NIKKOR Z 400 mm f/2,8 TC VR S : le roi des longues focales en monture Z

Le NIKKOR Z 400 mm f/2,8 TC VR S est un nouveau téléobjectif haut de gamme plein format pour la monture Nikon Z. Membre de la gamme S-Line, cet objectif dispose des dernières innovations en termes d’optiques et d’autofocus de l’opticien japonais.

Doté d’une ouverture lumineuse f/2,8, d’un téléconvertisseur 1,4x intégré et de performances AF présentées comme « phénoménales » par le constructeur, cet objectif devrait ravir les photographes sportifs et animaliers capables de se l’offrir. Comptez 14 999 € à l’achat. Retour sur les principales caractéristiques de cette optique d’exception taillée pour les pro.

Construction optique complexe et nouveau traitement antireflet Meso Amorphous

Nikon garantit ici la plus haute résolution optique possible, grâce à une construction optique complexe. Comptez 25 éléments répartis en 19 groupes dont 2 lentilles ED, 2 lentilles en fluorite, 1 lentille en verre super ED, 1 lentille SR pour lutter contre les franges de couleur, le coma et autres aberrations chromatiques.

Nikon utilise également un nouveau traitement antireflet, nommé méso-amorphe (Meso Amorphous Coat) qui doit permettre de lutter contre les images fantômes et le flare lorsque plusieurs sources de lumière diagonales et verticales sont dans le cadre. Nikon présente cette nouvelle technologie de traitement comme la plus aboutie à ce jour, grâce à l’usage de particules encore plus fines que les nanoparticules. Ce NIKKOR Z 400 mm f/2,8 TC VR S dispose également d’éléments optiques avec traitement ARNEO et la lentille avant est traité au fluor pour faciliter son nettoyage.

Nouvel autofocus linéaire Silky Swift VCM

Autre nouveauté présente sur cet objectif : l’usage d’un moteur autofocus linéaire Silky Swift VCM (Voice Coil Motor). Doté d’aimants puissants, ce système AF permet, selon Nikon, d’offrir la vitesse de déplacement des lentilles la plus rapide, la plus précise et la plus douce, sans aucun bruit.

Nikon utilise également un codeur optique ABS pour communiquer au boîtier la position de la lentille de mise au point, afin d’obtenir l’autofocus le plus précis possible. Cette technologie se retrouve généralement dans la robotique de haute précision. En plus de cela, et pour éviter les vibrations liées à l’autofocus, l’ajout d’une barre-guide permet de réduire les mouvements parasites, pour un AF optimal.

Toutes ces innovations en termes d’autofocus, couplées aux technologies de suivi de l’oeil et du sujet, devraient permettre à cet objectif d’offrir un autofocus sans faille, point clé pour les photographes de sport ou animalier.

Côté stabilisation d’image, l’optique dispose d’une réduction de vibration (VR) avec un gain jusqu’à 5,5 stops. Couplé au Nikon Z 9, cet objectif dispose de la Synchro VR du boîtier et de l’optique pour le maximum de stabilité et un usage à main levée.

Ergonomie, poids réduit et téléconvertisseur 1,4x intégré

Le NIKKOR Z 400 mm f/2,8 TC VR S ayant été conçu pour être utilisé aux abords des terrains ou dans la nature, une bonne ergonomie est essentielle. Sur cette optique, le centre de gravité est placé à l’arrière, ce qui devrait offrir une meilleure stabilité et moins de fatigue pour le photographe, notamment dans les bras.

Car l’objectif, avec ses 2,95 kg, n’est pas un poids plume. Pour autant, il réussit à être plus de 20% plus léger que son grand frère en monture F grâce à un fût en alliage de magnésium et l’usage de lentilles en fluorite. Un gain qui sera apprécié sur le terrain et qui le rapproche des Sony FE 400 mm f/2.8 GM OSS (2,9 kg) et Canon RF 400 mm f/2.8L IS USM (2,89 kg).

Le nouveau 400 mm aux côtés de la version en monture F

L’objectif dispose de nombreuses commandes, dont certaines personnalisables. Ainsi, il est possible de réduire la plage de mise au point (de 2,5 m à l’infini ou de 6 m à l’infini), d’utiliser deux boutons Fn, une nouvelle bague Fn, un bouton de mémorisation de mise au point ainsi que la bague de contrôle.

Pour la rendre plus polyvalente, Nikon a ajouté à cette optique un téléconvertisseur 1,4 x intégré, activable à l’aide d’un commutateur sur le côté droit de l’optique, sans retirer l’oeil du viseur. Une fois activé, l’optique passe de 400 à 560 mm (avec une ouverture maximale qui descend à f/4). Fait notable, il s’agit de la première focale fixe Nikon dotée d’un téléconvertisseur intégré, cette caractéristique étant jusque là l’apanage des télézooms professionnels. À noter que l’optique est également compatible avec les téléconvertisseurs Z TC-1.4X et 2.0X de Nikon.

Si l’objectif dispose d’un collier de pied inamovible, le sabot de trépied peut quand à lui être retiré pour réduire l’encombrement. L’optique dispose également d’un port Kensington pour le sécuriser sur le terrain.

Pour faciliter l’usage de filtres, Nikon utilise sur cette focale fixe un logement pour filtres intégrés au plus proche de la monture. De cette manière, il sera possible d’utiliser les filtres emboîtables proposés par Nikon, comme le nouveau filtre polarisant circulaire C-PL460.

L’objectif est protégée contre la poussière et l’humidité, notamment aux niveaux des différentes commandes.

Voici les caractéristiques complètes du NIKKOR Z 400 mm f/2,8 TC VR S :

  • focale : 400 mm (560 mm avec téléconvertisseur intégré 1,4x)
  • objectif pour capteur plein format
  • ouverture max : f/2,8
  • ouverture min : f/22
  • angle de champ : 6° 10′ (4° 30′ avec téléconvertisseur intégré)
  • construction optique : 25 éléments répartis en 19 groupes dont 2 lentilles ED, 2 lentilles en fluorite, 1 lentille en verre super ED, 1 lentille SR
  • diaphragme : circulaire à 9 lamelles
  • distance minimale de mise au point : 2,5 m
  • stabilisation d’image : oui, VR
  • tropicalisation : construction résistante à l’humidité et revêtement au fluor
  • grossissement max : 0,17x
  • mise au point : autofocus VCM Silky Swift, mise au point interne
  • diamètre du filtre : N/C, logement pour filtre intégré
  • dimensions : 156 mm × 380 mm (D x L)
  • poids : 2 950 g
  • accessoires fournis : pare-soleil, bouchons d’objectif, sabot de pied, courroie et étui
  • monture compatible : Nikon Z

Pensé pour la photo et la vidéo

Si ce genre d’objectif se dédie avant tout aux photographes professionnels, les vidéastes pourront également y goûter, puisque le NIKKOR Z 400 mm f/2,8 TC VR S est plus que capable en vidéo selon le constructeur. Le focus breathing doit être absent, offrant le même angle de vision peu importe la distance de mise au point.

La bague de réglage silencieuse permettra également de modifier l’ouverture de manière complètement silencieuse et fluide, et l’autofocus très silencieux ne viendra pas polluer la bande son de vos captures vidéo.

Exemples de photos

Voici une sélection de photos réalisées avec le NIKKOR Z 400 mm f/2,8 TC VR S (source Nikon) :

Prix et disponibilité du NIKKOR Z 400 mm f/2,8 TC VR S

Le NIKKOR Z 400 mm f/2,8 TC VR S est disponible à partir de fin février 2022 au tarif de 14 999 €.

L’objectif est disponible en précommande chez Miss Numérique, Digit-Photo, Photo-Univers et à la Fnac.

Notre premier avis sur le NIKKOR Z 400 mm f/2,8 TC VR S

Aperçu pour la première fois dans la roadmap optique en 2020 aux côtés d’un 600 mm, le nouveau NIKKOR Z 400 mm f/2,8 TC VR S était très attendu par de nombreux photographe professionnels ayant fait le pas vers la monture Z. Jusqu’alors, la version Nikon F restait disponible, moyennant l’usage du FTZ. Bonne nouvelle, Nikon ne s’est pas contenté d’adapter son téléobjectif professionnel lancé en 2014, mais en a profité pour grandement moderniser cette version Z.

Ainsi, le téléobjectif est encore plus léger, dispose d’un nouveau traitement anti-reflet et d’une construction optique plus complexe, pour éliminer au mieux les aberrations et offrir une image haute résolution. En plus de cela, Nikon adopte un nouveau mécanisme autofocus VCM qui promet un AF ultra réactif et précis, y compris dans le suivi des sujets.

Couplé au Nikon Z 9, cet objectif fera sûrement rêver de nombreux photographes passionnés, et mêmes professionnels. Car son tarif de presque 15 000 € – inflation de 2 000 € par rapport au précédent modèle et à la concurrence – le réserve à une élite. Pour autant, les loueurs pourraient proposer cette optique à un ticket plus abordable, surtout si vous n’en avez pas un besoin quotidien.

Mise à jour 25 janvier 2022 : Nous avons eu l’occasion de prendre en main l’optique. Ce nouveau 400 mm est bien plus léger que la précédente version et offre une prise en main facilitée, avec notamment un meilleur équilibre. Le téléconvertisseur 1,4x tombe sous la main pour modifier la focale et passer facilement de 400 à 560 mm. Un premier test sur le terrain s’impose pour mieux apprivoiser cet objectif professionnel.

Advertisement