports, bouleversant nos manières et notre liberté de déplacement. Pour nos emplois, nos vies sociales, notre santé, à l’échelle individuelle, collective et nationale, nos déplacements tiennent une place centrale.

Crise économique, sociale, politique et environnementale : la mobilité est au cœur de nos sociétés contemporaines. Parfois problématiques au regard de ces thématiques, nos moyens de transport peuvent aussi offrir des réponses à ces crises.

Offrir des visages au mouvement

Mandaté par le Forum pour ce projet tant artistique que sociétal et politique, le collectif Tendance Floue (fondée en 1991) rassemble 16 photographes professionnels français internationalement récompensés. Leurs écritures photographiques sont à la croisée de la photographie sociale documentaire et de l’image d’artiste. À ces photographes, tels que Yohanne Lamoulère, Pascal Aimar, Ljubiša Danilović ou Olivier Culmann, s’est joint Jérôme Sessini, membre de l’agence Magnum.

© Grégoire Eloy, Tendance Floue Pour Forum Vies Mobiles

L’exposition Les Vies Qu’on Mène présente plus de 400 photographies, une plongée au cœur des vies de familles et d’individus de tous âges, genres ou origines rencontrés par les 17 photographes avant comme après la crise sanitaire. Les déplacements sont parfois fréquents et intenses comme pour cette jeune chauffeuse routière, pour d’autres ils sont quasi-inexistants, reflet d’une certaine tranquillité ou de l’isolement.

© Yohanne Lamoulère, Tendance Floue Pour Forum Vies Mobiles

Avec la série Sur la Route, Yohanne Lamoulère est parti à la rencontre d’Amélie, jeune femme de 22 ans pour qui la route est une affaire de famille. À Arles, on est chauffeur routier de père en fille. Le photographe s’est invité dans l’habitacle comme dans la vie familiale de cette dernière.

© Ljubisa Danilovic, Tendance Floue Pour Forum Vies Mobiles

La mobilité ce sont des flux dont les tristement médiatiques flux de migrants. Ljubiša Danilović a suivi le quotidien de demandeur d’asile reclus dans des centres d’urgence en périphérie parisienne. Le manque de desserte vers la capitale rend ces populations invisibles à bien des regards. Les images de Ljubiša Danilović se font leur miroir.

L’approche n’est pas voyeuriste, car c’est aussi face à ces images que l’on se questionne sur notre propre relation à la mobilité. L’exposition donne l’occasion d’aborder une réflexion sur nos habitudes quotidiennes au travers du prisme d’autres réalités. Cette initiative incarne la visée du think thank espérant ainsi œuvre à engager une réflexion et une transition vers des « mobilités plus désirées et plus durables ».

© Olivier Culmann, Tendance Floue Pour Forum Vies Mobiles

L’exposition Les Vies Qu’on Mène est organisée par le Forum Vie Mobile, Tendance Floue et Magnum et accessible sur entrée libre du 1er mars au 19 mai à la Cité internationale des Arts, à Paris.

Un ouvrage édité par les éditions du Bec en l’air accompagne cette exposition, et sera disponible à partir du 3 mars 2022. Le dialogue mot et image y est assuré par les mots de Nicolas Mathieu (prix Goncourt 2018).

Informations pratiques :

Exposition Les Vies qu’on Mène, Photographier la France
Cité internationale des Arts
Site du Marais
18 rue de l’Hôtel de Ville, 75004 Paris

Entrée libre et gratuite
Du mardi au vendredi de 14 h à 19 h
Samedi et dimanche de 10 h à 19 h

Advertisement