Lors de sa conférence X-Summit Prime 2021, Fujifilm a dévoilé plusieurs nouveaux produits photo – dont 2 nouvelles focales fixes XF. Parmi eux, on retrouve le Fujifilm X-T30 II, une évolution du X-T30 dévoilé en février 2019. Ce boîtier hybride APS-C, qui reprenait l’essentiel ou presque des fonctionnalités du X-T3, se voit ainsi doté d’un nouvel écran arrière plus défini et d’un nouveau firmware issu du X-S10 qui lui offre des performances AF améliorées et une qualité d’image « équivalente au X-T4 » selon Fujifilm. Retour sur cette évolution.

X-T30 vs X-T30 II, le jeu des différences

En choisissant de nommer son nouveau hybride APS-C « X-T30 II » et non logiquement « X-T40 », Fujifilm a considérablement réduit les attentes sur ce boîtier, qui reprend la quasi-totalité des caractéristiques du X-T30.

Le Fuji X-T30 II retrouve le look très compact et tassé du X-T30, avec toujours un réglage manuel possible grâce à un jeu de molettes (vitesse et correction d’exposition, la molette ISO étant réservée aux boîtiers X-T3 et X-T4). Une molette permet de choisir le mode de prise de vue (image simple, rafale, bracketing, panorama, etc.) et un commutateur AUTO permet de passer automatiquement le boîtier en mode auto, sans avoir à placer tous les réglages sur la position A (ouverture et vitesse notamment). En extérieur, boîtier éteint, les X-T30 et X-T30 II sont indissociables.

La première nouveauté se trouve dans l’algorithme derrière ce mode AUTO. Mis à jour, il devrait selon Fujifilm permettre une meilleure identification du type de scène pour proposer des réglages adéquats. Le constructeur ne parle cependant pas d’usage de l’IA dans ce mécanisme. Le X-T30 II dispose bien entendu des modes de simulation de film présent sur le X-T30, mais gagne le « Classic Neg » et le « Eterna Bleach Bypass » pour disposer de 18 modes.

Test du Fuji X-T30, un mini X-T3 compact et polyvalent

Nouveau firmware issu du X-S10 pour un AF plus véloce

Le capteur X-Trans CMOS 4 de 26,1 Mpx du X-T30 (et du X-T3) est reconduit sur ce boîtier, avec le X Processor 4, offrant un duo déjà très performant. Mais la nouveauté se trouve au niveau du firmware. Plutôt que de mettre à jour le firmware du X-T30, Fujifilm a bizarrement attendu la sortie du X-T30 II pour y intégrer un nouveau firmware inspiré du X-S10 dévoilé en octobre dernier.

Ainsi, le X-T30 II bénéficie d’un autofocus aussi rapide que le X-T4. La mise en point peut se faire en 0,02 sec et l’autofocus est sensible jusqu’à -7 IL, permettant de faire le point sur un sujet même en faible lumière. Le X-T30 II dispose également des dernières technologies de suivi des yeux et des visages ainsi qu’un AF capable de verrouiller des sujets en mouvement pour capturer l’action.

Côté rafale, cette nouvelle itération du X-T30 est capable de photographier jusqu’à 8 i/s en obturateur mécanique, 20 i/s en obturateur électronique et jusqu’à 30 i/s en obturateur électronique avec un recadrage 1,25x et toujours avec un suivi AE/AF. Comme le X-S10, le X-T30 II est capable de tenir une rafale de 153 JPEG ou 26 RAW compressés en obturateur électronique avec recadrage 1,25x et à 10 i/s.

X Summit OMIYA 2020 : Fujifilm dévoile l’appareil photo hybride X-S10 et de nouvelles optiques

Vidéo 4K 30p et Full HD 240p

Côté vidéo, le X-T30 II reprend les mêmes caractéristiques que le X-S10. Au programme, toujours de la 4K 30p, mais l’appareil est capable d’enregistrer en 4:2:0 8 bits en interne et même en 4:2:2 10 bits via la sortie HDMI, ce qui devrait offrir un flux vidéo plus qualitatif et plus de latitude dans le post-traitement. La durée maximale d’enregistrement passe respectivement de 10 et 15 min à 30 min en 4K et Full HD.

C’est en slow motion que le X-T30 II fait bien mieux que son prédécesseur, avec une fréquence d’image jusqu’à 240p en Full HD 16:9 pour des ralentis jusqu’à 10x au lieu de 120p.

Nouvel écran LCD, la grosse nouveauté

Si vous cherchiez la nouveauté « physique » de ce boîtier, la voici. Le X-T30 II est doté d’un nouvel écran arrière LCD orientable 3 pouces à la définition de 1,62 million de points (contre 1,04 million de points). Il s’agit de la même définition que l’écran arrière du X-T4, la rotule en moins.

Le viseur électronique OLED de 2,36 millions de points est reconduit – on aurait aimé une amélioration de ce côté – et dispose d’un grossissement de 0,62 x. Malgré tout, il reste lumineux – voir notre test – et agréable sans effet arc-en-ciel.

Côté stockage, le X-T30 II de Fujifilm reprend le slot unique en UHS-I, mais est désormais capable d’accueillir des cartes mémoires SDXC jusqu’à 2 To si vous en avez l’utilité. On retrouve également une sortie Micro HDMI Type D, un port USB-C, le WiFi et Bluetooth ainsi qu’une prise micro 2,5 mm.

Bizarrement, si le X-T30 II mesure exactement la même taille que le X-T30, soit 118,4 x 82,8 x 46,8 mm (L x H x P), il réussit à être un peu plus léger, avec 5 g de moins (329 g sans batterie et carte, 378 g avec). Il utilise d’ailleurs toujours la batterie NP-W126S et gagne 10 photos supplémentaires en autonomie, soit jusqu’à 390 photos avec une seule charge en norme CIPA.

Pour le reste des caractéristiques, nous vous invitons à consulter notre test du Fujifilm X-T30 :

Test du Fuji X-T30, un mini X-T3 compact et polyvalent

Prix et disponibilité du Fujifilm X-T30 II

Le X-T30 II de Fujifilm sera disponible à partir d’octobre 2021 au tarif de 899 € nu, en coloris noir ou argent.

Deux kits sont également proposés :

  • Fujifilm X-T30 II + XC 15-45 mm f/3,5-5,6 OIS PZ à 1169 €
  • Fujifilm X-T30 II + XF 18-55 mm f/2,8-4 R LM OIS à 1299 €

Avec l’arrivée du X-T30 II, le X-T30 devrait disparaître des rayons une fois les stocks – bien minces – écoulés.

On notera que, pénurie mondiale de composants électroniques, Fujifilm ne fourni plus le chargeur de batterie ou l’adaptateur de prise murale avec ses X-T30 II, mais seulement un câble USB.

Notre premier avis sur le Fujifilm X-T30 II

Le X-T30 est mort, vive le X-T30 II. Alors que le X-T30 a déjà plus de 2 ans, Fujifilm a décidé de le reconduire avec quelques améliorations, principalement logicielles. Ainsi, si le boîtier APS-C milieu de gamme gagne un nouvel écran arrière plus défini, les nouveautés se trouvent sous le capot, et plus précisément dans le logiciel. Le nouveau firmware offre des performances améliorées, permettant une seconde jeunesse au X-T30 qui revient en Mark II.

Cette annonce nous fait penser à deux choses : les prouesses des ingénieurs logiciels qui peuvent réussir à remettre à niveau un boîtier ancien grâce à un coup de baguette de la fée software. Mais de l’autre, les utilisateurs actuels de X-T30 vont se sentir un peu délaissés : alors qu’ils ont en main un boîtier identique au X-T30 II, ils ne pourront pas bénéficier d’une mise à jour firmware qui serait techniquement possible.